L'info people

Drew Barrymore : la star assure s'être sentie seule lorsqu'elle est devenue mère

En septembre 2012, Drew Barrymore devenait maman pour la première fois. Si la comédienne de 46 ans a eu un deuxième enfant un an et demi plus tard, elle a très mal vécu le début de sa maternité. À quelques jours de la fête des mères aux États-Unis, la jolie brune a accepté de se confier sur Entertainment Tonight. Alors qu'une fan lui a demandé ce à quoi, elle ne s'attendait pas en devenant mère, Drew Barrymore a confié : "Je pensais que ce serait un peu plus romantique et confortable, et au lieu de cela, j'étais juste terrifiée. Je manquais de sommeil, je ne pouvais pas manger, j'étais tout le temps nerveuse. Donc, je n'étais pas vraiment préparée pour ça." En toute transparence, la star a ajouté : "Je me sentais seule là-dessus, donc s'il y a d'autres mamans qui ressentent ça au début, vous n'êtes pas seule, je me sentais comme ça aussi."Alors qu'une autre internaute lui a révélé qu'elle s'était sentie coupable de ne pas avoir été assez présente pour ses enfants ces derniers mois, Drew Barrymore a confié qu'elle s'accordait toujours du temps juste pour elle sans se sentir mal de le faire : "Je suis bonne pour trouver du temps afin d'être seule quand elles sont occupées. Cela m'aide à déculpabiliser. Je fais ça quand elles sont à l'école ou en train de jouer chez des amis, et d'une manière ou d'une autre, je me sens un peu moins coupable." La comédienne a également expliqué aux internautes qu'ils n'étaient pas seuls. Elle a ainsi assuré : "Le seul conseil que j'ai pour qu'une maman soit présente, c'est quand elle est seule. C'est à ce moment-là qu'elles devraient être présentes !"Drew Barrymore est très proche de ses fillesQuelques jours plus tôt, c'est dans son émission que Drew Barrymore avait révélé que l'un de ses derniers tatouages avait été inspiré par ses filles. Alors qu'elle s'est fait tatouée un oiseau ainsi que la phrase Home is where we are (Notre maison est où nous sommes, ndlr), elle avait expliqué : "Partout où la vie vous mène, si vous avez la chance d'être aux côtés de personnes que vous aimez, alors pour moi, c'est devenu la définition de la maison. Je n'ai jamais su ce qu'était la maison avant d'avoir mes filles." Drew Barrymore © FAMEFLYNET Drew Barrymore © FAMEFLYNET Drew Barrymore © Agence Drew Barrymore © AGENCE Drew Barrymore © Backgrid USA Drew Barrymore © Backgrid USA Drew Barrymore © Backgrid USA Drew Barrymore © Backgrid USA Drew Barrymore © Backgrid Australia Drew Barrymore © CPA Drew Barrymore © Backgrid USA Drew Barrymore © Agence 07 mai 2021

Chris Brown : coup d'arrêt sur sa fête d'anniversaire outrancière !

Nouveau scandale pour Chris Brown. Le 5 mai dernier le chanteur célébrait son 32e anniversaire, afin de marquer le coup il a décidé d'organiser une immense fête d'anniversaire à son domicile de San Fernando en Californie. Faisant fi des gestes barrières et de toutes les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, l'interprète de Loyal a invité plusieurs centaines de personnes à venir festoyer en sa compagnie. Dans sa story Instagram, celui qu'on surnomme Breezy a partagé des vidéos de l'évènement sur lesquelles on peut constater que ni le port du masque, ni la distanciation sociale n'est respecté. Quelle ne fut pas la surprise de la police de découvrir "entre 300 et 500 véhicules" garés dans le quartier, lorsqu'il sont intervenus sur les lieux aux alentours de 2h du matin.Comme le rapporte NBC, la foule a toutefois été dispersée dans le calme et personne n'a été arrêté. Une évacuation que l'ex de Rihanna n'a pas manqué d'immortaliser et de publier sur les réseaux sociaux ce vendredi 7 mai. Sur cette vidéo, on peut notamment voir un hélicoptère survoler sa propriété mettant ainsi un terme aux festivités. "La soirée de Chris Brown a mal tourné", peut-on lire en légende de ce mini clip, tandis que le rappeur écrit de son côté : "Mission réussie". Chris Brown visé par des plaintes pour violCes derniers temps Chris Brown se faisait plutôt discret. Il faut dire qu'il a enchaîné les frasques ces dernières années. Après avoir été visé par une plainte pour agression sexuelle en 2018, l'artiste de 32 ans était finalement parvenu à éviter un procès l'année dernière, en trouvant un accord à l'amiable avec la plaignante. Cette dernière, qui a souhaité rester anonyme, affirmait avoir été violée à de multiples reprises durant une fête organisée par le célèbre rappeur, en février 2017. Ce n'est pas la seule affaire de viol dans laquelle est cité Chris Brown. En 2019, une femme l'accusait, ainsi que deux de ses amis, de l'avoir violée dans la suite d'un hôtel parisien. Si les trois accusés nient les faits, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris le mardi 10 mars 2020. Chris Brown © Backgrid USA Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram Chris Brown © Backgrid USA Chris Brown © Backgrid USA Chris Brown © Agence / Bestimage Chris Brown © Agence / Bestimage Chris Brown © Backgrid UK/ Bestimage Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram Nouveau scandale pour Chris Brown. Le 5 mai dernier le chanteur célébrait son 32e anniversaire, afin de marquer le coup il a décidé d'organiser une immense fête d'anniversaire à son domicile de San Fernando en Californie. Faisant fi des gestes barrières et de toutes les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, l'interprète de Loyal a invité plusieurs centaines de personnes à venir festoyer en sa compagnie. Dans sa story Instagram, celui qu'on surnomme Breezy a partagé des vidéos de l'évènement sur lesquelles on peut constater que ni le port du masque, ni la distanciation sociale n'est respecté. Quelle ne fut pas la surprise de la police de découvrir "entre 300 et 500 véhicules" garés dans le quartier, lorsqu'il sont intervenus sur les lieux aux alentours de 2h du matin.Comme le rapporte NBC, la foule a toutefois été dispersée dans le calme et personne n'a été arrêté. Une évacuation que l'ex de Rihanna n'a pas manqué d'immortaliser et de publier sur les réseaux sociaux ce vendredi 7 mai. Sur cette vidéo, on peut notamment voir un hélicoptère survoler sa propriété mettant ainsi un terme aux festivités. "La soirée de Chris Brown a mal tourné", peut-on lire en légende de ce mini clip, tandis que le rappeur écrit de son côté : "Mission réussie". Chris Brown visé par des plaintes pour violCes derniers temps Chris Brown se faisait plutôt discret. Il faut dire qu'il a enchaîné les frasques ces dernières années. Après avoir été visé par une plainte pour agression sexuelle en 2018, l'artiste de 32 ans était finalement parvenu à éviter un procès l'année dernière, en trouvant un accord à l'amiable avec la plaignante. Cette dernière, qui a souhaité rester anonyme, affirmait avoir été violée à de multiples reprises durant une fête organisée par le célèbre rappeur, en février 2017. Ce n'est pas la seule affaire de viol dans laquelle est cité Chris Brown. En 2019, une femme l'accusait, ainsi que deux de ses amis, de l'avoir violée dans la suite d'un hôtel parisien. Si les trois accusés nient les faits, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris le mardi 10 mars 2020. Chris Brown © Backgrid USA Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram Chris Brown © Backgrid USA Chris Brown © Backgrid USA Chris Brown © Agence / Bestimage Chris Brown © Agence / Bestimage Chris Brown © Backgrid UK/ Bestimage Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram Chris Brown © Instagram
07 mai 2021

Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi : l'humoriste revient sur son décalage avec la famille princière de Monaco

Pas facile de faire son entrée dans une famille princière quand on n'est pas de ce monde. C'est à cette barrière qu'a été confronté Gad Elmaleh, en 2011, de Charlotte Casiraghi, la fille aînée de la princesse Caroline de Monaco. Invité de Bruno Guillon, ce jeudi 6 mai sur l'antenne de RTL, l'humoriste a évoqué son nouveau spectacle dans lequel il évoque cette relation."C'est plus une observation sur moi, moi qui me trimballe dans plusieurs univers et qui est toujours en décalage. Alors il y a Monaco, il y a l'expérience aux Etats-Unis, il y a l'arrivée en France, il y a la paternité, et Monaco ça fait partie d'un moment de ma vie qui est vrai. Je ne raconte que des choses vraies, mais je raconte plus mon inadaptation que de me moquer de la famille princière", explique celui qui est devenu papa d'un petit Raphaël en 2013 né de son amour avec Charlotte Casiraghi. Le couple s'était finalement séparé en 2015.Gad Elmaleh : "Mon fils s'enrichit de ces deux univers et de ces deux cultures"Même s'il reconnaît de ne pas être fait pour la vie princière, Gad Elmaleh se réjouit, toutefois, que son fils puisse profiter des avantages de la famille princière monégasque. "Ce que j'essaye d'expliquer aux gens, c'est qu'il n'y en a pas un qui est mieux en fait. C'est juste que ça se complète, on s'enrichit et mon fils s'enrichit de ces deux univers et de ces deux cultures. Mais j'aime jouer de ça, j'aime faire un peu le blédard moi, j'aime bien montrer que je suis inadapté et ça donne plus de comédie", confie-t-il à Bruno Guillon. Depuis sa séparation avec Charlotte Casiraghi, en 2015, l'humoriste n'a plus été officiellement en couple. Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh © AGENCE Gad Elmaleh © AGENCE Gad Elmaleh © AGENCE Gad Elmaleh © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Gad Elmaleh © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Gad Elmaleh © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Gad Elmaleh © OLIVIER BORDE Gad Elmaleh © OLIVIER BORDE Pas facile de faire son entrée dans une famille princière quand on n'est pas de ce monde. C'est à cette barrière qu'a été confronté Gad Elmaleh, en 2011, de Charlotte Casiraghi, la fille aînée de la princesse Caroline de Monaco. Invité de Bruno Guillon, ce jeudi 6 mai sur l'antenne de RTL, l'humoriste a évoqué son nouveau spectacle dans lequel il évoque cette relation."C'est plus une observation sur moi, moi qui me trimballe dans plusieurs univers et qui est toujours en décalage. Alors il y a Monaco, il y a l'expérience aux Etats-Unis, il y a l'arrivée en France, il y a la paternité, et Monaco ça fait partie d'un moment de ma vie qui est vrai. Je ne raconte que des choses vraies, mais je raconte plus mon inadaptation que de me moquer de la famille princière", explique celui qui est devenu papa d'un petit Raphaël en 2013 né de son amour avec Charlotte Casiraghi. Le couple s'était finalement séparé en 2015.Gad Elmaleh : "Mon fils s'enrichit de ces deux univers et de ces deux cultures"Même s'il reconnaît de ne pas être fait pour la vie princière, Gad Elmaleh se réjouit, toutefois, que son fils puisse profiter des avantages de la famille princière monégasque. "Ce que j'essaye d'expliquer aux gens, c'est qu'il n'y en a pas un qui est mieux en fait. C'est juste que ça se complète, on s'enrichit et mon fils s'enrichit de ces deux univers et de ces deux cultures. Mais j'aime jouer de ça, j'aime faire un peu le blédard moi, j'aime bien montrer que je suis inadapté et ça donne plus de comédie", confie-t-il à Bruno Guillon. Depuis sa séparation avec Charlotte Casiraghi, en 2015, l'humoriste n'a plus été officiellement en couple. Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi © JACOVIDES-JUNIOR Gad Elmaleh © AGENCE Gad Elmaleh © AGENCE Gad Elmaleh © AGENCE Gad Elmaleh © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Gad Elmaleh © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Gad Elmaleh © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis Gad Elmaleh © OLIVIER BORDE Gad Elmaleh © OLIVIER BORDE
07 mai 2021

Megan Fox : ses rares confidences sur ses trois fils

À 34 ans, Megan Fox est à la tête d'une famille nombreuse. Au cours de son mariage avec Brian Austin Green, la jolie brune a eu trois fils : Noah (8 ans et demi), Bodhi (7 ans) et Journey (4 ans et demi). Invitée dans l'émission The Kelly Clarkson Show, la comédienne a assuré avec humour qu'élever trois garçons était semblable à un combat de catch. Alors que l'animatrice lui a fait remarquer qu'avoir trois fils était assez dingue, Megan Fox a confié : "Je ne sais pas ce que c'est que d'avoir une fille." En plaisantant sur le fait que "les fourchettes sont des armes" dans sa maison, la star a poursuivi : "Nous devons vivre dans une cellule capitonnée pour que tout le monde soit en sécurité."Maman comblée, la comédienne a expliqué que ses enfants étaient très proches. "Ils s'aiment. Ce sont les meilleurs amis, mais les combats ne s'arrêtent pas, car ils ont tellement d'énergie et ils sont si turbulents que ce n'est qu'une mêlée. Mes enfants lèvent les poings plein de cheveux et disent des choses comme : 'J'ai tes cheveux, Noah!'" Si ses fils aiment se chamailler, ils sont très attentionnés envers leur célèbre maman. Fan de la saga Harry Potter, Megan Fox a révélé que ses garçons lui offraient souvent ses cadeaux sur le thème de la magie. "Ils comprennent que je suis obsédée, donc chaque cadeau qu'ils m'offrent pour la fête des mères ou Noël est sur le thème de Harry Potter. Je reçois des tasses Harry Potter ou des journaux Harry Potter. J'ai eu une plume pour mon anniversaire", a-t-elle révélé.Megan Fox est une maman combléeRécemment, une source proche de la star a révélé à People que son nouveau compagnon, Machine Gun Kelly apprenait à connaître ses enfants. Elle a ainsi confié : "Megan est très heureuse. Ils sont devenus sérieux rapidement et ont une excellente relation. Megan aime ses garçons, et ils seront toujours sa priorité. Elle est ravie qu'ils aient accepté Colson." Megan Fox © Action Press Megan Fox © FAMEFLYNET Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA À 34 ans, Megan Fox est à la tête d'une famille nombreuse. Au cours de son mariage avec Brian Austin Green, la jolie brune a eu trois fils : Noah (8 ans et demi), Bodhi (7 ans) et Journey (4 ans et demi). Invitée dans l'émission The Kelly Clarkson Show, la comédienne a assuré avec humour qu'élever trois garçons était semblable à un combat de catch. Alors que l'animatrice lui a fait remarquer qu'avoir trois fils était assez dingue, Megan Fox a confié : "Je ne sais pas ce que c'est que d'avoir une fille." En plaisantant sur le fait que "les fourchettes sont des armes" dans sa maison, la star a poursuivi : "Nous devons vivre dans une cellule capitonnée pour que tout le monde soit en sécurité."Maman comblée, la comédienne a expliqué que ses enfants étaient très proches. "Ils s'aiment. Ce sont les meilleurs amis, mais les combats ne s'arrêtent pas, car ils ont tellement d'énergie et ils sont si turbulents que ce n'est qu'une mêlée. Mes enfants lèvent les poings plein de cheveux et disent des choses comme : 'J'ai tes cheveux, Noah!'" Si ses fils aiment se chamailler, ils sont très attentionnés envers leur célèbre maman. Fan de la saga Harry Potter, Megan Fox a révélé que ses garçons lui offraient souvent ses cadeaux sur le thème de la magie. "Ils comprennent que je suis obsédée, donc chaque cadeau qu'ils m'offrent pour la fête des mères ou Noël est sur le thème de Harry Potter. Je reçois des tasses Harry Potter ou des journaux Harry Potter. J'ai eu une plume pour mon anniversaire", a-t-elle révélé.Megan Fox est une maman combléeRécemment, une source proche de la star a révélé à People que son nouveau compagnon, Machine Gun Kelly apprenait à connaître ses enfants. Elle a ainsi confié : "Megan est très heureuse. Ils sont devenus sérieux rapidement et ont une excellente relation. Megan aime ses garçons, et ils seront toujours sa priorité. Elle est ravie qu'ils aient accepté Colson." Megan Fox © Action Press Megan Fox © FAMEFLYNET Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA Megan Fox © Backgrid USA
07 mai 2021

