Actualités régionales et nationales

CORONAVIRUS | Respect du confinement, début de la désinfection, non-réouverture du Marché : les temps forts du Facebook Live de Michèle Lutz et Jean Rottner

02 avril 2020 à 18h47 Par Pierre Maurer
Michèle Lutz et Jean Rottner ce jeudi soir en direct sur les réseaux sociaux
Crédit photo : Capture d'écran page FB Mulhouse

Lors d'une vidéo Facebook Live tenue conjointement ce soir par Michèle Lutz (maire de Mulhouse) et Jean Rottner (premier adjoint et président du conseil Régional), un certain nombre de points d'actualité liés à l'épidémie ont été précisé ou dévoilés.

Voici les principales annonces et réactions consécutives à cette vidéo :

Rappel de la stricte application des mesures barrière et de confinement

Michèle Lutz l'a déploré dès le début de cette intervention : « on se rend compte depuis deux ou trois jours qu'il y a une forme de relâchement » dans le comportement des mulhousiens. « Nous comprenons que c'est difficile à gérer, que c'est inédit, mais j'en appelle à votre sens de la responsabilité. Nous devons continuer à sauver des vies (…) nous avons besoin de tous respecter ce confinement (…) et le couvre-feu à Mulhouse ».

La maire de Mulhouse a reconnu que les jours traversés actuellement sont « difficiles » mais que « on a besoin de tous ».


Jean Rottner : « je reste extrêmement prudent face à la relative accalmie »

La situation sanitaire est toujours aussi préoccupante selon Jean Rottner. Le département du Haut-Rhin reste celui « qui a le plus fort taux de mortalité lié à la maladie sur toute la France, nous sommes suivis par la Moselle. » Le cœur de l'épidémie est donc dans le sud-Alsace « mais touche aussi très durement la région parisienne et le nord ».

Jean Rottner s'est également réjouit du soutien apporté par d'autres régions mais aussi pays de l'Europe. « Depuis hier, même l'Autriche nous a offert des places pour hospitaliser des patients »
Le premier adjoint au maire de Mulhouse, urgentiste de métier, a toutefois tempéré la situation vis à vis d'une forme « d'accalmie qui pourrait être ressentie », mais on « ne connaît pas l'avenir et l'épidémie peut reprendre (…) si on ne respecte par les préconisations et les gestes barrières ».


Le marché de Mulhouse ne rouvrira pas avant la fin du confinement

Michèle Lutz rappelle que cette fermeture a été demandée par le Gouvernement, la ville a donc appliqué la décision. Par la suite, des demandes de dérogation ont été faites mais cela n'a pas été concluant, regrette la maire de Mulhouse. Toujours est-il que le marché ne rouvrira pas ses portes avant la fin de la période de confinement, c'est un fait.

Pour permettre aux commerçants et maraîchers de vendre leur production, des stands seront bientôt installés de manière disséminée dans le centre-ville, afin de limiter les contacts. La carte de localisation de ces étals sera disponible « d'ici peu » sur les réseaux sociaux et le site de la ville.


Une possible ouverture de certains commerces alimentaires le vendredi Saint et le lundi de Pâques

Sollicitée à plusieurs reprises par des internautes (qui pouvaient poser leurs questions en amont du direct), Michèle Lutz a confirmé qu'elle travaillait avec la Préfecture en vue de permettre une ouverture de certains commerces alimentaires lors du vendredi Saint et du lundi de Pâques.

Compte-tenu du droit local, ces ouvertures seraient ciblées et limitées dans le temps (pas plus de 5h). La ville attend là aussi une réponse des autorités préfectorales.


Désinfection de l’espace public : des lieux ciblés, comme à Strasbourg

La ville a souhaité, selon les mots de Michèle Lutz, « prendre le temps de la réflexion » pour aborder ce sujet. Au regard de ce qui a déjà été mené ailleurs et des la littérature scientifique, Michèle Lutz estime que la désinfection généralisée « n'a pas d'utilité avérée en matière sanitaire ».

Toutefois, les endroits les plus fréquentés de la ville seront traités. Cela concerne, par exemple, les Ehpad, les bancs publics, les stations de bus et tram, les espaces publics de passage...
Pour cela, deux agents seront à pied d’œuvre « dès vendredi 3 avril au matin », avec des séquences opérées entre 6h et 9h le matin et 17h et 21h le soir, afin « de ne pas gêner les activités ni les mulhousiens ».


Le pic de l'épidémie bientôt atteint à Mulhouse ?

Sur ce point, Jean Rottner tempère une nouvelle fois « il faut rester extrêmement prudent. Tout cela dépend de nous, de vous, du respect des gestes barrières ». Le but est de passer « d'un pic à un plateau » pour éviter que les services soient encore plus engorgés.


Michèle Lutz réagit aux cas de violences intrafamiliales

« Je me suis rendu compte qu'on nous rapportait des faits de violence intrafamiliale. La période de confinement (…) incite à des dérives. Aussi, j'en appelle à votre démarche de citoyens. Il ne s'agit pas de faire de la délation mais il faut que l'on vienne aussi en aide à ces personnes-là » a insisté Michèle Lutz pour clore son intervention, en rappelant le numéro de contact, le 39.19 ou par SMS au 114.

Vidéos