L'info people

Benjamin Castaldi se confie sur le penchant de sa grand-mère Simone Signoret pour l'alcool : "On remplaçait le whisky par de l'eau"

Ce n'est plus un secret : de son vivant, et pendant plusieurs années, Simone Signoret a été dépendante à l'alcool. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi a évoqué l'alcoolisme de sa grand-mère pour expliquer que les célébrités devenaient un exemple lorsqu'elles se livraient sur leur combat contre leur(s) dépendance(s). "Je trouve ça très bien de le faire, je pense un espoir pour tous ceux qui sont dans la merde et qui n'arrivent pas à s'en sortir. Car c'est un poison. Et l'alcool, et la drogue".Le petit-fils de l'actrice a fait quelques confidences sur ces années où elle avait "un penchant pour la bouteille". "On a vécu avec ma grand-mère, à un moment donné, on remplaçait le whisky, la moitié, par de l'eau. Et elle ne s'en rendait même plus compte", s'est-il souvenu. Puis, l'actrice a décidé de son plein gré d'arrêter. Et elle a ensuite pu en parler.Simone Signoret alcoolique : cette pique de Line Renaud qui n'est pas passéeEn mars dernier, dans les colonnes de Paris Match, Line Renaud a été amenée à évoquer ses excès de jeunesse. Mais elle a préféré se pencher sur ceux de Simone Signoret. "Si j'ai été excessive, c'était dans le travail. J'aime aussi m'arrêter, prendre mon temps en buvant un petit apéritif. Je fais la fête de temps en temps mais je ne commence pas à boire de l'alcool au réveil, comme Simone Signoret qui, dès 10 heures du matin, trempait ses croissants dans le pastis à La Colombe d'or", avait-elle lâché.Ces propos sont très vite arrivés aux oreilles de son petit-fils qui s'est empressé de répondre à la chanteuse. "Je découvre ce matin que Line Renaud, pour qui j'ai au demeurant beaucoup de respect, dit des horreurs sur ma grand-mère et je commence à être sérieusement lassé par toutes ces personnes qui attaquent ceux qui ne sont plus là", avait-il lâché, très remonté qu'on s'en prenne à sa grand-mère, décédée le 30 septembre 1985. Benjamin Castaldi a évoqué l'alcoolisme de sa grand-mère, Simone Signoret, dans Touche pas à mon poste jeudi 23 janvier 2020. © C8 Simone Signoret dans le film "Le Chat". © LIRA FILMS / CINETEL Simone Signoret sur le plateau de l'émission "Rendez-vous du dimanche" en 1980. © BERTRAND RINDOFF PETROFF / BESTIMAGE 23 janvier 2020

Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a fait le créateur après le show ?

C'est un événement qui restera gravé dans l'Histoire de la mode. Mercredi 22 janvier, après 50 ans de carrière, le créateur Jean-Paul Gaultier a tiré sa révérence lors d'un ultime show au théâtre du Châtelet. Pour l'occasion, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement comme Cristina Cordula, Dita Von Teese, Mylène Farmer ou encore l'actrice espagnole Rossy de Palma. Surprise musicale, défilé en fanfare... le dernier défilé Haute Couture du créateur a véritablement créé l'événement.Mais au fait, qu'a fait Jean-Paul Gaultier après le show qui s'est déroulé au théâtre du Châtelet ? Invité ce jeudi 23 janvier dans l'émission Quotidien diffusée sur TMC, le créateur de la célèbre marinière a confié à Yann Barthès : "J'ai eu des interviews et tout puis des selfies." "Mais vous n'avez pas fait la fête ?" a questionné l'animateur. "Généralement non, ce n'est pas là que je fais la fête. C'était le dernier mais j'étais crevé. J'ai quand même 68 balais. Je vais vous dire franchement la fête ça a été là pour moi." a-t-il conclu. Pas de soirée en grande pompe donc pour le créateur.Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ?A noter que si Jean-Paul Gaultier a tiré sa révérence, il restera malgré tout dans l'univers de la mode. En effet, comme il l'a par la suite confié, sa marque existera toujours mais sous d'autres projets. "Ça ne veut pas dire que j'arrête. Ce n'est pas la retraite encore même si c'est le moment, en discussion (...) Je continuerais à faire des shows. Je ne vais pas m'arrêter de faire des choses. Mais d'autres projets." a-t-il déclaré. Et en fin d'émission il a conclu par ces mots : "J'ai fais un espèce de concept de comment ça continuera mais ce n'est plus moi qui fera la collection. J'aurais un regard pour les choix mais je n'en dirais pas plus. Ça peut être plein de choses." Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 C'est un événement qui restera gravé dans l'Histoire de la mode. Mercredi 22 janvier, après 50 ans de carrière, le créateur Jean-Paul Gaultier a tiré sa révérence lors d'un ultime show au théâtre du Châtelet. Pour l'occasion, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement comme Cristina Cordula, Dita Von Teese, Mylène Farmer ou encore l'actrice espagnole Rossy de Palma. Surprise musicale, défilé en fanfare... le dernier défilé Haute Couture du créateur a véritablement créé l'événement.Mais au fait, qu'a fait Jean-Paul Gaultier après le show qui s'est déroulé au théâtre du Châtelet ? Invité ce jeudi 23 janvier dans l'émission Quotidien diffusée sur TMC, le créateur de la célèbre marinière a confié à Yann Barthès : "J'ai eu des interviews et tout puis des selfies." "Mais vous n'avez pas fait la fête ?" a questionné l'animateur. "Généralement non, ce n'est pas là que je fais la fête. C'était le dernier mais j'étais crevé. J'ai quand même 68 balais. Je vais vous dire franchement la fête ça a été là pour moi." a-t-il conclu. Pas de soirée en grande pompe donc pour le créateur.Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ?A noter que si Jean-Paul Gaultier a tiré sa révérence, il restera malgré tout dans l'univers de la mode. En effet, comme il l'a par la suite confié, sa marque existera toujours mais sous d'autres projets. "Ça ne veut pas dire que j'arrête. Ce n'est pas la retraite encore même si c'est le moment, en discussion (...) Je continuerais à faire des shows. Je ne vais pas m'arrêter de faire des choses. Mais d'autres projets." a-t-il déclaré. Et en fin d'émission il a conclu par ces mots : "J'ai fais un espèce de concept de comment ça continuera mais ce n'est plus moi qui fera la collection. J'aurais un regard pour les choix mais je n'en dirais pas plus. Ça peut être plein de choses." Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Dernier défilé de Jean-Paul Gaultier : qu'a-t-il fait après le show ? © Capture Quotidien du 23 janvier 2020
23 janvier 2020

Tyler Gwozdz, candidat de la Bachelorette américaine, est mort soudainement à 29 ans

Tyler Gwozdz a participé à la saison 15 de l'émission américaine The Bachelorette. Le jeune homme de 29 ans a ainsi tenté de séduire Hannah Brown dans le programme diffusé du 13 mai au 30 juillet 2019. Ce jeudi 23 janvier, nos confrères anglo-saxons du site TMZ annoncent malheureusement que le candidat est décédé le mercredi 22 janvier. Selon leurs informations, le jeune brun aux yeux bleus aurait pu être victime d'une overdose, après avoir été hospitalisé pendant plus d'une semaine.Une femme proche de Tyler Gwozdz a contacté les urgences le 13 janvier aux alentours de 10h45 du matin. Lors de son appel à l'aide, cette dernière a indiqué que le jeune homme aurait pu être victime d'une overdose d'héroïne. Le candidat de télé-réalité s'était alors enfermé seul dans sa salle de bain. Transporté à l'hôpital, il a ainsi été transféré en unité de soins intensifs. Les médecins ont affirmé qu'il était alors dans un état critique, mais stable et ont continué les traitements. Désormais, le corps sans vie de Tyler Gwozdz est entre les mains des médecins légistes du comté de Palm Beach, en Floride. Le jeune homme qui a participé à l'émission The Bachelorette avait fait une bonne première impression à Hannah Brown. La star de la dernière saison avait décidé de passer son premier rendez-vous galant avec lui.Un jeune homme qui souhaitait devenir psychologueMalheureusement, même si tout s'est passé pour le mieux et que le candidat s'est vu offrir une rose, Hannah Brown a décidé de ne pas le garder dans l'émission après le troisième épisode. Elle n'avait néanmoins pas donné plus de détails sur son choix, affirmant seulement qu'il "devait partir". Tyler Gwozdz était un jeune homme qui avait des ambitions. Après avoir obtenu un diplôme en économie, il souhaitait se lancer en tant que psychologue. Sur son compte Instagram en juillet 2019, le candidat de télé-réalité avait affirmé avoir eu une "incroyable expérience", déclaré qu'il s'était "fait des amis" et garderait des "souvenirs pour la vie" de son passage à la télévision. The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM Tyler Gwozdz a participé à la saison 15 de l'émission américaine The Bachelorette. Le jeune homme de 29 ans a ainsi tenté de séduire Hannah Brown dans le programme diffusé du 13 mai au 30 juillet 2019. Ce jeudi 23 janvier, nos confrères anglo-saxons du site TMZ annoncent malheureusement que le candidat est décédé le mercredi 22 janvier. Selon leurs informations, le jeune brun aux yeux bleus aurait pu être victime d'une overdose, après avoir été hospitalisé pendant plus d'une semaine.Une femme proche de Tyler Gwozdz a contacté les urgences le 13 janvier aux alentours de 10h45 du matin. Lors de son appel à l'aide, cette dernière a indiqué que le jeune homme aurait pu être victime d'une overdose d'héroïne. Le candidat de télé-réalité s'était alors enfermé seul dans sa salle de bain. Transporté à l'hôpital, il a ainsi été transféré en unité de soins intensifs. Les médecins ont affirmé qu'il était alors dans un état critique, mais stable et ont continué les traitements. Désormais, le corps sans vie de Tyler Gwozdz est entre les mains des médecins légistes du comté de Palm Beach, en Floride. Le jeune homme qui a participé à l'émission The Bachelorette avait fait une bonne première impression à Hannah Brown. La star de la dernière saison avait décidé de passer son premier rendez-vous galant avec lui.Un jeune homme qui souhaitait devenir psychologueMalheureusement, même si tout s'est passé pour le mieux et que le candidat s'est vu offrir une rose, Hannah Brown a décidé de ne pas le garder dans l'émission après le troisième épisode. Elle n'avait néanmoins pas donné plus de détails sur son choix, affirmant seulement qu'il "devait partir". Tyler Gwozdz était un jeune homme qui avait des ambitions. Après avoir obtenu un diplôme en économie, il souhaitait se lancer en tant que psychologue. Sur son compte Instagram en juillet 2019, le candidat de télé-réalité avait affirmé avoir eu une "incroyable expérience", déclaré qu'il s'était "fait des amis" et garderait des "souvenirs pour la vie" de son passage à la télévision. The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM The Bachelorette © INSTAGRAM
23 janvier 2020

Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond et se confie sur ses projets