Les jeux sexuels d'un couple tournent mal et font deux orphelins

En juillet dernier, Warren et Claire se réservent une nuit à l'hôtel, au nord du Pays de Galles. Lui a 52 ans, elle en a 38 et est la maman de deux adorables enfants. Ce qui les rapproche ? Leur goût pour les jeux sexuels, et particulièrement pour le bondage. Cette pratique sadomasochiste consiste à attacher l'un des deux partenaires, qui s'abandonne alors totalement à l'autre. Et c'est Claire, ce soir-là, qui prend le rôle de "dominée", laissant alors le droit à Warren de lui nouer les mains. Mais ce petit jeu purement sexuel n'avait pas vocation à être aussi dramatique...La mère de famille attentionnée meurt étoufféeBoissons alcoolisées et drogues font partie de la soirée ce jour-là. Mais après avoir consommé ce dangereux cocktail, Warren s'endort. Claire, elle, est toujours attachée avec, visiblement, la bouche et le nez couverts. La jeune femme suffoque, et finit par décéder. Lorsqu'il se réveille, le quinquagénaire retrouve le corps sans vie de sa compagne et prend peur. Comme le souligne Sud Info, Warren prend la fuite. Les forces de l'ordre sont alertées, quelques heures plus tard, par le personnel de l'hôtel.Woman killed in bondage game gone wrong was a 'loving and caring mother' https://t.co/9eab8HM8FY pic.twitter.com/Do0ZnmY6NN— The Mirror (@DailyMirror) May 5, 2021 Mercredi 5 mai, Warren a été déclaré coupable d'homicide involontaire par négligence sur la mère des deux enfants. Il écope de six ans de prison. "Il s'agit de la mort tragique et inutile d'une femme", a déclaré l'agent de police Lee Harshey-Jones, de la police du Nord du Pays de Galles, à l'issue du verdict. "Warren avait la responsabilité de veiller au bien-être de Claire et il a échoué." Claire, décrite par son entourage comme une maman aimante et attentionnée, laisse derrière elle deux orphelins de mère. "Mon enfance a été ruinée à jamais", a déclaré la fille de Claire, 15 ans, au tribunal. La police du nord du Pays de Galle a tenu a spécifier que les incidents de cette nature sont heureusement très rares, et qu'aucun effort ne sera négligé pour traduire en justice les auteurs de tels crimes. Fait divers © ©pexels Chambre d'hôtel © ©pexels Cocktail de boissons et drogues © ©pexels Jeu sexuel © ©pexels Découverte dramatique © ©pexels Condamné © ©pexels En juillet dernier, Warren et Claire se réservent une nuit à l'hôtel, au nord du Pays de Galles. Lui a 52 ans, elle en a 38 et est la maman de deux adorables enfants. Ce qui les rapproche ? Leur goût pour les jeux sexuels, et particulièrement pour le bondage. Cette pratique sadomasochiste consiste à attacher l'un des deux partenaires, qui s'abandonne alors totalement à l'autre. Et c'est Claire, ce soir-là, qui prend le rôle de "dominée", laissant alors le droit à Warren de lui nouer les mains. Mais ce petit jeu purement sexuel n'avait pas vocation à être aussi dramatique...La mère de famille attentionnée meurt étoufféeBoissons alcoolisées et drogues font partie de la soirée ce jour-là. Mais après avoir consommé ce dangereux cocktail, Warren s'endort. Claire, elle, est toujours attachée avec, visiblement, la bouche et le nez couverts. La jeune femme suffoque, et finit par décéder. Lorsqu'il se réveille, le quinquagénaire retrouve le corps sans vie de sa compagne et prend peur. Comme le souligne Sud Info, Warren prend la fuite. Les forces de l'ordre sont alertées, quelques heures plus tard, par le personnel de l'hôtel.Woman killed in bondage game gone wrong was a 'loving and caring mother' https://t.co/9eab8HM8FY pic.twitter.com/Do0ZnmY6NN— The Mirror (@DailyMirror) May 5, 2021 Mercredi 5 mai, Warren a été déclaré coupable d'homicide involontaire par négligence sur la mère des deux enfants. Il écope de six ans de prison. "Il s'agit de la mort tragique et inutile d'une femme", a déclaré l'agent de police Lee Harshey-Jones, de la police du Nord du Pays de Galles, à l'issue du verdict. "Warren avait la responsabilité de veiller au bien-être de Claire et il a échoué." Claire, décrite par son entourage comme une maman aimante et attentionnée, laisse derrière elle deux orphelins de mère. "Mon enfance a été ruinée à jamais", a déclaré la fille de Claire, 15 ans, au tribunal. La police du nord du Pays de Galle a tenu a spécifier que les incidents de cette nature sont heureusement très rares, et qu'aucun effort ne sera négligé pour traduire en justice les auteurs de tels crimes. Fait divers © ©pexels Chambre d'hôtel © ©pexels Cocktail de boissons et drogues © ©pexels Jeu sexuel © ©pexels Découverte dramatique © ©pexels Condamné © ©pexels
07 mai 2021

Jennifer Lopez : cette photo époustouflante où elle pose entre sa fille et sa mère

Depuis le début de sa carrière, Jennifer Lopez impressionne. Actrice, chanteuse, productrice, femme d'affaires, activiste, maman... la star est présente et assure sur tous les fronts. Pour ne rien ajouter, la bomba latina de 51 ans affiche en plus une plastique incroyable ! En un mot, Jennifer Lopez semble parfaite. Mais ce n'est pas tout car récemment, cette dernière a lancé également une gamme de soins pour le visage, par le biais de sa marque JLo Beauty. D'ailleurs, pour faire la promotion de ses nouveaux produits de beauté, l'ex d'Alex Rodriguez s'est bien entourée.Sur les réseaux sociaux, Jennifer Lopez a posté il y a quelques jours une photo d'elle en compagnie de deux êtres particulièrement chers à son cœur : sa fille, Emme(13 ans, jumelle de Max, dont le papa est avec Marc Anthony), et sa maman, Guadalupe. Alignées de la plus jeune à la plus âgée, les trois se présentent de profil et regardent dans la même direction. Force est de constater la ressemblance frappante et la beauté des modèles sur ce magnifique cliché, vantant les mérites des soins pour la peau à destination des personnes de 7 à 77 ans.Jennifer Lopez s'est séparée de son fiancé Alex RodriguezJennifer Lopez peut heureusement compter sur ses proches pour traverser la période difficile qu'elle vit en ce moment. En effet, pour rappel, l'interprète des tubes I'm real ou encore On the floor s'est dernièrement séparée d'Alex Rodriguez avec lequel elle était fiancée. D'après les rumeurs, les ex avaient failli rompre une première fois mais s'étaient accordés une seconde chance... en vain. Comme l'avait précisé une source proche de l'ancien couple, JLo était déterminée à se focaliser sur ses enfants pour tourner la page. En outre, certains bruits rapportent qu'elle aurait plusieurs fois revu son ancien petit-ami Ben Affleck il y a peu de temps... A suivre. Jennifer Lopez © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Jennifer Lopez prend la pose pour JLo Beauty bien accompagnée © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Jennifer Lopez a posté une sublime photo sur Instagram © A.M.P.A.S. Jennifer Lopez a dévoilé un cliché avec sa mère © A.M.P.A.S. Jennifer Lopez est également au côté de sa fille sur la photo © A.M.P.A.S. Cette photo a été prise pour promouvoir des soins du visage © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Jennifer Lopez, sa fille et sa mère se ressemblent beaucoup © Agence Jennifer Lopez fait sensation auprès de ses abonnés © AGENCE Jennifer Lopez s'est récemment séparée d'Alex Rodriguez © Agence Jennifer Lopez et Alex Rodriguez étaient fiancés © AGENCE Jennifer Lopez aurait revu un ancien petit-ami © AGENCE Jennifer Lopez aurait revu Ben Affleck dernièrement © AGENCE Depuis le début de sa carrière, Jennifer Lopez impressionne. Actrice, chanteuse, productrice, femme d'affaires, activiste, maman... la star est présente et assure sur tous les fronts. Pour ne rien ajouter, la bomba latina de 51 ans affiche en plus une plastique incroyable ! En un mot, Jennifer Lopez semble parfaite. Mais ce n'est pas tout car récemment, cette dernière a lancé également une gamme de soins pour le visage, par le biais de sa marque JLo Beauty. D'ailleurs, pour faire la promotion de ses nouveaux produits de beauté, l'ex d'Alex Rodriguez s'est bien entourée.Sur les réseaux sociaux, Jennifer Lopez a posté il y a quelques jours une photo d'elle en compagnie de deux êtres particulièrement chers à son cœur : sa fille, Emme(13 ans, jumelle de Max, dont le papa est avec Marc Anthony), et sa maman, Guadalupe. Alignées de la plus jeune à la plus âgée, les trois se présentent de profil et regardent dans la même direction. Force est de constater la ressemblance frappante et la beauté des modèles sur ce magnifique cliché, vantant les mérites des soins pour la peau à destination des personnes de 7 à 77 ans.Jennifer Lopez s'est séparée de son fiancé Alex RodriguezJennifer Lopez peut heureusement compter sur ses proches pour traverser la période difficile qu'elle vit en ce moment. En effet, pour rappel, l'interprète des tubes I'm real ou encore On the floor s'est dernièrement séparée d'Alex Rodriguez avec lequel elle était fiancée. D'après les rumeurs, les ex avaient failli rompre une première fois mais s'étaient accordés une seconde chance... en vain. Comme l'avait précisé une source proche de l'ancien couple, JLo était déterminée à se focaliser sur ses enfants pour tourner la page. En outre, certains bruits rapportent qu'elle aurait plusieurs fois revu son ancien petit-ami Ben Affleck il y a peu de temps... A suivre. Jennifer Lopez © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Jennifer Lopez prend la pose pour JLo Beauty bien accompagnée © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Jennifer Lopez a posté une sublime photo sur Instagram © A.M.P.A.S. Jennifer Lopez a dévoilé un cliché avec sa mère © A.M.P.A.S. Jennifer Lopez est également au côté de sa fille sur la photo © A.M.P.A.S. Cette photo a été prise pour promouvoir des soins du visage © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Jennifer Lopez, sa fille et sa mère se ressemblent beaucoup © Agence Jennifer Lopez fait sensation auprès de ses abonnés © AGENCE Jennifer Lopez s'est récemment séparée d'Alex Rodriguez © Agence Jennifer Lopez et Alex Rodriguez étaient fiancés © AGENCE Jennifer Lopez aurait revu un ancien petit-ami © AGENCE Jennifer Lopez aurait revu Ben Affleck dernièrement © AGENCE
07 mai 2021

Jean-Michel Blanquer : la décision radicale du ministre sur un sujet clivant

C'est une décision qui risque de faire parler. Alors qu'un débat autour de l'écriture inclusive était lancé depuis quelques jours, Jean-Michel Blanquer a finalement tranché. Le ministre de l'Education nationale a pris la décision radicale de proscrire officiellement l'utilisation de l'écriture inclusive. Un choix qu'il expose dans une circulaire publiée au Bulletin officiel ce jeudi 6 mai : "Il convient de proscrire le recours à l'écriture dite 'inclusive', qui utilise notamment le point médian pour faire apparaître simultanément les formes féminines et masculines d'un mot employé au masculin lorsque celui-ci est utilisé dans un sens générique" peut-on lire, tandis qu'il est indiqué que la "complexité" et "l'instabilité" de celle-ci "modifie le respect des règles d'accord usuelles attendues dans le cadre des programmes d'enseignement". Interrogé à ce sujet devant la commission de l'éducation de l'Assemblée nationale, l'ancien recteur s'est inquiété du "risque énorme" que représenterait selon lui le point médian "quant à la transmission du français".La féminisation des fonctions va être appliquéeSi la nouvelle n'a pas été bien accueillie par les fervents défenseurs de l'écriture inclusive, elle n'a pas eu d'effet de surprise puisque Jean-Michel Blanquer avait déjà laissé entendre ses intentions dans un entretien accordé au JDD le 2 mai dernier : "Mettre des points au milieu des mots est un barrage à la transmission de notre langue pour tous, par exemple pour les élèves dyslexiques" avait-il fait savoir. Il faut noter en revanche que la circulaire autorise toutefois la féminisation des fonctions quand elles sont occupées par des femmes : "L'intitulé des fonctions tenues par une femme doit être systématiquement féminisé suivant les règles énoncées par le guide d'aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions élaboré par le Centre national de la recherche scientifique et l'Institut national de la langue française", précise le texte. Jean-Michel Blanquer © Michael Baucher Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Thierry Breton Jean-Michel Blanquer © Fred Marvaux Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © JB Autissier Jean-Michel Blanquer © Jacques Witt Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Eliot Blondet Jean-Michel Blanquer © Eliot Blondet Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton C'est une décision qui risque de faire parler. Alors qu'un débat autour de l'écriture inclusive était lancé depuis quelques jours, Jean-Michel Blanquer a finalement tranché. Le ministre de l'Education nationale a pris la décision radicale de proscrire officiellement l'utilisation de l'écriture inclusive. Un choix qu'il expose dans une circulaire publiée au Bulletin officiel ce jeudi 6 mai : "Il convient de proscrire le recours à l'écriture dite 'inclusive', qui utilise notamment le point médian pour faire apparaître simultanément les formes féminines et masculines d'un mot employé au masculin lorsque celui-ci est utilisé dans un sens générique" peut-on lire, tandis qu'il est indiqué que la "complexité" et "l'instabilité" de celle-ci "modifie le respect des règles d'accord usuelles attendues dans le cadre des programmes d'enseignement". Interrogé à ce sujet devant la commission de l'éducation de l'Assemblée nationale, l'ancien recteur s'est inquiété du "risque énorme" que représenterait selon lui le point médian "quant à la transmission du français".La féminisation des fonctions va être appliquéeSi la nouvelle n'a pas été bien accueillie par les fervents défenseurs de l'écriture inclusive, elle n'a pas eu d'effet de surprise puisque Jean-Michel Blanquer avait déjà laissé entendre ses intentions dans un entretien accordé au JDD le 2 mai dernier : "Mettre des points au milieu des mots est un barrage à la transmission de notre langue pour tous, par exemple pour les élèves dyslexiques" avait-il fait savoir. Il faut noter en revanche que la circulaire autorise toutefois la féminisation des fonctions quand elles sont occupées par des femmes : "L'intitulé des fonctions tenues par une femme doit être systématiquement féminisé suivant les règles énoncées par le guide d'aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions élaboré par le Centre national de la recherche scientifique et l'Institut national de la langue française", précise le texte. Jean-Michel Blanquer © Michael Baucher Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Agence Jean-Michel Blanquer © Thierry Breton Jean-Michel Blanquer © Fred Marvaux Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © JB Autissier Jean-Michel Blanquer © Jacques Witt Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton Jean-Michel Blanquer © Eliot Blondet Jean-Michel Blanquer © Eliot Blondet Jean-Michel Blanquer © Stephane Lemouton
07 mai 2021

Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais

Ils n'avaient pas donné signe de vie depuis près de trois semaines. Voyant les volets fermés depuis plusieurs jours, la boîte aux lettres qui se remplissait et la porte qui restait close, une voisine, inquiète, a décidé de donner l'alerte, ce lundi 3 mai. Des pompiers et des policiers se sont alors rendus au domicile de ce frère et sa sœur, situé dans la commune de Fouquières-lez-Lens, près de Lens dans le Pas-de-Calais, comme le rapporte La Voix du Nord. Les secours font alors une macabre découverte : Francis, le grand frère âgé de 65 ans, est retrouvé mort dans la cuisine, quant à sa sœur, Karine, la quarantaine, son corps gît face contre terre au pied de son lit, dans sa chambre. Selon les premières constatations, le frère et la soeur sont morts depuis plusieurs jours, ils ne présentent pas de blessure apparente et aucune trace d'effraction n'est constatée.Francis et Karine sont "morts de faim et de soif, par manque de nutrition"Une autopsie a été pratiquée et les résultats sont tombés ce vendredi 7 mai : Francis et Karine sont "morts de faim et de soif, par manque de nutrition, révèle France Bleu Nord, l'autopsie exclut formellement toute autre cause, comme une prise de médicament ou l'intervention d'un tiers." Déficients mentaux, le frère et sa sœur étaient inséparables, selon le témoignage d'une voisine recueilli par le journaliste de La Voix du Nord. En octobre dernier, Karine et Francis avaient vécu un drame : ils avaient perdu leur sœur, décédée d'un arrêt cardiaque. Depuis le frère et la soeur s'étaient "refermés sur eux-même", avait constaté la voisine. Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Ils n'avaient pas donné signe de vie depuis près de trois semaines. Voyant les volets fermés depuis plusieurs jours, la boîte aux lettres qui se remplissait et la porte qui restait close, une voisine, inquiète, a décidé de donner l'alerte, ce lundi 3 mai. Des pompiers et des policiers se sont alors rendus au domicile de ce frère et sa sœur, situé dans la commune de Fouquières-lez-Lens, près de Lens dans le Pas-de-Calais, comme le rapporte La Voix du Nord. Les secours font alors une macabre découverte : Francis, le grand frère âgé de 65 ans, est retrouvé mort dans la cuisine, quant à sa sœur, Karine, la quarantaine, son corps gît face contre terre au pied de son lit, dans sa chambre. Selon les premières constatations, le frère et la soeur sont morts depuis plusieurs jours, ils ne présentent pas de blessure apparente et aucune trace d'effraction n'est constatée.Francis et Karine sont "morts de faim et de soif, par manque de nutrition"Une autopsie a été pratiquée et les résultats sont tombés ce vendredi 7 mai : Francis et Karine sont "morts de faim et de soif, par manque de nutrition, révèle France Bleu Nord, l'autopsie exclut formellement toute autre cause, comme une prise de médicament ou l'intervention d'un tiers." Déficients mentaux, le frère et sa sœur étaient inséparables, selon le témoignage d'une voisine recueilli par le journaliste de La Voix du Nord. En octobre dernier, Karine et Francis avaient vécu un drame : ils avaient perdu leur sœur, décédée d'un arrêt cardiaque. Depuis le frère et la soeur s'étaient "refermés sur eux-même", avait constaté la voisine. Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay Un frère et sa sœur retrouvés morts de faim et de soif dans le Pas-de-Calais © Pixabay
07 mai 2021

Kate Middleton en rouge fatal et talons hauts étrenne son nouveau sac à main “tiny”

Un look flamboyant. Ce vendredi 7 mai est un jour très spécial pour Kate Middleton. Celui-ci marque en effet, la sortie officielle d'un projet sur lequel elle a travaillé pendant près d'un an, à savoir son tout premier album de photographies. Intitulé Hold Still : A Portrait of our nation in 2020, celui-ci rassemble une centaine de portraits capturés aux quatre coins de la Grande-Bretagne en pleine pandémie de Covid-19. Afin de célébrer le lancement de ce livre, la duchesse de Cambridge a participé à une partie de cache-cache aux abords du palais de Kensington. Le but était de dissimuler plusieurs exemplaires du livre afin que les participants à cette chasse royale puissent les retrouver par la suite. La femme du prince William a ensuite visité les archives du palais de la National Gallery avec qui elle a collaboré pour cet ouvrage. Un manteau couleur passion pour Kate MiddletonPour cette grande occasion, la maman de George, Charlotte et Louis a misé sur un look de circonstance qui a fait sensation. Kate était vêtue d'une longue robe-manteau rouge signée Eponine qu'elle portait par-dessus une longue jupe plissée couleur ivoire. A ses pieds, elle a ressorti une de ses paires d'escarpins nudes préférés de chez Ralph Lauren. Côté accessoires, outre ses boucles d'oreilles scintillantes Mappin & Webb, Kate a opté pour un mini sac ultra tendance de la maison DeMellier, une enseigne également très appréciée par Meghan Markle. Si cette tenue rélève du sans-faute, un détail pas très glamour sur sa main n'a pas manqué d'attiser la curiosité. La future reine d'Angleterre avait un pansement sur son pouce gauche. De quoi relancer les rumeurs selon lesquelles Kate Middleton souffrirait de troubles alimentaires. Selon certains spécialistes, ces pansements, qu'elle arbore régulièrement aux doigts, pourraient cacher les blessures qu'elle se ferait lorsqu'elle se fait vomir. Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Un look flamboyant. Ce vendredi 7 mai est un jour très spécial pour Kate Middleton. Celui-ci marque en effet, la sortie officielle d'un projet sur lequel elle a travaillé pendant près d'un an, à savoir son tout premier album de photographies. Intitulé Hold Still : A Portrait of our nation in 2020, celui-ci rassemble une centaine de portraits capturés aux quatre coins de la Grande-Bretagne en pleine pandémie de Covid-19. Afin de célébrer le lancement de ce livre, la duchesse de Cambridge a participé à une partie de cache-cache aux abords du palais de Kensington. Le but était de dissimuler plusieurs exemplaires du livre afin que les participants à cette chasse royale puissent les retrouver par la suite. La femme du prince William a ensuite visité les archives du palais de la National Gallery avec qui elle a collaboré pour cet ouvrage. Un manteau couleur passion pour Kate MiddletonPour cette grande occasion, la maman de George, Charlotte et Louis a misé sur un look de circonstance qui a fait sensation. Kate était vêtue d'une longue robe-manteau rouge signée Eponine qu'elle portait par-dessus une longue jupe plissée couleur ivoire. A ses pieds, elle a ressorti une de ses paires d'escarpins nudes préférés de chez Ralph Lauren. Côté accessoires, outre ses boucles d'oreilles scintillantes Mappin & Webb, Kate a opté pour un mini sac ultra tendance de la maison DeMellier, une enseigne également très appréciée par Meghan Markle. Si cette tenue rélève du sans-faute, un détail pas très glamour sur sa main n'a pas manqué d'attiser la curiosité. La future reine d'Angleterre avait un pansement sur son pouce gauche. De quoi relancer les rumeurs selon lesquelles Kate Middleton souffrirait de troubles alimentaires. Selon certains spécialistes, ces pansements, qu'elle arbore régulièrement aux doigts, pourraient cacher les blessures qu'elle se ferait lorsqu'elle se fait vomir. Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK
07 mai 2021

Maurane : de quoi était morte la chanteuse à 57 ans il y a trois ans jour pour jour ?

