Actualités régionales et nationales

CORONAVIRUS | "Nous sommes en guerre" face au coronavirus selon Emmanuel Macron. Découvrez le détail de ses annonces

16 mars 2020 à 21h22 Par Pierre Maurer
Emmanuel Macron s'est une nouvelle fois adressé aux Français
Crédit photo : BFM TV

Confinement, report des municipales, réformes suspendues, fermeture des frontières Schengen, mesures pour soutenir les entreprises ou encore construction d'un hôpital de campagne en Alsace... Le président de la République a annoncé une série de mesures fortes pour les citoyens ainsi que pour les entreprises.

Pour la deuxième fois en moins d'une semaine, le Président de la République s'est adressé aux Français, à 20h, ce lundi soir. Il a détaillé toute une série de mesures, dont le renforcement du confinement décrété à compter de mardi 17 mars à midi.

"Dès demain midi et pour 15 jours au moins nos déplacements seront fortement réduits", et ce pour "limiter au maximum les contacts" et lutter contre l'expansion du coronavirus, a expliqué Emmanuel Macron. Une mesure inédite dans l'histoire récente de la France, adoptée parce que le pays "est en guerre" contre le virus. Une figure de style que le chef de l'Etat a répété à de nombreuses reprises durant sa prise de parole

Une vie sociale réduite au strict minimum et le second tour des municipales reporté

"Nul ne peut savoir" combien de temps va durer l'épidémie a répété le Président. Concernant les mesures restrictives liées au confinement, il a déclaré qu'il ne serait ainsi plus possible de "retrouver ses amis ou aller au parc", et "seuls doivent demeurer les transports absolument nécessaires", "pour se soigner", faire ses courses ou encore "aller au travail quand le travail à distance n'est pas possible", a détaillé le chef de l'Etat. "Toute infraction à ces règles sera sanctionnée", a-t-il averti.

Emmanuel Macron a ensuite annoncé le report du second tour des élections municipales. Il n'a pas évoqué dans son discours la date du 21 juin, évoquée par plusieurs responsables politiques avant l'allocution.

Parmi les autres décisions annoncées au cours de cette allocution de 20 minutes, figure la suspension de "toutes les réformes en cours", à commencer par celle des retraites, et des mesures de soutien à l'économie. Parmi celles citées, on retrouve des mesures fortes. Les loyers et les factures d'eau, de gaz et d'électricité "devront être suspendus" pour les plus petites entreprises qui rencontrent "des difficultés".

Ces entreprises n'auront "rien à débourser ni pour les impôts, ni pour les cotisations sociales", a-t-il ajouté, en annonçant qu'un fonds de solidarité "pour les entrepreneurs, commerçants, artisans" serait créé et "abondé par l'Etat".

L'armée en renfort, essentiellement pour les questions sanitaires

En Alsace, secteur particulièrement touché par l'épidémie, Emmanuel Macron a garantit que l'Armée et ses services de santé viendraient apporter leur aide. D'ici peu, on assistera au déploiement d'un hôpital de campagne du service de santé des armées en Alsace.

Le Président a aussi confirmé une information très attendue, à savoir la distribution de masques qui sera faite en priorité à partir de mardi aux personnels hospitaliers et aux médecins de ville et de campagne "dans les 25 départements les plus touchés", dont le Haut-Rhin et le Bas-Rhin.