Après 50 ans de carrière, le créateur Jean-Paul Gaultier a tiré sa révérence mercredi 22 janvier. Au Théâtre du Châtelet, il a livré son dernier show de Haute Couture en présence d'une pléiade d'artistes. Pour l'occasion, Christina Cordula, Mylène Farmer, Dita Von Teese ou encore l'actrice espagnole Rossy de Palma ont accepté de monter sur scène. Un moment d'exception qui restera à tout jamais gravé dans l'Histoire de la mode. Mais alors, Jean-Paul Gaultier va-t-il véritablement passer à la retraite ? Invité ce jeudi 23 janvier sur le plateau de Quotidien (TMC), l'animateur Yann Barthès lui a demandé pourquoi il avait pris cette décision."Ça faisait quelques temps que j'y pensais. Faudrait bien un jour que ça arrive, non ? Et bien voila !". "Mais vous n'êtes pas si vieux", a rétorqué Yann Barthès. Ce à quoi a répondu Jean-Paul Gaultier : "Oh quand même. Je fais fêter mes 68 ans. Ça ne veut pas dire que j'arrête. Ce n'est pas la retraite encore même si c'est le moment, en discussion."De nouveaux projets pour Jean-Paul GaultierPas de véritable retraite alors pour le créateur de la célèbre marinière. "Je continuerais à faire des shows. Je ne vais pas m'arrêter de faire des choses. Mais d'autres projets." a-t-il ajouté. D'ailleurs, en fin d'émission, après une standing ovation de la part du public, il a précisé qu'il y aura une suite. "Mais ce ne sera pas moi. J'ai fais un espèce de concept de comment ça continuera mais ce n'est plus moi qui fera la collection. J'aurais un regard pour les choix mais je n'en dirais pas plus."A noter que la marque de Jean-Paul Gaultier continuera donc d'exister via son héritier ou sa héritière. "Ça peut être plein de choses. C'est un projet, concept. c'est n'est pas que un ou une héritière." a-t-il révélé. Quant à son dernier show, le créateur a été très ému et touché. Il a d'ailleurs conclu par ces mots : "J'étais ému et content." Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Après 50 ans de carrière, le créateur Jean-Paul Gaultier a tiré sa révérence mercredi 22 janvier. Au Théâtre du Châtelet, il a livré son dernier show de Haute Couture en présence d'une pléiade d'artistes. Pour l'occasion, Christina Cordula, Mylène Farmer, Dita Von Teese ou encore l'actrice espagnole Rossy de Palma ont accepté de monter sur scène. Un moment d'exception qui restera à tout jamais gravé dans l'Histoire de la mode. Mais alors, Jean-Paul Gaultier va-t-il véritablement passer à la retraite ? Invité ce jeudi 23 janvier sur le plateau de Quotidien (TMC), l'animateur Yann Barthès lui a demandé pourquoi il avait pris cette décision."Ça faisait quelques temps que j'y pensais. Faudrait bien un jour que ça arrive, non ? Et bien voila !". "Mais vous n'êtes pas si vieux", a rétorqué Yann Barthès. Ce à quoi a répondu Jean-Paul Gaultier : "Oh quand même. Je fais fêter mes 68 ans. Ça ne veut pas dire que j'arrête. Ce n'est pas la retraite encore même si c'est le moment, en discussion."De nouveaux projets pour Jean-Paul GaultierPas de véritable retraite alors pour le créateur de la célèbre marinière. "Je continuerais à faire des shows. Je ne vais pas m'arrêter de faire des choses. Mais d'autres projets." a-t-il ajouté. D'ailleurs, en fin d'émission, après une standing ovation de la part du public, il a précisé qu'il y aura une suite. "Mais ce ne sera pas moi. J'ai fais un espèce de concept de comment ça continuera mais ce n'est plus moi qui fera la collection. J'aurais un regard pour les choix mais je n'en dirais pas plus."A noter que la marque de Jean-Paul Gaultier continuera donc d'exister via son héritier ou sa héritière. "Ça peut être plein de choses. C'est un projet, concept. c'est n'est pas que un ou une héritière." a-t-il révélé. Quant à son dernier show, le créateur a été très ému et touché. Il a d'ailleurs conclu par ces mots : "J'étais ému et content." Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020 Jean-Paul Gaultier vraiment à la retraite ? Il répond © Capture Quotidien du 23 janvier 2020
23 janvier 2020

La mère et la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès visées par une enquête pour dérive sectaire

Après Xavier Dupont de Ligonnès, qui est suspecté d'avoir tué son épouse, Agnès, et ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît, ce sont sa mère et sa soeur qui sont au coeur d'une nouvelle affaire. En effet, selon les informations du Parisien, ces dernières sont accusées d'abus de faiblesse au sein d'un groupe qui pourrait s'apparenter à une secte. Une enquête préliminaire a donc été ouverte le 24 novembre dernier pour s'intéresser de plus près à Philadelphie, ou Le Jardin, le groupe de prière fermé né dans les années 1970 autour de Violette, le surnom donné à la mère de Xavier Dupont de Ligonnès.A en croire le média, Philadelphie, aujourd'hui dirigé par Christine, la soeur du suspect, a fait l'objet d'une plainte en septembre 2019. C'est la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires qui aurait reçu le témoignage d'une famille. Emprise psychologique, privation de nourriture, vol financier... voici de quoi seraient victimes les adeptes du groupe. C'est l'OCRVP (l'Office central pour la répression des violences aux personnes) et à la Direction inter-régionale de la police judiciaire de Versailles que les investigations ont été confiées.Le témoignage de deux frèresSelon Olivier et Fabien B, deux frères trentenaires, le groupe Philadelphie aurait abusé d'eux en leur interdisant de vivre des histoires d'amour ou encore en les obligeant de payer les propres factures de téléphone de Christine Dupont de Ligonnès, écrit Le Parisien. Mais ce n'est pas tout : "leurs propres parents étaient depuis vingt ans sous l'emprise de Geneviève Dupont de Ligonnès (...) et de sa fille Christine". C'est à la mort de leur maman, en janvier 2019, que les deux frères auraient pris conscience de la gravité de la situation. Les recherches vont désormais s'attacher à voir s'il n'existe pas d'autres victimes.Pour Stéphane Goldenstein, avocat de la famille Dupont de Ligonnès, "il s'agit d'une sombre histoire de vengeance personnelle (...) La Miviludes devrait vérifier la crédibilité des dénonciations qu'elle reçoit avant de les porter sur la place publique comme elle l'avait déjà fait en 2011". A noter enfin que déjà en 1995, des premiers signalements avaient été effectués. Xavier Dupont de Ligonnès arrêté en Écosse © DR Xavier Dupont de Ligonnès arrêté en Écosse © DR Xavier Dupont de Ligonnès arrêté en Écosse © DR Après Xavier Dupont de Ligonnès, qui est suspecté d'avoir tué son épouse, Agnès, et ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît, ce sont sa mère et sa soeur qui sont au coeur d'une nouvelle affaire. En effet, selon les informations du Parisien, ces dernières sont accusées d'abus de faiblesse au sein d'un groupe qui pourrait s'apparenter à une secte. Une enquête préliminaire a donc été ouverte le 24 novembre dernier pour s'intéresser de plus près à Philadelphie, ou Le Jardin, le groupe de prière fermé né dans les années 1970 autour de Violette, le surnom donné à la mère de Xavier Dupont de Ligonnès.A en croire le média, Philadelphie, aujourd'hui dirigé par Christine, la soeur du suspect, a fait l'objet d'une plainte en septembre 2019. C'est la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires qui aurait reçu le témoignage d'une famille. Emprise psychologique, privation de nourriture, vol financier... voici de quoi seraient victimes les adeptes du groupe. C'est l'OCRVP (l'Office central pour la répression des violences aux personnes) et à la Direction inter-régionale de la police judiciaire de Versailles que les investigations ont été confiées.Le témoignage de deux frèresSelon Olivier et Fabien B, deux frères trentenaires, le groupe Philadelphie aurait abusé d'eux en leur interdisant de vivre des histoires d'amour ou encore en les obligeant de payer les propres factures de téléphone de Christine Dupont de Ligonnès, écrit Le Parisien. Mais ce n'est pas tout : "leurs propres parents étaient depuis vingt ans sous l'emprise de Geneviève Dupont de Ligonnès (...) et de sa fille Christine". C'est à la mort de leur maman, en janvier 2019, que les deux frères auraient pris conscience de la gravité de la situation. Les recherches vont désormais s'attacher à voir s'il n'existe pas d'autres victimes.Pour Stéphane Goldenstein, avocat de la famille Dupont de Ligonnès, "il s'agit d'une sombre histoire de vengeance personnelle (...) La Miviludes devrait vérifier la crédibilité des dénonciations qu'elle reçoit avant de les porter sur la place publique comme elle l'avait déjà fait en 2011". A noter enfin que déjà en 1995, des premiers signalements avaient été effectués. Xavier Dupont de Ligonnès arrêté en Écosse © DR Xavier Dupont de Ligonnès arrêté en Écosse © DR Xavier Dupont de Ligonnès arrêté en Écosse © DR
23 janvier 2020

Elisa Pilarski tuée par des chiens : son compagnon victime d'une personne "très malsaine"

