Actualités régionales et nationales

DECONFINEMENT | Ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron ce dimanche soir

14 juin 2020 à 20h30 Par Pierre Maurer
Emmanuel Macron lors de son intervention du dimanche 14 juin
Crédit photo : franceinfo: / DR

Voici ce qu'il faut retenir de l'allocution du Président de la République de ce dimanche.

C'était le quatrième rendez-vous en trois mois avec les Français pour Emmanuel Macron qui a détaillé durant une vingtaine de minutes les grandes lignes de ce troisième volet du déconfinement, mais aussi - en filigrane - ce qui attend les Français pour la suite de son mandat

La phase 3 du déconfinement accélère certains processus déjà entamés

Parmi les éléments à retenir, l'un des plus attendus était le passage de l'Ile-de-France en zone verte. C'est désormais acquis. Dès demain, la région basculera à son tour en zone verte. Première conséquence : cela permettra aux restaurants de rouvrir entièrement. Seules la Guyane et Mayotte restent en zone orange.

Le retour à l'école se profile, de même que dans les crèches pour les enfants et écoliers. "Dès demain, les crèches, les écoles et les collèges se prépareront à accueillir tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale le 22 juin", a déclaré Emmanuel Macron.

Le Président a également rassuré les Français sur l'été à venir. "L'été 2020 ne sera pas un été comme les autres et il nous faudra l'évolution de l'épidémie pour nous préparer. La lutte contre l'épidémie n'est donc pas terminée. Mais je suis heureux avec vous de cette première victoire contre le virus" a-t-il affirmé.

Le second tour des élections municipales est confirmé au 28 juin.

Concernant les visites en Ehpad, elles demeurent "autorisées". Ce n'est pas une nouveauté, car ces visites demeurent "à la discrétion des établissements".

Sur le volet économique, le Président a précisé les contours de l'action économique menée depuis plusieurs mois maintenant. "Nous avons mobilisé près de 500 milliards d'euros pour notre économie (...) c'est inédit, et je veux que vous le mesuriez pleinement. Dans combien de pays cela a-t-il été fait ? C'est une chance et cela montre la force de notre Etat."

Concernant la question des violences policières, la France sera "intraitable" face au racisme, mais "n'effacera" pas son histoire en "déboulonnant des statues".

Une nouvelle prise de parole du président est prévue en juillet sur l'après-crise sanitaire.