CORONAVIRUS | A Strasbourg, les pharmacies dévalisées en gel hydroalcoolique

Trouver des masques ou du gel hydroalcoolique relève du parcours du combattant, ce mercredi, voire de la mission impossible dans les pharmacies de Strasbourg... Cette inquiétude se renforce alors que le bilan des contaminations a encore progressé en Alsace.

4 mai 2021 à 10h59 par Pierre Maurer

DKL DREYECKLAND
Plus de masques ni de gel en stock dans cette pharmacie du centre-ville de Strasbourg
Crédit: PM/DKL

Sur la vitrine de la plupart des officines du centre-ville de Strasbourg ce mercredi, un seul et même message : plus de masques ni de gel hydroalcoolique.

Les stocks ont été dévalisés. Une pharmacienne confie "c'est depuis le début de la semaine que l'on sent un véritable changement dans le comportement des gens : on a des demandes toutes les dix minutes environ. C'est ça qui nous a poussé à placarder cette affiche aux deux entrées de l'officine..."

Le gouvernement a annoncé ce mercredi avoir procédé, par décret, à la réquisition des masques. Le texte «relatif aux réquisitions nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus Covid-19» vise à assurer un accès prioritaire à ces équipements aux professionnels de santé et aux patients atteints par la maladie.

Les professionnels de santé rappellent que les masques visent avant-tout à protéger les personnes malades (ou susceptibles de l'être) des autres personnes en limitant au maximum la diffusion des fluides (éternuements, postillons) pouvant transmettre le virus.

Selon nos informations, à Kehl, de l'autre côté du Rhin, plusieurs enseignes de droguerie sont elles aussi en pénurie de gel hydroalcoolique et de produits désinfectants.

Coronavirus pharmacie.png (1.52 MB)
Sur la vitrine d'une pharmacie de la Grand'Rue à Strasbourg ce mercredi
photo PM/DKL

16 cas de contamination en Alsace selon un bilan présenté ce midi

Le directeur général de l'Agence régionale de santé Grand Est, Christophe Lannelonge, a présenté le dernier bilan chiffré en matière de contamination, lors d'un point presse qui s'est tenu en préfecture à Colmar ce midi. Il a fait état de 10 personnes contaminées dans le Haut-Rhin et 6 dans le Bas-Rhin.

Par ailleurs, pour permettre aux personnes confinées à la maison, soit parce qu'elles présentent des symptômes, soit parce qu'elles doivent garder un enfant confiné, "les médecins de l'assurance maladie auront à partir de demain la possibilité de délivrer des arrêts de travail, a annoncé le préfet du Haut-Rhin. Jusqu'à aujourd'hui, seuls les médecins de l'ARS avaient cette latitude, mais devant l'augmentation probable du nombre de cas, l'assurance maladie a été mise à contribution" indiquent nos confrères des DNA