Les coups durs se poursuivent pour Christophe Ellul, le compagnon d'Elisa Pilarsk, la jeune femme, enceinte de six mois, était décédée dans une forêt de l'Aisne, le 16 novembre 2019, après avoir été attaquée par des chiens. Alors que l'un des chiens, appartenant à la famille, avait été placé à la suite de ce drame, une personne avait contacté le compagnon de la victime pour lui proposer de lancer une cagnotte afin de récolter les fonds nécessaires pour récupérer l'animal. Intitulée "Soutien et aide pour Curtis le chien d'Élisa Pilarski et Christophe", son but principal était de payer les frais d'avocat pour défendre le chien. Lancée sur la plate-forme de collecte d'argent en ligne, Leechti, 6 848 euros seraient aujourd'hui bloqués par la personne à l'initiative du projet.Alors que Christophe Ellul souhaite aujourd'hui récupérer l'argent pour régler de nombreux frais, l'administratrice de la cagnotte fait blocage. "Nous ne pouvons toujours pas régler les avocats, ni la structure qui devrait l'accueillir, car la personne à qui nous avons demandé de créer la cagnotte, s'est permis de se l'approprier au moment où nous avons voulu débloquer l'argent. Malgré de nombreuses mises en garde des avocats et de différentes structures de la protection animale, nous lui avons fait confiance et nous le regrettons", a ainsi expliqué Christophe Ellul, comme le rapporte L'Union.La femme est devenue très "intrusive" dans sa vie privéeIl précise également que cette personne "s'est approprié le deuil d'Élisa et Enzo sur les réseaux, de façon très malsaine et elle est devenue très intrusive dans notre vie privée, ainsi que dans celle d'Élisa, qu'elle ne connaissait pas". Alors que le compagnon d'Elisa Pilarski a également contacté la plate-forme en ligne, il assure n'avoir eu aucune réponse. Il espère que la situation pourra vite se débloquer pour tenter de récupérer au plus vite son chien. Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture BFMTV Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Les coups durs se poursuivent pour Christophe Ellul, le compagnon d'Elisa Pilarsk, la jeune femme, enceinte de six mois, était décédée dans une forêt de l'Aisne, le 16 novembre 2019, après avoir été attaquée par des chiens. Alors que l'un des chiens, appartenant à la famille, avait été placé à la suite de ce drame, une personne avait contacté le compagnon de la victime pour lui proposer de lancer une cagnotte afin de récolter les fonds nécessaires pour récupérer l'animal. Intitulée "Soutien et aide pour Curtis le chien d'Élisa Pilarski et Christophe", son but principal était de payer les frais d'avocat pour défendre le chien. Lancée sur la plate-forme de collecte d'argent en ligne, Leechti, 6 848 euros seraient aujourd'hui bloqués par la personne à l'initiative du projet.Alors que Christophe Ellul souhaite aujourd'hui récupérer l'argent pour régler de nombreux frais, l'administratrice de la cagnotte fait blocage. "Nous ne pouvons toujours pas régler les avocats, ni la structure qui devrait l'accueillir, car la personne à qui nous avons demandé de créer la cagnotte, s'est permis de se l'approprier au moment où nous avons voulu débloquer l'argent. Malgré de nombreuses mises en garde des avocats et de différentes structures de la protection animale, nous lui avons fait confiance et nous le regrettons", a ainsi expliqué Christophe Ellul, comme le rapporte L'Union.La femme est devenue très "intrusive" dans sa vie privéeIl précise également que cette personne "s'est approprié le deuil d'Élisa et Enzo sur les réseaux, de façon très malsaine et elle est devenue très intrusive dans notre vie privée, ainsi que dans celle d'Élisa, qu'elle ne connaissait pas". Alors que le compagnon d'Elisa Pilarski a également contacté la plate-forme en ligne, il assure n'avoir eu aucune réponse. Il espère que la situation pourra vite se débloquer pour tenter de récupérer au plus vite son chien. Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture BFMTV Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook
23 janvier 2020

Catherine Lara revient sur son besoin d'assumer son homosexualité

Le 14 février 2020 à l'occasion de la Saint-Valentin, Catherine Lara se produira sur la scène du Palais des Sports de Paris pour son spectacle intitulé À la vie à l'amour. En pleine promotion, la violoniste de 74 ans a accordé une interview à nos confrères de France Inter ce mercredi 22 janvier. Invitée dans l'émission Boomerang présentée par Augustin Trapenard, Catherine Lara a évoqué son homosexualité, qu'elle a très vite révélé dans les années 80."J'ai fait tout ce que j'ai pu dans ma vie pour dire la vérité. Il m'est arrivé, comme à tout le monde, de faire des petits mensonges, mais je suis une femme de vérité. Et c'était tellement essentiel ! C'était ma façon d'aimer", a déclaré l'artiste qui a toujours mis un point d'honneur à se dévoiler telle qu'elle est à son public et à ne pas cacher son orientation sexuelle. Très honnête, l'ex de Muriel Robin ne pouvait pas garder ce secret plus longtemps pour elle. "Comme je n'ai à véhiculer que de l'amour et que je n'ai à vendre que des émotions, si j'étais partie sur une pente glissante de faux semblants, je crois que j'aurais très très mal vécu de raconter un bobard. Fallait tout de suite que je crache le morceau", confie l'interprète de Nuit magique, de La rockeuse de diamants, ou encore La craie dans l'encrier.Une artiste décidée à "aider d'autres gens"Faire son coming-out en 1986, dans l'émission Mon Zénith à moi diffusée sur Canal + et présentée par Michel Denisot, était aussi une façon pour la compositrice de pousser ses fans qui n'osent pas avouer leur homosexualité à leurs proches à se lancer. "Aider d'autres gens, d'autres femmes, à assumer... Quand on est un artiste, c'est peut-être plus facile de la porter que quand on est une ouvrière dans une usine. Il y a des femmes qui sont obligées de se planquer, c'est triste", déplore celle qui se disait faire partie des "pionnières" à l'époque. Depuis plus de 25 ans, Catherine Lara file le parfait amour avec Samantha, ex-directrice des éditions musicales de TF1. CATHERINE LARA - ENREGISTREMENT DE L'EMISSION ' VIVEMENT DIMANCHE ' . © Guillaume Gaffiot/Bestimage CATHERINE LARA - MESSE EN HOMMAGE A TONY KRANTZ EN L'EGLISE SAINT-ROCH A PARIS. L'ATTACHEE DE PRESSE © AGENCE / BESTIMAGE Exclusif - Prix Spécial - Francis perrin et Catherine Lara et Samantha Llorens - Francis Perrin fêt © Romuald Meigneux / Bestimage Catherine Lara, sa compagne et Danièle Évenou - La famille, les amis et soutiens d'Emmanuel Macron d © Dominique Jacovides / Sebastien Valiela / Bestimage Muriel Robin et Catherine Lara - Obsèques de Maurane en l'église Notre-Dame des Grâces à Woluwe-Sain © Photonews / Bestimage Catherine Lara - Première de la comedie musicale "Oliver Twist la Musicale" à la salle Gaveau à Pari © Giancarlo Gorassini/BestImage Semi-Exclusif - Imany et Catherine Lara - 11ème cérémonie des Globes de Cristal au Lido à Paris, le © RACHID BELLAK / BESTIMAGE Exclusif - Catherine Lara en concert et dédicace au centre Les Atlantes aux Sables d'Olonne le 23 ao © BALDINI / BESTIMAGE CATHERINE LARA ET MATHILDE SEIGNER - DINER AU CAFE "OPERA CAPUCINES" APRES LA PREMIERE DU FILM "TRES © RINDOFF-BORDE / BESTIMAGE Le 14 février 2020 à l'occasion de la Saint-Valentin, Catherine Lara se produira sur la scène du Palais des Sports de Paris pour son spectacle intitulé À la vie à l'amour. En pleine promotion, la violoniste de 74 ans a accordé une interview à nos confrères de France Inter ce mercredi 22 janvier. Invitée dans l'émission Boomerang présentée par Augustin Trapenard, Catherine Lara a évoqué son homosexualité, qu'elle a très vite révélé dans les années 80."J'ai fait tout ce que j'ai pu dans ma vie pour dire la vérité. Il m'est arrivé, comme à tout le monde, de faire des petits mensonges, mais je suis une femme de vérité. Et c'était tellement essentiel ! C'était ma façon d'aimer", a déclaré l'artiste qui a toujours mis un point d'honneur à se dévoiler telle qu'elle est à son public et à ne pas cacher son orientation sexuelle. Très honnête, l'ex de Muriel Robin ne pouvait pas garder ce secret plus longtemps pour elle. "Comme je n'ai à véhiculer que de l'amour et que je n'ai à vendre que des émotions, si j'étais partie sur une pente glissante de faux semblants, je crois que j'aurais très très mal vécu de raconter un bobard. Fallait tout de suite que je crache le morceau", confie l'interprète de Nuit magique, de La rockeuse de diamants, ou encore La craie dans l'encrier.Une artiste décidée à "aider d'autres gens"Faire son coming-out en 1986, dans l'émission Mon Zénith à moi diffusée sur Canal + et présentée par Michel Denisot, était aussi une façon pour la compositrice de pousser ses fans qui n'osent pas avouer leur homosexualité à leurs proches à se lancer. "Aider d'autres gens, d'autres femmes, à assumer... Quand on est un artiste, c'est peut-être plus facile de la porter que quand on est une ouvrière dans une usine. Il y a des femmes qui sont obligées de se planquer, c'est triste", déplore celle qui se disait faire partie des "pionnières" à l'époque. Depuis plus de 25 ans, Catherine Lara file le parfait amour avec Samantha, ex-directrice des éditions musicales de TF1. CATHERINE LARA - ENREGISTREMENT DE L'EMISSION ' VIVEMENT DIMANCHE ' . © Guillaume Gaffiot/Bestimage CATHERINE LARA - MESSE EN HOMMAGE A TONY KRANTZ EN L'EGLISE SAINT-ROCH A PARIS. L'ATTACHEE DE PRESSE © AGENCE / BESTIMAGE Exclusif - Prix Spécial - Francis perrin et Catherine Lara et Samantha Llorens - Francis Perrin fêt © Romuald Meigneux / Bestimage Catherine Lara, sa compagne et Danièle Évenou - La famille, les amis et soutiens d'Emmanuel Macron d © Dominique Jacovides / Sebastien Valiela / Bestimage Muriel Robin et Catherine Lara - Obsèques de Maurane en l'église Notre-Dame des Grâces à Woluwe-Sain © Photonews / Bestimage Catherine Lara - Première de la comedie musicale "Oliver Twist la Musicale" à la salle Gaveau à Pari © Giancarlo Gorassini/BestImage Semi-Exclusif - Imany et Catherine Lara - 11ème cérémonie des Globes de Cristal au Lido à Paris, le © RACHID BELLAK / BESTIMAGE Exclusif - Catherine Lara en concert et dédicace au centre Les Atlantes aux Sables d'Olonne le 23 ao © BALDINI / BESTIMAGE CATHERINE LARA ET MATHILDE SEIGNER - DINER AU CAFE "OPERA CAPUCINES" APRES LA PREMIERE DU FILM "TRES © RINDOFF-BORDE / BESTIMAGE
23 janvier 2020

Mort d'Elisa Pilarski : son chien Curtis a mordu son compagnon et une bénévole après le drame 

