Actualités régionales et nationales

DECONFINEMENT | Dans les coulisses du centre de dépistage installé au Parlement Européen

11 mai 2020 à 08h02 Par Pierre Maurer
L'entée principale du Parlement Européen en 2018
Crédit photo : PM/DKL

Déserté par ses habituels occupants, le bâtiment Louise Weiss du Parlement est utilisé à compter de ce lundi pour dépister les personnes touchées par le Covid-19

D'habitude, c'est une ruche peuplée de parlementaires et assistants vêtus de tailleurs et de costumes trois pièces. A compter de ce lundi, ce sont surtout des blouses blanches qui vont y évoluer.
Le Parlement Européen avait très tôt dans la crise proposé son aide. Il la concrétise avec la mise à disposition d'une partie de ses locaux, transformés en centre de dépistage du Covid-19.

Selon Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg, ce site doit permettra, chaque jour à compter du 11 mai, « de réaliser jusqu'à 2000 tests dans 21 box individuels. C'est une pièce essentielle du dispositif de sortie de confinement. »

Toutes les précautions sont prises sur place pour fluidifier le passage des patients : flux séparés, zones dédiées. Les pompiers du SDIS seront en charge de l’accueil et de l’orientation du public.

Le centre n'est pas librement accessible : vous devez disposer d'une prescription pour vous y rendre.

Un élément de la stratégie globale du dépistage en Alsace

Ce centre, aussi symbolique soit-il, n'est qu'une brique dans le dispositif déployé en Alsace par les laboratoires privés et publics impliqués dans la lutte contre la pandémie.
Qu'ils soient du secteur hospitalier, situés en ville ou bien dépendants des départements (pour les laboratoires vétérinaires), les capacités de traitement des tests réalisent une montée en puissance constante.
A compter de ce début de déconfinement, les autorités annoncent pouvoir réaliser et exploiter près de 12 800 tests chaque jours en Alsace (8200 dans le Bas-Rhin, 4600 dans le Bas-Rhin).