L'actualité nationale, régionale et locale 

Elections 2021 : tout savoir sur les Départementales en Alsace

Il reste désormais moins de trois semaines de campagne en vue des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin. On vous éclaire aujourd'hui sur le scrutin départemental qui se joue à l'échelle de l'Alsace !

1er juin 2021 à 19h15 - Modifié : 2 juin 2021 à 18h48 par Pierre Maurer

LOGO ELECTIONS DEPARTEMENTALES 2021 DKL

La première grande nouveauté, c'est la disparition des deux départements tels que nous les connaissions depuis mars 1790 ! Depuis le 1er janvier, les deux anciens conseils départementaux ont été regroupés au sein de la collectivité européenne d'Alsace ou CEA.


Comment l'Alsace est-elle découpée ?

Les 40 cantons (23 issus de l'ancien Bas-Rhin et 17 du Haut-Rhin) sont représentés par 80 conseillers et conseillères d'Alsace : 1 homme et 1 femme élus ans chaque canton. Il y a 181 binômes en lice cette année avec des écarts importants : parfois seulement 2 binômes s'affrontent. Dans d'autres cas on peut en retrouver beaucoup plus, comme dans le canton de Lingolsheim où 8 binôme s'opposeront le 20 juin.


Quel type de scrutin ?

Ce scrutin départemental est une élection dites « nominale à deux tours », assez semblable au scrutin président ou aux législatives. Les deuxièmes tours opposent les deux binômes arrivés en tête au premier tour. Pour qu’il y ait une triangulaire, voire une quadrangulaire, il faut que les binômes arrivés troisième ou quatrième réunissent entre 20 et 30% des voix, en fonction du taux de participation. 


Mais de quoi s'occupe la C.E.A ?

La collectivité dispose essentiellement de compétences liées au social (comme le versement du RSA, l'aide à l'enfance ou encore le suivi des seniors). Elle gère aussi le service départemental d’incendie et de secours, supervise l’aménagement foncier et la gestion de l’eau. Une autre de ses grosses attribution est relative à la construction, l’entretien et l'équipement des collèges

Avec la naissance de la collectivité, de nouvelles compétences sont tombées dans l'escarcelle de la collectivité, à savoir, entres autres, la gestion des routes et autoroutes qui dépendaient jusqu'alors de l'Etat.

Le premier budget de la C.E.A. dépasse les 2 milliards d’euros.

REPORTAGE | Les grandes lignes du scrutin des Départementales en Alsace