Elisa Pilarski portait un amour inconditionnel pour ses cinq chiens et tout particulièrement à Curtis, qui l'accompagnait le jour où elle est décédée. Le 16 novembre dernier, dans la forêt de Retz (Aisne), la jeune femme enceinte de six mois a perdu la vie après avoir été sauvagement mordue par un ou des chiens. Jusqu'à présent, il est encore impossible de déterminer qui sont les coupables mais la réponse devrait être dévoilée dans quelques jours. Et pour cause, les prélèvements effectués sur 67 chiens (dont ceux de la victime et son compagnon) vont être annoncés au mois de février prochain.En attendant le verdict, Curtis a été emmené dans une fourrière à Beauvais. Sur place, l'American Staffordshire a été violent à deux reprises. Comme le rapporte Le Parisien, il s'en est pris au bras d'une bénévole peu de temps après son arrivée. "C'était extrêmement violent", a raconté un témoin présent au moment des faits. Puis il a ajouté : "Il a fallu que tous ceux présents à ce moment-là fassent des pieds et des mains pour qu'il lâche prise. Et très rapidement, il est redevenu comme si de rien n'était". Aussi, le soir du drame, il a mordu Christophe Ellul, le compagnon d'Elisa Pilarski à la jambe.Christophe Ellul croit en l'innocence de CurtisChristophe Ellul est sûr que son animal n'est pas à l'origine des morsures qui ont tué sa petite amie. Eric Alligné, l'un de ses nouveaux avocats, a fait savoir qu'il ne pouvait pas être condamné pour ces actes : "Le premier soir, comme on peut l'imaginer, le chien était extrêmement stressé. (...) Quant à la morsure dont a été victime la bénévole, rien n'indique qu'elle était forcément apte à s'occuper d'un tel animal". Depuis qu'il a été placé, Curtis est au centre de toutes les attentions. Une cagnotte a été mise en ligne pour défendre ses intérêts. Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © BFMTV Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski portait un amour inconditionnel pour ses cinq chiens et tout particulièrement à Curtis, qui l'accompagnait le jour où elle est décédée. Le 16 novembre dernier, dans la forêt de Retz (Aisne), la jeune femme enceinte de six mois a perdu la vie après avoir été sauvagement mordue par un ou des chiens. Jusqu'à présent, il est encore impossible de déterminer qui sont les coupables mais la réponse devrait être dévoilée dans quelques jours. Et pour cause, les prélèvements effectués sur 67 chiens (dont ceux de la victime et son compagnon) vont être annoncés au mois de février prochain.En attendant le verdict, Curtis a été emmené dans une fourrière à Beauvais. Sur place, l'American Staffordshire a été violent à deux reprises. Comme le rapporte Le Parisien, il s'en est pris au bras d'une bénévole peu de temps après son arrivée. "C'était extrêmement violent", a raconté un témoin présent au moment des faits. Puis il a ajouté : "Il a fallu que tous ceux présents à ce moment-là fassent des pieds et des mains pour qu'il lâche prise. Et très rapidement, il est redevenu comme si de rien n'était". Aussi, le soir du drame, il a mordu Christophe Ellul, le compagnon d'Elisa Pilarski à la jambe.Christophe Ellul croit en l'innocence de CurtisChristophe Ellul est sûr que son animal n'est pas à l'origine des morsures qui ont tué sa petite amie. Eric Alligné, l'un de ses nouveaux avocats, a fait savoir qu'il ne pouvait pas être condamné pour ces actes : "Le premier soir, comme on peut l'imaginer, le chien était extrêmement stressé. (...) Quant à la morsure dont a été victime la bénévole, rien n'indique qu'elle était forcément apte à s'occuper d'un tel animal". Depuis qu'il a été placé, Curtis est au centre de toutes les attentions. Une cagnotte a été mise en ligne pour défendre ses intérêts. Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © BFMTV Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook
23 janvier 2020

Meghan et Harry : les souvenirs de leur mariage retirés de la collection royale

Les conséquences de la décision prise par Meghan Markle et Harry de quitter leurs fonctions royales sont immédiates. Quelques jours après l'annonce, les époux ont officiellement renoncé à leur titre d'altesse royale, s'apprêtent à payer un cher loyer pour leur demeure située à Frogmore Cottage et ont déposé leurs valises (pour une durée encore indéterminée) en Amérique du Nord. Depuis, le Royaume-Uni semble bouder le duc et la duchesse de Sussex.En effet, Meghan Markle et Harry, n'étant plus considérés comme des membres de la famille royale d'Angleterre, disparaissent petit à petit du paysage. Par exemple, à l'intérieur du célèbre musée de statues de cire Madame Tussauds de Londres, ils ont été enlevés de la "collection Famille royale". "Comme ce sont deux de nos statues les plus aimées et les plus populaires, elles vont bien sûr rester à l'intérieur du musée, et nous réfléchissons aux nouvelles aventures qui les attendent", a déclaré Steve Davies, le directeur général, à CNN.Mais ce n'est pas tout. Des objets en souvenirs de leur mariage appartenant à la collection officielle de la famille royale ne sont plus disponibles sur le site en ligne. Il y a quelques jours, il était encore possible de se procurer un mug, un pilulier et une assiette à leur effigie, comme le rapporte le Daily Mail.Meghan et Harry au Canada : ils ne sont pas si tranquillesEn arrivant au Canada, Meghan Markle et le prince Harry ont été accueillis par des voisins bienveillants, mais pas seulement. Les paparazzis sont à chaque coin de rue pour immortaliser leur nouvelle vie indépendante. Comme ce jour où l'ancienne actrice s'est promenée en forêt avec ses deux chiens et Archie. Pour avoir la paix qu'il désire, le duc a immédiatement pris les mesures nécessaires et envoyé un premier avertissement aux photographes trop insistants. Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, en visite à la Canada House à © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex rencontrent les membres de "Wav © Agence / Bestimage Théma - Meghan Markle ressort ses robes de grossesse - Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Mar © Backgrid USA / Bestimage Les conséquences de la décision prise par Meghan Markle et Harry de quitter leurs fonctions royales sont immédiates. Quelques jours après l'annonce, les époux ont officiellement renoncé à leur titre d'altesse royale, s'apprêtent à payer un cher loyer pour leur demeure située à Frogmore Cottage et ont déposé leurs valises (pour une durée encore indéterminée) en Amérique du Nord. Depuis, le Royaume-Uni semble bouder le duc et la duchesse de Sussex.En effet, Meghan Markle et Harry, n'étant plus considérés comme des membres de la famille royale d'Angleterre, disparaissent petit à petit du paysage. Par exemple, à l'intérieur du célèbre musée de statues de cire Madame Tussauds de Londres, ils ont été enlevés de la "collection Famille royale". "Comme ce sont deux de nos statues les plus aimées et les plus populaires, elles vont bien sûr rester à l'intérieur du musée, et nous réfléchissons aux nouvelles aventures qui les attendent", a déclaré Steve Davies, le directeur général, à CNN.Mais ce n'est pas tout. Des objets en souvenirs de leur mariage appartenant à la collection officielle de la famille royale ne sont plus disponibles sur le site en ligne. Il y a quelques jours, il était encore possible de se procurer un mug, un pilulier et une assiette à leur effigie, comme le rapporte le Daily Mail.Meghan et Harry au Canada : ils ne sont pas si tranquillesEn arrivant au Canada, Meghan Markle et le prince Harry ont été accueillis par des voisins bienveillants, mais pas seulement. Les paparazzis sont à chaque coin de rue pour immortaliser leur nouvelle vie indépendante. Comme ce jour où l'ancienne actrice s'est promenée en forêt avec ses deux chiens et Archie. Pour avoir la paix qu'il désire, le duc a immédiatement pris les mesures nécessaires et envoyé un premier avertissement aux photographes trop insistants. Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, en visite à la Canada House à © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex rencontrent les membres de "Wav © Agence / Bestimage Théma - Meghan Markle ressort ses robes de grossesse - Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Mar © Backgrid USA / Bestimage
23 janvier 2020

INFO CLOSER. Antony (The Voice 2020) se confie sur la mort de sa grande soeur

Ça y est : The Voice est de retour ! Et le moins que l'on puisse dire c'est que cette neuvième saison a démarré sur les chapeaux de roue. En effet, les coachs - Amel Bent, Lara Fabian, Pascal Obispo et Marc Lavoine - ont fait preuve d'une expertise sans faille lors du premier prime et les talents, eux, ne se sont pas laissés impressionner. Que ce soit tout en puissance vocale ou en émotion, ils ont chacun à leur façon conquis leur audience.Parmi eux, un candidat s'est particulièrement détaché : Antony Trice. Le jeune homme de 24 ans est venu interpréter Casting de Christophe Maé. Une chanson qu'il a dédiée à sa grande soeur disparue il y a dix ans. Dans une interview à retrouver dans votre prochain numéro Closer disponible en kiosques dès le vendredi 24 janvier, le candidat a confié : "J'avais 13 ans quand elle est décédée dans un accident de scooter. La perdre à cet âge a été particulièrement difficile.""C'était mon exemple"Véritablement touché par la perte de sa soeur dont il n'a pas révélé le prénom, Antony a ensuite expliqué qu'il était très proche d'elle. "C'était mon exemple. Quand elle est partie mon monde s'est effondré. J'ai dérivé et j'ai fais pas mal de bêtises. Tout a changé après une longue discussion avec mon père. J'ai décidé de me prendre en main quand il m'a dit que je ne devais pas m'arrêter de vivre parce que ma soeur n'était plus là." a-t-il ajouté.C'est d'ailleurs pour lui rendre hommage qu'Antony Trice s'est lancé dans l'aventure The Voice 2020. Après avoir joué à la guitare pendant deux ans, il a débuté le chant. "Elle était folle de musique. (...) On l'entendait toute la journée. (...) Tout petit je la rejoignais et on chantait ensemble." a-t-il conclu.COMMENT ACHETER CLOSER ? Votre magazine est en vente à partir du vendredi 17 janvier en kiosque, sur Android, sur iPad et sur KiosqueMag. Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233 INFO CLOSER. Antony (The Voice 2020) se confie sur la mort de sa grande soeur © Mondadori France Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233 Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233 Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233 Ça y est : The Voice est de retour ! Et le moins que l'on puisse dire c'est que cette neuvième saison a démarré sur les chapeaux de roue. En effet, les coachs - Amel Bent, Lara Fabian, Pascal Obispo et Marc Lavoine - ont fait preuve d'une expertise sans faille lors du premier prime et les talents, eux, ne se sont pas laissés impressionner. Que ce soit tout en puissance vocale ou en émotion, ils ont chacun à leur façon conquis leur audience.Parmi eux, un candidat s'est particulièrement détaché : Antony Trice. Le jeune homme de 24 ans est venu interpréter Casting de Christophe Maé. Une chanson qu'il a dédiée à sa grande soeur disparue il y a dix ans. Dans une interview à retrouver dans votre prochain numéro Closer disponible en kiosques dès le vendredi 24 janvier, le candidat a confié : "J'avais 13 ans quand elle est décédée dans un accident de scooter. La perdre à cet âge a été particulièrement difficile.""C'était mon exemple"Véritablement touché par la perte de sa soeur dont il n'a pas révélé le prénom, Antony a ensuite expliqué qu'il était très proche d'elle. "C'était mon exemple. Quand elle est partie mon monde s'est effondré. J'ai dérivé et j'ai fais pas mal de bêtises. Tout a changé après une longue discussion avec mon père. J'ai décidé de me prendre en main quand il m'a dit que je ne devais pas m'arrêter de vivre parce que ma soeur n'était plus là." a-t-il ajouté.C'est d'ailleurs pour lui rendre hommage qu'Antony Trice s'est lancé dans l'aventure The Voice 2020. Après avoir joué à la guitare pendant deux ans, il a débuté le chant. "Elle était folle de musique. (...) On l'entendait toute la journée. (...) Tout petit je la rejoignais et on chantait ensemble." a-t-il conclu.COMMENT ACHETER CLOSER ? Votre magazine est en vente à partir du vendredi 17 janvier en kiosque, sur Android, sur iPad et sur KiosqueMag. Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233 INFO CLOSER. Antony (The Voice 2020) se confie sur la mort de sa grande soeur © Mondadori France Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233 Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233 Antony Trice candidat de l'émission "The Voice saison 9" le 28/11/2019 © BUREAU 233
23 janvier 2020