Lara Fabian n'a pas oublié sa grande amie Maurane. Le 7 mai 2021, soit trois ans jour pour jour après sa mort, l'interprète de Je t'aime a rendu un vibrant hommage à celle qui avait rendu son dernier souffle à l'âge de 57 ans. En légende d'une photo où elles chantent ensemble, Lara Fabian a simplement écrit : "Et ta voix toujours raisonne ...", accompagné de plusieurs coeurs. L'annonce du décès de la célèbre chanteuse avait fait l'effet d'une bombe dans le coeur de ses nombreux fans et des artistes. Alors qu'elle avait annoncé être en train de travailler sur un nouvel album, personne ne pouvait imaginer un tel drame. D'ailleurs, la veille de sa mort, elle était encore sur scène à Bruxelles à l'occasion d'un concert hommage à Jacques Brel. Mais c'est bien son corps sans vie qui avait été découvert à son domicile en Belgique.Rapidement, la thèse de l'accident est privilégiée. Alors qu'une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de sa mort et qu'une autopsie avait été pratiquée sur son corps, la piste du suicide avait été écartée. JoDenis Goeman, porte-parole du parquet, avait alors précisé que la "cause accidentelle" était attribuée à la mort de Maurane car il n'y avait pas eu l'intervention d'un tiers et qu'il n'y avait pas d'élément permettant d'indiquer que la victime avait voulu mourir d'elle-même.Maurane pouvait avoir des problèmes de dosMarc Lumbroso, le directeur artistique et ami de l'artiste, avait donné une autre précision. "J'ai appris sa disparition par son premier manager. Elle a été retrouvée morte en sortant de son bain. C'est totalement inattendu." Enfin, son directeur artistique avait confié que Maurane pouvait parfois avoir des problèmes de dos. "Elle avait surtout de gros problèmes de dos et avait parfois du mal à se déplacer. Et ça avait eu des conséquences sur sa voix. Elle suivait un traitement d'infiltrations assez pénible qui avait aussi des effets secondaires sur le plan digestif." Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane et Lara Fabian © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © POLYDOR / UNIVERSAL MUSIC Maurane © OLIVIER BORDE Maurane © JLPPA Maurane © JLPPA Obsèques de Maurane © Photonews Obsèques de Maurane © Photonews Lara Fabian n'a pas oublié sa grande amie Maurane. Le 7 mai 2021, soit trois ans jour pour jour après sa mort, l'interprète de Je t'aime a rendu un vibrant hommage à celle qui avait rendu son dernier souffle à l'âge de 57 ans. En légende d'une photo où elles chantent ensemble, Lara Fabian a simplement écrit : "Et ta voix toujours raisonne ...", accompagné de plusieurs coeurs. L'annonce du décès de la célèbre chanteuse avait fait l'effet d'une bombe dans le coeur de ses nombreux fans et des artistes. Alors qu'elle avait annoncé être en train de travailler sur un nouvel album, personne ne pouvait imaginer un tel drame. D'ailleurs, la veille de sa mort, elle était encore sur scène à Bruxelles à l'occasion d'un concert hommage à Jacques Brel. Mais c'est bien son corps sans vie qui avait été découvert à son domicile en Belgique.Rapidement, la thèse de l'accident est privilégiée. Alors qu'une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de sa mort et qu'une autopsie avait été pratiquée sur son corps, la piste du suicide avait été écartée. JoDenis Goeman, porte-parole du parquet, avait alors précisé que la "cause accidentelle" était attribuée à la mort de Maurane car il n'y avait pas eu l'intervention d'un tiers et qu'il n'y avait pas d'élément permettant d'indiquer que la victime avait voulu mourir d'elle-même.Maurane pouvait avoir des problèmes de dosMarc Lumbroso, le directeur artistique et ami de l'artiste, avait donné une autre précision. "J'ai appris sa disparition par son premier manager. Elle a été retrouvée morte en sortant de son bain. C'est totalement inattendu." Enfin, son directeur artistique avait confié que Maurane pouvait parfois avoir des problèmes de dos. "Elle avait surtout de gros problèmes de dos et avait parfois du mal à se déplacer. Et ça avait eu des conséquences sur sa voix. Elle suivait un traitement d'infiltrations assez pénible qui avait aussi des effets secondaires sur le plan digestif." Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane et Lara Fabian © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Maurane © POLYDOR / UNIVERSAL MUSIC Maurane © OLIVIER BORDE Maurane © JLPPA Maurane © JLPPA Obsèques de Maurane © Photonews Obsèques de Maurane © Photonews
07 mai 2021

Le geste fou du père d'une adolescente harcelée dans la rue

Il n'est pas 19 heures, lundi 3 mai, lorsqu'une jeune adolescente rejoint son domicile sur Nanterre (Hauts-de-Seine). A quelques mètres de chez elle seulement, elle est prise à partie par cinq hommes à bord d'une voiture. Ils la harcèlent sexuellement, d'abord. Puis la menacent de viol, ensuite, lorsqu'elle passe son chemin sans leur répondre. Visiblement très agacée, la bande de garçon l'aurait également molestée, comme le rapporte Actu17. Une fois chez elle, l'adolescente s'empresse de tout raconter à son père, pour qui le sang ne fait qu'un tour.L'homme descend d'abord dans la rue pour s'expliquer avec les cinq suspects, toujours à bord de leur véhicule. Mais menacé à son tour, il décide de rentrer chez lui, de récupérer son arme de poing de calibre 9mm, et de retourner voir les individus. Il ouvre alors le feu à deux reprises vers le véhicule de ces derniers, sans faire de blessés. Seul un impact de balle a été retrouvé sur l'une des portières de la voiture.Les cinq hommes et le père de famille en garde à vue Les forces de l'ordre sont alertées et arrivent rapidement sur place. Les cinq mis en cause sont interpellés et placés en garde à vue pour harcèlement sexuel et violences volontaires en réunion. Le père de famille, est lui aussi interpellé et placé en garde à vue pour tentative d'homicide. Son arme a été saisie. Pour l'heure, l'enquête confiée au commissariat de Nanterre se poursuit. La jeune fille, quant à elle, ne risque pas de se faire à nouveau embêter de sitôt..."Quartiers sans relous" : l'initiative de Marlène Schiappa contre le harcèlement de rueDernièrement, le gouvernement a annoncé le projet d'une cartographie des zones de harcèlement de rue en France. Le but ? Permettre de déployer au mieux les policiers dans les "zones rouges", délimitées sur la base de chiffres, de verbalisations ou encore de plaintes enregistrées. "Ce que l'on veut, c'est créer des QSR, des "quartiers sans relous", avait affirmé Marlène Schiappa. Menaces © ©pexels Harcèlement © ©pexels Papa protecteur © ©pexels Les six hommes interpellés © ©pexels Aucun blessé © Pixabay Garde à vue © ©pexels Il n'est pas 19 heures, lundi 3 mai, lorsqu'une jeune adolescente rejoint son domicile sur Nanterre (Hauts-de-Seine). A quelques mètres de chez elle seulement, elle est prise à partie par cinq hommes à bord d'une voiture. Ils la harcèlent sexuellement, d'abord. Puis la menacent de viol, ensuite, lorsqu'elle passe son chemin sans leur répondre. Visiblement très agacée, la bande de garçon l'aurait également molestée, comme le rapporte Actu17. Une fois chez elle, l'adolescente s'empresse de tout raconter à son père, pour qui le sang ne fait qu'un tour.L'homme descend d'abord dans la rue pour s'expliquer avec les cinq suspects, toujours à bord de leur véhicule. Mais menacé à son tour, il décide de rentrer chez lui, de récupérer son arme de poing de calibre 9mm, et de retourner voir les individus. Il ouvre alors le feu à deux reprises vers le véhicule de ces derniers, sans faire de blessés. Seul un impact de balle a été retrouvé sur l'une des portières de la voiture.Les cinq hommes et le père de famille en garde à vue Les forces de l'ordre sont alertées et arrivent rapidement sur place. Les cinq mis en cause sont interpellés et placés en garde à vue pour harcèlement sexuel et violences volontaires en réunion. Le père de famille, est lui aussi interpellé et placé en garde à vue pour tentative d'homicide. Son arme a été saisie. Pour l'heure, l'enquête confiée au commissariat de Nanterre se poursuit. La jeune fille, quant à elle, ne risque pas de se faire à nouveau embêter de sitôt..."Quartiers sans relous" : l'initiative de Marlène Schiappa contre le harcèlement de rueDernièrement, le gouvernement a annoncé le projet d'une cartographie des zones de harcèlement de rue en France. Le but ? Permettre de déployer au mieux les policiers dans les "zones rouges", délimitées sur la base de chiffres, de verbalisations ou encore de plaintes enregistrées. "Ce que l'on veut, c'est créer des QSR, des "quartiers sans relous", avait affirmé Marlène Schiappa. Menaces © ©pexels Harcèlement © ©pexels Papa protecteur © ©pexels Les six hommes interpellés © ©pexels Aucun blessé © Pixabay Garde à vue © ©pexels
07 mai 2021

Kate Middleton : ce détail peu glamour sur la photo de son dernier look qui interpelle

Mais qu'est-il arrivé à Kate Middleton ? Ce vendredi 7 mai, alors qu'elle se rendait à la National Portrait Gallery, la femme du prince William a été photographiée avec un très discret pansement beige sur le pouce de sa main gauche. Aucune précision n'a été donnée sur les origines de cette très légère blessure mais les débats sur les possibles troubles alimentaires de la duchesse risquent d'être relancés... En effet, selon certains spécialistes, ces pansements, que Kate Middleton arbore régulièrement aux doigts, pourraient cacher des blessures qu'elle se ferait lorsqu'elle se ferait vomir.Pour cette sortie publique organisée à l'occasion de la sortie de son livre de photos Hold Still, ce vendredi 7 mai, la duchesse de Cambridge arborait un magnifique manteau rouge de la marque Eponine London. Cette pièce fait partie de la collection automne/hiver 2018 mais n'avait pourtant jamais été vue portée publiquement par la femme du prince William jusqu'à présent. Kate Middleton avait décidé d'accompagner ce manteau rouge d'un tout nouveau sac à main marron de la marque DeMellier disponible au prix de 340 euros, environ. Elle avait également opté pour une longue jupe plissée beige sous son manteau.Kate Middleton lance une chasse au trésor royale à l'occasion de la sortie de son livreEn collaboration avec une association britannique, Kate Middleton avait lancé, un peu plus tôt dans la journée, une chasse au trésor royal pour célébrer la sortie de son livre de photos retraçant l'année 2020 marquée par la pandémie. Plusieurs exemplaires du livre ont été dispersés dans tout le Royaume-Uni. Chacun d'entre eux contient une missive royale cachée à l'intérieur. Kate Middleton, elle-même, a placé un exemplaire de son livre à côté d'une fontaine à l'extérieur du palais de Kensington. Pour rappel, les bénéfices de ce livre seront reversés à une association luttant pour la santé mentale. Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Mais qu'est-il arrivé à Kate Middleton ? Ce vendredi 7 mai, alors qu'elle se rendait à la National Portrait Gallery, la femme du prince William a été photographiée avec un très discret pansement beige sur le pouce de sa main gauche. Aucune précision n'a été donnée sur les origines de cette très légère blessure mais les débats sur les possibles troubles alimentaires de la duchesse risquent d'être relancés... En effet, selon certains spécialistes, ces pansements, que Kate Middleton arbore régulièrement aux doigts, pourraient cacher des blessures qu'elle se ferait lorsqu'elle se ferait vomir.Pour cette sortie publique organisée à l'occasion de la sortie de son livre de photos Hold Still, ce vendredi 7 mai, la duchesse de Cambridge arborait un magnifique manteau rouge de la marque Eponine London. Cette pièce fait partie de la collection automne/hiver 2018 mais n'avait pourtant jamais été vue portée publiquement par la femme du prince William jusqu'à présent. Kate Middleton avait décidé d'accompagner ce manteau rouge d'un tout nouveau sac à main marron de la marque DeMellier disponible au prix de 340 euros, environ. Elle avait également opté pour une longue jupe plissée beige sous son manteau.Kate Middleton lance une chasse au trésor royale à l'occasion de la sortie de son livreEn collaboration avec une association britannique, Kate Middleton avait lancé, un peu plus tôt dans la journée, une chasse au trésor royal pour célébrer la sortie de son livre de photos retraçant l'année 2020 marquée par la pandémie. Plusieurs exemplaires du livre ont été dispersés dans tout le Royaume-Uni. Chacun d'entre eux contient une missive royale cachée à l'intérieur. Kate Middleton, elle-même, a placé un exemplaire de son livre à côté d'une fontaine à l'extérieur du palais de Kensington. Pour rappel, les bénéfices de ce livre seront reversés à une association luttant pour la santé mentale. Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Agence Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK Kate Middleton © Backgrid UK
07 mai 2021

TEMOIGNAGE. "Après un cancer de l'utérus, j'ai fait un spectacle pour alerter sur le danger des papillomavirus"

