Vendredi 24 février 2017 Les faits du soir

La préfecture du Haut-Rhin s'inquiète du manque d'eau en raison de la sécheresse hivernale. Elle appelle à ne pas gaspiller la ressource.

30 avril 2021 à 13h40 par La rédaction

DKL DREYECKLAND

Le carnaval de Strasbourg s'offre un sérieux lifting pour ses 25 ans. Il se tient désormais en pleine période carnavalesque, et non plus bien après, et entend associer plus que jamais les enfants à la fête dimanche.


 





Terminé, les chars satiriques, les personnages politiques géants en carton-pâte... Place aux "Bidulos". Inutile de vérifier : ce terme n'existe dans aucun dictionnaire, il a été créé par les artistes de l'association Arachnmia. Ce sont eux qui ont pris la suite après l'arrêt des activités de Stras'Carnaval l'an dernier, faute de bénévoles.


La nouvelle mouture de la cavalcade s'appuie donc sur ces "Bidulos", structures métalliques légères, poétiques, savantes, qui ne sont pas sans rappeler certaines machines et automates du sculpteur Tinguely...


Un clin d�??�?il poétique pour Matthieu Cahn, l'adjoint au maire de Strasbourg en charge de l'animation.





Fanfares et guggamusik ne sont pas oubliées pour autant ! Cette année, le public est attendu dès la mi-journée pour prendre part aux stands de maquillage et de jeux installés parc de l'Etoile, à proximité directe du départ de la cavalcade, programmé lui à 14h11 comme le veut la tradition !