ActualitésL'actu DKLL'actualité nationale, régionale et locale

La maison Haas-Gilardoni à Altkirch et l'église de la Paix à Froeschwiller, choisis par la Mission patrimoine de Stéphane Bern

Deux nouveaux bâtiments alsaciens vont pouvoir être restaurés grâce à la Mission patrimoine de Stéphane Bern. Les nouveaux lauréats sont la maison Haas-Gilardoni à Altkirch dans le Haut-Rhin et l'église de la Paix à Froeschwiller dans le Bas-Rhin.

30 août 2022 à 7h51 - Modifié : 30 août 2022 à 8h11 par Emilie Jafrate

La maison Hass-Gilardoni à Altkirch sera transformée en musée
La maison Hass-Gilardoni à Altkirch sera transformée en musée
Crédit: Pascal Kury

Depuis 2018, la Mission patrimoine de Stéphane Bern a aidé 21 projets pour plus de deux millions d'euros. Cette Mission est soutenue par le Ministère de la Culture et la Française des Jeux. Elle s'appuie sur la Fondation du patrimoine. En janvier, une dotation sera consacrée à deux nouveaux sites alsaciens. Il s'agit de la maison Haas-Gilardoni à Altkirch et l'église de la Paix à Froeschwiller. La dotation dépendra des montants générés par le loto et les jeux de grattage.

La maison Haas-Gilardoni transformée en musée
Construite au début des années 1870, la maison Haas-Gilardoni est une ancienne maison de gardiens. C'est là que vivaient des ouvriers qui fournissaient les tuileries Gilardoni. Particularité de cette bâtisse, sa forme en ogive. Une maison entièrement bâtie en terre cuite. Elle est le témoin "de l'histoire des techniques et présente donc un intérêt patrimonial immatériel", pour la Fondation du patrimoine Alsace. Le projet est de la reconstruire et de la réhabiliter pour en faire un musée.

Sauver l'église de la Paix à Froeschwiller
Elle est un véritable symbole. Celui des années d'annexion mais aussi de la réconciliation franco-allemande. L'église de la Paix de Froeschwiller a été complètement détruite en 1870 lors de la bataille de Woerth-Froeschwiller. Deux ans plus tard, les autoritées prussiennes décident alors de la reconstruire. Ses vitraux, ses lustres et ses meubles avaient été offerts par des grandes villes d'Allemagne en souvenir des morts au combat. Une église en danger suite à l'apparition de fissures en 2018. Sont menacées aussi ses fondations, tout comme son choeur et ses vitraux. Sa restauration est estimée à 1,5 million d'euros. Si elle accueille les offices, l'église de la Paix accueille également des expositions ainsi que des projets culturels.

L'appel à projets 2023 d'ores et déjà ouvert
Les candidatures au titre des sites emblématiques sont à déposer jusqu'au 30 novembre 2022. Des candidatures ouvertes jusqu'au 28 février 2023 en ce qui concerne les sites départementaux. 

www.missionbern.fr