L'actualité nationale, régionale et locale 

Bas-Rhin : retour de mesures restrictives pour contrer la flambée de l'épidémie, alimentée par le variant Delta

(mis à jour) La préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier a signé un arrêté interdisant la vente et la consommation d'alcool dans une grande partie de l'espace public à Strasbourg. Une mesure qui en appellera d'autres dans les prochains jours, si les chiffres continuaient à se dégrader.

26 juillet 2021 à 14h24 - Modifié : 27 juillet 2021 à 7h56 par Pierre Maurer

Préfète Josiane Chevalier
La Préfète Josiane Chevalier en 2020
Crédit: DKL

La quatrième vague se concrétise en Alsace, et plus particulièrement dans le Bas-Rhin. Selon les derniers chiffres communiqués par la préfètes ce matin (en marge d'un point press organisé à la préfecture), la situation sanitaire se détériore rapidement. Josiane Chevalier a indiqué (en citant des éléments de l'ARS) que le taux d'incidence poursuit sa tendance ascendante, fixé à 147 dans le Bas-Rhin, 217 dans l'Eurométropole de Strasbourg et 250 à Strasbourg même. Rappelons que le taux d'incidence représente le nombre de cas positifs de coronavirus pour 100.000 habitants) 

Gradation des mesures contraignantes

Afin de juguler cette hausse, Josiane Chevalier a signé un arrêté ce lundi en fin de journée visant à interdire la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique dans la capitale alsacienne. 

Mais ce n'est pas tout, car si la situation ne venait pas à se stabiliser, la mesure de fermeture obligatoire pour les bars et les restaurants à une heure avancée est également dans les cartons. Ces nouvelles mesures devraient être détaillées lors d'un nouveau point presse attendu dans les prochains jours.

INTERVIEW | Josiane Chevalie consciente du poids économique du retour des mesures sanitaires