L'actualité nationale, régionale et locale 

Référendum à Illkirch : 90% des votants opposés à l'interdiction de circulation des véhicules Crit'Air 2 dans leur commune

Le référendum organisé par le maire d'Illkirch, Thibaud Philipps, n'a pas fait le plein : un peu moins de 15% des électeurs inscrits se sont rendus aux urnes ce dimanche.

11 juillet 2021 à 20h50 - Modifié : 15 juillet 2021 à 10h36 par Pierre Maurer

carte électeur enveloppe vote élection
Une carte d'électeur et une enveloppe (illustration)
Crédit: PM/DKL

La question posée aux électeurs était la suivante : " Faut-il interdire les véhicules Crit'air 2 (essence et diesel) dans l'Eurométropole ? ".  90,35% des votants qui se sont déplacés ont répondu non, 9,65% se sont prononcés en faveur de la mesure. Ce scrutin a toutefois faiblement rassemblé : 14,93 % de participation, soit 2640 votants.

Thibaud Phillips, le maire (LR) d'Illkirch-Graffenstaden, s'est dit "satisfait" lors du scrutin organisé ce dimanche.  "Cette consultation est une première. C'est bien pour la démocratie et c'est ainsi que nous arriverons à ramener les électeurs dans les urnes" a-t-il confié au micro de nos confrères de France 3 Grand Est.

Ce scrutin se déroulait avec, en ligne de mire, le calendrier de mise en place de la zone à faibles émissions de carbone (ZFE) défendu par l'Eurométropole de Strasbourg, intercommunalité dont fait partie Illkirch. Ce planning prévoit d'interdire tous les véhicules diesel à partir de 2028.

Ce référendum local ne peut être adopté que si au moins la moitié des électeurs a pris part au scrutin. À défaut, il n'aura qu'une valeur consultative.

Réaction cinglante à l'Eurométropole

Dans la soirée, la présidente de l'Eurométropole, Pia Imbs, a réagi à ce résultat dans un communiqué pour le moins cinglant :

" Avec un taux de participation historiquement faible où plus de 85% des Illkirchois ont refusé de participer au référendum contre la Zone à faible émissions (ZFE) voulu par leur maire, celui-ci se solde par un échec massif.

En oubliant de dire à ses concitoyens que la ZFE est une obligation légale qui s’impose à l’Eurométropole et en omettant le sujet majeur de sa justification, la qualité de l’air et la santé de la population, la question partielle et partiale a eu la réponse qui s’imposait : un désintérêt total des habitants."

Pia IMBS (communiqué)

Du côté du Maire d'Illkirch, l'analyse était tout autre. Extrait :

"(...) Aujourd’hui, c’est 14,96% des électeurs qui se sont exprimés à propos de l’interdiction de circulation des véhicules classés Crit’Air 2 sur le ban communal d’Illkirch-Graffenstaden. L’exécutif de l’Eurométropole tente de nous faire croire que ce referendum « s’est soldé par un échec ». Nous rappelons que Jeanne Barseghian a été élue avec 21 592 de votants sur 143 638 des inscrits. Soit par 15% des strasbourgeois. Pia Imbs organise une consultation sur la ZFE, moins de 10 000 participants sur 500 000 habitants, à peine 2% de la population.

Nous tenons à souligner qu’en aucun cas nous voyons en ce pourcentage un désintérêt marqué pour le débat que suscite la ZFE et encore moins une certaine acceptation du calendrier proposé par l’EMS. Nous y voyons surtout la réflexion que ce débat suscite et qui témoigne le mécontentement des habitants.
Ce sont en effet 90% des votants qui ont exprimé au travers de leur votre, leur opposition à l’interdiction de circulation des véhicules Crit’Air 2 sur la commune d’Illkirch-Graffenstaden. Ce nombre reflète une opinion qui traduit ouvertement le mécontentement de la population face à la mesure punitive et au manque de transparence que nous impose l’exécutif de l’EMS (...)"
Thibaud Phillips, maire d'Illkirch (communiqué)

Le détail du vote dans l'édition du 19/20 de nos confrères de France 3