Lundi 07 mars 2016 Les faits du soir

Femmes actives en ACAL

30 avril 2021 à 8h55 par La rédaction

DKL DREYECKLAND

L�??hiver n�??a pas dit son dernier mot. Il a neigé sur le Nord-Est et les précipitations ont eu des conséquences sur le trafic routier jusqu�??aux portes de l�??Alsace, sur l�??A4, l�??A320 ou encore la  D31. Les flocons restent d�??actualité par endroits, comme du côté de l�??EuroAirport en fin d�??après-midi.



 



Un homme a été tué par un TGV en fin de matinée à Brumath, dans le sens Strasbourg �?? Paris. Il s�??agit d�??un suicide, la victime étant un quinquagénaire. Les 300 voyageurs du train ont été transférés vers un autre. L�??événement a fortement perturbé le trafic.



Dans le Sundgau, un bateau pousseur a coulé dans le canal du Rhône au Rhin, à l�??écluse de St-Bernard.



 



Le salon de l�??agriculture a fermé ses portes hier soir. Une manifestation moins suivie cette année, -11% de fréquentation, qui tombe à 611.000 visiteurs. C�??était le salon de la colère et du désespoir des agriculteurs étranglés par la crise de l�??élevage. Jean-Michel Hell est journaliste au Paysan du Haut-Rhin depuis 15 ans. Il fait le SIA chaque année. Cet hiver, il s�??y est rendu la veille et le jour de l�??ouverture. Il a constaté la tension�?�



 



L'INSEE vient de publier les résultats d'une étude concernant les femmes dans la grande région, plus particulièrement sur leur entrée dans la vie active.


Des femmes qui s'émancipent bien plus tôt que les hommes... C'est un fait avéré, le départ du domicile familial se fait assez tôt chez les femmes en Alsace - Lorraine - Champagne - Ardenne. En 2011, année durant laquelle cette étude a été réalisée, comme dans l�??ensemble de la France métropolitaine, la moitié des femmes de 20 ans de la région ACAL ne vivait plus chez leurs parents. Les garçons n�??atteignent ce niveau d�??indépendance que deux ans plus tard.


Lorsqu'elles sont parties, ces mêmes jeunes femmes vivent en couple ou ont déjà des enfants pour 52 % d'entre elles contre 35 % des hommes. Elles sont moins souvent en emploi que les hommes, notamment lorsqu'elles ont des enfants : 38 % pour les mères vivant en couple et 24 % pour celles élevant seules leurs enfants. Lorsqu'elles vivent seules, les jeunes femmes de moins de 25 ans sont pour 67 % étudiantes, soit sept points de plus que les jeunes hommes.


Le début de leur parcours diffère donc sensiblement selon leur situation familiale : les femmes seules sont plus souvent en poursuite d�??études alors que les mères de famille ont un accès à l�??emploi difficile.