VANDALISME | Des tags sur la Cathédrale... déjà effacés

Deux inscriptions à caractère anarchiste ont été découvertes hier au petit matin sur la Cathédrale. Elles ont pu être effacées ce jeudi. L'Etat va porter plainte contre les auteurs de la dégradation.

30 avril 2021 à 15h54 par Pierre Maurer

DKL DREYECKLAND
Crédit: Une des deux inscriptions découvertes dans la nuit de mardi à mercredi sur la façade de la Cathédral

 "Ni dieu ni maître" : c'est la mention découverte hier au lever du jour sur un des portails principaux de la Cathédrale Notre-Dame ainsi que sur une des façades de l'édifice.


C'est Alain Fontanel, le premier adjoint au Maire de Strasbourg, qui s'est ému de la découverte hier sur le réseau social Twitter.




Une plainte bientôt déposée


On ignore qui est à l'origine de ces dégradations. Une enquête a été ouverte et une plainte va être déposée par l'Etat car c'est lui le propriétaire de l'édifice.


Ce jeudi, les inscriptions ont été nettoyées grâce à l'intervention d'une équipe spécialisée dans le retrait des inscriptions sauvages sur les bâtiments.