STRASBOURG | Les cantines passent progressivement à l'inox

Initié en début d'année, le remplacement progressif des barquettes en plastique servant à convoyer les plats de la cuisine centrale vers les écoles est en cours. Une première école est actuellement en phase de transition.

30 avril 2021 à 14h09 par Pierre Maurer

DKL DREYECKLAND
Crédit: Dans la nouvelle salle de cantine de élèves de maternelle à l'école Louvois de Strasbourg, le 14 nov

11 classes sont implantées ici, dans cette école fraîchement rénovée qui fait face à la grande médiathèque Malraux. La cantine a également bénéficié de cette restructuration pour accueillir quotidiennement près de 200 enfants. C'est en poussant la porte de la salle à manger réservé aux plus petits que l'on découvre cette nouveauté... ou plutôt ce retour : celui des bacs en inox dans lesquels sont stockés au chaud les plats qui s'apprêtent à être servis aux enfants.


Ce midi, c'est pommes de terre et brocolis, accompagné de poisson en sauce. Les plats en inox sont désormais lavés sur place, quand auparavant les barquettes étaient jetées à la poubelle... Manutention supplémentaire, nettoyage. Les agents ont dû s'adapter.



"C'est une autre organisation, c'est sûr que c'est différent ! (...) Ce qui est aussi intéressant, c'est qu'avec cette mesure, on peut respecter le rythme de l'enfant" en lui permettant de manger à son rythme et de le servir progressivement.
Michèle Kientz, diététicienne en charge de la qualité à la ville de Strasbourg. 



A l'école Louvois, la mesure reste à élargir aux enfants mangeant également au self.


A Strasbourg, 11.000 repas sont servis quotidiennement et le seront progressivement dans des contenants en inox. La capitale du Grand-Est est la seule grande ville de France, pour l'heure, à s'être engagée dans cette voie.