Vendredi 07 octobre 2016 Les faits du soir

<p>Les années passent mais ne se ressemblent pas au Théâtre alsacien de Strasbourg. La 119° saison s'annonce foisonnante.</p>

30 avril 2021 à 12h53 par La rédaction

DKL DREYECKLAND

Les mauvais chiffres de la mortalité routière en septembre. 335 morts sur les routes de France, +30% par rapport à septembre 2015.


La série noire continue en Alsace avec une collision mortelle près de Saverne. Une femme a perdu la vie contre un camion.



 



Handball. Un Sélestadien dans l'équipe de France. Le jeune Yannis Lenne, 20 ans, formé au SAHB. Les Bleus vont préparer l'Euro 2018.



 



 



L'événement théâtral du week-end est Theatra, le festival de Saint-Louis. C'est la 30e édition.



 



Une fois n'est pas coutume, c'est avec une création (une comédie de Marc Camoletti) que sera lancé  le marathon théâtral du TAS. Mis en scène par Jean-Paul Zimmer, « Duo uff'en Canape » rassemble ce qui se fait de mieux en théâtre de boulevard : des quiproquos et des histoires de couples fort inspirés.



Cette année encore, c'est Philippe Ritter qui a assuré l'écriture du conte de Noël, cher aux spectateurs alsaciens. « E Lustiger Strohmann », donné lors de 6 représentations autour de Noël, permettra d'entendre également des musiques signées Michel Wackenheim, l'archiprêtre de la cathédrale de Strasbourg.



Le temps fort de cette 119° saison sera incontestablement l'autre création, historique cette fois, de la pièce « De Adler un de Leeb », faisant référence au peintre Léo Schnung, originaire de Lampertheim et bien connu des Alsaciens.



Et puis, on rira encore avec deux dernières pièces programmées fin avril et mi-mai. « Babyboom in schwarz-wiss » et « Pension Scholler » ont déjà fait leurs preuves par le passé, dans la programmation du TAS.



La souscription aux abonnements est ouverte jusqu'au vendredi 14 octobre. La billetterie débutera le 17 au guichet de l'Opéra à Strasbourg et sur webtas.fr.