L'actualité nationale, régionale et locale

Naissance exceptionnelle de deux brefs musqués au Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse

Ces deux naissances représentent une véritable victoire pour l’ensemble du Parc qui héberge cette espèce depuis 8 ans. Le Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse souhaite faire de ces deux brefs musqués les ambassadeurs du changement climatique. Et pour marquer le coup, les internautes sont invités à voter pour le prénom de ces deux boeufs musqués via sa page Facebook.

12 juillet 2022 à 7h01 par Emilie Jafrate

Naissance de deux boeufs musqués au Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse
Naissance de deux boeufs musqués au Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse
Crédit: Document Remis

Dans le printemps polaire, les veaux naissent au milieu du troupeau à une température de – 30 °C. Ici, à Mulhouse, deux femelles bœufs musqués ont mis bas : Hella a donné naissance le 5 mai et Merle le 1er juin, au frais de leur bâtiment spécialement conçu pour ces colosses : spacieux, solide, ombragé et ventilé. Suivant les conseils du coordinateur du programme d’élevage et d’autres parcs maîtrisant leur élevage réputé délicat, les vétérinaires et les soigneurs ont décidé de garder les jeunes sur substrat nu pendant 2 mois, comme ils le seraient sur le sol gelé de la toundra arctique. Cette condition permet d’éviter aux jeunes d’ingérer de l’herbe ou de la terre qui les rendrait malades. Un véritable défi pour l’équipe. Elle a dû, pendant les premirs jours de vie de ces bébés, ôter plusieurs fois par jour les restes de fourrage laissés tomber par la mère. Né avec un mois d’écart, l’un des deux petits reste encore à l’intérieur pour le moment. Ces naissances représentent une victoire pour l’ensemble du Parc qui héberge cette espèce depuis 8 ans. Présent dans moins de 20 parcs en Europe, le bœuf musqué est, malgré son apparence, une espèce sensible nécessitant une attention particulière des vétérinaires et des soigneurs, notamment concernant leur alimentation et les conditions météorologiques.

Un vote pour choisir le nom de ces deux nouveaux pensionnairs du Parc
Les bœufs musqués sont encore nombreux dans les régions arctiques. Cependant, ces régions sont impactées par le changement climatique qui entraine un dégel du permafrost (sol qui ne connait jamais une température au- dessus de 0°), libérant parasites et bactéries qui menacent leur santé. Le Parc souhaite faire de ces deux veaux, des ambassadeurs du changement climatique. Pour marquer le coup, le public est amené à voter pour leur prénom préféré sur le page facebook du parc, en choisissant parmi ces quatre propositions :Ataneq (roi en inuit), Kaskae (chef en inuit), Tekoa (magnifique en langue cherokee) ou Suka (rapide en inuit).