Mercredi 29 juin 2016 Les faits du soir

L'APRECIAL n'ouvre plus son bec.<br /> Fin de l'association de protection des cigognes.

30 avril 2021 à 9h04 par La rédaction

DKL DREYECKLAND

L�??autoroute A35 entre Colmar et Mulhouse supporte un trafic de près de 50 000 véhicules/jour dont un taux de poids lourds entre 15 % et 20 %, supérieur au taux moyen national sur ce même type d�??axe. Cette situation est source de perturbations, tant au niveau de la fluidité du trafic que de la sécurité. Depuis hier, la direction interdépartementale des routes de l'Est (DIR Est) a mis en place une interdiction de dépasser pour les poids lourds sur l�??A35 entre les échangeurs de Niederhergheim et de Sausheim, dans les 2 sens de circulation. Cette mesure s�??applique entre 7 heures et 20 heures. Elle a pour but de permettre une meilleure cohabitation entre les poids lourds et les autres usagers de la route en apaisant les conditions de circulation avec des dépassements facilités. Elle doit également renforcer la sécurité de chaque automobiliste, de chaque transporteur  et améliorer la fluidité et le confort de la circulation. Cette mesure est cohérente avec celle déjà existante sur la RN83 entre Sélestat et Colmar. Les poids lourds continueront à être autorisés à dépasser sur l�??A35 sur la déviation de Colmar. Les limitations de vitesse ne sont pas modifiées sur l�??A35 entre Colmar et Mulhouse.



 



Basket-ball. Après Vincent Collet, la SIG perd Louis Campbell. Le meneur américain, 37 ans, avait prolongé d�??une saison son contrat à Strasbourg en 2015. Cette fois, le capitaine emblématique tire sa révérence après 4 années sous le maillot strasbourgeois.



 



« Nos cigognes, unsere Storka, unseri Sterich ». C�??est le tiçtre de l�??ouvrage dédié à l�??échassier emblématique de l�??Alsace, par l�??APRECIAL. L�??association pour la protection et la réintroduction des cigognes en Alsace a tenu lundi sa dernière AG à Colmar. La page est tournée, l�??association s�??est dissoute, le travail ayant été accompli.



 



Lancé en décembre dernier, le passeport alsacien a connu un très vif succès en librairie. 12.000 exemplaires ont été vendus et les éditeurs s'attaquent désormais à l'international avec une traduction de l'opuscule en alsacien �?? logique ! �?? mais aussi en chinois �?? malin !


C'est sur l'initiative de l'Union internationale des Alsaciens, du journal L'Ami Hebdo et du site Made in Alsace que ce passeport a vu le jour, juste après les élections régionales de décembre. S'il ne permet pas de traverser les frontières, il a pour but de promouvoir la région Alsace au sens historique. Le public se l'arrache. Les 5000 premiers exemplaires se sont écoulés en quelques jours. L'engouement ne cesse de croître. C'est ce qui a poussé Gérard Staedel, président de l'UIA, à faire traduire le livret en alsacien et en chinois, dans un but bien précis...


2000 exemplaires ont été tirés, 4000 pour la version alsacienne... Et cela ne devrait pas s'arrêter là !


Des pistes ont également été lancées pour adapter l'opuscule en langue corse.


Rappelons qu'à l'intérieur du passeport figurent une présentation détaillée de l'Alsace, son histoire, sa langue régionale, ses prix Nobel... et bien évidemment sa gastronomie !