Les informations nationales, régionales et locales 

Espace : retour sur Terre réussi pour Thomas Pesquet et les trois autres astronautes de la mission Alpha

Leur capsule s'est posée peu avant cinq heures au large des côtes de Floride selon les plans établis. L'astronaute français est ensuite sorti tout sourire de la capsule.

9 novembre 2021 à 8h55 - Modifié : 9 novembre 2021 à 9h21 par Pierre Maurer

Retour sur Terre Thomas Pesquet
Thomas Pesquet juste après avoir été extrait de la capsule
Crédit: Facebook ISS83

Après un séjour de six mois en orbite dans la Station spatiale internationale; l'aventure spatiale de Thomas Pesquet et des trois autres astronautes qui l'accompagnaient s'est achevée ce mardi matin en mer.

Peu avant cinq heures (heure de Paris), la capsule Dragon SpaceX a réussi son amerrissage au large des côtes de Floride.

La rentrée dans l'atmosphère et l'amerrissage ont pu être suivis grâce à de multiples caméras emarquées à bord d'un avion et réparties sur des embarcations sur mer. La capsule avec ses quatre occupants et les 240 kg de matériel issu d’expériences scientifiques sont arrivés à bon port au petit matin.

 

Des visages souriants à l'ouverture de la capsule Dragon

Après avoir amerri, la capsule a été immédiatement remorquée jusqu'à un navire de Space X puis hissée au sec.

C'est ensuite que l'écoutille principale a été ouverte, laissant apparaître les visages des quatre occupants de l'engin : Thomas Pesquet, les astronautes américains Shane Kimbrough, megan McArthur et le japonais Akihiko Hoshide

Les quatre astronautes ont été ensuite extraits l'un après l'autre grâce à aux employés de Space X puis déposés sur un brancard aménagé.

Ils ont, chacun à leur manière, pris quelques instants pour poser sous les objectifs présents. On a pu découvrir le visage fatigué mais heureux de Thomas Pesquet

Thomas Pesquet subit actuellement de rapides tests médicaux. Il devrait toutefois s’envoler dans les prochaines heures pour Cologne, en Allemagne, où se trouve le Centre européen des astronautes. 

Là-bas, il suivra « un programme intense de remise en forme » selon l'ESA et sera soumis aux mêmes tests qu’avant et durant son séjour en apesanteur, afin de contribuer à la collecte de données scientifiques sur les effets sur le corps humain d’un séjour prolongé en orbite.