POLITIQUE | Fabienne Keller et Antoine Herth quittent LR

Ce sont deux nouveaux élus qui prennent le large du parti Les Républicains : Fabienne Keller et Antoine Herth ont annoncé ce vendredi leur départ du parti dirigé par Laurent Wauquiez.

30 avril 2021 à 15h55 par Pierre Maurer

DKL DREYECKLAND
Crédit: La sénatrice et le député bas-rhinois ont pris la décision de quitter le parti des Républicains ce v

Deux parlementaires alsaciens ont annoncé ce vendredi leur volonté de quitter le parti "Les Républicains". Il s'agit de Fabienne Keller (sénatrice du Bas-Rhin et ancienne maire de Strasbourg) ainsi que du député Antoine Herth.


Le texte du communiqué de Fabienne Keller et Antoine Herth :



Centristes, en 2002, nous n’avons pas hésité à participer à la fondation de l’UMP. Nous n’avons pas hésité car la création d’un grand mouvement politique de large rassemblement de la droite et du centre, une CDU à la française, nous apparaissait comme la meilleure des réponses au péril de la hausse des extrêmes et des populismes.


C’est avec tristesse et inquiétude que nous constatons que ce mouvement du rassemblement est devenu celui du repliement. Bien trop souvent, vos paroles et vos prises de positions donnent l’impression que votre ambition n’est plus de combattre les idées populistes mais de les épouser, de les faire vôtres.


Que reste-t-il des valeurs européennes, humanistes, sociales et libérales qui constituaient l’ADN de notre famille politique ? Où est l’esprit du Général de Gaulle, de Valéry Giscard d’Estaing, de Jacques Chirac, de Simone Veil ou encore de Jacques Barrot auprès de qui vous avez commencé votre engagement ?


Nous ne nous reconnaissons plus ni dans les valeurs centrales de notre mouvement, ni dans votre style de gouvernance.


Nous croyons au plus profond de nous-mêmes que la France a besoin pour son équilibre politique et démocratique d’une droite républicaine, profondément européenne, sobre, à l’écoute des territoires, vigilante mais constructive, qui refuse toute forme de collusion idéologique ou politique avec les extrêmes. Cette droite, du fait de vos orientations et de vos choix, ne peut plus s’incarner à travers "Les Républicains".


Nous avons à coeur de continuer à oeuvrer avec tous ceux qui ne renoncent pas à une droite de la dignité et de la responsabilité, indépendante et européenne. Et ils sont nombreux. Nous souhaitons également dire notre reconnaissance et notre profond respect à toutes celles et tou ceux avec qui nous avons partagé nos engagements depuis près de 16 ans.


Co-fondateurs du mouvement "Agir - la droite constructive", nous faisons le choix de la fidélité à nos convictions et aux valeurs fondatrices de notre engagement. Nous faisons le choix de la clarté. C’est pourquoi nous tenons à vous informer que nous quittons, à compter de ce jour, "Les Républicains"