Jeudi 08 décembre 2016 Les faits du soir

Quand la Saint - Nicolas passe à la trappe à Huningue

30 avril 2021 à 13h30 par La rédaction

DKL DREYECKLAND

La décision de ne pas fêter la St-Nicolas au nom de la laïcité fait du bruit. Ainsi à Huningue, où les écoles maternelles privent les enfants d'une tradition. La Ville a exprimé sa déception et son incompréhension. "La St-Nicolas crée un lien social précieux, particulièrement en ce moment où celui-ci est très difficile à tisser", dit la municipalité de la région frontalière.


Inquiétude chez les conducteurs de car et de bus de l'entreprise bas-rhinoise Striebig, qui assure des lignes de la CTS et un important service quotidien de transport scolaire. La CFDT a lancé un appel à la grève sur les quatre sites que compte le transporteur en raison de multiples motifs. Le malaise social ne date pas d'hier, si on en croit les représentants syndicaux de l'entreprise, qui regroupe environ 230 personnes, dont 200 conducteurs, rattachés aux dépôts situés à Brumath, Strasbourg, Molsheim et Wissembourg.


Après le  rachat de l'entreprise familiale par le groupe Keolis/SNCF, les choses se tendent pour arriver à un point de non - retour lorsque la direction impose une réorganisation des services de transport de voyageurs en septembre dernier. C'est pour ces motifs que la CFDT appelle à la grève illimitée, à compter du 13 décembre. Elle laisse toutefois la porte ouverte pour une poursuite des négociations.


Les autocars du groupe Striebig Keolis assurent une quarantaine de lignes de transport scolaire dans l�??agglomération strasbourgeoise et en Alsace du Nord, quatre lignes de la CTS (les 21, 27, 31 et la navette de la Robertsau), une douzaine de lignes du Réseau 67 et enfin des relations en autocar Ouibus de Strasbourg vers Paris, Lyon et Nancy-Metz.


Football. Belle affiche samedi 15H à la Meinau: le choc des Racing pour le compte de la 18e journée de L2. RCSA - RC Lens. Les deux clubs fêtent chacun leur 110e anniversaire.