Clémence Botino (Miss France 2020) : Son anniversaire inoubliable aux côtés de ses amies Miss

Clémence Botino n'est pas près d'oublier cet anniversaire ! La ravissante Miss France 2020 a fêté ses 23 ans mercredi 22 janvier, très bien entourée pour cet évènement. Comme on peut le voir dans des publications Instagram, elle était aux côtés de ses amies Miss : la Guadeloupéenne Ophély Mézino, élue première dauphine de Miss France 2019 et première dauphine de Miss Monde 2019, Solène Bernardin, Miss Franche-Comté 2019, Evelyne de Larichaudy, Miss Ile-de-France 2019, ou encore Sophie Diry, Miss Bourgogne 2019. Une jolie petite bande qui a tissé des liens durables lors de l'élection de Miss France, qui a eu lieu le 14 décembre dernier.Dans les clichés postés sur Instagram, la reine de la soirée apparaissait aux anges, toute de blanc vêtue. Ses amies n'ont pas manqué de lui adresser tous leurs souhaits : "Joyeux anniversaire beauty", a écrit Ophély Mézino. "Joyeux anniversaire chouchou. Plus belle que jamais", a complimenté de son côté Sophie Diry.Une reine de beauté et de classeUn bel anniversaire pour Clémence Botino qui débute son année en tant que Miss France 2020 sous les chapeaux de roues. Lundi 20 janvier, elle était au défilé Julien Fournié, dans le cadre de la Fashion Week parisienne, accompagnée de Vaimalama Chaves, Miss France 2019, qui a clôturé le défilé en chantant, ainsi que Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. Ravissante, elle a illuminé la soirée en portant deux tenues aussi classe l'une que l'autre.La suite de cette année incroyable promet son lot d'émotion. Clémence Botino entend bien, en effet, réaliser le rêve de son papa : "Il est fou de l'OM. (...) J'irai voir un match de Marseille avec mon papa au Vélodrome, a récemment expliqué celle qui a justement été élue dans la cité phocéenne, dans les colonnes de La Provence. J'ai eu la chance d'y aller lors de mon stage de préparation avec les Miss (contre Bordeaux, NDLR). J'ai beaucoup pensé à lui car c'est son rêve." L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram Clemence BOTINO Miss France 2020 - Defile mode La Metamorphose printemps ete haute couture 2020 - 21 © © Jean-Claude Cohen / KCS PRESSE Clémence Botino n'est pas près d'oublier cet anniversaire ! La ravissante Miss France 2020 a fêté ses 23 ans mercredi 22 janvier, très bien entourée pour cet évènement. Comme on peut le voir dans des publications Instagram, elle était aux côtés de ses amies Miss : la Guadeloupéenne Ophély Mézino, élue première dauphine de Miss France 2019 et première dauphine de Miss Monde 2019, Solène Bernardin, Miss Franche-Comté 2019, Evelyne de Larichaudy, Miss Ile-de-France 2019, ou encore Sophie Diry, Miss Bourgogne 2019. Une jolie petite bande qui a tissé des liens durables lors de l'élection de Miss France, qui a eu lieu le 14 décembre dernier.Dans les clichés postés sur Instagram, la reine de la soirée apparaissait aux anges, toute de blanc vêtue. Ses amies n'ont pas manqué de lui adresser tous leurs souhaits : "Joyeux anniversaire beauty", a écrit Ophély Mézino. "Joyeux anniversaire chouchou. Plus belle que jamais", a complimenté de son côté Sophie Diry.Une reine de beauté et de classeUn bel anniversaire pour Clémence Botino qui débute son année en tant que Miss France 2020 sous les chapeaux de roues. Lundi 20 janvier, elle était au défilé Julien Fournié, dans le cadre de la Fashion Week parisienne, accompagnée de Vaimalama Chaves, Miss France 2019, qui a clôturé le défilé en chantant, ainsi que Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. Ravissante, elle a illuminé la soirée en portant deux tenues aussi classe l'une que l'autre.La suite de cette année incroyable promet son lot d'émotion. Clémence Botino entend bien, en effet, réaliser le rêve de son papa : "Il est fou de l'OM. (...) J'irai voir un match de Marseille avec mon papa au Vélodrome, a récemment expliqué celle qui a justement été élue dans la cité phocéenne, dans les colonnes de La Provence. J'ai eu la chance d'y aller lors de mon stage de préparation avec les Miss (contre Bordeaux, NDLR). J'ai beaucoup pensé à lui car c'est son rêve." L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram L'anniversaire de folie de Clémence Botino, Miss France 2020 © Capture d'écran Instagram Clemence BOTINO Miss France 2020 - Defile mode La Metamorphose printemps ete haute couture 2020 - 21 © © Jean-Claude Cohen / KCS PRESSE
23 janvier 2020

Kim Kardashian attaquée en justice...pour une photo d'elle-même

"We got love" (Nous avons l'amour en français), telle est la légende de la photo pour laquelle Kim Kardashian est attaquée en justice. Une affirmation que ne semble pas partager le photographe qui, lui, ne veut pas de l'amour mais de l'argent pour son cliché. Partagé en octobre 2018, ce post partagé sur l'Instagram de Kim Kardashian a été liké par plus de 2,2 millions de personnes. On y voit Kim Kardashian en train de regarder tendrement son mari, le rappeur Kanye West. Les deux sourient largement.Selon les informations de TMZ, le photographe qui clame être l'auteur de la photo, Saeed Bolden, estime que de fait, il la possède. Il ajoute qu'il n'a jamais donné à Kim Kardashian l'autorisation de l'utiliser et qu'il n'a jamais reçu le moindre argent de sa part.Il a donc attaqué la star en justice en lui réclamant un dédommagement pour l'utilisation sans autorisation de sa photo. Combien ? Il n'a pas souhaité communiquer le montant exact mais demande à être payé en fonction des profits faits par Kim Kardashian grâce à ce post plus une certaine somme en guise de "dommages punitifs". Malgré la menace en justice, le post n'a pour l'instant pas été enlevé du compte Instagram de Kim Kardashian.Kim K. : plus le droit de poster des photos d'elle-même ?Et tant qu'à faire, Saeed Bolden poursuit également la ligne de vêtements de maintien détenue par Kim Kardashian, Skims Body, même si le compte Instagram n'a jamais publié la photo au prétexte que cette marque partage le compte Instagram de Kim Kardashian. Une histoire qui doit quand même avoir un goût bien amer pour Kim Kardashian, surtout après les accusations de blackface qu'elle a subies en décembre dernier à la suite d'un shooting destiné à la couverture pour le magazine 7 Hollywood. Si l'épouse de Kanye West ne peut même plus partager de photos d'elle sur son Instagram, que va-t-il donc rester à la reine de la mise en avant personnelle ? Exclusif - Kim Kardashian est allée faire ses dernières courses de Noël à Woodland Hills, le 24 déce © Backgrid USA / Bestimage Kim Kardashian sur le plateau de l'émission Ellen DeGeneres à Los Angeles, le 17 décembre 2019 © Backgrid UK/ Bestimage BGUK_1832268 - Los Angeles, - Diddy shows off his 50th birthday party in a new video. Guests inclu © Backgrid UK/ Bestimage "We got love" (Nous avons l'amour en français), telle est la légende de la photo pour laquelle Kim Kardashian est attaquée en justice. Une affirmation que ne semble pas partager le photographe qui, lui, ne veut pas de l'amour mais de l'argent pour son cliché. Partagé en octobre 2018, ce post partagé sur l'Instagram de Kim Kardashian a été liké par plus de 2,2 millions de personnes. On y voit Kim Kardashian en train de regarder tendrement son mari, le rappeur Kanye West. Les deux sourient largement.Selon les informations de TMZ, le photographe qui clame être l'auteur de la photo, Saeed Bolden, estime que de fait, il la possède. Il ajoute qu'il n'a jamais donné à Kim Kardashian l'autorisation de l'utiliser et qu'il n'a jamais reçu le moindre argent de sa part.Il a donc attaqué la star en justice en lui réclamant un dédommagement pour l'utilisation sans autorisation de sa photo. Combien ? Il n'a pas souhaité communiquer le montant exact mais demande à être payé en fonction des profits faits par Kim Kardashian grâce à ce post plus une certaine somme en guise de "dommages punitifs". Malgré la menace en justice, le post n'a pour l'instant pas été enlevé du compte Instagram de Kim Kardashian.Kim K. : plus le droit de poster des photos d'elle-même ?Et tant qu'à faire, Saeed Bolden poursuit également la ligne de vêtements de maintien détenue par Kim Kardashian, Skims Body, même si le compte Instagram n'a jamais publié la photo au prétexte que cette marque partage le compte Instagram de Kim Kardashian. Une histoire qui doit quand même avoir un goût bien amer pour Kim Kardashian, surtout après les accusations de blackface qu'elle a subies en décembre dernier à la suite d'un shooting destiné à la couverture pour le magazine 7 Hollywood. Si l'épouse de Kanye West ne peut même plus partager de photos d'elle sur son Instagram, que va-t-il donc rester à la reine de la mise en avant personnelle ? Exclusif - Kim Kardashian est allée faire ses dernières courses de Noël à Woodland Hills, le 24 déce © Backgrid USA / Bestimage Kim Kardashian sur le plateau de l'émission Ellen DeGeneres à Los Angeles, le 17 décembre 2019 © Backgrid UK/ Bestimage BGUK_1832268 - Los Angeles, - Diddy shows off his 50th birthday party in a new video. Guests inclu © Backgrid UK/ Bestimage
23 janvier 2020

Mariage de la princesse Beatrice : Meghan Markle pourrait-elle être blacklistée ?

