L'actualité nationale, régionale et locale

L'Etablissement français du sang publie un nouveau bulletin d'urgence vitale

Malgré la mobilisation des donneurs au mois de juin, le niveau des réserves de sang reste trop faible pour affronter l’été. L’Etablissement Français du Sang publie pour la seconde fois de son histoire - et ce, à moins de 6 mois d’intervalle - un bulletin d’urgence vitale.

30 juin 2022 à 7h09 par Emilie Jafrate

Don de sang EFS Hôtel de Ville Strasbourg
L'EFS développe des collectes dans des lieux insolites, comme ici à l'Hôtel de Ville de Strasbourg
Crédit: PM/DKL

Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients. Cette nouvelle publication de l’alerte la plus haute, dans le cadre des procédures de gestion et de régulation des réserves de produits sanguins en France, s’inscrit dans une cinétique extrêmement baissière de la fréquentation de collectes par les donneurs. Si elle ne se redresse pas à très court terme, elle ne permettra pas à l’EFS de fournir les hôpitaux et cliniques en produits sanguins au cours de l’été pour soigner les malades. À travers cette nouvelle alerte, l’EFS demande à l’ensemble des citoyens de se mobiliser massivement dans les 10 prochains jours en prenant rendez-vous pour donner leur sang. Compte tenu de la situation critique, l’ensemble des donneurs sera accueilli.

Des donneurs présents pour la JMDS, mais pas en nombre suffisant
La mobilisation des donneurs au cours de ces dix derniers jours, dans le cadre de la campagne pour la Journée Mondiale des Donneurs de Sang, n’a pas été suffisante pour inverser une tendance de faible mobilisation, marquée par les impacts toujours très présents de la crise sanitaire, et conjuguée à la forte vague de chaleur observée ces dernières semaines. La France, qui se trouve aujourd’hui dans une situation similaire aux autres pays européens, doit absolument retrouver un niveau de stocks de 110 000 poches de sang d’ici la mi-juillet, alors que ce stock est aujourd’hui inférieur à 90 000 poches de sang.

Les malades ne prennent pas de vacances
Rappelons que le sang est une réponse thérapeutique qui, aujourd’hui, n’a aucune autre alternative. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour pour soigner les patients, pour lesquels les transfusions sanguines sont la seule alternative pour être soignés. La solidarité des citoyens doit aujourd’hui s’exprimer de manière urgente et impérieuse. Il en va de la santé et de la sécurité de la population.

Relevons ensemble le défi pour permettre à chaque malade d’être soigné ! Pour savoir où donner ou pour prendre rendez-vous : www.dondesang.efs.sante.fr ou sur l’appli « Don de sang ».