SANTE | Les services d'urgence engorgés en Alsace

Depuis le début de l'hiver, les hôpitaux alsaciens rencontrent un afflux important de patients en raison notamment des épidémies; mais depuis quelques jours, l'ensemble des services d'urgences sont saturés.

4 mai 2021 à 9h23 par Pierre Maurer

DKL DREYECKLAND
Crédit: L'entrée de l'hôpital de Hautepierre à Strasbourg - photo PM/RDL

(mise à jour 16h45)

Cette année, plusieurs épisodes épidémiques se confondent : on voit dans les hôpitaux arriver de nombreux bébés atteints de bronchiolites. Les patients atteints de gastro-entérite ou de grippe sont également très nombreux dans les salles d'attente des urgences. Selon l'ARS (Agence régionale de santé) depuis quelques jours, l’ensemble des services d’urgences sont saturés, ce qui génère des délais d’attente élevés.

Pour faire face à cette situation, les établissements de santé ont déclenché le dispositif « Hôpital en Tension ». Il s'agit d'une montée en puissance des effetifs de prise en charge. Par exemple, le Groupement Hospitalier de la Région de Mulhouse et Sud Alsace a activé depuis le 1er janvier ce plan et l'a par la suite renforcé. Les Hôpitaux Civils de Colmar ont franchi ce seuil depuis le 4 mars, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et le Centre hospitalier d’Haguenau depuis le 5 mars, le Centre hospitalier de Guebwiller et de Saverne depuis le 13 mars.

Des mesures d'adaptation des organisations (humaines, organisationnelles et/ou logistiques) ont été mises en œuvre permettant de gérer les flux des patients, de maintenir la continuité des soins sans fragiliser la sécurité des patients et des personnels.

Il faut s'assurer de l'éventuelle gravité de son état avant de se rendre aux urgences

Malgré ces mesures, les tensions sont persistantes et les délais d’attente aux urgences restent élevés. L’Agence régionale de santé Grand Est rappelle à la population qu’en dehors des heures d’ouverture du cabinet de votre médecin et avant de vous rendre aux urgences, vous pouvez joindre :

la régulation libérale : pour le Bas-Rhin au 03 69 55 33 33, pour le Haut-Rhin via le SAMU en composant le 15,

 les associations SOS Médecins accessibles sur les territoires où elles interviennent via le 36 24 (liste des communes couvertes sur le site www.sosmedecins-france.fr). Vous serez alors mis en relation avec un médecin régulateur qui vous orientera vers la solution la plus adaptée à votre état de santé : conseils par téléphone, orientation vers un cabinet ou une maison médicale
de garde, visite du médecin de garde, orientation vers un service d’urgence.

Dans tous les cas, pour toute urgence médicale grave, ou en cas de doute, contactez le 15, accessible 24h/24.

L’Agence régionale de santé reste particulièrement vigilante quant à l’évolution de la situation.

Le ras-le-bol des médecins urgentistes, qui appellent à la grève

Cette situation inquiète le personnel hospitalier. Aux urgences du NHC à Strasbourg, certains patients sont restés plus de 48h sur un brancard avant d'avoir pu êter prise en charge, selon le témoignage d'un des praticiens

Plusieurs syndicats ont annoncé une grève le mardi 20 mars au sein des HUS pour dénoncer cette situation.