L'actualité nationale, régionale et locale 

VACCINATION | A son tour, la France suspend à titre préventif l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca

Après l'Allemagne plus tôt dans l'après-midi, Emmanuel Macron a annoncé que la France suspendait à son tour l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca . Une mise en suspens dans l'attente de l'avis de l'Agence européenne des médicaments qui doit être rendu demain.

15 mars 2021 à 15h49 - Modifié : 4 mai 2021 à 11h56 par Pierre Maurer

DKL DREYECKLAND
Des lots du vaccin d'AstraZeneca dans un réfrigérateur du SDIS 67 à Wolfisheim
Crédit: PM/DKL

C'est depuis son déplacement à Montauban (Tarn-et-Garonne) qu'Emmanuel Macron a confirmé, ce lundi après-midi, la suspension des vaccinations réalisées avec le sérum du groupe AstraZeneca.


"La décision qui a été prise(...) est de suspendre, par précaution, la vaccination avec AstraZeneca, en espérant la reprendre vite si l'avis de l'EMA le permet", a déclaré le président de la République.

L'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA) sur le sérum d'Astrazeneca devrait intervenir ce mardi dans la journée.

De nouvelles mesures restritctives attendues 

Par ailleurs, le Président de la République a également précisé que "nous aurons à prendre dans les jours qui viennent sans doute de nouvelles décisions" pour lutter contre l'épidémie. Emmanuel Macron a ajouté que ces restrictions seraient prises, le cas échéant, "de manière adaptée et proportionnée".

Interrogé sur un possible reconfinement de l'Île-de-France, où les services hospitaliers de réanimation subissent une forte pression, le chef de l'Etat a appelé à regarder "la réalité de l'épidémie, ville par ville, territoire par territoire: c'est ce que nous faisons" s'est-il défendu.