Précarité : de plus en plus de bénéficiaires chez Caritas Alsace depuis le premier confinement

Le constat est sans appel : la crise a bouleversé la vie des citoyens... mais plus encore celle de ceux qui étaient "sur le fil".

19 novembre 2021

épicerie solidaire caritas alsace 2021
Crédit: Caritas Alsace

C'est une certitude désormais. Avec les données recueillies, l'association Caritas Alsace est formelle : la crise a aggravé la situation des personnes en situation de précarité.

Dans son rapport annuel, la structure indique qu'en Alsace, plus de 8 200 ménages ont été aidés ou accompagnés ; cela représente un total de 20 000 personnes, dont la moitié sont des enfants.

Parmi les autres éléments saillants de l'étude, on se rend compte que près d'un bénéficiare sur 3 vit dans un logement précaire. Les familles recomposées sont présentes, particulièrement les mères célibataires, représentant 28% des bénéficaires.

 

Etudiants, micro-entrepreneurs et salariés de la restauration trinquent

Le constat est sans appel pour Olivier Coupry, le directeur de Caritas Alsace.  Grâce aux chiffres compilés et aux échanges réalisés avec des bénévoles et des bénéficiares, il distingue trois types de nouveaux bénéficiaires dont le profil se distingue.

“Il y a des étudiants qui ont perdu leur petit job, cela concerne bien souvent les jeunes les plus précaires. On a aussi eu des étudiants qui ont connu des difficultés psychologiques, avec un enfermement pendant les confinements, et l’impossibilité de rentrer chez eux quand ils habitaient loin de leur famille.
Et puis il y a également deux autres catégories de populations : les micro-entrepreneurs, qui ont vu leur activité s'arrêter net. Enfin, les travailleurs intérimaires, et en particulier ceux qui étaient dans la restauration et ont perdu tout revenu de leur travail”
Olivier Coupry, directeur de Caritas Alsace

Si les aides publiques ont permis d'atténuer le choc du confinement et de la première année de crise, force est de constater que les bénéficiaires se sont dirigés également vers d'autres secteurs de Caritas. Ainsi, l’aide alimentaire n’a jamais été aussi importante : 642 tonnes distribuées (+30 tonnes par rapport à 2019), 11605 colis ont été confectionnés et distribués (+4 000) et 23000 passages dans les épiceries solidaires du réseau (+2 000).

Deux nouvelles épiceries devraient d'ailleurs voir dans les prochains mois, dans l'Eurométropole. Caritas recherche des bénévoles pour s'en occuper mais aussi pour toutes ses autres activités.

REPORTAGE | Caritas Alsace confirme que la précarité s'est développée depuis le confinement