Le chiffre est inquiétant : 40 % des femmes ne font pas de frottis régulièrement selon le ministère de la Santé. En avril 2017, c'est pourtant cet examen qui a sauvé la vie de Sabrina Nanni. "A l'époque, je venais d'avoir 40 ans. Je n'avais pas d'enfant et je voyais régulièrement mon gynécologue qui m'a conseillé de faire un frottis", explique-t-elle. L'examen révèle que la jeune femme a des lésions précancéreuses. Elle subit alors deux conisations, des interventions qui consistent à les retirer avant de les analyser."A l'issue de la deuxième intervention, j'ai appris que j'avais un cancer de l'utérus et que je n'aurais jamais d'enfant, car on allait me retirer l'utérus." "Quand on apprend qu'on a une telle maladie, on entre dans un tunnel. Mais j'étais très entourée et le cancer n'a jamais été un sujet tabou pour moi." Elle a alors l'idée d'évoquer cette épreuve dans un spectacle sur lequel elle travaille. "Au début, je voulais faire un spectacle autour des femmes qui n'ont toujours pas d'enfant. Le 'toujours pas' est donc devenu le 'jamais'", explique Sabrina qui subit une hystérectomie fin avril 2017."A la fin du spectacle, on me voit enceinte, lâcher le ballon qui fait office de ventre""J'ai été arrêtée un an. Nous avons continué l'écriture et les répétitions avec Sophie Brugeille et Claire Traxelle. Nous avons décidé que ces femmes qui n'avaient pas encore d'enfants en auraient finalement toutes. A défaut d'être mère dans la vraie vie, je jouerais toutes celles que je ne serais jamais." Quand elle reprend le travail en avril 2018, Sabrina Nanni ne pense qu'à son spectacle. "Je me suis alors dit que je n'avais qu'une vie et j'ai quitté mon emploi le 31 août pour devenir comédienne professionnelle. Le 15 novembre, c'était la première d' Ex Utero, au théâtre du Guichet Montparnasse."Le spectacle, joué pendant trois mois, lui sert de catharsis. "A la fin du spectacle, on me voit, en ombre chinoise, enceinte, lâcher le ballon qui fait office de ventre. C'est là que j'ai pleuré, car j'ai matérialisé la fin de la maternité. Mon bébé, c'était désormais mon spectacle." Mais Sabrina ne s'arrête pas là. Elle veut donner du sens à ce qu'elle a vécu."Je continuerai à me mobiliser tant que mon spectacle n'aura pas eu la visibilité suffisante pour la cause""J'ai contacté l'association IMAGYN (Initiative des malades atteintes de cancers gynécologiques, sur imagyn.org) pour répondre à mes questions et valider mon spectacle. J'ai décidé de lui reverser une partie des bénéfices." Depuis janvier, IMAGYN fait campagne auprès des parents et des ados, pour inciter à la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV). Un combat important pour Sabrina."Je continuerai à me mobiliser tant que mon spectacle n'aura pas eu la visibilité suffisante pour la cause", confie celle qui aimerait, avant que rouvrent les lieux de culture, présenter Ex Utero en streaming et qui a même animé une conférence TEDx autour de son histoire. Son cheval de bataille ? Faire rire, réfléchir et surtout attirer l'attention sur les papillomavirus qui causent, chaque année, 6 000 cancers. Sabrina Nanni © Candice Nechitch Sabrina Nanni © Denis Guignebourg_Bestimage Sabrina Nanni © Nko MK Sabrina Nanni © Elsa Trillat Sabrina Nanni © Steeven Tareau La fin de la maternité © Pixabay Le chiffre est inquiétant : 40 % des femmes ne font pas de frottis régulièrement selon le ministère de la Santé. En avril 2017, c'est pourtant cet examen qui a sauvé la vie de Sabrina Nanni. "A l'époque, je venais d'avoir 40 ans. Je n'avais pas d'enfant et je voyais régulièrement mon gynécologue qui m'a conseillé de faire un frottis", explique-t-elle. L'examen révèle que la jeune femme a des lésions précancéreuses. Elle subit alors deux conisations, des interventions qui consistent à les retirer avant de les analyser."A l'issue de la deuxième intervention, j'ai appris que j'avais un cancer de l'utérus et que je n'aurais jamais d'enfant, car on allait me retirer l'utérus." "Quand on apprend qu'on a une telle maladie, on entre dans un tunnel. Mais j'étais très entourée et le cancer n'a jamais été un sujet tabou pour moi." Elle a alors l'idée d'évoquer cette épreuve dans un spectacle sur lequel elle travaille. "Au début, je voulais faire un spectacle autour des femmes qui n'ont toujours pas d'enfant. Le 'toujours pas' est donc devenu le 'jamais'", explique Sabrina qui subit une hystérectomie fin avril 2017."A la fin du spectacle, on me voit enceinte, lâcher le ballon qui fait office de ventre""J'ai été arrêtée un an. Nous avons continué l'écriture et les répétitions avec Sophie Brugeille et Claire Traxelle. Nous avons décidé que ces femmes qui n'avaient pas encore d'enfants en auraient finalement toutes. A défaut d'être mère dans la vraie vie, je jouerais toutes celles que je ne serais jamais." Quand elle reprend le travail en avril 2018, Sabrina Nanni ne pense qu'à son spectacle. "Je me suis alors dit que je n'avais qu'une vie et j'ai quitté mon emploi le 31 août pour devenir comédienne professionnelle. Le 15 novembre, c'était la première d' Ex Utero, au théâtre du Guichet Montparnasse."Le spectacle, joué pendant trois mois, lui sert de catharsis. "A la fin du spectacle, on me voit, en ombre chinoise, enceinte, lâcher le ballon qui fait office de ventre. C'est là que j'ai pleuré, car j'ai matérialisé la fin de la maternité. Mon bébé, c'était désormais mon spectacle." Mais Sabrina ne s'arrête pas là. Elle veut donner du sens à ce qu'elle a vécu."Je continuerai à me mobiliser tant que mon spectacle n'aura pas eu la visibilité suffisante pour la cause""J'ai contacté l'association IMAGYN (Initiative des malades atteintes de cancers gynécologiques, sur imagyn.org) pour répondre à mes questions et valider mon spectacle. J'ai décidé de lui reverser une partie des bénéfices." Depuis janvier, IMAGYN fait campagne auprès des parents et des ados, pour inciter à la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV). Un combat important pour Sabrina."Je continuerai à me mobiliser tant que mon spectacle n'aura pas eu la visibilité suffisante pour la cause", confie celle qui aimerait, avant que rouvrent les lieux de culture, présenter Ex Utero en streaming et qui a même animé une conférence TEDx autour de son histoire. Son cheval de bataille ? Faire rire, réfléchir et surtout attirer l'attention sur les papillomavirus qui causent, chaque année, 6 000 cancers. Sabrina Nanni © Candice Nechitch Sabrina Nanni © Denis Guignebourg_Bestimage Sabrina Nanni © Nko MK Sabrina Nanni © Elsa Trillat Sabrina Nanni © Steeven Tareau La fin de la maternité © Pixabay
07 mai 2021

Cette pratique indigne qui perdure pour les enfants placés en famille d'accueil

Ce n'est pas parce que l'on a réussi que l'on doit oublier d'où l'on vient. C'est la ligne de conduite de l'actrice et humoriste américaine Tiffany Haddish. Celle qui jouait une épouse de mafieux dans le film Les Baronnes, avec Elisabeth Moss et Melissa McCarthy, s'est récemment transformée en Mère Noël. Le 19 décembre, dans le comté de Lake, en Illinois, se tenait le Noël organisé par le Département des services à l'enfance. Comme chaque année, cette petite fête permet aux enfants abandonnés de recevoir des cadeaux.L'initiative a touché l'actrice. En juin 2019, Tiffany avait révélé, lors d'une interview télévisée chez David Letterman, un épisode traumatisant de son enfance. A 12 ans, alors que sa mère ne pouvait plus s'occuper d'elle, la fillette a été placée en famille d'accueil, ainsi que ses quatre frères et sœurs : "C'est le pire sentiment au monde. Vous êtes lâché dans les maisons de ces inconnus, vous ne connaissez pas ces gens, ces gens ne vous connaissent pas, vous ne savez pas s'ils vont vous blesser, s'ils vont être gentils, vous ne savez pas ce qui se passe...", confiait-elle émue."Le jour où j'ai eu ma première valise, j'ai commencé à me sentir comme une voyageuse et non plus comme un déchet"Parallèlement à ce sentiment de peur, Tiffany raconte que, pour emporter avec elle le peu qu'elle possédait, on lui donnait un simple sac-poubelle. Une pratique toujours en cours. A chaque changement de famille, la honte l'envahissait. Et le jour où Tiffany a reçu une valise pour la première fois est inoubliable.A partir de ce moment, la jeune fille a pu retrouver ce qu'elle pensait avoir perdu à jamais : sa dignité. "J'ai commencé à me sentir comme une voyageuse et non plus comme un déchet. Je me suis dit : je suis une personne, je ne suis pas une poubelle." Et c'est parce qu'elle avait eu vent de cette histoire que Shanell Manuel, responsable des services à l'enfance de l'Illinois, a contacté l'actrice via son association She Ready Foundation, qui soutient les enfants en centres d'adoption.Immédiatement, l'actrice a offert 100 valises aux enfantsSensible à la démarche, Tiffany a immédiatement décidé d'offrir pour le Noël des enfants abandonnés de l'Illinois un cadeau dont elle seule mesure toute la portée : cent valises. "En général, il est difficile d'acheter des cadeaux aux adolescents. Alors, être en mesure de leur donner quelque chose qu'ils vont utiliser de manière tangible est toujours phénoménal et génial", s'est enthousiasmée l'équipe du service. Par son geste, l'actrice au grand cœur sait, qu'à leur tour, ces enfants se sentiront enfin des voyageurs en transit vers une vie meilleure. Tiffany Haddish © INSTAGRAM TIFFANY HADDISH Tiffany Haddish © TWITTER INDIANA DCS Tiffany Haddish © TWITTER INDIANA DCS Ce n'est pas parce que l'on a réussi que l'on doit oublier d'où l'on vient. C'est la ligne de conduite de l'actrice et humoriste américaine Tiffany Haddish. Celle qui jouait une épouse de mafieux dans le film Les Baronnes, avec Elisabeth Moss et Melissa McCarthy, s'est récemment transformée en Mère Noël. Le 19 décembre, dans le comté de Lake, en Illinois, se tenait le Noël organisé par le Département des services à l'enfance. Comme chaque année, cette petite fête permet aux enfants abandonnés de recevoir des cadeaux.L'initiative a touché l'actrice. En juin 2019, Tiffany avait révélé, lors d'une interview télévisée chez David Letterman, un épisode traumatisant de son enfance. A 12 ans, alors que sa mère ne pouvait plus s'occuper d'elle, la fillette a été placée en famille d'accueil, ainsi que ses quatre frères et sœurs : "C'est le pire sentiment au monde. Vous êtes lâché dans les maisons de ces inconnus, vous ne connaissez pas ces gens, ces gens ne vous connaissent pas, vous ne savez pas s'ils vont vous blesser, s'ils vont être gentils, vous ne savez pas ce qui se passe...", confiait-elle émue."Le jour où j'ai eu ma première valise, j'ai commencé à me sentir comme une voyageuse et non plus comme un déchet"Parallèlement à ce sentiment de peur, Tiffany raconte que, pour emporter avec elle le peu qu'elle possédait, on lui donnait un simple sac-poubelle. Une pratique toujours en cours. A chaque changement de famille, la honte l'envahissait. Et le jour où Tiffany a reçu une valise pour la première fois est inoubliable.A partir de ce moment, la jeune fille a pu retrouver ce qu'elle pensait avoir perdu à jamais : sa dignité. "J'ai commencé à me sentir comme une voyageuse et non plus comme un déchet. Je me suis dit : je suis une personne, je ne suis pas une poubelle." Et c'est parce qu'elle avait eu vent de cette histoire que Shanell Manuel, responsable des services à l'enfance de l'Illinois, a contacté l'actrice via son association She Ready Foundation, qui soutient les enfants en centres d'adoption.Immédiatement, l'actrice a offert 100 valises aux enfantsSensible à la démarche, Tiffany a immédiatement décidé d'offrir pour le Noël des enfants abandonnés de l'Illinois un cadeau dont elle seule mesure toute la portée : cent valises. "En général, il est difficile d'acheter des cadeaux aux adolescents. Alors, être en mesure de leur donner quelque chose qu'ils vont utiliser de manière tangible est toujours phénoménal et génial", s'est enthousiasmée l'équipe du service. Par son geste, l'actrice au grand cœur sait, qu'à leur tour, ces enfants se sentiront enfin des voyageurs en transit vers une vie meilleure. Tiffany Haddish © INSTAGRAM TIFFANY HADDISH Tiffany Haddish © TWITTER INDIANA DCS Tiffany Haddish © TWITTER INDIANA DCS
07 mai 2021

Mazarine Pingeot : ses mots durs et déchirants sur la révélation du secret de son père François Mitterrand

Le 10 mai prochain, la France célébrera le 40e anniversaire de l'accession au pouvoir de François Mitterrand, premier président de gauche de la Ve République. Pour l'occasion, L'Obs consacre un très large dossier à l'ancien président de la République et évoque notamment la révélation de l'existence de sa fille, Mazarine Pingeot. C'est en novembre 1994, quelques mois avant la fin du second septennat, que nos confrères de Paris Match révèlent que le Président socialiste est père d'une fille qu'il avait cachée jusqu'ici.Cette révélation a été très difficile à vivre pour Mazarine Pingeot alors âgée d'une vingtaine d'années. "C'était horrible : le monde s'effondrait. Toute ma raison d'être qui était le secret, ce qui faisait mon identité, s'effondrait. Il fallait continuer comme si de rien n'était, mais en réalité, je n'avais plus aucun repère. J'ai mis du temps à vivre avec ça", confie-t-elle, dans les colonnes de L'Obs. La fille de François Mitterrand va même jusqu'à comparer cette période de sa vie avec un viol : "J'avais l'impression d'une sorte de viol symbolique. C'est très désagréable d'avoir des gens qui vous prennent pour un objet, pour qui vous êtes un gagne-pain. C'était très violent".Mazarine Pingeot : comment les fils de François Mitterrand ont accueilli leur demi-soeurQuand l'existence de Mazarine Pingeot est révélée, François Mitterrand est déjà père de trois garçons. Comment ces derniers ont accueilli l'arrivée dans leur vie de cette demi-soeur cachée ? "On avait une demi-sœur. C'était mignon. C'était spontané chez mon frère, mes filles.Parallèlement, je ressentais ce que pouvait éprouver ma mère. Je ne jugeais pas, mais je m'inquiétais plutôt de ce que pouvait ressentir ma mère face à cette exposition publique", explique Gilbert Mitterrand, dans les colonnes de L'Obs. Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © Bruno Bebert Mazarine Pingeot © Bruno Bebert Mazarine Pingeot © Bruno Bebert Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Le 10 mai prochain, la France célébrera le 40e anniversaire de l'accession au pouvoir de François Mitterrand, premier président de gauche de la Ve République. Pour l'occasion, L'Obs consacre un très large dossier à l'ancien président de la République et évoque notamment la révélation de l'existence de sa fille, Mazarine Pingeot. C'est en novembre 1994, quelques mois avant la fin du second septennat, que nos confrères de Paris Match révèlent que le Président socialiste est père d'une fille qu'il avait cachée jusqu'ici.Cette révélation a été très difficile à vivre pour Mazarine Pingeot alors âgée d'une vingtaine d'années. "C'était horrible : le monde s'effondrait. Toute ma raison d'être qui était le secret, ce qui faisait mon identité, s'effondrait. Il fallait continuer comme si de rien n'était, mais en réalité, je n'avais plus aucun repère. J'ai mis du temps à vivre avec ça", confie-t-elle, dans les colonnes de L'Obs. La fille de François Mitterrand va même jusqu'à comparer cette période de sa vie avec un viol : "J'avais l'impression d'une sorte de viol symbolique. C'est très désagréable d'avoir des gens qui vous prennent pour un objet, pour qui vous êtes un gagne-pain. C'était très violent".Mazarine Pingeot : comment les fils de François Mitterrand ont accueilli leur demi-soeurQuand l'existence de Mazarine Pingeot est révélée, François Mitterrand est déjà père de trois garçons. Comment ces derniers ont accueilli l'arrivée dans leur vie de cette demi-soeur cachée ? "On avait une demi-sœur. C'était mignon. C'était spontané chez mon frère, mes filles.Parallèlement, je ressentais ce que pouvait éprouver ma mère. Je ne jugeais pas, mais je m'inquiétais plutôt de ce que pouvait ressentir ma mère face à cette exposition publique", explique Gilbert Mitterrand, dans les colonnes de L'Obs. Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © Bruno Bebert Mazarine Pingeot © Bruno Bebert Mazarine Pingeot © Bruno Bebert Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © Pierre Perusseau Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN Mazarine Pingeot © CEDRIC PERRIN
07 mai 2021

Ophélie Winter : ce message plein de promesses adressé à Julien Doré

C'est avec une reprise très originale de Moi Lolita d'Alizée, que Julien Doré est parvenu à se démarquer lors de son passage dans l'émission La Nouvelle star. Des années plus tard, c'est encore avec ses différentes reprises qu'il fait parler de lui. Sa dernière en date : Dieu m'a donné la foi d'Ophélie Winter, est une nouvelle fois une oeuvre d'art. Avec son timbre de voix et sa manière bien à lui de décaler les chansons, il est parvenu à remettre au goût du jour ce tube de 1995. Il a proposé cette reprise lors de son passage dans l'émission Le petit live, diffusée par CStar sur les réseaux sociaux. Alors que sa prestation a bluffé les internautes, l'interprète originale du morceau était également très impressionnée.Sur sa page Instagram, l'ancienne candidate de Danses avec les stars a partagé un extrait de son live avec ce message qui en dit long sur ses attentions : "Super well done Julien et Martin ! J'ai juste eu les frissons en découvrant cette vidéo. Merci pour ça. Et Julien... Quand tu veux pour le duo !" Les fans d'Ophélie Winter seraient ravis de la revoir chanter le tube qui a fait d'elle la chanteuse qu'elle est aujourd'hui. Pour l'heure, Julien Doré n'a pas réagi à cette proposition, mais lui qui aime les nouveaux défis pourrait peut-être se laisser tenter.Julien Doré aurait pu ne jamais connaître le succèsSi aujourd'hui le chanteur de 38 ans fait partie des cadres de la chanson française, souvenez-vous qu'il aurait pu passer à côté de sa carrière. Lors des auditions de La Nouvelle star, il avait été mis à la porte par Marianne James car il refusait de chanter sans son ukulélé. Il avait finalement été convaincu par Virginie Efira d'improviser une autre chanson. Lors de sa session de rattrapage, son interprétation de A la faveur de l'automne de Tété avait laissé les membres du jury sans voix. Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TF1 Julien Doré © LOIC BARATOUX / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Julien Doré © LOIC BARATOUX / TELE STAR - MONDADORI FRANCE C'est avec une reprise très originale de Moi Lolita d'Alizée, que Julien Doré est parvenu à se démarquer lors de son passage dans l'émission La Nouvelle star. Des années plus tard, c'est encore avec ses différentes reprises qu'il fait parler de lui. Sa dernière en date : Dieu m'a donné la foi d'Ophélie Winter, est une nouvelle fois une oeuvre d'art. Avec son timbre de voix et sa manière bien à lui de décaler les chansons, il est parvenu à remettre au goût du jour ce tube de 1995. Il a proposé cette reprise lors de son passage dans l'émission Le petit live, diffusée par CStar sur les réseaux sociaux. Alors que sa prestation a bluffé les internautes, l'interprète originale du morceau était également très impressionnée.Sur sa page Instagram, l'ancienne candidate de Danses avec les stars a partagé un extrait de son live avec ce message qui en dit long sur ses attentions : "Super well done Julien et Martin ! J'ai juste eu les frissons en découvrant cette vidéo. Merci pour ça. Et Julien... Quand tu veux pour le duo !" Les fans d'Ophélie Winter seraient ravis de la revoir chanter le tube qui a fait d'elle la chanteuse qu'elle est aujourd'hui. Pour l'heure, Julien Doré n'a pas réagi à cette proposition, mais lui qui aime les nouveaux défis pourrait peut-être se laisser tenter.Julien Doré aurait pu ne jamais connaître le succèsSi aujourd'hui le chanteur de 38 ans fait partie des cadres de la chanson française, souvenez-vous qu'il aurait pu passer à côté de sa carrière. Lors des auditions de La Nouvelle star, il avait été mis à la porte par Marianne James car il refusait de chanter sans son ukulélé. Il avait finalement été convaincu par Virginie Efira d'improviser une autre chanson. Lors de sa session de rattrapage, son interprétation de A la faveur de l'automne de Tété avait laissé les membres du jury sans voix. Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Julien Doré © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TF1 Julien Doré © LOIC BARATOUX / TELE STAR - MONDADORI FRANCE Ophélie Winter © TELE POCHE / MONDADORI FRANCE Julien Doré © LOIC BARATOUX / TELE STAR - MONDADORI FRANCE
07 mai 2021