Un nouveau royal wedding se profile en 2020. La princesse Beatrice et Edoardo Mapelli Mozzi vont se passer la bague au doigt et se dire "oui", après avoir annoncé leurs fiançailles en septembre dernier. Très peu d'informations circulent sur l'événement à venir, si ce n'est que le Daily Mail avait annoncé que Beatrice d'York souhaite rompre avec le protocole britannique, en célébrant un mariage intime. Selon les désirs de la princesse Beatrice, la cérémonie serait privée et se déroulerait en petit comité, et sa robe de mariée sera différente de celles de Kate Middleton et Meghan Markle.Et justement, Meghan Markle et son époux le prince Harry seront-ils présents à la cérémonie ? C'est une question qui est sur toutes les lèvres, notamment depuis que le duc et la duchesse de Sussex ont annoncé leur volonté de se mettre en retrait de la famille royale britannique. Une chose est sûre, plusieurs des têtes couronnées seront invitées au mariage de la princesse Beatrice. Bien évidemment, la reine Elizabeth II recevra son carton d'invitation, ainsi que les parents de la mariée, à savoir Sarah Ferguson et le prince Andrew, malgré son récent recul de la vie publique dû à une polémique. Sa sœur, la princesse Eugenie et son mari Jack Brooksbank, seront aussi de la partie.Encore de la rancœur chez les York ?Toujours dans la famille royale britannique, le prince William, son épouse Kate Middleton ainsi que leurs trois enfants seront présents. Et selon la suite logique des choses, le prince Harry et son épouse Meghan Markle devraient aussi recevoir un carton d'invitation, avec leur fils Archie. Néanmoins, il ne faut pas oublier que le duc et la duchesse de Sussex avaient provoqué une vive polémique au mariage de la princesse Eugenie et de Jack Brooksbank, et que peut-être que de la rancœur est toujours présente chez les York... Sinon, Lady Gabriella Windsor et son mari Tom Kingston devraient être présents. Et bien évidemment, de nombreuses célébrités seront aussi invitées à la cérémonie, dont certainement Ellie Goulding, Karlie Kloss, Ayda Field ou encore James Blunt, selon les informations de L'Express UK. Info - La princesse Beatrice va épouser un riche homme d'affaires italien Edoardo Mapelli Mozzi - La © Backgrid UK/ Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, en visite à la Canada House © Agence / Bestimage Info - La princesse Beatrice va épouser un riche homme d'affaires italien Edoardo Mapelli Mozzi - La © Backgrid UK/ Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle, duc et duchesse de Sussex, présentent leur fils Archie dans le h © Agence / Bestimage Info - La princesse Beatrice va épouser un riche homme d'affaires italien Edoardo Mapelli Mozzi - La © Backgrid UK/ Bestimage Meghan Markle, duchesse de Sussex, et le prince Harry, duc de Sussex, en visite dans le township de © Agence / Bestimage Un nouveau royal wedding se profile en 2020. La princesse Beatrice et Edoardo Mapelli Mozzi vont se passer la bague au doigt et se dire "oui", après avoir annoncé leurs fiançailles en septembre dernier. Très peu d'informations circulent sur l'événement à venir, si ce n'est que le Daily Mail avait annoncé que Beatrice d'York souhaite rompre avec le protocole britannique, en célébrant un mariage intime. Selon les désirs de la princesse Beatrice, la cérémonie serait privée et se déroulerait en petit comité, et sa robe de mariée sera différente de celles de Kate Middleton et Meghan Markle.Et justement, Meghan Markle et son époux le prince Harry seront-ils présents à la cérémonie ? C'est une question qui est sur toutes les lèvres, notamment depuis que le duc et la duchesse de Sussex ont annoncé leur volonté de se mettre en retrait de la famille royale britannique. Une chose est sûre, plusieurs des têtes couronnées seront invitées au mariage de la princesse Beatrice. Bien évidemment, la reine Elizabeth II recevra son carton d'invitation, ainsi que les parents de la mariée, à savoir Sarah Ferguson et le prince Andrew, malgré son récent recul de la vie publique dû à une polémique. Sa sœur, la princesse Eugenie et son mari Jack Brooksbank, seront aussi de la partie.Encore de la rancœur chez les York ?Toujours dans la famille royale britannique, le prince William, son épouse Kate Middleton ainsi que leurs trois enfants seront présents. Et selon la suite logique des choses, le prince Harry et son épouse Meghan Markle devraient aussi recevoir un carton d'invitation, avec leur fils Archie. Néanmoins, il ne faut pas oublier que le duc et la duchesse de Sussex avaient provoqué une vive polémique au mariage de la princesse Eugenie et de Jack Brooksbank, et que peut-être que de la rancœur est toujours présente chez les York... Sinon, Lady Gabriella Windsor et son mari Tom Kingston devraient être présents. Et bien évidemment, de nombreuses célébrités seront aussi invitées à la cérémonie, dont certainement Ellie Goulding, Karlie Kloss, Ayda Field ou encore James Blunt, selon les informations de L'Express UK. Info - La princesse Beatrice va épouser un riche homme d'affaires italien Edoardo Mapelli Mozzi - La © Backgrid UK/ Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, en visite à la Canada House © Agence / Bestimage Info - La princesse Beatrice va épouser un riche homme d'affaires italien Edoardo Mapelli Mozzi - La © Backgrid UK/ Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle, duc et duchesse de Sussex, présentent leur fils Archie dans le h © Agence / Bestimage Info - La princesse Beatrice va épouser un riche homme d'affaires italien Edoardo Mapelli Mozzi - La © Backgrid UK/ Bestimage Meghan Markle, duchesse de Sussex, et le prince Harry, duc de Sussex, en visite dans le township de © Agence / Bestimage
23 janvier 2020

Il abandonne ses trois chiens chez lui pour aller en vacances, l'un d'eux meurt

Ce lundi 20 janvier, nos confrères de France Bleu dévoilent la macabre et triste découverte que des gendarmes de Laguiole (dans l'Aveyron) ont faite le 6 janvier dernier. Après un signalement, les autorités se sont rendues dans un chenil privé. À l'extérieur se trouvent deux chiens abandonnés. Laissés sans eau ni nourriture, ils étaient infestés de parasites et extrêmement amaigris.Dans l'enclos se trouve aussi un chien à terre, qui a succombé au manque de traitement de la part de son maître. Les deux chiens encore en vie et nés en 2018 sont donc amenés en urgence chez le vétérinaire, qui confirme une malnutrition. L'un des deux animaux est atteint d'une gale bilatérale. Le 9 janvier, ils sont envoyés dans un refuge de la SPA situé dans la commune de Millau. De son côté, le propriétaire des chiens s'était absenté pour partir en vacances, laissant ses animaux livrés à eux-mêmes. Interpellé par les autorités, il sera poursuivi par la justice pour privations de nourriture et de soin. Comme l'indiquent nos confrères, "il pourrait comparaître devant un tribunal pour maltraitance" envers des animaux.Une chienne "timide avec les inconnus" qui cherche un foyer définitifPrénommé Oscar, le croisé poitevin tricolore a été soigné de sa gale d'oreille. Désormais un peu moins maigre que lorsqu'il a été découvert par les autorités, il a retrouvé une famille lors du week-end du 18 janvier. Le deuxième chien couleur "noir et feu", une femelle prénommée Lio de la race du Griffon, attend toujours patiemment qu'une personne responsable l'adopte depuis son refuge. La SPA la décrit notamment comme une chienne "très affectueuse une fois en confiance", mais qui reste "timide avec les inconnus". Selon l'association 30 millions d'amis, qui a réalisé une campagne de sensibilisation à ce sujet en juin 2019, 100.000 animaux domestiques sont abandonnés chaque année en France. Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Laguiole © Google Maps Laguiole Ce lundi 20 janvier, nos confrères de France Bleu dévoilent la macabre et triste découverte que des gendarmes de Laguiole (dans l'Aveyron) ont faite le 6 janvier dernier. Après un signalement, les autorités se sont rendues dans un chenil privé. À l'extérieur se trouvent deux chiens abandonnés. Laissés sans eau ni nourriture, ils étaient infestés de parasites et extrêmement amaigris.Dans l'enclos se trouve aussi un chien à terre, qui a succombé au manque de traitement de la part de son maître. Les deux chiens encore en vie et nés en 2018 sont donc amenés en urgence chez le vétérinaire, qui confirme une malnutrition. L'un des deux animaux est atteint d'une gale bilatérale. Le 9 janvier, ils sont envoyés dans un refuge de la SPA situé dans la commune de Millau. De son côté, le propriétaire des chiens s'était absenté pour partir en vacances, laissant ses animaux livrés à eux-mêmes. Interpellé par les autorités, il sera poursuivi par la justice pour privations de nourriture et de soin. Comme l'indiquent nos confrères, "il pourrait comparaître devant un tribunal pour maltraitance" envers des animaux.Une chienne "timide avec les inconnus" qui cherche un foyer définitifPrénommé Oscar, le croisé poitevin tricolore a été soigné de sa gale d'oreille. Désormais un peu moins maigre que lorsqu'il a été découvert par les autorités, il a retrouvé une famille lors du week-end du 18 janvier. Le deuxième chien couleur "noir et feu", une femelle prénommée Lio de la race du Griffon, attend toujours patiemment qu'une personne responsable l'adopte depuis son refuge. La SPA la décrit notamment comme une chienne "très affectueuse une fois en confiance", mais qui reste "timide avec les inconnus". Selon l'association 30 millions d'amis, qui a réalisé une campagne de sensibilisation à ce sujet en juin 2019, 100.000 animaux domestiques sont abandonnés chaque année en France. Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Chiens abandonnés © Facebook / SPA Laguiole © Google Maps Laguiole
23 janvier 2020

