Strasbourg : en cas de dégradation de la situation sanitaire, plusieurs scénarios envisagés sur le Marché de Noël

Le critère retenu par les autorités pour moduler les mesures sanitaires, c'est le franchissement du seuil de 200 pour le taux d'incidence

16 novembre 2021

Cathédrale sapin Noël 2019 Strasbourg
Crédit: PM/DKL

L'épidémie de Covid-19 repart en Europe. On observe notamment une montée en flèche des cas chez nos voisins Allemands. Jusque-là relativement épargnée, la France voit elle aussi ses indicateurs de l'épidémie repartir à la hausse face à cette 5e vague. Comment les événements de la fin d'année prévus en Alsace vont-ils faire face à cette dégradation ? 

 

Le taux d'incidence de 200 cas pour 100.000 habitants obervé à la loupe

A Strasbourg, la Préfecture et la Ville ont adopté le principe d'un double scénario. Ce qui différenciera leur application, c'est l'importante du taux d'incidence. La valeur à ne pas dépasser pour ne pas basculer d'un scénario à l'autre est de 200 cas pour 100.000 habitants.

Sous cette barre, le plan prévoit que les visiteurs du marché pourront retirer leur masque pour consommer boissons et denrées. Ils se rendront pour cela dans des « food corner », des espaces identifiés et disposés tout au long du marché qui seront accessibles sans pass sanitaire. Ce ne sont pas des endroits clos ou barriérés mais des espaces où l'on incitera les gens à consommer en respectant la distanciation physique.

En revanche, si la barre des 200 cas est franchie, alors le "mode dégradé" sera activé. Pour boire et/ou manger, il faudra impérativement  se rendre dans des « food court ». Il s'agit dans ce cas d'espaces fermés, strictement délimités qui, eux, seront délimités et dont l'accès sera soumis à présentation du pass sanitaire.

Notez que dans tous les cas, le port du masque sera obligatoire sur tout le périmètre du marché de Noël ainsi que l'application des gestes barrières.

REPORTAGE | Les mesures sanitaires prévues pour le Marché de Noël de Strasbourg