[STAR A L'HONNEUR] Michel Fugain

<p>Vos stars préférées sont à l'honneur sur Radio Dreyeckland.</p>

30 avril 2021 à 10h08 par La rédaction

DKL DREYECKLAND



Michel Fugain, né le 12 mai 1942 à Grenoble



Fils de l�??ancien résistant et diabétologue Pierre Fugain qui le destine à devenir neurochirurgien alors que sa mère lui voit une carrière de pianiste, il abandonne ses études en première année de médecine, Il monte à Paris et devient à 20 ans second assistant du réalisateur Yves Robert.



En 1964, inscrit au cours Furet avec son ami Michel Sardou, ce dernier lui annonce son intention de passer une audition chez Barclay. Tout comme Patrice Laffont, il lui révèle qu'il a déjà écrit plusieurs textes, aussi Sardou lui propose de le rejoindre sur le label. Il entre ainsi aux nouvelles éditions Barclay en tant que « compositeur d�??édition » et écrit ses premières chansons2. Il est interprété par Hugues Aufray (1966), Hervé Vilard,Dalida, Marie Laforêt, etc.



Il enregistre un premier album en 1967 (Je n�??aurai pas le temps sur des paroles de Pierre Delanoë, son premier succès personnel, Les fleurs de mandarine) et en 1970, la comédie musicale Un enfant dans la ville.



En 1972, c�??est la naissance du Big Bazar, un groupe de onze musiciens et quinze autres personnes (jusqu�??à trente-cinq en tournée) : Fais comme l�??oiseau (adaptation de la chanson brésilienneVocê Abusou d'Antônio Carlos et Jocáfi), Une belle histoire, La Fête, etc. En 1976, Michel Fugain qui chante l�??insouciance et la joie de vivre se sent en décalage avec le mouvement du punk rock ; il quitte le Big Bazar, qui s�??arrêtera quelques années plus tard. En 1977, naît la « Compagnie Michel Fugain », avec entre autres Roland Magdane. En 1979, il fonde un atelier de comédie musicale (un lieu de formation pour jeunes artistes dont notamment Mimi Mathy) à Nice, dans les Studios de la Victorine. De 1981 à 1986, il disparaît pratiquement de la scène, livrant juste l'albumCapharnaüm en 1981 et le 45-tours La Fille de Rockfeller en 1985 et faisant quelques galas accompagné d'une bande son. Il renoue avec le succès en 1988 avec la chanson Viva la vida.