L'actualité nationale, régionale et locale 

Eurométropole : voie réservée au covoiturage et aux transports en commun, réduction de la vitesse aux heures de pointe... L'A35/M35 s'apprête à connaître une révolution

A compter de l'entrée en service du GCO, les poids-lourds en transit ne pourront plus passer par le centre de Strasbourg. De nouveaux usages de la M35 seront également testés...

8 décembre 2021 à 11h58 - Modifié : 8 décembre 2021 à 16h04 par Pierre Maurer

panneau covoiturage et voie réservée EMS
Le losange blanc sur fond bleu indique la présence d'une voie réservée
Crédit: BlueBreezeWiki / DKL

Si vous circulez quotidiennement sur l'A35 (M35 nouvelle appellation) dans la traversée de Strasbourg, apprêtez-vous à voir du changement à compter des prochains jours !

Concomitamment à la mise en service du GCO (qui devrait se faire la semaine prochaine), l'Eurométropole mettra en place plusieurs évolutions d'usage sur la portion centrale de l'axe.

 

La fin des camions en transit ?

La mise en service du GCO permet de constituer un nouvel itinéraire pour les véhicules en transit, et notamment les poids lourds. Ces derniers étaient 16.000 en 2019 à passer par la section centrale de l'autoroute quotidiennement en semaine. Un camion sur 2 ne fait que traverser l'agglomération sans avoir besoin de s'y arrêter pour une livraison.

Pour ces véhicules, d'ici quelques jours, cette pratique ne sera plus possible. Un arrêté de circulation interdisant le transit des poids-lourds a été pris et il obligera, à l'entrée en service du GCO, que ces camions empruntent le contournement.

En réalité, il s'agit d'une obligation prévue par le contrat de concession liant l’État à Vinci, constructeur du GCO. Cette obligation a été transférée par l’État à l'Eurométropole, cette dernière étant chargée de réguler le trafic sur le territoire qui lui incombe

 

Réduction de vitesse aux heures de pointe et voie réservée

A côté de cette interdiction de transit, deux autres mesures entreront en vigueur d'ici la fin décembre, menées dans le cadre d'une expérimentation sur 3 ans.

Une voie de circulation sera réservée au covoiturage, aux taxis et véhicules de transport en commun. Il s'agit de deux sections de 4km, l'une partant du nord de l'agglomération (de Vendenheim à la sortie Place de Haguenau) et l'autre du sud (de la Vigie à la sortie Porte de Schirmeck).

La voie en question sera celle située le plus à gauche.

Ce dispositif sera applicable à partir du 20 décembre et uniquement en semaine aux heures de pointe, à savoir entre 6h et 10h puis 16h et 19h. Des panneaux spécifiques indiqueront aux automobilistes les secteurs concernés. En voici quelques exemples :

panneaux M35 V2

Notez également que la vitesse sera réduite dans les secteurs où cette voie réservée est déployée : elle passera ainsi de 90 à 70Km/h. Cette limitation sera applicable uniquement durant les horaires où la voie réservée est "activée".

Une limitation à 70km/h sera également applicable sur le tronçon central de l'autoroute, entre la place de Haguenau et la Porte de Schirmeck.

Voici une carte synthétique de ces changements attendus ces prochaines semaines :

 

 

Et les contrevenants ?

En ce qui concerne les poids-lourds qui continueraient à emprunter la M35 sans y avoir le droit, les conducteurs risquent une amende de 135€. Mais le Parlement est actuellement en débat pour porter à 750€ le montant de la contravention applicable en cas de non-respect de l'arrêté.

De manière similaire, sur les voies expérimentales dédiées aux mobilités douces/alternatives, les contrevenants risqueront une amende de 4e catégorie s'ils roulent sur un axe qui ne leur est pas dédié.

 

 


Ecoutez le sujet de Pierre Maurer, diffusé dans le journal du 8 décembre

REPORTAGE | Sur l'A35/M35, la vitesse sera abaissée à 70km/h dès l'entrée en service du GCO