Rebel Wilson : l'actrice partage une mauvaise nouvelle à ses fans

À 41 ans, Rebel Wilson ne souhaite qu'une chose : découvrir les joies de la maternité. Si la comédienne a perdu du poids afin d'être en bonne santé et de congeler ses ovocytes, elle a annoncé une mauvaise nouvelle à ses fans en fin de semaine dernière. Après avoir partagé un cliché où elle est vêtue de noir, Rebel Wilson a écrit sur Instagram : "J'ai reçu de mauvaises nouvelles aujourd'hui et je n'avais personne avec qui les partager... Mais je suppose que je dois le dire à quelqu'un. À toutes les femmes qui luttent contre l'infertilité, je vous comprends. L'univers fonctionne de manière mystérieuse et parfois tout cela n'a pas de sens... Mais j'espère qu'il y a une lumière sur le point de briller à travers tous les nuages sombres."Alors que l'infertilité reste un sujet tabou, Rebel Wilson a malgré tout reçu le soutien de nombreux internautes qui n'ont pas manqué de leur partager leur parcours pour devenir parents. C'est notamment le cas de Sharon Stone, qui lui a écrit : "Je suis passée par là à plusieurs reprises. Il y a de bonnes nouvelles, j'ai trois beaux fils." Afin de l'aider à traverser cette période difficile, une abonnée a partagé : "Wow, c'est incroyablement personnel et courageux de ta part de partager ça. La lutte contre l'infertilité est vraiment difficile mentalement et physiquement. S'il te plaît, prends soin de toi, que ce soit en te faisant un bain moussant et un masque facial ou en buvant du thé, du vin, etc. Tu es aimé. Tu comptes." Face à ces messages, la comédienne a écrit le lendemain sur son compte Instagram : "Je voulais juste dire que je me suis réveillée ce matin et que j'ai lu les messages et les histoires de chacun sur leurs parcours et que je ne peux pas vous dire à quel point cela comptait pour moi et m'a fait me sentir beaucoup mieux aujourd'hui." Rebel Wilson aimerait devenir mamanEn décembre dernier, c'est dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux que Rebel Wilson avait révélé qu'elle souhaitait devenir maman. Elle avait ainsi confié : "Je pensais à ma fertilité et au fait qu'il fallait que j'aie des ovocytes de bonne qualité, donc je me suis dit : 'Okay, je vais le faire, je vais me remettre en forme.' J'ai commencé par aller voir un spécialiste pour faire une détox." Afin de mettre toutes les chances de son côté, la jolie blonde avait ajouté : "D'un point de vue nutritionnel, la seule chose que j'essaye de faire est de rester en dessous de 1500 calories par jour pour rester en accord avec mon métabolisme." Si la star est aujourd'hui bien dans son corps, son désir d'enfant prendra cependant plus de temps qu'elle ne l'espérait. Rebel Wilson © JLPPA Rebel Wilson © AGENCE Rebel Wilson © Backgrid USA Rebel Wilson © Agence Rebel Wilson © OLIVIER BORDE Rebel Wilson © Action Press Rebel Wilson © JACOVIDES-MOREAU Rebel Wilson © Backgrid UK Rebel Wilson © Agence Rebel Wilson © AGENCE Rebel Wilson © Zuma Press Rebel Wilson © Claudia Albuquerque À 41 ans, Rebel Wilson ne souhaite qu'une chose : découvrir les joies de la maternité. Si la comédienne a perdu du poids afin d'être en bonne santé et de congeler ses ovocytes, elle a annoncé une mauvaise nouvelle à ses fans en fin de semaine dernière. Après avoir partagé un cliché où elle est vêtue de noir, Rebel Wilson a écrit sur Instagram : "J'ai reçu de mauvaises nouvelles aujourd'hui et je n'avais personne avec qui les partager... Mais je suppose que je dois le dire à quelqu'un. À toutes les femmes qui luttent contre l'infertilité, je vous comprends. L'univers fonctionne de manière mystérieuse et parfois tout cela n'a pas de sens... Mais j'espère qu'il y a une lumière sur le point de briller à travers tous les nuages sombres."Alors que l'infertilité reste un sujet tabou, Rebel Wilson a malgré tout reçu le soutien de nombreux internautes qui n'ont pas manqué de leur partager leur parcours pour devenir parents. C'est notamment le cas de Sharon Stone, qui lui a écrit : "Je suis passée par là à plusieurs reprises. Il y a de bonnes nouvelles, j'ai trois beaux fils." Afin de l'aider à traverser cette période difficile, une abonnée a partagé : "Wow, c'est incroyablement personnel et courageux de ta part de partager ça. La lutte contre l'infertilité est vraiment difficile mentalement et physiquement. S'il te plaît, prends soin de toi, que ce soit en te faisant un bain moussant et un masque facial ou en buvant du thé, du vin, etc. Tu es aimé. Tu comptes." Face à ces messages, la comédienne a écrit le lendemain sur son compte Instagram : "Je voulais juste dire que je me suis réveillée ce matin et que j'ai lu les messages et les histoires de chacun sur leurs parcours et que je ne peux pas vous dire à quel point cela comptait pour moi et m'a fait me sentir beaucoup mieux aujourd'hui." Rebel Wilson aimerait devenir mamanEn décembre dernier, c'est dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux que Rebel Wilson avait révélé qu'elle souhaitait devenir maman. Elle avait ainsi confié : "Je pensais à ma fertilité et au fait qu'il fallait que j'aie des ovocytes de bonne qualité, donc je me suis dit : 'Okay, je vais le faire, je vais me remettre en forme.' J'ai commencé par aller voir un spécialiste pour faire une détox." Afin de mettre toutes les chances de son côté, la jolie blonde avait ajouté : "D'un point de vue nutritionnel, la seule chose que j'essaye de faire est de rester en dessous de 1500 calories par jour pour rester en accord avec mon métabolisme." Si la star est aujourd'hui bien dans son corps, son désir d'enfant prendra cependant plus de temps qu'elle ne l'espérait. Rebel Wilson © JLPPA Rebel Wilson © AGENCE Rebel Wilson © Backgrid USA Rebel Wilson © Agence Rebel Wilson © OLIVIER BORDE Rebel Wilson © Action Press Rebel Wilson © JACOVIDES-MOREAU Rebel Wilson © Backgrid UK Rebel Wilson © Agence Rebel Wilson © AGENCE Rebel Wilson © Zuma Press Rebel Wilson © Claudia Albuquerque
07 mai 2021

Ulcéré par les ébats sexuels de ses voisins, il concocte une basse vengeance

C'est un problème que connaissent presque tous les habitants d'immeubles... Et si la plupart décide de ne pas tenir compte du bruit parfois excessif du voisinage, d'autres préfèrent agir. C'est notamment le cas d'un utilisateur de Reddit, qui a partagé une drôle d'astuce. Excédé par ses voisins, qui donnaient de la voix lors de leurs ébats sexuels, il a concocté une vengeance très étonnante. En rentrant chez eux un soir, ils sont tombés nez-à-nez avec une longue note placardée sur leur porte d'entrée. Sur celle-ci ? Une description très détaillée de leur vie sexuelle... enregistrement à l'appui, sur une clef USB scotchée ! La longue et très détaillée note comprenait même un graphique utile expliquant comment la "réverbération" fonctionne et leur faire comprendre que le bruit qu'ils font chez eux s'entend en réalité à travers leurs murs, leur plafond et leur plancher. "Vivre dans un immeuble en copropriété signifie que vous avez tendance à être plus proche de vos voisins que vous ne le seriez normalement, peut-on lire sur cette lettre. Ce qui veut dire que je pourrais vivre dans une zone complètement différente de notre immeuble tout en étant capable de vous entendre bruyamment en train de faire l'amour." "Je vous demande de bien vouloir surveiller le volume de vos gémissements""Maintenant, ne vous méprenez pas. Je suis très heureux que vous ayez une EXCELLENTE vie sexuelle mais je pense que je peux parler pour beaucoup d'entre nous dans le bâtiment quand je vous demande de vous calmer, a continué ce voisin très énervé. Je me sens mal pour vos voisins immédiats." À en juger par ce qui est écrit dans la lettre, il semble que le couple avait déjà été mis au courant du bruit, mais n'ont pas jugé bon de baisser le volume. "Je peux dire que je n'aime pas particulièrement que ma fille de cinq ans me demande : 'pourquoi cette dame crie-t-elle dehors ?', lit-on encore. En conclusion, je voudrais vous demander de bien vouloir surveiller le volume de vos gémissements et de vos bruits sexuels. Que ce soit avec une autre personne ou avec vous-même. Aucun jugement de ma part." Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay C'est un problème que connaissent presque tous les habitants d'immeubles... Et si la plupart décide de ne pas tenir compte du bruit parfois excessif du voisinage, d'autres préfèrent agir. C'est notamment le cas d'un utilisateur de Reddit, qui a partagé une drôle d'astuce. Excédé par ses voisins, qui donnaient de la voix lors de leurs ébats sexuels, il a concocté une vengeance très étonnante. En rentrant chez eux un soir, ils sont tombés nez-à-nez avec une longue note placardée sur leur porte d'entrée. Sur celle-ci ? Une description très détaillée de leur vie sexuelle... enregistrement à l'appui, sur une clef USB scotchée ! La longue et très détaillée note comprenait même un graphique utile expliquant comment la "réverbération" fonctionne et leur faire comprendre que le bruit qu'ils font chez eux s'entend en réalité à travers leurs murs, leur plafond et leur plancher. "Vivre dans un immeuble en copropriété signifie que vous avez tendance à être plus proche de vos voisins que vous ne le seriez normalement, peut-on lire sur cette lettre. Ce qui veut dire que je pourrais vivre dans une zone complètement différente de notre immeuble tout en étant capable de vous entendre bruyamment en train de faire l'amour." "Je vous demande de bien vouloir surveiller le volume de vos gémissements""Maintenant, ne vous méprenez pas. Je suis très heureux que vous ayez une EXCELLENTE vie sexuelle mais je pense que je peux parler pour beaucoup d'entre nous dans le bâtiment quand je vous demande de vous calmer, a continué ce voisin très énervé. Je me sens mal pour vos voisins immédiats." À en juger par ce qui est écrit dans la lettre, il semble que le couple avait déjà été mis au courant du bruit, mais n'ont pas jugé bon de baisser le volume. "Je peux dire que je n'aime pas particulièrement que ma fille de cinq ans me demande : 'pourquoi cette dame crie-t-elle dehors ?', lit-on encore. En conclusion, je voudrais vous demander de bien vouloir surveiller le volume de vos gémissements et de vos bruits sexuels. Que ce soit avec une autre personne ou avec vous-même. Aucun jugement de ma part." Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay Ses voisins feront plus attention © Pixabay
07 mai 2021

Kate et William : ce changement discret pas anodin sur leur compte Instagram

C'est un petit changement qui est presque passé inaperçu. Ces derniers jours, les regards les plus avertis n'auront pas manqué de remarquer que Kate Middleton et le prince William ont opéré une modification de taille sur leur réseau social de prédilection. Les Cambridge ont en effet décidé de renommer leur compte Instagram. Exit @kensingtonroyal qui faisait référence à l'adresse de leur lieu de résidence depuis 2013, c'est pour le pseudo @dukeandduchessofcambrige qu'ont opté les parents de George, Charlotte et Louis. "Le compte Instagram officiel du duc et de la duchesse de Cambdrige, installés à Kensington Palace" peut-on lire en description de cette page qui compte plus de 12 millions d'abonnés. Grâce à cette petite mise à jour, il sera certainement encore plus facile d'identifier les futurs roi et reine d'Angleterre sur la plateforme. A noter qu'ils ont en revanche conservé le nom d'utilisateur "Kensington royal" sur Twitter.On Instagram The Cambridges has changed their handle from @KensingtonRoyal to DukeandDuchessOfCambridge pic.twitter.com/vaHUHvQ33K— Gert's Royals (@Gertsroyals) May 5, 2021 Kate Middleton et le prince William se lancent sur YoutubeTrès actifs sur les réseaux sociaux, contrairement à Meghan Markle à au prince Harry, Kate et William ne cessent de renforcer leur présence sur la Toile. Le 5 mai dernier, le couple a d'ailleurs annoncé le lancement de leur chaîne Youtube en publiant un clip de moins de 30 secondes qui fait office de bande-annonce. Un nouveau support de communication qui devrait permettre aux Cambridge de prendre la parole en vidéo sur des sujets qui leur tiennent à coeur, mais aussi de relayer leurs différents engagements. Une façon également de renforcer leur proximité avec leur public. En tous cas, les admirateurs de la Couronne britannique sont déjà au rendez-vous puisque la chaîne compte déjà plus de 300.000 abonnés seulement trois jours après son lancement. Un chiffre qui ne devrait faire qu'augmenter. Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Backgrid USA Kate Middleton et le prince William © Backgrid USA Kate Middleton et le prince William © Backgrid USA / Bestimage Kate Middleton et le prince William © AGENCE Kate Middleton et le prince William © AGENCE Kate Middleton et le prince William © AGENCE / BESTIMAGE Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK/ Bestimage C'est un petit changement qui est presque passé inaperçu. Ces derniers jours, les regards les plus avertis n'auront pas manqué de remarquer que Kate Middleton et le prince William ont opéré une modification de taille sur leur réseau social de prédilection. Les Cambridge ont en effet décidé de renommer leur compte Instagram. Exit @kensingtonroyal qui faisait référence à l'adresse de leur lieu de résidence depuis 2013, c'est pour le pseudo @dukeandduchessofcambrige qu'ont opté les parents de George, Charlotte et Louis. "Le compte Instagram officiel du duc et de la duchesse de Cambdrige, installés à Kensington Palace" peut-on lire en description de cette page qui compte plus de 12 millions d'abonnés. Grâce à cette petite mise à jour, il sera certainement encore plus facile d'identifier les futurs roi et reine d'Angleterre sur la plateforme. A noter qu'ils ont en revanche conservé le nom d'utilisateur "Kensington royal" sur Twitter.On Instagram The Cambridges has changed their handle from @KensingtonRoyal to DukeandDuchessOfCambridge pic.twitter.com/vaHUHvQ33K— Gert's Royals (@Gertsroyals) May 5, 2021 Kate Middleton et le prince William se lancent sur YoutubeTrès actifs sur les réseaux sociaux, contrairement à Meghan Markle à au prince Harry, Kate et William ne cessent de renforcer leur présence sur la Toile. Le 5 mai dernier, le couple a d'ailleurs annoncé le lancement de leur chaîne Youtube en publiant un clip de moins de 30 secondes qui fait office de bande-annonce. Un nouveau support de communication qui devrait permettre aux Cambridge de prendre la parole en vidéo sur des sujets qui leur tiennent à coeur, mais aussi de relayer leurs différents engagements. Une façon également de renforcer leur proximité avec leur public. En tous cas, les admirateurs de la Couronne britannique sont déjà au rendez-vous puisque la chaîne compte déjà plus de 300.000 abonnés seulement trois jours après son lancement. Un chiffre qui ne devrait faire qu'augmenter. Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Agence Kate Middleton et le prince William © Backgrid USA Kate Middleton et le prince William © Backgrid USA Kate Middleton et le prince William © Backgrid USA / Bestimage Kate Middleton et le prince William © AGENCE Kate Middleton et le prince William © AGENCE Kate Middleton et le prince William © AGENCE / BESTIMAGE Kate Middleton et le prince William © Backgrid UK/ Bestimage
07 mai 2021

Christina Milian : cette incroyable photo d'allaitement avec Kenna, son deuxième fils

