L'actualité nationale, régionale et locale 

COVID-19 | La frontière entre la Moselle et la Sarre se resserre pour les frontaliers

Berlin exige "un test PCR ou antigénique" de moins de 48 heures à l'entrée sur son territoire depuis la Moselle. les conditions d'application de ces nouvelles mesures sont encore en train d'être négociées ce lundi matin.

1er mars 2021 à 6h33 - Modifié : 4 mai 2021 à 11h55 par Pierre Maurer

DKL DREYECKLAND
La frontière entre la France et l'Allemagne, à hauteur de la Brême d'Or à Saarbrücken (D)
Crédit: Google Maps

Inquiète face à la multiplication des cas de Covid-19 liés aux différents variants, l'Allemagne a décidé ce dimanche 28 février de classer en zone à haut risque le département français frontalier de la Moselle.

Concrètement, ceux qui entrent sur le territoire allemand devront présenter "un test PCR ou antigénique" négatif de moins de 48 heures et devront remplir une "déclaration électronique à chaque entrée sur le territoire allemand".

Après discussions avec les autorités allemandes, le secrétaire d'Etat français Clément Beaune a également ajouté qu'un "test antigénique de moins de 48 heures" serait suffisant pour passer la frontière. 

Réactions contrastées

La Commission européenne s'est émue de voir la libre circulation à l'intérieur de l'UE ainsi remise en cause. De son côté, le chancelier autrichien Sebastian Kurz a dénoncé une différence de traitement : "Il y a en Allemagne, en fonction des directions géographiques, des différences de rigueur en matière de règles à la frontière", a-t-il ainsi regretté ce week-end dans une interview au quotidien allemand Merkur.