Actualités régionales et nationales

COVID-19 | Situation sanitaire, vaccination, extension du couvre-feu : les annonces de Jean Castex

07 janvier 2021 à 18h00 Par Pierre Maurer - mis à jour à 18h59
Le premier Ministre Jean Castex lors de son allocution du 7 janvier 2021
Crédit photo : Capture d'écran France 2

Retrouvez dans cet article les principales annonces du premier Ministre, faites lors de sa conférence de presse du jeudi 7 janvier 2021. "La situation sanitaire de notre pays est devenue plus fragile" selon le premier Ministre

18h59 : Fin de ce suivi. Nous reviendrons dans nos journaux de la soirée et dès demain à 6h30 sur les principales annonces faites ce jeudi soir.

18h54 : "Nous avons eu à faire face à plusieurs rentrées scolaires depuis le début de ce confinement" déplore Jean Castex, affirmant "en avoir tiré des enseignements".
Les conséquences sanitaires et sociales "sont absolument dramatiques" regrette-t-il, en écartant pour l'heure toute fermeture généralisée d'établissement pour l'heure, ni allongement des vacances scolaires de février.

18h52 : "Pour connaître l'impact épidémique des fêtes de fin d'année" sur la situation actuelle "il est encore un peu tôt" avour à une journaliste Jean Castex, qui renvoie au milieu de la semaine prochaine pour disposer de données consolidées.

18h49 : Jean Castex a terminé son allocution et répond à présent aux journalistes.

18h48 : "La vaccination est devenue la priorité numéro 1 du gouvernement (...) mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. (...) Je demande que cessent ces polémiques stériles" a demandé solenellement le premier Ministre.

18h46 : "Ce ne sont pas six jours ni quelques milliers de vaccinés qui font la différence dans l'épidémie (...) Faites-vous vacciner, aidez vos proches à vous faire vacciner" a conjuré le ministre de la Santé, sous-entendant que ce mouvement de vaccination doit s'inscrire dans la durée pour qu'il soit efficace.

18h40 : "Il sera possibe de différer" l'injection de la deuxième dose du vaccin Pfizer, explique Olivier Véran, précisant que cette stratégie permettra de disposer de davantage de doses pour les primo-injections. La seconde injection pourra être délivrée "entre trois et six semaines" après la première.

18h36 : "Au moins 25.000 personnes ont été vaccinées ce jeudi 7 janvier" affirme Olivier Véran, citant des chiffres qui restent à confirmer. "Nous souhaitons toutefois aller plus fort et plus vite"

18h35 : "Ces derniers jours, nous avons accéléré le lancement de la campagne de vaccination" déclare le ministre de la Santé, Olivier Véran. Le nombre d'hôpitaux livrés en vaccin "a été multiplié par 4" depuis quelques jours.

18h31 : "Nous avons décidé d'avancer la stade 2 de notre stratégie vaccinale" confirme Jean Castex. Des centres de vaccination départementaux seront ouverts (300 dès le 18 janvier) pour accueillir les personnes de plus de 75 ans.

"D'ici fin janvier, les quantités reçues nous permettront de vacciner au moins un million de personnes, soit le même nombre de nos voisins européens. Ce rythme est celui des productions industrielles".

La campagne de vaccination "va être ouverte aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés."

18h26 : Le premier Ministre a réaffirmé la volonté de l'Etat : "au moins un million de personnes" pourront être vaccinées d'ici à fin janvier répète Jean Castex.

18h21 : La vaccination "reste l'arme principale" selon le premier Ministre "pour sortir de l'épidémie". "Oui, c'est vrai, notre campagne de vaccination a démarré plus lentement que dans d'autres pays" a toutefois reconnu le chef du gouvernement.

18h20 : "A partir du 10 janvier, dès que vous avez des symptômes ou que vous ête cas-contact, il vous suffira de vous inscrire sur le site de l'Assurance Maladie afin d'être placé en arrêt de travail immédiat". Il s'agit d'une vraie nouveauté mise en place par le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire.

18h18 :  Les tests vont encore se multiplier. Jean Castex se félicite qu'en France, l'accès aux "12.000 points de prélèvements et de tests" que compte le pays.

18h16 :  "Le régime de couvre-feu est prolongé également au moins jusqu'au 20 janvier" indique également le premier Ministre. "Une dizaine de départements supplémentaires pourraient rejoindre la liste des secteurs déjà sous couvre-feu élargi, essentiellement dans l'est du pays". Des décisions seront prises vendredi soir avec les élus et les Préfets de ces territoires pour une application à partir de dimanche soir.

 A RETENIR 
Ce couvre-feu avancé à 18 heures concerne actuellement quinze départements :
les Vosges, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Nièvre, la Saône-et-Loire, la Meuse, les Ardennes, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort, le Doubs, le Jura, les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes.

18h14 : "La perspective d'une réouverture des restaurants et bars en janvier n'est pas réaliste" déplore Jean Castex, et évoque une possible réouverture "pas avant la mi-février" au mieux.

18h13 : "les remontées mécaniques ne pourront pas non plus rouvrir tout de suite (...) et je comprends l'inquiétude des professionnels de ce secteur" a reconnu le premier Ministre. "Il serait prématuré de prendre des décisions maintenant (...) et nous ferons un point d'étape le 20 janvier prochain".

"Toutes les activités et tous les équipements aujourd'hui fermés le resteront encore jusqu’à la fin de ce mois"  Jean Castex


18h12 :
"Musées, salles de spectacles, salles de sport et de loisirs, etc. resteront fermés durant les prochaines semaines" a confirmé Jean Castex, en raison de la situation épidémique dégradée. Un nouveau point sera fait le 20 janvier.

18h06 : Les frontières avec le Royaume-Uni demeureront fermées jusqu'à nouvel ordre a confirmé le premier Ministre, afin d'éviter la propagation du "variant anglais", très contagieux.

Ce variant serait de "60 à 70% plus contagieux que la source de base" a prévenu le ministre de la Santé, Olivier Véran.