Actualités régionales et nationales

STRASBOURG | 22 cas de légionellose détectés depuis début novembre dans l'ouest de l'aggloémration

18 décembre 2019 à 13h09 Par Pierre Maurer
Crédit photo : Pxhere

Depuis presque deux mois, 22 cas de légionellose ont été détectés dans l'agglomération de Strasbourg selon des informations confirmées par la Préfecture. 2 personnes sont décédées des suites de l'infection, 18 autres ont été traitées avec succès. L'origine de la contamination n'est toujours pas avérée

Les recherches se poursuivent dans l'ouest de l'Eurométropole pour savoir d'où pourrait venir cette contamination à la légionellose. Le bilan a été revu à la hausse par la Préfecture et l'ARS : 22 cas de légionellose ont été diagnostiqués chez des patients âgés de 42 à 88 ans. Leur point commune : tous résident à l’ouest de l’agglomération de Strasbourg (Strasbourg Ouest mais aussi dans les communes de Lingolsheim et Ostwald). Un précédent relevé faisait état de huit cas enregistrés entre le 8 au 18 novembre. 18 autres sont guéries ou en voie de guérison. 2 sont décédées des suites de l'infection.

L'origine de la contamination est pour l'instant inconnue, mais les services de l'État soupçonnent une cause commune. "Des investigations poussées sont menées sur chaque patient", affirme la préfecture. "Les installations collectives à risque ont été recensées et contrôlées", avec 113 analyses jusqu'à présent.

  La légionellose : symptômes, traitement

La légionellose est une infection pulmonaire qui affecte essentiellement les adultes et plus particulièrement les personnes fragilisées (tabagisme, personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques, diabète, maladies afaiblissant les défenses immunitaires, personnes âgées, etc). Elle se traduit par de la fèvre et des signes pulmonaires (toux, difcultés à respirer) et peut parfois s’accompagner d’autres signes (diarrhées, douleurs musculaires, fatigue intense, manque d’appétit, etc.).

L’évolution de la maladie s’oriente rapidement vers une pneumopathie avec nécessité d’hospitalisation dans la grande majorité des cas. La période d’incubation de la maladie est de 2 à 10 jours. Dans la majorité des cas, sous traitement antibiotique adapté, l’évolution est favorable. Le traitement est d’autant plus efcace qu’il est mis en œuvre rapidement. Il n’y a donc aucune mesure particulière de prévention à mettre en œuvre hormis consulter son médecin traitant. La légionellose ne se transmet pas de personne à personne.

La contamination se fait par voie respiratoire, par inhalation d’eau contaminée difusée en aérosol (douche, bain bouillonnant, etc). La contamination peut également provenir des systèmes de refroidissement par voie humide (tours aéroréfrigérantes) de certaines installations industrielles et des réseaux d’eau chaude. La consommation d’eau du robinet pas à remettre en question, la contamination se faisant exclusivement par voie respiratoire.