Lundi 25 juillet 2016 Les faits du soir

<p>A35 : grosses difficultés à prévoir</p>

30 avril 2021 à 9h21 par La rédaction

DKL DREYECKLAND

Les travaux relatifs à la rénovation de la portion sud de l�??A35 entrent dans le dur dès demain, sur le secteur de l�??Elsau�?�


Et il faut s�??attendre à des bouchons conséquents, bien que l�??on soit en période estivale.


Après une semaine de préparatifs consacrés à la mise en sécurité des abords du chantier, c�??est demain matin que les travaux sur la traversée strasbourgeoise de l�??A35 entreront dans leur phase opérationnelle. Les travaux occasionnent une fermeture de la voie de gauche de l�??autoroute, dans le sens Colmar-Paris, entre les échangeurs du Baggersee et de la Porte de Schirmeck.


Ces travaux provoqueront également des perturbations connexes. A compter de jeudi, seront également fermées les bretelles suivantes : 



- celle de la RN4 assurant la liaison entre Kehl et l�??�?toile vers A35 direction Colmar,



- la bretelle de A351 Saverne / Wolfisheim menant à l�??A35 direction Colmar



- et la bretelle reliant la route de Schirmeck toujours vers l�??A35, à hauteur de la station de tram Montagne Verte. 



Mais c�??est vendredi et dimanche que les restrictions seront les plus fortes, compte tenu des sorties déjà neutralisées. Vendredi, sur l�??A35 dans le sens Paris vers Colmar, la voie de gauche sera neutralisée entre les échangeurs Porte Blanche et Porte de Schirmeck. La DIR-Est précise que d�??importants bouchons sont à prévoir à partir de l�??heure de pointe du matin.


Enfin, dimanche, la circulation sera reportée dans ce secteur sur deux voies de largeurs réduite, avec basculement partiel sur la chaussée opposée.


Ces contraintes de circulation seront progressivement levées à partir du 12 août  et prendront totalement fin au 26 août, date à laquelle le chantier devrait être achevé�?� Si la météo s�??est montrée clémente !



 



La catastrophe ferroviaire d�??Eckwersheim le 14 novembre dernier�?� « Un essai en survitesse » pointé par les avocats des familles des 11 victimes, qui estiment la faute individuelle mais fustigent aussi la « légèreté » de SNCF. Trois jours avant le drame, un essai avait déjà inquiété, rapporte Le Parisien  aujourd�??hui.