Actualités régionales et nationales

COVID-19 | Premières vaccinations réalisées ce lundi à la Clinique de la Toussaint à Strasbourg

04 janvier 2021 à 17h32 Par Pierre Maurer
Un soignant de la Clinique de la Toussaint reçoit la première injection du vaccin Pfizer/BioNtech
Crédit photo : PM/DKL

Il y avait davantage de journalistes présents que de patients à vacciner ce lundi dans les couloirs de la Clinique de la Toussaint, au centre de Strasbourg ! Cet établissement fait partie des 5 sites pilotes retenus par l'ARS pour lancer cette campagne dans le département. 8 patients et un membre du personnel soignant ont bénéficié de la première injection du vaccin Pfizer/Biontech

Au sein du service de soins de suite gériatrique de la Clinique, les consultations pré-vaccinales ont débuté il y a plus d'une semaine afin de lister les patients éligibles et faire le point sur ceux ne désirant pas être vaccinés. Car, en amont de la vaccination, il a fallu recueillir l'aval du patient ou de son/ses représentant(s).

La procédure ne semble pas avoir posé de problème selon le Dr Valérie Kurtz, responsable de la filière gériatrique de la Clinique de la Toussaint. « Les patients étaient plutôt favorables (…) on n'a eu que trois refus sur le site et je m'en réjouis car je pense qu'il faut vraiment vacciner. Pas seulement les plus fragiles mais la population plus généralement ! »

2021-01-04 18_46_34-Photo - Google Photos.png (1.70 MB)
L'entrée de la clinique de la Toussaint à Strasbourg - photo PM/DKL

Des vaccins livrés à la pharmacie centrale du groupe

Pour organiser cette première journée de vaccination, les services et les soignants se sont appuyés sur les ressources internes du groupe St-Vincent-de-Paul. Un comité vaccinal a été créé pour encadrer ce dispositif. C'est ensuite la pharmacie centrale du groupe qui a pris le relais. Cette dernière « est située au sein de la clinique Ste-Anne et a réceptionné ce lundi matin les premières doses qui avaient été transférées depuis le CHU de Strasbourg » précise le Dr Kurtz.

La montée en puissance des vaccinations devrait occasionner des pics d'activité ces prochains jours et ces prochaines semaines afin de garantir des livraisons en continu. Les vaccins sont conservés à -80 °C au CHU puis livrés en froid positif pour être conservés pendant 4 jours maximum dans le service.

Un soignant volontaire pour se faire vacciner, malgré sa peur des aiguilles

Jamais une injection n'avait certainement été autant médiatisée au sein de la Clinique de la Toussaint. Caméras, micros et appareils photos étaient de sortie ce lundi après-midi pour immortaliser cette injection dans le bras du Dr Gabriel Egri. Ce kiné est le premier membre du personnel de soins de la Clinique a bénéficier du vaccin... et c'est un soulagement, mêlé d'une certaine fierté, si on en croit sa réaction ! « Je suis très content car en tant que soignant, il faut se protéger pour protéger les autres. Et en tant que soignant au contact de personnes âgées, c'est encore plus important de se protéger ».