La reine Elizabeth II enrhumée : elle annule un engagement

Mauvaise nouvelle pour les sujets de Sa Majesté ! Elizabeth II a été contrainte d'annuler son prochain engagement. En cause : un petit coup de froid, comme nous l'apprend Rebecca English, experte royale auprès du Daily Mail. "La visite annuelle de la reine à la réunion de l'Institut des femmes de Sandringham prévue aujourd'hui est annulée. Le palais de Buckingham me dit qu'elle souffre d'un 'léger rhume'", peut-on lire dans un tweet publié ce jeudi 23 janvier. Puis de rapidement rassurer : "Aucune raison de s'inquiéter, m'a-t-on assuré." Ouf !Les internautes ont souhaité à la reine un bon rétablissement : "J'espère qu'elle sera bientôt rétablie", "Espérons que notre superbe reine sera bientôt remise sur pieds", "J'espère que Sa Majesté se sentira mieux rapidement", peut-on lire parmi les réponses au tweet de Rebecca English.Le traditionnel coup de froidEn plein mois de janvier, avec ces températures glaciales, peu étonnant qu'Elizabeth II ait attrapé un coup de froid. Et cela n'est pas nouveau que la reine, âgée de 93 ans, éprouve quelque faiblesse à cette époque de l'année. En décembre 2016, déjà, "un gros rhume" a empêché la monarque et son époux le prince Philip de se rendre à Sandringham pour passer les fêtes de Noël. La maladie était assez sérieuse puisque début 2017, toujours pas rétablie, elle n'avait pu assister à la traditionnelle messe du Nouvel An. Un crève-coeur pour celle qui est la véritable garante des traditions au sein de la famille royale.L'état de santé d'Elizabeth II aurait-il inspiré des mauvais farceurs ? Au même moment, un faux compte Twitter de la chaîne britannique BBC divulguait une rumeur effroyable : la mort de la reine. Heureusement, le message avait rapidement été supprimé, la couronne avait alors démenti formellement un tel drame.#TheQueen has pulled out of her annual visit to the Sandringham Women's Institute meeting today. Buckingham Palace tell me she is suffering from a 'slight cold'.— Rebecca English (@RE_DailyMail) January 23, 2020 Queen Elizabeth II during the State Opening of Parliament in the House of Lords at the Palace of Wes © © WPA rota / KCS PRESSE Queen Elizabeth II hosts a reception at Buckingham Palace in London, to mark the work of The Queen's © © WPA rota / KCS PRESSE ONE USE ONLY. May only be used in conjunction with the release of the new royal family portrait by R © © WPA rota / KCS PRESSE Mauvaise nouvelle pour les sujets de Sa Majesté ! Elizabeth II a été contrainte d'annuler son prochain engagement. En cause : un petit coup de froid, comme nous l'apprend Rebecca English, experte royale auprès du Daily Mail. "La visite annuelle de la reine à la réunion de l'Institut des femmes de Sandringham prévue aujourd'hui est annulée. Le palais de Buckingham me dit qu'elle souffre d'un 'léger rhume'", peut-on lire dans un tweet publié ce jeudi 23 janvier. Puis de rapidement rassurer : "Aucune raison de s'inquiéter, m'a-t-on assuré." Ouf !Les internautes ont souhaité à la reine un bon rétablissement : "J'espère qu'elle sera bientôt rétablie", "Espérons que notre superbe reine sera bientôt remise sur pieds", "J'espère que Sa Majesté se sentira mieux rapidement", peut-on lire parmi les réponses au tweet de Rebecca English.Le traditionnel coup de froidEn plein mois de janvier, avec ces températures glaciales, peu étonnant qu'Elizabeth II ait attrapé un coup de froid. Et cela n'est pas nouveau que la reine, âgée de 93 ans, éprouve quelque faiblesse à cette époque de l'année. En décembre 2016, déjà, "un gros rhume" a empêché la monarque et son époux le prince Philip de se rendre à Sandringham pour passer les fêtes de Noël. La maladie était assez sérieuse puisque début 2017, toujours pas rétablie, elle n'avait pu assister à la traditionnelle messe du Nouvel An. Un crève-coeur pour celle qui est la véritable garante des traditions au sein de la famille royale.L'état de santé d'Elizabeth II aurait-il inspiré des mauvais farceurs ? Au même moment, un faux compte Twitter de la chaîne britannique BBC divulguait une rumeur effroyable : la mort de la reine. Heureusement, le message avait rapidement été supprimé, la couronne avait alors démenti formellement un tel drame.#TheQueen has pulled out of her annual visit to the Sandringham Women's Institute meeting today. Buckingham Palace tell me she is suffering from a 'slight cold'.— Rebecca English (@RE_DailyMail) January 23, 2020 Queen Elizabeth II during the State Opening of Parliament in the House of Lords at the Palace of Wes © © WPA rota / KCS PRESSE Queen Elizabeth II hosts a reception at Buckingham Palace in London, to mark the work of The Queen's © © WPA rota / KCS PRESSE ONE USE ONLY. May only be used in conjunction with the release of the new royal family portrait by R © © WPA rota / KCS PRESSE
23 janvier 2020

"Elle a brisé mes rêves" : quelques semaines après son mariage, sa mère est tombée enceinte de son mari

Lauren, une jeune Britannique, a vécu un véritable cauchemar il y a six ans. Huit semaines après s'être mariée avec Paul, le nouvel homme de sa vie, ce dernier a décidé de plier bagage. Il a choisi d'aller s'installer avec sa nouvelle compagne qui n'est autre que... Julie, la mère de Lauren. "Il s'est toujours bien entendu avec ma mère. Je n'ai jamais eu de pensée étrange car elle était sa belle-mère, il était juste sympathique", a confié la jeune femme à The Mirror. Lauren n'a jamais pensé que sa mère et son petit ami pourraient avoir une relation amoureuse : "Ils rigolaient beaucoup ensemble. Je ne pensais pas devoir m'inquiéter. Qui l'aurait fait ?", a-t-elle lâché.C'est après l'immense cérémonie que tout a changé. Lauren pensait débuter son conte de fée mais ce fut tout l'inverse. Son mari a commencé à être distant. "Il sortait pendant des heures, il était toujours avec son téléphone", se souvient-elle. La soeur de Lauren a découvert la vérité en tombant sur des messages que s'envoyaient, en secret, les deux amants. Pris en flagrant délit, les deux concernés ont d'abord nié. Puis ils ont tout avoué, Paul a retiré son alliance et ils se sont installés ensemble. Quelques semaines après, Julie est tombée enceinte.Lauren : "Ma mère a brisé mes rêves"Lauren ne s'attendait pas à vivre un tel drame familial. "Je n'arrivais pas à me dire que deux personnes que j'aimais, et en qui j'avais confiance, ont pu me faire quelque chose comme ça. C'est l'une des pires choses qu'une mère puisse faire à sa fille", a-t-elle expliqué, "Elle a volé mon époux, brisé mes rêves d'avoir une famille. Je ne pourrais jamais lui pardonner".Désormais, Paul et son ancienne belle-mère vivent en couple et se sont mariés. Lauren a dû prendre sur elle et accepter, pour leur fille, née en 20014 : "Je suis allée voir ma mère marier le même homme que j'avais épousé cinq ans de plus tôt". Lauren et Paul se sont mariés le 14 août 2004, Julie et Paul le 15 août 2009. Aujourd'hui, les deux femmes entretiennent une relation cordiale. Lauren a depuis retrouvé l'amour et attend son quatrième enfant. "Elle a brisé mes rêves" : un an après son mariage, sa mère tombe enceinte de son mari. L'histoire s'est déroulée au Royaume-Uni. © Google Maps Lauren, une jeune Britannique, a vécu un véritable cauchemar il y a six ans. Huit semaines après s'être mariée avec Paul, le nouvel homme de sa vie, ce dernier a décidé de plier bagage. Il a choisi d'aller s'installer avec sa nouvelle compagne qui n'est autre que... Julie, la mère de Lauren. "Il s'est toujours bien entendu avec ma mère. Je n'ai jamais eu de pensée étrange car elle était sa belle-mère, il était juste sympathique", a confié la jeune femme à The Mirror. Lauren n'a jamais pensé que sa mère et son petit ami pourraient avoir une relation amoureuse : "Ils rigolaient beaucoup ensemble. Je ne pensais pas devoir m'inquiéter. Qui l'aurait fait ?", a-t-elle lâché.C'est après l'immense cérémonie que tout a changé. Lauren pensait débuter son conte de fée mais ce fut tout l'inverse. Son mari a commencé à être distant. "Il sortait pendant des heures, il était toujours avec son téléphone", se souvient-elle. La soeur de Lauren a découvert la vérité en tombant sur des messages que s'envoyaient, en secret, les deux amants. Pris en flagrant délit, les deux concernés ont d'abord nié. Puis ils ont tout avoué, Paul a retiré son alliance et ils se sont installés ensemble. Quelques semaines après, Julie est tombée enceinte.Lauren : "Ma mère a brisé mes rêves"Lauren ne s'attendait pas à vivre un tel drame familial. "Je n'arrivais pas à me dire que deux personnes que j'aimais, et en qui j'avais confiance, ont pu me faire quelque chose comme ça. C'est l'une des pires choses qu'une mère puisse faire à sa fille", a-t-elle expliqué, "Elle a volé mon époux, brisé mes rêves d'avoir une famille. Je ne pourrais jamais lui pardonner".Désormais, Paul et son ancienne belle-mère vivent en couple et se sont mariés. Lauren a dû prendre sur elle et accepter, pour leur fille, née en 20014 : "Je suis allée voir ma mère marier le même homme que j'avais épousé cinq ans de plus tôt". Lauren et Paul se sont mariés le 14 août 2004, Julie et Paul le 15 août 2009. Aujourd'hui, les deux femmes entretiennent une relation cordiale. Lauren a depuis retrouvé l'amour et attend son quatrième enfant. "Elle a brisé mes rêves" : un an après son mariage, sa mère tombe enceinte de son mari. L'histoire s'est déroulée au Royaume-Uni. © Google Maps
23 janvier 2020

Un handicapé en fauteuil électrique, sauvé de la noyade, recherche ses bienfaiteurs

Pour Ettore Altavilla, le drame a failli tourner au cauchemar. Le 29 octobre dernier, cet homme originaire de La Seyne, dans le Var, tombe avec son fauteuil roulant dans le port de la petite commune du sud de la France. L'homme, qui se déplace en toute autonomie habituellement, est atteint d'une sclérose en plaques, qui lui a progressivement fait perdre l'usage de ses jambes. Après avoir rendu visite à la tombe de son père au cimetière, il longe le port pour se recueillir auprès du monument aux morts... mais est stoppé en chemin. "Une roue coinçait, a-t-il raconté à Var Matin. J'ai essayé de me dégager comme je pouvais. Mon fauteuil s'est emballé et m'a entraîné à la mer..."Ettore Altavilla tombe à la mer. "Heureusement, que je n'étais pas sanglé dans mon fauteuil, se souvient-il. J'aurais coulé avec ! Dans l'affolement, j'avalais de l'eau en essayant de reprendre mon souffle." Mais un homme passant par là vient à son secours. "J'ai crié en tombant, poursuit-il. Il m'a entendu. A enjambé le ponton près duquel je me trouvais. Il a agrippé mon bras. Il y avait un bateau avec une corde. Il m'a dit "Tiens toi là. Ne lâche pas !". J'ai serré de toutes mes forces. Il a tapé contre la coque du bateau à quai. Deux matelots sont sortis. À tous les trois, ils ont réussi à me tirer de l'eau"Sorti de l'eau, il est pris en charge par les secours qui le transfèrent au service des urgences de l'hôpital de La Seyne. Le bilan tombe : l'homme souffre de trois fractures des membres inférieurs, qui nécessiteront une hospitalisation. S'il a retrouvé la force de retourner sur le lieu du drame, encore traumatisé, Ettore Altavilla veut remercier ceux qui l'ont sauvé : "Dans l'émotion, j'ai tout oublié. Pourtant, j'aimerais vraiment remercier ces personnes. Ils m'ont tout simplement sauvé la vie." La Seyne-sur-Mer, dans le Var © Google Maps Pour Ettore Altavilla, le drame a failli tourner au cauchemar. Le 29 octobre dernier, cet homme originaire de La Seyne, dans le Var, tombe avec son fauteuil roulant dans le port de la petite commune du sud de la France. L'homme, qui se déplace en toute autonomie habituellement, est atteint d'une sclérose en plaques, qui lui a progressivement fait perdre l'usage de ses jambes. Après avoir rendu visite à la tombe de son père au cimetière, il longe le port pour se recueillir auprès du monument aux morts... mais est stoppé en chemin. "Une roue coinçait, a-t-il raconté à Var Matin. J'ai essayé de me dégager comme je pouvais. Mon fauteuil s'est emballé et m'a entraîné à la mer..."Ettore Altavilla tombe à la mer. "Heureusement, que je n'étais pas sanglé dans mon fauteuil, se souvient-il. J'aurais coulé avec ! Dans l'affolement, j'avalais de l'eau en essayant de reprendre mon souffle." Mais un homme passant par là vient à son secours. "J'ai crié en tombant, poursuit-il. Il m'a entendu. A enjambé le ponton près duquel je me trouvais. Il a agrippé mon bras. Il y avait un bateau avec une corde. Il m'a dit "Tiens toi là. Ne lâche pas !". J'ai serré de toutes mes forces. Il a tapé contre la coque du bateau à quai. Deux matelots sont sortis. À tous les trois, ils ont réussi à me tirer de l'eau"Sorti de l'eau, il est pris en charge par les secours qui le transfèrent au service des urgences de l'hôpital de La Seyne. Le bilan tombe : l'homme souffre de trois fractures des membres inférieurs, qui nécessiteront une hospitalisation. S'il a retrouvé la force de retourner sur le lieu du drame, encore traumatisé, Ettore Altavilla veut remercier ceux qui l'ont sauvé : "Dans l'émotion, j'ai tout oublié. Pourtant, j'aimerais vraiment remercier ces personnes. Ils m'ont tout simplement sauvé la vie." La Seyne-sur-Mer, dans le Var © Google Maps
23 janvier 2020