Kenna est le troisième enfant de Christina Milian. La jeune femme est l'heureuse maman de Violet, une fille de 11 ans née d'une précédente union, mais aussi d'Isaiah en janvier 2020 et donc plus récemment de Kenna, né le 24 avril dernier. Deux garçons qu'elle a eus avec le chanteur français M Pokora dont elle partage la vie depuis 2017.La naissance du petit Kenna a été annoncée aux fans du couple via leurs comptes Instagram respectifs. "Kenna, bienvenue au monde petit gars ! Quelle aventure ça a été depuis le jour où il a été conçu. Je remercie Dieu tous les jours de me bénir de sa superbe énergie. Je suis reconnaissante", avait écrit la jeune femme. De son côté, le chanteur Matt Pokora, papa pour la deuxième fois, avait écrit sur le réseau social : "Bienvenue mon fils... Notre petit Kenna va bien et sa maman, une fois de plus, a été incroyable."Christina Milian partage des photos avec son fils, KennaDepuis, Christina Milian partage régulièrement des moments de sa vie quotidienne sur les réseaux sociaux, mais prend soin de toujours caché le visage du nouveau-né. Ce jeudi 6 mai, l'actrice américaine a, une nouvelle fois, posté une photo. Ses abonnés la découvrent, radieuse, ainsi en pleine séance d'allaitement avec son petit dernier. Un cliché qu'elle a accompagné d'un message : "Parfois, les plus petites choses prennent le plus de place dans votre cœur... et dans votre maison !" Un message que tous les parents comprennent ! Le même jour, la jeune maman avait partagé d'autres photos avec son fils. Dans sa story Instagram, Christina Milian avait également donné des nouvelles de sa santé et notamment de ses jambes lourdes et "spongieuses". "Mes chevilles et mes pieds sont revenus à la normale" avait-elle précisé. Christina Milian © Instagram Violet et Kenna, deux des enfants de Christina Milian © Instagram Christina Milian © Instagram Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Pierre Perusseau Matt Pokora avec sa compagne Christina Milian et leur fille Isaiah © Agence Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Kenna est le troisième enfant de Christina Milian. La jeune femme est l'heureuse maman de Violet, une fille de 11 ans née d'une précédente union, mais aussi d'Isaiah en janvier 2020 et donc plus récemment de Kenna, né le 24 avril dernier. Deux garçons qu'elle a eus avec le chanteur français M Pokora dont elle partage la vie depuis 2017.La naissance du petit Kenna a été annoncée aux fans du couple via leurs comptes Instagram respectifs. "Kenna, bienvenue au monde petit gars ! Quelle aventure ça a été depuis le jour où il a été conçu. Je remercie Dieu tous les jours de me bénir de sa superbe énergie. Je suis reconnaissante", avait écrit la jeune femme. De son côté, le chanteur Matt Pokora, papa pour la deuxième fois, avait écrit sur le réseau social : "Bienvenue mon fils... Notre petit Kenna va bien et sa maman, une fois de plus, a été incroyable."Christina Milian partage des photos avec son fils, KennaDepuis, Christina Milian partage régulièrement des moments de sa vie quotidienne sur les réseaux sociaux, mais prend soin de toujours caché le visage du nouveau-né. Ce jeudi 6 mai, l'actrice américaine a, une nouvelle fois, posté une photo. Ses abonnés la découvrent, radieuse, ainsi en pleine séance d'allaitement avec son petit dernier. Un cliché qu'elle a accompagné d'un message : "Parfois, les plus petites choses prennent le plus de place dans votre cœur... et dans votre maison !" Un message que tous les parents comprennent ! Le même jour, la jeune maman avait partagé d'autres photos avec son fils. Dans sa story Instagram, Christina Milian avait également donné des nouvelles de sa santé et notamment de ses jambes lourdes et "spongieuses". "Mes chevilles et mes pieds sont revenus à la normale" avait-elle précisé. Christina Milian © Instagram Violet et Kenna, deux des enfants de Christina Milian © Instagram Christina Milian © Instagram Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Pierre Perusseau Matt Pokora avec sa compagne Christina Milian et leur fille Isaiah © Agence Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA Christina Milian © Backgrid USA
07 mai 2021

Nordahl Lelandais : son avocat lui tend une perche qu'il refuse de saisir

Cela fait maintenant cinq jours que Nordahl Lelandais comparaît devant la cour d'assises de Savoie pour le meurtre du caporal Arthur Noyer. Après les témoignages de plusieurs témoins et experts légistes, la parole était donnée à l'accusé ce vendredi 7 mai. Le but de cet interrogatoire était d'essayer de déterminer précisément ce qui a bien pu se passer cette fameuse nuit du 11 au 12 avril 2017. Nordahl Lelandais est resté campé sur ses positions, affirmant qu'il n'avait pas tué Arthur Noyer volontairement : "C'est dur de dire qu'on a enlevé la vie à un homme. Mais jamais je n'ai voulu tuer Arthur Noyer. Jamais, jamais, jamais." L'ancien maître chien a également été questionné sur ses changements réguliers de versions. Pour rappel, il avait d'abord nié avoir croisé le chemin d'Arthur Noyer le soir de sa mort, avant de reconnaître l'avoir pris en stop et lui avoir donné un coup mortel. Il avait alors précisé que celui-ci était non-intentionnel et que c'est la victime qui aurait déclenché la bagarre. "J'avais envie d'expliquer mais je ne savais pas comment", s'est défendu l'accusé avant d'ajouter : "Partout à la télé, on parlait de moi, ça m'a bloqué (...) Et puis c'est de la lâcheté, un manque de courage".Nordahl Lelandais : "Il n'y a jamais eu quoi que ce soit de sexuel avec Arthur Noyer"Confronté aux versions contraires des témoins, entendus ces derniers jours, Nordahl Lelandais a également assuré qu'il n'avait amais cherché à avoir une relation sexuelle avec Arthur Noyer : "Il n'y a jamais eu quoi que ce soit de sexuel avec Arthur Noyer. Mes relations ont toujours été consenties je n'ai jamais forcé qui que ce soit." a-t-il affirmé, provoquant l'exaspération des parents de la victime, présents dans la salle, comme le rapporte BFM. Malgré une dernière perche tendue par son avocat, le prévenu n'a pas changé sa version d'un poil : "Si cette version n'est pas la bonne, c'est le moment de parler! S'il y a une question sexuelle ça ne change rien, dis-le." lui a lancé son avocat. "Ce que j'ai dit c'est ce qu'il s'est passé, y a rien de sexuel" a rétorqué Nordahl Lelandais avant que l'audience ne soit suspendue. Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © BFMTV Nordahl Lelandais © Facebook Nordahl Lelandais © TF1 Nordahl Lelandais © Facebook Cela fait maintenant cinq jours que Nordahl Lelandais comparaît devant la cour d'assises de Savoie pour le meurtre du caporal Arthur Noyer. Après les témoignages de plusieurs témoins et experts légistes, la parole était donnée à l'accusé ce vendredi 7 mai. Le but de cet interrogatoire était d'essayer de déterminer précisément ce qui a bien pu se passer cette fameuse nuit du 11 au 12 avril 2017. Nordahl Lelandais est resté campé sur ses positions, affirmant qu'il n'avait pas tué Arthur Noyer volontairement : "C'est dur de dire qu'on a enlevé la vie à un homme. Mais jamais je n'ai voulu tuer Arthur Noyer. Jamais, jamais, jamais." L'ancien maître chien a également été questionné sur ses changements réguliers de versions. Pour rappel, il avait d'abord nié avoir croisé le chemin d'Arthur Noyer le soir de sa mort, avant de reconnaître l'avoir pris en stop et lui avoir donné un coup mortel. Il avait alors précisé que celui-ci était non-intentionnel et que c'est la victime qui aurait déclenché la bagarre. "J'avais envie d'expliquer mais je ne savais pas comment", s'est défendu l'accusé avant d'ajouter : "Partout à la télé, on parlait de moi, ça m'a bloqué (...) Et puis c'est de la lâcheté, un manque de courage".Nordahl Lelandais : "Il n'y a jamais eu quoi que ce soit de sexuel avec Arthur Noyer"Confronté aux versions contraires des témoins, entendus ces derniers jours, Nordahl Lelandais a également assuré qu'il n'avait amais cherché à avoir une relation sexuelle avec Arthur Noyer : "Il n'y a jamais eu quoi que ce soit de sexuel avec Arthur Noyer. Mes relations ont toujours été consenties je n'ai jamais forcé qui que ce soit." a-t-il affirmé, provoquant l'exaspération des parents de la victime, présents dans la salle, comme le rapporte BFM. Malgré une dernière perche tendue par son avocat, le prévenu n'a pas changé sa version d'un poil : "Si cette version n'est pas la bonne, c'est le moment de parler! S'il y a une question sexuelle ça ne change rien, dis-le." lui a lancé son avocat. "Ce que j'ai dit c'est ce qu'il s'est passé, y a rien de sexuel" a rétorqué Nordahl Lelandais avant que l'audience ne soit suspendue. Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © BFMTV Nordahl Lelandais © Facebook Nordahl Lelandais © TF1 Nordahl Lelandais © Facebook
07 mai 2021

Grégory Lemarchal : les confidences de sa mère sur le couple de Karine Ferri et Yoann Gourcuff

Les années passent mais la douleur est toujours aussi vive pour les proches de Grégory Lemarchal. Quatorze ans après la mort du gagnant de la Star Academy, sa mère publie ce jeudi 6 mai un nouveau livre, intitulé Sous ton regard. Un passage nécessaire pour Laurence Lemarchal, qui se bat aujourd'hui pour les malades de la mucoviscidose. A l'occasion de la sortie de cet ouvrage, la mère du chanteur a ouvert son coeur à Télé-Loisirs et s'est notamment confiée sur la relation particulière qu'elle entretient avec Karine Ferri. Toujours très proche de la présentatrice, elle l'appelle toujours sa "belle-fille". "Il y a eu un avant et un après-Karine : Grégory n'était plus le même. Avec mon mari, nous sommes heureux que notre fils ait pu, malgré sa courte vie, vivre de sa passion, la chanson, et connaître le grand amour", explique Laurence Lemarchal.Reconnaissante envers Karine Ferri, elle est également impressionnée par sa vie. "Aujourd'hui, Karine est une maman et elle beaucoup de chance d'être avec un mari comme Yohann Gourcuff, très compréhensif car, dans la presse, on la présente toujours souvent comme l'ex-petite amie de Grégory Lemarchal", a ajouté la mère de Grégory Lemarchal. Mariée depuis des années au sportif, Karine Ferri n'en oublie pas pour autant son premier amour. Le 30 avril pour le funeste anniversaire de sa disparition, elle lui avait d'ailleurs rendu un bel hommage. Tout comme lors de la diffusion d'un téléfilm consacré au jeune homme. "Pour ton courage, pour ton combat qui est devenu le nôtre, pour toutes celles et ceux qui souffrent du même mal que toi, écrivait-elle. Pour ton immense talent et la beauté de ton âme. Pour montrer qu'il faut toujours croire en ses rêves et parce que ta force est en nous à jamais."Karine Ferri, mobilisée auprès des parents de Grégory LemarchalEt si Karine Ferri avait préféré ne pas apparaître dans ce téléfilm, elle est toujours très mobilisée auprès des parents de Grégory Lemarchal. Son but aujourd'hui ? Faire vivre l'association qui porte le nom de son ancien compagnon. "Ce que je vois, c'est que cette fiction va mettre à l'honneur une personne qui a marqué les Français par sa générosité, sa simplicité et son talent. Grégory mérite ce téléfilm, se réjouissait Karine Ferri dans les colonnes de Télé Loisirs. Cette diffusion est importante et synonyme d'espoir pour tous les malades atteints de la mucoviscidose. Le parcours de Grégory prouve que l'on peut toujours croire en ses rêves." Laurence Lemarchal © AGENCE Grégory Lemarchal © RACHID BELLAK Karine Ferri © Pierre Perusseau Laurence Lemarchal © Guillaume Gaffiot Grégory Lemarchal © PIAU FREDERIC Laurence et Pierre Lemarchal © DOMINIQUE JACOVIDES Laurence Lemarchal © CYRIL MOREAU Laurence et Pierre Lemarchal © VEEREN Laurence et Pierre Lemarchal © Guillaume Gaffiot Laurence et Pierre Lemarchal © COADIC GUIREC Karine Ferri et Grégory Lemarchal © OLIVIER BORDE Grégory Lemarchal © JEAN LOUIS MACAULT Les années passent mais la douleur est toujours aussi vive pour les proches de Grégory Lemarchal. Quatorze ans après la mort du gagnant de la Star Academy, sa mère publie ce jeudi 6 mai un nouveau livre, intitulé Sous ton regard. Un passage nécessaire pour Laurence Lemarchal, qui se bat aujourd'hui pour les malades de la mucoviscidose. A l'occasion de la sortie de cet ouvrage, la mère du chanteur a ouvert son coeur à Télé-Loisirs et s'est notamment confiée sur la relation particulière qu'elle entretient avec Karine Ferri. Toujours très proche de la présentatrice, elle l'appelle toujours sa "belle-fille". "Il y a eu un avant et un après-Karine : Grégory n'était plus le même. Avec mon mari, nous sommes heureux que notre fils ait pu, malgré sa courte vie, vivre de sa passion, la chanson, et connaître le grand amour", explique Laurence Lemarchal.Reconnaissante envers Karine Ferri, elle est également impressionnée par sa vie. "Aujourd'hui, Karine est une maman et elle beaucoup de chance d'être avec un mari comme Yohann Gourcuff, très compréhensif car, dans la presse, on la présente toujours souvent comme l'ex-petite amie de Grégory Lemarchal", a ajouté la mère de Grégory Lemarchal. Mariée depuis des années au sportif, Karine Ferri n'en oublie pas pour autant son premier amour. Le 30 avril pour le funeste anniversaire de sa disparition, elle lui avait d'ailleurs rendu un bel hommage. Tout comme lors de la diffusion d'un téléfilm consacré au jeune homme. "Pour ton courage, pour ton combat qui est devenu le nôtre, pour toutes celles et ceux qui souffrent du même mal que toi, écrivait-elle. Pour ton immense talent et la beauté de ton âme. Pour montrer qu'il faut toujours croire en ses rêves et parce que ta force est en nous à jamais."Karine Ferri, mobilisée auprès des parents de Grégory LemarchalEt si Karine Ferri avait préféré ne pas apparaître dans ce téléfilm, elle est toujours très mobilisée auprès des parents de Grégory Lemarchal. Son but aujourd'hui ? Faire vivre l'association qui porte le nom de son ancien compagnon. "Ce que je vois, c'est que cette fiction va mettre à l'honneur une personne qui a marqué les Français par sa générosité, sa simplicité et son talent. Grégory mérite ce téléfilm, se réjouissait Karine Ferri dans les colonnes de Télé Loisirs. Cette diffusion est importante et synonyme d'espoir pour tous les malades atteints de la mucoviscidose. Le parcours de Grégory prouve que l'on peut toujours croire en ses rêves." Laurence Lemarchal © AGENCE Grégory Lemarchal © RACHID BELLAK Karine Ferri © Pierre Perusseau Laurence Lemarchal © Guillaume Gaffiot Grégory Lemarchal © PIAU FREDERIC Laurence et Pierre Lemarchal © DOMINIQUE JACOVIDES Laurence Lemarchal © CYRIL MOREAU Laurence et Pierre Lemarchal © VEEREN Laurence et Pierre Lemarchal © Guillaume Gaffiot Laurence et Pierre Lemarchal © COADIC GUIREC Karine Ferri et Grégory Lemarchal © OLIVIER BORDE Grégory Lemarchal © JEAN LOUIS MACAULT
07 mai 2021

Kendall Jenner : ses confidences bouleversantes sur ses crises d'angoisse

Devenue célèbre à l'âge de 12 ans grâce à sa participation à l'émission L'incroyable famille Kardashian, Kendall Jenner est aujourd'hui le mannequin le mieux payé du monde ! Si la jeune femme a tout pour être heureuse, c'est lors d'une conversation avec le psychologue Dr. Ramani Durvasula pour Vogue, qu'elle a révélé faire des crises d'angoisse depuis son plus jeune âge. "Je me souviens être très jeune, je dirais 8, 9, 10 ans, et avoir du mal à respirer et aller le dire à ma mère", a-t-elle commencé. Confiant qu'au fur et à mesure qu'elle gagnait en renommée, sa santé mentale s'était dégradée, Kendall Jenner a ajouté : "Je pense que le fait d'être surmenée et d'être dans la situation dans laquelle je suis actuellement est en quelque sorte ce qui l'a mis hors de contrôle d'une certaine manière."Assurant être hypocondriaque, le mannequin de 25 ans a expliqué : "J'ai des moments où je sens que je dois aller rapidement à l'hôpital parce que je pense que mon cœur va défaillir et que je ne peux plus respirer et que quelqu'un doit m'aider. Parfois, j'ai l'impression que je suis en train de mourir." Alors que de nombreuses personnes pourraient penser que Kendall Jenner n'a aucune raison de faire des crises d'angoisse, la jolie brune a pris les devants en expliquant : "Je ne m'assois jamais en me disant que je n'ai pas de chance. Je sais que j'ai un mode de vie très privilégié. Je suis très chanceuse. Mais je suis toujours un être humain à la fin de la journée. Peu importe ce que quelqu'un a ou n'a pas, cela ne veut pas dire qu'il ne peut pas avoir des sentiments ou des émotions." Kendall Jenner est très angoissée au quotidienAu cours de cet entretien, la grande soeur de Kylie Jenner a admis qu'elle était heureuse d'avoir eu du temps seule chez elle, car elle était "vraiment débordée, surchargée de travail et toujours entourée de gens." Alors que les restrictions liées à la crise sanitaire sont amenées à disparaître, Kendall Jenner a ajouté : "Si je devais aller dîner ou voir un peu plus d'amis que ce que j'étais habituée à voir durant cette dernière année, j'étais angoissée." Kendall Jenner © Agence Kendall Jenner © Zuma Press Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © Agence - Bestimage Kendall Jenner © Chris Delmas Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © STARMAX Kendall Jenner © Backgrid USA Kendall Jenner © Backgrid USA Kendall Jenner © JACOVIDES-MOREAU Devenue célèbre à l'âge de 12 ans grâce à sa participation à l'émission L'incroyable famille Kardashian, Kendall Jenner est aujourd'hui le mannequin le mieux payé du monde ! Si la jeune femme a tout pour être heureuse, c'est lors d'une conversation avec le psychologue Dr. Ramani Durvasula pour Vogue, qu'elle a révélé faire des crises d'angoisse depuis son plus jeune âge. "Je me souviens être très jeune, je dirais 8, 9, 10 ans, et avoir du mal à respirer et aller le dire à ma mère", a-t-elle commencé. Confiant qu'au fur et à mesure qu'elle gagnait en renommée, sa santé mentale s'était dégradée, Kendall Jenner a ajouté : "Je pense que le fait d'être surmenée et d'être dans la situation dans laquelle je suis actuellement est en quelque sorte ce qui l'a mis hors de contrôle d'une certaine manière."Assurant être hypocondriaque, le mannequin de 25 ans a expliqué : "J'ai des moments où je sens que je dois aller rapidement à l'hôpital parce que je pense que mon cœur va défaillir et que je ne peux plus respirer et que quelqu'un doit m'aider. Parfois, j'ai l'impression que je suis en train de mourir." Alors que de nombreuses personnes pourraient penser que Kendall Jenner n'a aucune raison de faire des crises d'angoisse, la jolie brune a pris les devants en expliquant : "Je ne m'assois jamais en me disant que je n'ai pas de chance. Je sais que j'ai un mode de vie très privilégié. Je suis très chanceuse. Mais je suis toujours un être humain à la fin de la journée. Peu importe ce que quelqu'un a ou n'a pas, cela ne veut pas dire qu'il ne peut pas avoir des sentiments ou des émotions." Kendall Jenner est très angoissée au quotidienAu cours de cet entretien, la grande soeur de Kylie Jenner a admis qu'elle était heureuse d'avoir eu du temps seule chez elle, car elle était "vraiment débordée, surchargée de travail et toujours entourée de gens." Alors que les restrictions liées à la crise sanitaire sont amenées à disparaître, Kendall Jenner a ajouté : "Si je devais aller dîner ou voir un peu plus d'amis que ce que j'étais habituée à voir durant cette dernière année, j'étais angoissée." Kendall Jenner © Agence Kendall Jenner © Zuma Press Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © Agence - Bestimage Kendall Jenner © Chris Delmas Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © JACOVIDES-BORDE-MOREAU Kendall Jenner © STARMAX Kendall Jenner © Backgrid USA Kendall Jenner © Backgrid USA Kendall Jenner © JACOVIDES-MOREAU
07 mai 2021

