Mardi 07 février 2017 Les faits du soir

<p>Un mur à la mémoire des victimes du nazisme à Schirmeck</p>

30 avril 2021 à 13h38 par La rédaction

DKL DREYECKLAND

La région  Grand Est  a présenté l'avant-projet "Mur des noms" qui sera construit au Mémorial de l'Alsace - Moselle à Schirmeck.


Plus de 50.000 noms seront inscrits par ordre alphabétique. Coût des travaux: 1,2 M�?� TTC.



 



Le TGI de Strasbourg autorise la cession de SECOFAB, filiale de Sotralentz, le groupe de Drulingen. Une centaine d'emplois perdus, une trentaine gardés.


Avec le démantèlement de Sotralentz, 300 postes ont été perdus.



 



La Foire du Livre de Saint-Louis change de nom et devient le Forum de Saint-Louis. 34e édition du 12 au 14 mai.



 



Football. Le Racing à Troyes ce soir.


Basket-ball. La SIG à Salonique en Ligue des Champions.



 

























Strasbourg, pour le tourisme, c'est la cathédrale, la Petite France et les maisons à colombages... Mais pour le tourisme d'affaires, ces éléments ne sont que secondaires.


Avec la création du "Strasbourg Convention Bureau" en 2008, la capitale européenne ambitionnait de donner un coup de fouet à ce secteur d'activité.

C'est en bonne voie.



Le développement de l�??attractivité du territoire de l�??Eurométropole auprès d�??un public de professionnels congressistes ne date pas d'hier. Mais c'est en 2009, avec l'organisation du sommet de l'OTAN (au palais des congrès, au Rhénus et au Jardin des deux Rives) que la capitale alsacienne a fait décoller ce secteur d'activité.
En 8 ans d'existence, le "Strasbourg Convention Bureau" a généré, de par l�??organisation de plusieurs dizaines de gros événements, près de 80 millions d'euros de retombées économiques. Un travail d'équipe, selon Robert Hermann, son président.



L'amélioration de la desserte ferroviaire à grande vitesse mais aussi la rénovation du palais des congrès de la ville ont permis d'attirer des organisateurs qui avaient jusqu'alors déserté Strasbourg.



Strasbourg espère toujours se démarquer avec sa position centrale au plan européen.


Un atout non négligeable alors que le secteur du tourisme d'affaires a quelque peu marqué le pas l'an dernier, en France.