STRASBOURG | Batorama peut relever l'ancre &agrave compter de ce week-end : les clients seront-ils p

17 décembre 2020

STRASBOURG | Batorama peut relever l'ancre &agrave compter de ce week-end : les clients seront-ils p

17 décembre 2020

Radio DKL

STRASBOURG | Batorama peut relever l'ancre &agrave compter de ce week-end : les clients seront-ils p

Les reportages

Mots-clés: Les reportages

La compagnie Batorama s'apprête à redémarrer son activité. A la faveur d'une autorisation qui vient de lui être accordée, l'entreprise s'apprête à reprendre la navigation ce samedi 19 décembre avec un seul navire.

Ce nouveau départ sonne comme un soulagement pour les équipes dont l'activité a été très fortement diminuée depuis le premier confinement, en mars 2020. "Certains de nos collaborateurs n'ont pas travaillé depuis près de 9 mois !" déplore Reynald Schaich, le directeur adjoint de Batorama.

Une reprise du trafic très progressive

Compte-tenu des restrictions qui sont encore de mise et du couvre-feu, Batorama ne s'attend pas à voir déferler des montagnes de touristes comme durant la période estivale "habituelle". La priorité est donnée aux visiteurs locaux

Les clients qui avaient réservé des dates situées durant les dernières semaines (de confinement) ont été intégralement remboursés par la compagnie. Pour pouvoir embarquer, il vous faut donc acheter de nouveau des places.

Attention, la boutique de la place de la Cathédrale reste fermée : il faut acheter ses billets sur internet avant la croisière ou sur les bornes, à quai.

Mesures sanitaires renforcées, tant collectivement qu'individuellement

Désinfection nocturne des vedettes à l'ozone pendant 6 heures, nettoyage et désinfection des points de contact à bord et à quai... Batorama applique à la lettre les préconisations pour rendre l'attente et la navigation tout à fait sûres. Il faudra également porter un masque dans les zones d'attente à quai et durant la croisière.

Concernant les écouteurs, indispensables pour suivre l'audioguide durant la visite, Reynald Schaich  se veut rassurant :

"On va leur remettre des écouteurs personnels et à usage unique. Ce sont des écouteurs de bonne qualité et que les clients pourront ensuite garder pour les réutiliser ailleurs !"

illustration article : Vincent Muller / Batorama