Actualités régionales et nationales

SOLIDARITE | Les pompiers alsaciens en renfort de leurs collègues ailleurs en France

03 août 2020 à 08h12 Par Pierre Maurer
Un camion de type "grand échelle" des pompiers du haut-Rhin à Mulhouse
Crédit photo : PM/DKL

Chaque année, les pompiers alsaciens interviennent hors des départements dont ils ont la charge, en renfort sur des théâtres d'opération ponctuels. Cet été, ils sont notamment en Guyane et dans le sud-est de la France

L'été est une période d'intense activité pour les pompiers dans les départements du sud du pays. Afin de faire face à la multiplicité des interventions, ils peuvent compter chaque année sur des renforts venus d'autres départements, où l'activité n'est pas aussi critique.

C'est le cas des pompiers alsaciens qui, chaque année, vont pour certains aider leurs collègues. Cette année, ils sont 26 à prendre la direction du sud-est du pays, afin de gonfler les effectifs qui ont la charge de surveiller et d'intervenir dans des zones particulièrement sensibles du sud-est.

16 Bas-Rhinois et 10 Haut-Rhinois stationnés à Aix-en-Provence

Les soldats du feu alsaciens sont partis samedi 1er août d'Alsace pour rejoindre l’école des officiers d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), selon nos confrères de la presse régionale. L'effectif rhénan est composé de "seize sapeurs-pompiers du Service départemental d’incendie et de secours du Bas-Rhin (Sdis 67), sept professionnels et neuf volontaires" et de dix pompiers haut-rhinois.

Ces pompiers font partie de ce que l'on appelle "la colonne de renfort Est Alpha", section qui totalise 69 hommes et 23 véhicules des Sdis du Bas-Rhin, du Haut-Rhin, du Territoire de Belfort, du Doubs, de l’Aube et de la Haute-Marne.

En Guyane également

Le sud du pays n'est pas le seul secteur où les pompiers alsaciens sont venus prêter main forte. Fin juillet, des soldats du feu bas-rhinois sont également partis en Guyane.

À la suite de la demande du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC), deux sapeurs-pompiers professionnels du SDIS du Bas-Rhin, affectés au CIS Strasbourg Finkwiller, ont été engagés au profit de la zone de défense et de sécurité de Guyane" précisait le SDIS fin juillet.

Là, ce n'est pas pour lutter contre leur feu que les Alsaciens ont été sollicités, mais pour prendre part à la Mission d’appui en situation de crise (MASC) mise en œuvre afin de compléter et de renforcer les effectifs locaux dans les missions de lutte contre la propagation du virus COVID-19. 

"Les deux sapeurs-pompiers du Bas-Rhin font partie d’un détachement de 14 personnels. Le départ s’est fait le 25 juillet 2020 depuis Paris – Charles de Gaulle avec un retour planifié le 16 août 2020" indique le SDIS.