TEMOIGNAGE. "Nous sommes tombés amoureux en première ligne du combat contre la pandémie"

Le comté de Somerset est une zone rurale entrelacée de plaines aérées, mais le Covid-19 y a fait les mêmes dégâts que partout ailleurs en Angleterre. Dans cet océan de morts provoquées par le coronavirus, l'amour a pourtant réussi à prospérer. C'est à Shepton Mallet, une petite ville du comté, qu'un coup de foudre s'est produit. L'été dernier, Lauren Biffen et Martin Green se sont trouvés...Elle est une étudiante infirmière de 22 ans et travaille pour le service ambulancier du coin. Lui est un pompier volontaire de 25 ans qui, pendant la pandémie, donne un coup de main en raison de son expérience dans la conduite de véhicules et les soins d'urgence. En ce début du mois de juin, après avoir fait équipe au combat pour la première fois et vécu une éprouvante journée, Lauren aperçoit Martin en train de vérifier une ambulance. "Hors de l'action, je l'ai mieux regardé, et je me suis dit qu'il était pas mal du tout", se souvient la jeune femme. N'ayant pas froid aux yeux, elle décide de faire le premier pas."En ces temps de guerre contre le Covid, nous sommes devenus l'un pour l'autre une zone de paix""Il y avait quelque chose de très spécial chez Lauren, raconte Martin. J'avais apprécié la professionnelle mais, là, quand elle est venue me voir en fin de journée, vive, souriante, je l'ai en quelque sorte découverte, et j'ai tout de suite senti que quelque chose se passait entre nous." "Nous avons commencé à discuter, et immédiatement le courant est passé ! On s'est revu le lendemain soir, on a discuté, on s'est embrassé. Et au fils des jours, en ces temps de guerre contre le virus, nous sommes devenus l'un pour l'autre une zone de paix", explique, radieuse, la jeune soignante.Nos amoureux sont admiratifs des compétences de l'autre. "Les pompiers savent comment conduire dans des situations d'urgence, en toute sécurité et en douceur, pour transporter les patients à l'hôpital, ce qui apporte une contribution significative pendant la pandémie", rappelle la blonde étudiante. Martin, quant à lui, voue une admiration sans bornes aux membres du corps médical.Happy end : les amoureux vont se marier !"Je suis littéralement épaté par les acteurs de la santé pour les soins, l'engagement et le soutien incroyables qu'ils apportent en ce moment", confie-t-il. Mais surtout, les amoureux veulent partager beaucoup plus que leurs journées de travail. Et c'est ainsi qu'à Noël dernier, Martin a demandé la main de sa dulcinée, qui a évidemment accepté. Le couple a emménagé dans une jolie maison, entouré de leurs deux chats, Sam et Lola, et de leur chien, Henry. Lauren et Martin © FACEBOOK DEVON AND SOMERSET FIRE Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren : "Nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre en 1ère ligne du combat contre la pandémie." © FACEBOOK MARTIN GREEN Lauren et Martin © FACEBOOK MARTIN GREEN Lauren et Martin © FACEBOOK MARTIN GREEN Le comté de Somerset est une zone rurale entrelacée de plaines aérées, mais le Covid-19 y a fait les mêmes dégâts que partout ailleurs en Angleterre. Dans cet océan de morts provoquées par le coronavirus, l'amour a pourtant réussi à prospérer. C'est à Shepton Mallet, une petite ville du comté, qu'un coup de foudre s'est produit. L'été dernier, Lauren Biffen et Martin Green se sont trouvés...Elle est une étudiante infirmière de 22 ans et travaille pour le service ambulancier du coin. Lui est un pompier volontaire de 25 ans qui, pendant la pandémie, donne un coup de main en raison de son expérience dans la conduite de véhicules et les soins d'urgence. En ce début du mois de juin, après avoir fait équipe au combat pour la première fois et vécu une éprouvante journée, Lauren aperçoit Martin en train de vérifier une ambulance. "Hors de l'action, je l'ai mieux regardé, et je me suis dit qu'il était pas mal du tout", se souvient la jeune femme. N'ayant pas froid aux yeux, elle décide de faire le premier pas."En ces temps de guerre contre le Covid, nous sommes devenus l'un pour l'autre une zone de paix""Il y avait quelque chose de très spécial chez Lauren, raconte Martin. J'avais apprécié la professionnelle mais, là, quand elle est venue me voir en fin de journée, vive, souriante, je l'ai en quelque sorte découverte, et j'ai tout de suite senti que quelque chose se passait entre nous." "Nous avons commencé à discuter, et immédiatement le courant est passé ! On s'est revu le lendemain soir, on a discuté, on s'est embrassé. Et au fils des jours, en ces temps de guerre contre le virus, nous sommes devenus l'un pour l'autre une zone de paix", explique, radieuse, la jeune soignante.Nos amoureux sont admiratifs des compétences de l'autre. "Les pompiers savent comment conduire dans des situations d'urgence, en toute sécurité et en douceur, pour transporter les patients à l'hôpital, ce qui apporte une contribution significative pendant la pandémie", rappelle la blonde étudiante. Martin, quant à lui, voue une admiration sans bornes aux membres du corps médical.Happy end : les amoureux vont se marier !"Je suis littéralement épaté par les acteurs de la santé pour les soins, l'engagement et le soutien incroyables qu'ils apportent en ce moment", confie-t-il. Mais surtout, les amoureux veulent partager beaucoup plus que leurs journées de travail. Et c'est ainsi qu'à Noël dernier, Martin a demandé la main de sa dulcinée, qui a évidemment accepté. Le couple a emménagé dans une jolie maison, entouré de leurs deux chats, Sam et Lola, et de leur chien, Henry. Lauren et Martin © FACEBOOK DEVON AND SOMERSET FIRE Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren et Martin © FACEBOOK LAUREN BIFFEN Lauren : "Nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre en 1ère ligne du combat contre la pandémie." © FACEBOOK MARTIN GREEN Lauren et Martin © FACEBOOK MARTIN GREEN Lauren et Martin © FACEBOOK MARTIN GREEN
07 mai 2021

Un grand sang froid ! Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil

Un homme a forcé son ex-compagne à monter dans le coffre de son véhicule, ce jeudi 6 mai dans la soirée, comme le rapporte nos confrères de France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Selon les journalistes, la jeune femme aurait pris le train depuis Grenoble pour rejoindre son ex-compagnon. Mais leur échange a dégénéré et une dispute aurait éclaté entre eux. Les faits se sont déroulés à Saint-Pierre d'Albigny, entre Chambéry et Albertville, en Savoie.Vers 20h, la jeune femme, âgée de 36 ans, est parvenue à entrer en communication avec un ami par téléphone. C'est lui qui a donné l'alerte. Les forces de l'ordre sont alors parvenue à joindre la victime sur son téléphone portable. Le problème, c'est que cette dernière ne connaissait ni le modèle, ni l'immatriculation de la voiture dans lequel elle se trouvait séquestrée.Séquestrée dans le coffre d'une voiture, la victime a été hospitaliséeCependant, la jeune femme, qui a su garder son sang froid malgré la situation, est parvenue à effectuer des captures d'écran de sa géolocalisation avec son téléphone portable. Un comportement qui a permis aux policiers de localiser le véhicule dans lequel elle était faite prisonnière, qui se trouvait près de la gare de Saint-Pierre d'Albigny. Ce sont les gendarmes de Montmélian, qui aussitôt alertés, se sont rendus sur place et seraient parvenus à libérer la jeune femme. Cette dernière avait reçu quelques coups. Choquée, elle a été conduite à l'hôpital. Son ex-compagnon, lui, a été interpellé et placé en garde à vue. Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Un homme a forcé son ex-compagne à monter dans le coffre de son véhicule, ce jeudi 6 mai dans la soirée, comme le rapporte nos confrères de France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Selon les journalistes, la jeune femme aurait pris le train depuis Grenoble pour rejoindre son ex-compagnon. Mais leur échange a dégénéré et une dispute aurait éclaté entre eux. Les faits se sont déroulés à Saint-Pierre d'Albigny, entre Chambéry et Albertville, en Savoie.Vers 20h, la jeune femme, âgée de 36 ans, est parvenue à entrer en communication avec un ami par téléphone. C'est lui qui a donné l'alerte. Les forces de l'ordre sont alors parvenue à joindre la victime sur son téléphone portable. Le problème, c'est que cette dernière ne connaissait ni le modèle, ni l'immatriculation de la voiture dans lequel elle se trouvait séquestrée.Séquestrée dans le coffre d'une voiture, la victime a été hospitaliséeCependant, la jeune femme, qui a su garder son sang froid malgré la situation, est parvenue à effectuer des captures d'écran de sa géolocalisation avec son téléphone portable. Un comportement qui a permis aux policiers de localiser le véhicule dans lequel elle était faite prisonnière, qui se trouvait près de la gare de Saint-Pierre d'Albigny. Ce sont les gendarmes de Montmélian, qui aussitôt alertés, se sont rendus sur place et seraient parvenus à libérer la jeune femme. Cette dernière avait reçu quelques coups. Choquée, elle a été conduite à l'hôpital. Son ex-compagnon, lui, a été interpellé et placé en garde à vue. Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay Une femme séquestrée dans le coffre d'une voiture sauvée sur le fil © Pixabay
07 mai 2021

Femme brûlée vive en Gironde : la version glaçante de son compagnon en garde à vue

Les habitants de Mérignac ne se sont toujours pas remis du drame qui a touché leur commune mardi 4 mai dans la soirée. Sous les yeux de plusieurs témoins, Chahinez, 31 ans et mère de trois enfants, est tuée en pleine rue. Il est près de 18 heures lorsqu'elle tente de fuir Mounir, son époux dont elle est séparée. Ce dernier, armé, lui tire dans les jambes, attrape un bidon d'essence pour l'en asperger et met le feu à sa victime, encore en vie. Malgré l'intervention d'un voisin, Chahinez décède. Mounir, lui, prend la fuite et part mettre le feu à la maison familiale. Il est interpellé une demi-heure plus tard, en possession d'un fusil de chasse, et est placé en garde à vue.Mounir Boutaa a tiré sur sa femme Chahinez Daoud hier avant de la brûler vive à #Mérignac en #Gironde. Ce dernier a pris le temps de poster une photo de la maison en train de brûler Il avait déjà été condamné pour violences « Grande cause du quinquennat »39e #féminicide !! pic.twitter.com/McApwMMZSw— Stop Féminicides ✊ (@famifeminicides) May 5, 2021 Féminicide à Mérignac : "Chahinez disait que c'était un monstre"L'homme de 44 ans connait déjà la prison. En juin 2020, il est condamné pour "violence volontaire par conjoint" en récidive et écope de 18 mois de prison, dont 9 avec sursis, comme le souligne La Dépêche. Anne, une voisine, raconte avoir déjà aperçu Chahinez avec deux yeux au beurre noir. "Chahinez disait que c'était un monstre. En juin, elle avait eu le larynx écrasé. Il n'a fait que trois mois de prison et il continuait à circuler dans le quartier." Le 15 mars, la mère de famille avait à nouveau porté plainte contre le quadragénaire pour une agression commise le jour même. "Il l'a attrapée par le collet et lui a fortement serré le cou. Il aurait pu l'étrangler si personne n'était intervenu", se souvient le maire de Mérignac. Suite à cela, l'intéressé reste introuvable par les forces de l'ordre, jusqu'à ce jour dramatique de mai...Son compagnon voulait "la brûler un peu" pour la punir Lors de sa garde à vue, Mounir indique être "convaincu que son épouse avait un amant et qu'elle le manipulait". Alors pour la punir, le quadragénaire cherche à la "brûler un peu pour laisser des marques". Sans pour autant avoir l'intention de la tuer, selon ses mots, comme il est précisé dans Le Parisien. Après avoir formulé ces explications, le suspect n'a pas souhaité en dire davantage aux enquêteurs. Aujourd'hui, Mounir est mis en examen pour homicide volontaire. Selon Libération, les trois enfants de Chahinez ont été pris en charge par le Samu et font l'objet d'une ordonnance de placement provisoire.Une cagnotte a été ouverte pour que Chahinez puisse être enterrée en Algérie, auprès de sa famille. Son nom s'ajoute aux 38 autres, d'ores et déjà présents sur la liste des féminicides ayant eu lieu en France depuis le début de l'année. En 2020, 90 féminicides ont été officiellement recensés sur le territoire. Fait divers © © Mehdi Fedouach AFP Mérignac © ©pexel Décès © ©pexel Maison en feu © ©pexel Arrestation © ©pexel Garde à vue © ©pexel Les habitants de Mérignac ne se sont toujours pas remis du drame qui a touché leur commune mardi 4 mai dans la soirée. Sous les yeux de plusieurs témoins, Chahinez, 31 ans et mère de trois enfants, est tuée en pleine rue. Il est près de 18 heures lorsqu'elle tente de fuir Mounir, son époux dont elle est séparée. Ce dernier, armé, lui tire dans les jambes, attrape un bidon d'essence pour l'en asperger et met le feu à sa victime, encore en vie. Malgré l'intervention d'un voisin, Chahinez décède. Mounir, lui, prend la fuite et part mettre le feu à la maison familiale. Il est interpellé une demi-heure plus tard, en possession d'un fusil de chasse, et est placé en garde à vue.Mounir Boutaa a tiré sur sa femme Chahinez Daoud hier avant de la brûler vive à #Mérignac en #Gironde. Ce dernier a pris le temps de poster une photo de la maison en train de brûler Il avait déjà été condamné pour violences « Grande cause du quinquennat »39e #féminicide !! pic.twitter.com/McApwMMZSw— Stop Féminicides ✊ (@famifeminicides) May 5, 2021 Féminicide à Mérignac : "Chahinez disait que c'était un monstre"L'homme de 44 ans connait déjà la prison. En juin 2020, il est condamné pour "violence volontaire par conjoint" en récidive et écope de 18 mois de prison, dont 9 avec sursis, comme le souligne La Dépêche. Anne, une voisine, raconte avoir déjà aperçu Chahinez avec deux yeux au beurre noir. "Chahinez disait que c'était un monstre. En juin, elle avait eu le larynx écrasé. Il n'a fait que trois mois de prison et il continuait à circuler dans le quartier." Le 15 mars, la mère de famille avait à nouveau porté plainte contre le quadragénaire pour une agression commise le jour même. "Il l'a attrapée par le collet et lui a fortement serré le cou. Il aurait pu l'étrangler si personne n'était intervenu", se souvient le maire de Mérignac. Suite à cela, l'intéressé reste introuvable par les forces de l'ordre, jusqu'à ce jour dramatique de mai...Son compagnon voulait "la brûler un peu" pour la punir Lors de sa garde à vue, Mounir indique être "convaincu que son épouse avait un amant et qu'elle le manipulait". Alors pour la punir, le quadragénaire cherche à la "brûler un peu pour laisser des marques". Sans pour autant avoir l'intention de la tuer, selon ses mots, comme il est précisé dans Le Parisien. Après avoir formulé ces explications, le suspect n'a pas souhaité en dire davantage aux enquêteurs. Aujourd'hui, Mounir est mis en examen pour homicide volontaire. Selon Libération, les trois enfants de Chahinez ont été pris en charge par le Samu et font l'objet d'une ordonnance de placement provisoire.Une cagnotte a été ouverte pour que Chahinez puisse être enterrée en Algérie, auprès de sa famille. Son nom s'ajoute aux 38 autres, d'ores et déjà présents sur la liste des féminicides ayant eu lieu en France depuis le début de l'année. En 2020, 90 féminicides ont été officiellement recensés sur le territoire. Fait divers © © Mehdi Fedouach AFP Mérignac © ©pexel Décès © ©pexel Maison en feu © ©pexel Arrestation © ©pexel Garde à vue © ©pexel
07 mai 2021

Véronika Loubry : sa déclaration d'amour enflammée à Gérard Kadoche, son compagnon depuis cinq ans

