Lundi 16 octobre 2017 Les faits du soir

<p>BURALISTES EN COLERE</p>

30 avril 2021 à 14h05 par La rédaction

DKL DREYECKLAND






Les débitants de tabac voient rouge. Par l�??intermédiaire de son président, la chambre syndicale du Bas-Rhin reproche non seulement des �??incohérences�?� dans le discours du gouvernement, mais aussi un paradoxe à l�??échelle strasbourgeoise.



 



Dans un communiqué publié hier, Patrice Soihier, le patron des buralistes du Bas-Rhin, ne décolère pas. Premier reproche qu�??il adresse à la municipalité et aux autorités : le manque d�??avertissements et de contrôles sur la ligne D du tram. Ligne qui file bien trop facilement, selon lui, vers Kehl et ses débitants de tabac qui pratiquent des prix bien moindres qu�??en France. Le syndicat réclame ainsi �??auprès de la CTS, la mise en place d�??un affichage dans toutes les rames et à tous les arrêts (...) rappelant les limites de tabac pouvant être rapportées légalement d�??Allemagne avec les sanctions encourues en cas de dépassement. Cette démarche ayant pour but essentiel la lutte contre le fléau qu�??est le marché parallèle�?� dénonce Patrice Soihier.



Les buralistes évoquent aussi une position incompréhensible de la part du premier adjoint au maire Alain Fontanel, en charge des transports pour la collectivité, mais aussi président de la Compagnie des Transports Strasbourgeois. Les buralistes rappellent notamment que son épouse Marie Fontanel est la conseillère Santé auprès du Président Macron et qu'elle veut faire passer le prix du paquet à 10 euros.



Lutte d'un côté et tolérance de l'autre ? Les buralistes, eux, préfèrent maintenant se concentrer sur leur congrès prévu les 19 et 20 octobre. Un rendez-vous durant lequel ils recevront le ministre du Budget, Gérald Darmarin, qui a dévoilé récemment sa volonté de mettre sur les rails un véritable plan d�??action contre le marché parallèle. Plan dévoilé, en toute logique, lors de ce congrès...