L'actualité nationale, régionale et locale 

Désinformation : rencontre avec le journaliste Julien Pain, cheville ouvrière de la lutte contre les fake news

Toutes les semaines, dans l'émission "Vrai ou Fake", Julien Pain et son équipe décryptent, analysent, passent au crible des informations et rumeurs. L'émission (diffusée le samedi à midi) était enregistrée à Strasbourg cette semaine.

3 décembre 2021 à 22h29 - Modifié : 6 décembre 2021 à 7h05 par Pierre Maurer

Julien Pain Strasbourg novembre 2021
Julien Pain et ses "fact-checkeurs" à Strasbourg ce 30 novembre
Crédit: PM/DKl

Pour voir l'émission de cette semaine et les précédentes, rendez-vous sur le site de Franceinfo

 

 

 DKL  Bonjour Julien Pain ! Les auditeurs vous connaissent à travers votre présence sur les réseaux et sur Franceinfo avec votre émission "Vrai ou Fake". Un petit rappel du principe de cette émission ?

 Julien Pain  C'est une émission que l’on produit chaque semaine sur l’antenne de Franceinfo. Elle lutte contre les “intoxs*”. On est en période de campagne présidentielle et notre travail est à mon avis important pour le fonctionnement de notre démocratie.

“Vrai ou Fake” a aussi la particularité qu’une fois par mois, on délocalise l'émission hors de Paris. On va alors dans une région française. Dernièrement, on est allés dans le sud à Pau, puis le mois dernier à Abbeville. pour cette troisième émission que l'on délocalise, nous sommes à Strasbourg.

 

 DKL  Quelle est la catégorie de population la plus touchée selon vous par ces “fake news” ?

 Julien Pain  Je crois que sur les “intoxs”, il y a une idée reçue qui est que ça toucherait plus les jeunes… Alors oui, les jeunes, c’est en partie le cas. Les jeunes, je les rencontre lorsque j'interviens dans les collèges et les lycées. Les rencontrer, je crois que c’est primordial. C’est important de former la prochaine génération.

Mais je crois que les plus gros partisans de la désinformation, ceux qui sont les plus virulents sur Internet, ceux que vous voyez sur Facebook sur Twitter et qui postent le plus de fausses informations… ce ne sont pas les plus jeunes : c'est souvent des gens au contraire plus âgés. C’est ça qui est peut-être le plus inquiétant je trouve en ce moment : c'est qu'il y a vrai un développement du complotisme, des gens qui croient en des fausses informations de façon presque viscérale et qui essaient de convaincre les autres… Et ça, ce ne sont pas les plus jeunes : c'est plutôt des gens qui peuvent être parfois à la retraite, des gens âgés.

 

"En ce moment (...) il y a un vrai développement du complotisme, des gens qui croient en des fausses informations de façon presque viscérale et qui essaient de convaincre les autres"

 

 DKL  Cette méthode, de vous balader avec votre panneau et des phrases parfois provocantes écrites dessus, c’est devenu une marque de fabrique. Vous espérez provoquer quel type de réaction avec les gens que vous rencontrez ?

 Julien Pain  Pour essayer de lutter contre la désinformation,  je me suis beaucoup interrogé sur comment faire. Au départ, j'ai commencé en faisant simplement de la télévision et des vidéos sur les réseaux sociaux. Le problème, c'est qu’en procédant comme ça, on touche principalement les gens qui vous connaissent déjà, qui vous aiment bien et finalement pas ceux qui croient aux intoxs et à la désinformation…

Du coup, maintenant, j'essaie de faire différemment : je prends mes cartons et je vais parler au hasard avec les gens dans la rue. Avec cette manière de procéder, les gens n’ont pas d’autre choix que de me parler, qu’ils m'aiment ou qu’ils ne m'aiment pas, qu’ils connaissent France Info ou pas… Et du coup, ça donne des discussions qui sont intéressantes et j'espère que ça a plus d'impact !

 

 DKL  Au sommaire de l’émission de samedi, la laïcité. Thème riche de débats et de réactions en Alsace ! Mais aussi une interview avec la députée très controversée Martine Wonner…

 Julien Pain  C'est ça ! Même si j'étais assez étonné parce que j'ai fait plusieurs demandes d'interviews auprès de la députée Wonner, mais elle avait refusé. Là, elle a accepté, peut-être parce que je suis venu à Strasbourg et que j'ai pas fait l'interview à Paris. J’ai eu une longue conversation avec elle. Vous le savez sans doute, c’est un peu une “égérie” du mouvement anti-pass sanitaire. Elle propage beaucoup de désinformations sur les réseaux sur le virus sur le covid. Donc j'avais envie de parler avec elle et j'ai une longue longue conversation que vous pouvez retrouver sur sur Internet et ma chaîne YouTube. il y en a également des extraits dans l'émission de cette semaine

Concernant la laïcité, c'est un problème qui est crucial en ce moment. On est dans une campagne présidentielle où, comme d'habitude, ça va tourner beaucoup autour de l'immigration, des religions, évidemment des problèmes avec l'islam etc… Beaucoup d'hommes politiques vont se saisir du sujet. Aussi, je pensais que c'était important de rappeler la base : qu'est-ce que c'est que la laïcité ? Et pas la laïcité fantasmée, parce que la laïcité c'est très concret ! Il s’agit de textes, de lois…Et tout ça, il faut le connaître : qu’est ce qui est interdit ou autorisé en France ? Tout le reste, finalement, ce sont des opinions. Et moi ce qui m’intéresse, ce sont les faits !

 

"Très vite, vous allez vous retrouver enfermé dans des informations qui sont toujours les mêmes, qui viennent toujours des mêmes personnes… Je trouve qu’il y a [dans les réseaux sociaux] presque un côté secte."

 

 DKL  Ce n’est pas difficile de traiter ces sujets relatifs à la désinformation ? N’avez-vous pas l’impression parfois d'être devant le tonneau des Danaïdes ?

 Julien Pain  Je ne vous cache pas que c’est forcément compliqué, parce qu'on se bat contre - principalement - des réseaux sociaux qui enferment les gens dans des bulles. Que nous donnent comme infos les réseaux ? Hé bien celles que l’on a envie de recevoir ! Le réseau ne va pas vous proposer des choses qui sont à l'extérieur de votre réseau habituel. Très vite, vous allez vous retrouver enfermé dans des informations qui sont toujours les mêmes, qui viennent toujours des mêmes personnes… Je trouve qu’il y a presque un côté secte.

On peut vite se retrouver manipulé par des gens et on ne voit plus que leurs informations à eux. On ne va plus voir les informations de France Info par exemple. On ne va que voir les informations de ces gens-là et petit à petit, on se trouve face à une emprise qui se crée sur les gens. Ils ont l'impression qu'ils sont dans un “monde de la vérité”, que tout le monde se trompe, que tous ceux qui ne sont pas d'accord avec eux se trompent.

Il n’y a plus de confrontation d'idées et donc moi j'essaie de recréer un peu ce dialogue et cette confrontation des idées. C’est absolument nécessaire dans la démocratie ! ♦

 

 


Le sujet diffusé dans le journal de 18h du 3 décembre

REPORTAGE | Rencontre avec Julien Pain, journaliste de l'émission "Vrai ou Fake"
Tournage vrai fake
Lors du tournage de l'émission au Barrage Vauban à Strasbourg le 30 novembre
Crédit: PM/DKL