Elle n'aurait jamais imaginé revivre un tel amour. En 2016, Véronika Loubry et Patrick Blondeau annonçaient leur divorce après de longues années de mariage qui a vu naître deux enfants, Thylane et Ayrton. Une rude épreuve pour l'animatrice de télévision, qui semblait croire qu'elle n'avait plus droit au bonheur, jusqu'à ce qu'elle croise la route de Gérard Kadoche. Et depuis cinq ans, le couple vit plus heureux que jamais, comme elle l'a confié en lui faisant une incroyable déclaration d'amour sur son compte Instagram."Il y a 5 ans jamais je n'aurais pensé refaire ma vie c'était une vision onirique le bonheur des autres je me disais que ce n'était plus pour moi", a-t-elle ainsi commencé, en légende de plusieurs clichés d'elle et de son compagnon, visiblement très complices. "Tu es mon âme sœur, mon complice, mon meilleur conseil, mon pilier, mon référent, l'épaule contre laquelle je peux poser ma tête et pleurer mais aussi l'oreille attentive qui m'écoute et me conseille jour et nuit (et je suis très bavarde)", a-t-elle ainsi plaisanté avant d'ajouter un point important : "mais tu es aussi le meilleur des beaux pères". Entre Véronika Loubry et son compagnon c'est "une évidence"Cinq ans après le début de son idylle avec Gérard Kadoche, Véronika Loubry assure que ses "sentiments pour [lui] sont inaltérables et ils se renforcent inlassablement". "Toi et moi c'est juste une évidence c'est comme ça c'est la vie", a-t-elle ajouté, avant de conclure : "Merci de voir en moi celle qui peut te rendre heureux en retour." Une magnifique déclaration d'amour de la part de l'animatrice télé, qui vit du côté d'Aix-en-Provence avec son bien-aimé depuis cinq ans, qui semble notamment être un beau-père idéal pour ses deux enfants. Ce qui est pour elle primordial, tant elle est proche d'eux et avait même posté un message bouleversant pour les 20 ans de sa fille Thylane en avril dernier. Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Elle n'aurait jamais imaginé revivre un tel amour. En 2016, Véronika Loubry et Patrick Blondeau annonçaient leur divorce après de longues années de mariage qui a vu naître deux enfants, Thylane et Ayrton. Une rude épreuve pour l'animatrice de télévision, qui semblait croire qu'elle n'avait plus droit au bonheur, jusqu'à ce qu'elle croise la route de Gérard Kadoche. Et depuis cinq ans, le couple vit plus heureux que jamais, comme elle l'a confié en lui faisant une incroyable déclaration d'amour sur son compte Instagram."Il y a 5 ans jamais je n'aurais pensé refaire ma vie c'était une vision onirique le bonheur des autres je me disais que ce n'était plus pour moi", a-t-elle ainsi commencé, en légende de plusieurs clichés d'elle et de son compagnon, visiblement très complices. "Tu es mon âme sœur, mon complice, mon meilleur conseil, mon pilier, mon référent, l'épaule contre laquelle je peux poser ma tête et pleurer mais aussi l'oreille attentive qui m'écoute et me conseille jour et nuit (et je suis très bavarde)", a-t-elle ainsi plaisanté avant d'ajouter un point important : "mais tu es aussi le meilleur des beaux pères". Entre Véronika Loubry et son compagnon c'est "une évidence"Cinq ans après le début de son idylle avec Gérard Kadoche, Véronika Loubry assure que ses "sentiments pour [lui] sont inaltérables et ils se renforcent inlassablement". "Toi et moi c'est juste une évidence c'est comme ça c'est la vie", a-t-elle ajouté, avant de conclure : "Merci de voir en moi celle qui peut te rendre heureux en retour." Une magnifique déclaration d'amour de la part de l'animatrice télé, qui vit du côté d'Aix-en-Provence avec son bien-aimé depuis cinq ans, qui semble notamment être un beau-père idéal pour ses deux enfants. Ce qui est pour elle primordial, tant elle est proche d'eux et avait même posté un message bouleversant pour les 20 ans de sa fille Thylane en avril dernier. Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram Véronika Loubry et Gérard Kadoche © Instagram
07 mai 2021

Nordahl Lelandais témoigne : ces deux choses surréalistes qu'il a faites après le meurtre d'Arthur Noyer

Nordahl Lelandais est tenu s'expliquer. Alors que son procès pour le meurtre d'Arthur Noyer a débuté depuis lundi 3 mai 2021, ce vendredi, c'est lui qui est à la barre. Il est interrogé sur son rôle dans la mort de l'ancien caporal. Pour rappel, le jeune homme est mort dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Après avoir fait la fête avec ses copains du 13e bataillon de chasseurs alpins, jusqu'à 2 heures du matin environ, il croise la route de Nordahl Lelandais une heure plus tard. Selon ce dernier, une bagarre, pour un motif futile, à dégénérer entre les deux hommes entraînant la mort d'Arthur Noyer. "Désolé Arthur. Je sais que tu es face à moi aujourd'hui. Je dis ce qu'il s'est passé. Désolé pour ta famille qui doit être très peinée de ce qu'elle entend, mais je vous dis la vérité", avait-il lancé mardi 4 mai devant les parties civiles qui ne semblaient pas être convaincues par cette version des faits.Ce vendredi, le magistrat a voulu savoir ce qu'il avait fait au moment où il a découvert que l'ancien caporal était mort. Alors qu'il avait eu le réflexe d'éteindre son téléphone portable, il assure avoir été complètement dans le déni. "Je ne savais pas quoi faire, j'aurais aimé avoir un manuel d'émotions pour savoir quoi faire", a-t-il déclaré, comme le rapporte BFMTV. Le lendemain, Nordahl Lelandais a continué sa vie comme si de rien n'était. En effet, il s'est rendu au cinéma et en discothèque.Nordahl Lelandais aimerait revenir en arrièreDes révélations qui glacent le sang des parties civiles qui ne comprennent pas comment il a pu passer du bon temps alors qu'il venait de tuer Arthur Noyer quelques heures plus tôt. De son côté, l'accusé qui est debout dans son box, assure avoir conscience d'être allé trop loin. "Bien sûr que j'ai tout gâché. J'en suis conscient. J'aimerais revenir en arrière", a-t-il lâché. Didier et Cécile Noyer © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © M6 Nordahl Lelandais © TF1 Nordahl Lelandais © TF1 Arthur Noyer © Pascal Fayolle Procès Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Maître Alain Jakubowicz © Pascal Fayolle Procès Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Maître Bernard Boulloud © Pascal Fayolle Maître Alain Jakubowicz © Pascal Fayolle Didier et Cécile Noyer © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais est tenu s'expliquer. Alors que son procès pour le meurtre d'Arthur Noyer a débuté depuis lundi 3 mai 2021, ce vendredi, c'est lui qui est à la barre. Il est interrogé sur son rôle dans la mort de l'ancien caporal. Pour rappel, le jeune homme est mort dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Après avoir fait la fête avec ses copains du 13e bataillon de chasseurs alpins, jusqu'à 2 heures du matin environ, il croise la route de Nordahl Lelandais une heure plus tard. Selon ce dernier, une bagarre, pour un motif futile, à dégénérer entre les deux hommes entraînant la mort d'Arthur Noyer. "Désolé Arthur. Je sais que tu es face à moi aujourd'hui. Je dis ce qu'il s'est passé. Désolé pour ta famille qui doit être très peinée de ce qu'elle entend, mais je vous dis la vérité", avait-il lancé mardi 4 mai devant les parties civiles qui ne semblaient pas être convaincues par cette version des faits.Ce vendredi, le magistrat a voulu savoir ce qu'il avait fait au moment où il a découvert que l'ancien caporal était mort. Alors qu'il avait eu le réflexe d'éteindre son téléphone portable, il assure avoir été complètement dans le déni. "Je ne savais pas quoi faire, j'aurais aimé avoir un manuel d'émotions pour savoir quoi faire", a-t-il déclaré, comme le rapporte BFMTV. Le lendemain, Nordahl Lelandais a continué sa vie comme si de rien n'était. En effet, il s'est rendu au cinéma et en discothèque.Nordahl Lelandais aimerait revenir en arrièreDes révélations qui glacent le sang des parties civiles qui ne comprennent pas comment il a pu passer du bon temps alors qu'il venait de tuer Arthur Noyer quelques heures plus tôt. De son côté, l'accusé qui est debout dans son box, assure avoir conscience d'être allé trop loin. "Bien sûr que j'ai tout gâché. J'en suis conscient. J'aimerais revenir en arrière", a-t-il lâché. Didier et Cécile Noyer © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © M6 Nordahl Lelandais © TF1 Nordahl Lelandais © TF1 Arthur Noyer © Pascal Fayolle Procès Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Maître Alain Jakubowicz © Pascal Fayolle Procès Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Nordahl Lelandais © Pascal Fayolle Maître Bernard Boulloud © Pascal Fayolle Maître Alain Jakubowicz © Pascal Fayolle Didier et Cécile Noyer © Pascal Fayolle
07 mai 2021

Derrière sa colocataire, se cachait une meurtrière complètement détraquée

Avant de mourir, Phoenix Netts a été torturée cruellement. En avril 2020, le corps de cette jeune femme de 28 ans a été retrouvé partiellement brûlé et dissimulé dans deux valises déposées dans la forêt de Dean, dans le Gloucestershire. Quelques jours plus tard, sa colocataire de l'époque a été arrêtée. Aux policiers, elle a expliqué avoir voulu tuer son ami lorsque Phoenix Netts lui a fait comprendre qu'elle avait des sentiments pour elle. Gareeca Gordon a poignardé sa colocataire à quatre reprises dans leur logement, situé à Birmigham. La juge Cutts, en charge de ce dossier, a déclaré que Phoenix Netts aurait pu survivre à ses blessures mais Gareeca Gordon "n'a délibérément rien fait" pour l'aider. Après avoir attaqué son amie, elle a même pris le temps de faire des recherches sur internet.Gareeca Gordon a ensuite fait un certain nombre de voyages dans la forêt de Dean et avait tenté de brûler les restes de sa colocataire dans les bois. Et si les policiers lui sont tombés dessus, c'est car ils enquêtaient alors pour une possible violation de confinement. Les enquêteurs l'ont retrouvée avec deux valises dans une carrière près de Coleford, le 12 mai 2020. "Après son arrestation et sa mise en garde à vue, elle a dit : 'désolée les gars, je ne voulais pas que vous voyiez ça', ce qui est clairement une chose plutôt étrange à dire, s'est souvenu un officier. D'après ce que nous avons regardé, il était clair que nous avions affaire à une personne très sournoise. Je crois sincèrement que si les officiers n'avaient pas retrouvé Gordon cette nuit-là, nous n'aurions jamais retrouvé son corps."Phoenix "avait un beau futur, prometteur et brillant"Pendant des semaines, Gareeca Gordon a fait croire aux proches de sa colocataire qu'elle était toujours en vie, en utilisant son téléphone portable pour leur donner des nouvelles. Devant le tribunal, elle a plaidé coupable de l'assassinat de son amie. "Elle avait un beau futur, prometteur et brillant. Un nouveau départ l'attendait. Vous lui avez volé ça. Vous avez volé une fille à des parents qui l'adoraient et la chérissaient", a annoncé la juge avant de la condamner à 23 ans d'emprisonnement. "Nos vies seront changées pour toujours, avec une peine indescriptible, ont réagi les parents de la victime. Nous seront dévastés à jamais, il y aura toujours un vide." La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Google Map La colocation vire au drame © Google Map La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay Avant de mourir, Phoenix Netts a été torturée cruellement. En avril 2020, le corps de cette jeune femme de 28 ans a été retrouvé partiellement brûlé et dissimulé dans deux valises déposées dans la forêt de Dean, dans le Gloucestershire. Quelques jours plus tard, sa colocataire de l'époque a été arrêtée. Aux policiers, elle a expliqué avoir voulu tuer son ami lorsque Phoenix Netts lui a fait comprendre qu'elle avait des sentiments pour elle. Gareeca Gordon a poignardé sa colocataire à quatre reprises dans leur logement, situé à Birmigham. La juge Cutts, en charge de ce dossier, a déclaré que Phoenix Netts aurait pu survivre à ses blessures mais Gareeca Gordon "n'a délibérément rien fait" pour l'aider. Après avoir attaqué son amie, elle a même pris le temps de faire des recherches sur internet.Gareeca Gordon a ensuite fait un certain nombre de voyages dans la forêt de Dean et avait tenté de brûler les restes de sa colocataire dans les bois. Et si les policiers lui sont tombés dessus, c'est car ils enquêtaient alors pour une possible violation de confinement. Les enquêteurs l'ont retrouvée avec deux valises dans une carrière près de Coleford, le 12 mai 2020. "Après son arrestation et sa mise en garde à vue, elle a dit : 'désolée les gars, je ne voulais pas que vous voyiez ça', ce qui est clairement une chose plutôt étrange à dire, s'est souvenu un officier. D'après ce que nous avons regardé, il était clair que nous avions affaire à une personne très sournoise. Je crois sincèrement que si les officiers n'avaient pas retrouvé Gordon cette nuit-là, nous n'aurions jamais retrouvé son corps."Phoenix "avait un beau futur, prometteur et brillant"Pendant des semaines, Gareeca Gordon a fait croire aux proches de sa colocataire qu'elle était toujours en vie, en utilisant son téléphone portable pour leur donner des nouvelles. Devant le tribunal, elle a plaidé coupable de l'assassinat de son amie. "Elle avait un beau futur, prometteur et brillant. Un nouveau départ l'attendait. Vous lui avez volé ça. Vous avez volé une fille à des parents qui l'adoraient et la chérissaient", a annoncé la juge avant de la condamner à 23 ans d'emprisonnement. "Nos vies seront changées pour toujours, avec une peine indescriptible, ont réagi les parents de la victime. Nous seront dévastés à jamais, il y aura toujours un vide." La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Google Map La colocation vire au drame © Google Map La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay La colocation vire au drame © Pixabay
07 mai 2021

Kelly Osbourne : pourquoi elle ne parle plus à Aimee, sa sœur aînée ?

C'est une relation plutôt étrange que Kelly Osbourne entretient avec sa grande soeur. Dans une interview accordée à Dax Shepard, la chanteuse anglaise de 36 ans s'est confiée sur la relation qu'elle entretient avec sa grande soeur Aimee. Et tandis que la pandémie de Covid-19 a réuni de nombreuses familles et fratries, c'est loin d'être le cas chez les Osbourne, où les deux soeurs n'ont aucun lien si ce n'est celui du sang. "Nous ne parlons pas", a ainsi lancé sans détour Kelly Osbourne, qui explique être "vraiment différente" de sa grande soeur, qui est pourtant elle aussi chanteuse."Elle ne me comprend pas et je ne la comprends pas", a ainsi ajouté la jeune femme de 36 ans relayée par People, qui n'a pourtant qu'un an d'écart avec sa grande soeur. Toutefois, les deux femmes ne semblent tellement rien partager, qu'elles ont convenu qu'elles n'avaient pas spécialement à garder de lien, sauf pour leurs parents Ozzy et Sharon Osbourne. "Je ne dirais pas qu'il y a une facilité entre nous, mais il y a une acceptation. Est-ce que nous socialisons ? Non", avait pour sa part confié Aimee Osbourne en 2015 dans une interview. Signe que cette relation ne date pas d'hier et a peut-être même toujours été ainsi.Kelly Osbourne a rechuté après 4 ans de sobriétéEntre 2002 et 2005 déjà, Aimee Osbourne avait refusé d'apparaître dans l'émission de téléréalité familiale The Osbourne, prétextant qu'il ne s'agissait pas d'un projet qui correspondait à son idée de l'avenir. "Cela a vraiment très bien fonctionné pour le reste de ma famille, mais pour moi et qui je suis, je savais juste que ce n'était jamais quelque chose que j'aurais pu envisager de manière réaliste", avait-elle expliqué, tandis que sa soeur Kelly, qui a récemment renoué avec ses démons après quatre ans de sobriété, doit en grande partie sa notoriété à cette émission. Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Backgrid UK Kelly Osbourne © Backgrid UK Kelly Osbourne © Backgrid USA Kelly Osbourne © Backgrid USA Kelly Osbourne © Backgrid USA Kelly Osbourne © OLIVIER BORDE Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne avec sa soeur Aimee © Backgrid USA C'est une relation plutôt étrange que Kelly Osbourne entretient avec sa grande soeur. Dans une interview accordée à Dax Shepard, la chanteuse anglaise de 36 ans s'est confiée sur la relation qu'elle entretient avec sa grande soeur Aimee. Et tandis que la pandémie de Covid-19 a réuni de nombreuses familles et fratries, c'est loin d'être le cas chez les Osbourne, où les deux soeurs n'ont aucun lien si ce n'est celui du sang. "Nous ne parlons pas", a ainsi lancé sans détour Kelly Osbourne, qui explique être "vraiment différente" de sa grande soeur, qui est pourtant elle aussi chanteuse."Elle ne me comprend pas et je ne la comprends pas", a ainsi ajouté la jeune femme de 36 ans relayée par People, qui n'a pourtant qu'un an d'écart avec sa grande soeur. Toutefois, les deux femmes ne semblent tellement rien partager, qu'elles ont convenu qu'elles n'avaient pas spécialement à garder de lien, sauf pour leurs parents Ozzy et Sharon Osbourne. "Je ne dirais pas qu'il y a une facilité entre nous, mais il y a une acceptation. Est-ce que nous socialisons ? Non", avait pour sa part confié Aimee Osbourne en 2015 dans une interview. Signe que cette relation ne date pas d'hier et a peut-être même toujours été ainsi.Kelly Osbourne a rechuté après 4 ans de sobriétéEntre 2002 et 2005 déjà, Aimee Osbourne avait refusé d'apparaître dans l'émission de téléréalité familiale The Osbourne, prétextant qu'il ne s'agissait pas d'un projet qui correspondait à son idée de l'avenir. "Cela a vraiment très bien fonctionné pour le reste de ma famille, mais pour moi et qui je suis, je savais juste que ce n'était jamais quelque chose que j'aurais pu envisager de manière réaliste", avait-elle expliqué, tandis que sa soeur Kelly, qui a récemment renoué avec ses démons après quatre ans de sobriété, doit en grande partie sa notoriété à cette émission. Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Backgrid UK Kelly Osbourne © Backgrid UK Kelly Osbourne © Backgrid USA Kelly Osbourne © Backgrid USA Kelly Osbourne © Backgrid USA Kelly Osbourne © OLIVIER BORDE Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne © Agence Kelly Osbourne avec sa soeur Aimee © Backgrid USA
07 mai 2021