Carla Bruni au défilé Jean Paul Gaultier : ce détail de sa tenue qu'elle ne porte que très rarement

La semaine de la mode a battu son plein dans la ville Lumière, de lundi 20 à jeudi 23 janvier. Dans la soirée de mercredi 22 janvier, c'était au tour de Jean Paul Gaultier de présenter son défilé pour la Fashion Week Haute Couture Printemps-Été 2020. Mais il ne s'agissait pas d'un simple défilé, mais du tout dernier défilé de la maison de couture française. Pour célébrer ce jour qui restera marqué à jamais dans les mémoires, dans les cœurs et dans l'Histoire de la mode, le couturier avait donné rendez-vous à quelques centaines de personnes à travers le monde, dont Line Renaud, Mika, Louane, Chris de Christine and the Queens ou encore Clara Luciani.Parmi les célébrités présentes, on a notamment pu apercevoir Carla Bruni. La présence de la jolie brune n'est pas vraiment étonnante, elle qui a été l'un des mannequins les plus célèbres des années 90. Véritable pointure de milieu du mannequinat, Carla Bruni était assise au front row bien évidemment, au côté d'Eva Herzigova, autre célèbre top-model des années 90. Pour cette soirée placée sous le signe de la mode, l'ancienne Première dame était très élégante, comme à son habitude.Une paire de collants sexyCarla Bruni avait opté pour un total look noir, composé d'un trench en laine noir en forme de cape, à longueur genoux et ceinturé à la taille. Côté accessoire, l'épouse de Nicolas Sarkozy avait misé sur une minaudière argentée, qui venait réveiller son look sombre. Et surprise... puisque Carla Bruni avait décidé de porter un accessoire assez rare : une paire de collants à motifs. Elle qui habituellement ne porte jamais de collants et montre ses jambes nues, cette fois-ci avait opté pour une paire de collants noirs, à effet dentelle. Avec sa paire d'escarpins à bouts pointus, la mère de famille de 52 ans était une femme fatale, et n'a pas manqué de prendre la pose le sourire aux lèvres. Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage La semaine de la mode a battu son plein dans la ville Lumière, de lundi 20 à jeudi 23 janvier. Dans la soirée de mercredi 22 janvier, c'était au tour de Jean Paul Gaultier de présenter son défilé pour la Fashion Week Haute Couture Printemps-Été 2020. Mais il ne s'agissait pas d'un simple défilé, mais du tout dernier défilé de la maison de couture française. Pour célébrer ce jour qui restera marqué à jamais dans les mémoires, dans les cœurs et dans l'Histoire de la mode, le couturier avait donné rendez-vous à quelques centaines de personnes à travers le monde, dont Line Renaud, Mika, Louane, Chris de Christine and the Queens ou encore Clara Luciani.Parmi les célébrités présentes, on a notamment pu apercevoir Carla Bruni. La présence de la jolie brune n'est pas vraiment étonnante, elle qui a été l'un des mannequins les plus célèbres des années 90. Véritable pointure de milieu du mannequinat, Carla Bruni était assise au front row bien évidemment, au côté d'Eva Herzigova, autre célèbre top-model des années 90. Pour cette soirée placée sous le signe de la mode, l'ancienne Première dame était très élégante, comme à son habitude.Une paire de collants sexyCarla Bruni avait opté pour un total look noir, composé d'un trench en laine noir en forme de cape, à longueur genoux et ceinturé à la taille. Côté accessoire, l'épouse de Nicolas Sarkozy avait misé sur une minaudière argentée, qui venait réveiller son look sombre. Et surprise... puisque Carla Bruni avait décidé de porter un accessoire assez rare : une paire de collants à motifs. Elle qui habituellement ne porte jamais de collants et montre ses jambes nues, cette fois-ci avait opté pour une paire de collants noirs, à effet dentelle. Avec sa paire d'escarpins à bouts pointus, la mère de famille de 52 ans était une femme fatale, et n'a pas manqué de prendre la pose le sourire aux lèvres. Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Carla Bruni-Sarkozy lors du photocall du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Je © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage Semi-exclusif - Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova - Front row du défilé de mode Haute-Couture pri © Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage
23 janvier 2020

Elisa Pilarski tuée par des chiens : son compagnon se sépare de son avocate

L'enquête concernant le meurtre d'Elisa Pilarski, décédée le 16 novembre 2019, se poursuit. Celle-ci doit déterminer quels sont le ou les chiens qui ont attaqué la jeune femme dans la forêt de Retz, dans l'Aisne : au mois de février prochain, les prélèvements effectués sur 67 chiens - dont ceux de la victime - devraient parler. La jeune maman, enceinte de six mois, est morte à cause de ses blessures qui se situaient sur le corps et le visage. Elle a succombé à "une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête, certaines morsures étant ante mortem et d'autres post mortem", avait indiqué le procureur de la république de Soissons à L'Union.A quelques jours du verdict, Le Parisien a annoncé que Christophe Ellul, le compagnon d'Elisa Pilarski, s'est séparé de son avocate Caty Richard qui le représentait depuis le début de l'affaire. Toutefois, elle continuera de travailler avec certains membres de la famille de la victime dont Nathalie, sa mère. Christophe Ellul s'est "adjoint, en marge de ces deux avocats, les services d'un nouveau pénaliste", indique le quotidien. "Une divergence de vues" concernant Curtis, leur chien qui était présent lors du décès, serait la principale raison de cette séparation.Elisa Pilarski : son chien Curtis placé à la fourrièreAprès le décès de la jeune femme, son chien Curtis a été pris en charge par la fourrière de Beauvais. Il a été placé sous réquisition judiciaire et doit prochainement participer à une évaluation comportementale. Et pour cause, il se serait montré violent à plusieurs reprises depuis qu'il a rejoint l'établissement. Un comportement normal selon son maître : "Il a perdu tous ses repères, confiné et isolé dans un petit box", avait-il confié sur Facebook. Christophe Ellul croit en l'innocence de son animal et une cagnotte a été ouverte pour venir en aide à l'American Staffordshire. Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture BFMTV Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook L'enquête concernant le meurtre d'Elisa Pilarski, décédée le 16 novembre 2019, se poursuit. Celle-ci doit déterminer quels sont le ou les chiens qui ont attaqué la jeune femme dans la forêt de Retz, dans l'Aisne : au mois de février prochain, les prélèvements effectués sur 67 chiens - dont ceux de la victime - devraient parler. La jeune maman, enceinte de six mois, est morte à cause de ses blessures qui se situaient sur le corps et le visage. Elle a succombé à "une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête, certaines morsures étant ante mortem et d'autres post mortem", avait indiqué le procureur de la république de Soissons à L'Union.A quelques jours du verdict, Le Parisien a annoncé que Christophe Ellul, le compagnon d'Elisa Pilarski, s'est séparé de son avocate Caty Richard qui le représentait depuis le début de l'affaire. Toutefois, elle continuera de travailler avec certains membres de la famille de la victime dont Nathalie, sa mère. Christophe Ellul s'est "adjoint, en marge de ces deux avocats, les services d'un nouveau pénaliste", indique le quotidien. "Une divergence de vues" concernant Curtis, leur chien qui était présent lors du décès, serait la principale raison de cette séparation.Elisa Pilarski : son chien Curtis placé à la fourrièreAprès le décès de la jeune femme, son chien Curtis a été pris en charge par la fourrière de Beauvais. Il a été placé sous réquisition judiciaire et doit prochainement participer à une évaluation comportementale. Et pour cause, il se serait montré violent à plusieurs reprises depuis qu'il a rejoint l'établissement. Un comportement normal selon son maître : "Il a perdu tous ses repères, confiné et isolé dans un petit box", avait-il confié sur Facebook. Christophe Ellul croit en l'innocence de son animal et une cagnotte a été ouverte pour venir en aide à l'American Staffordshire. Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture BFMTV Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski a été tuée par des chiens. © Capture Facebook Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois, est décédée le 16 novembre 2019 après avoir été mordue par des chiens. L'enquête est toujours en cours. © Facebook
23 janvier 2020

Évelyne Dhéliat : sa recette pour garder une silhouette impeccable à 71 ans

Les secrets minceur d'Évelyne Dhéliat ? Miss Météo de TF1 est un visage connu de la chaîne. Cela fait aujourd'hui 28 ans qu'elle annonce la pluie et le beau temps à la télévision. Et Évelyne Dhéliat n'a semble-t-il pas pris une ride ! Le secret de sa minceur éternelle ? Pas de sport ou de régime alimentaire restrictif pour l'animatrice âgée de 71 ans, contrairement aux idées reçues ! "Je ne fais pas de régime et je n'ai pas le temps de faire du sport, a confié la star de la météo dans les pages du magazine Gala paru jeudi 23 janvier dans les kiosques. J'ai simplement une hygiène de vie et je ne saute aucun repas. Pas d'excès non plus. En cela, je ressemble à ma mère, elle a quatre-vingt-quatorze ans et est toujours en forme. Pour être honnête, je ne pensais pas être encore à l'antenne aujourd'hui."Toujours dans les pages de Gala, Évelyne Dhéliat a raconté comment elle avait vaincu son cancer du sein, qu'elle avait gardé secret du grand public. "Pendant ce combat, j'ai été très entourée par ma faille, mes amis et je l'ai pris à bras-le-corps, a-t-elle confié. Je savais que j'étais entre de bonnes mains pour me soigner et surtout, j'ai très vite repris le travail. Cette épreuve ne pas m'a pas fragilisée." Son échappatoire ? "Le travail m'a apporté du bien-être. Le travail, c'est la vie et le signe qu'elle continue. Cette épreuve a été une parenthèse, pas une coupure."Sa notoriété pour sensibiliserSept ans plus tard, la présentatrice de 71 ans, continue d'inspirer les femmes, les poussant, comme elle, à sortir du silence et à assumer leur maladie. Elle confie : "On m'a souvent dit dans la rue : "Vous m'avez aidée" (...) Encore la semaine dernière, une femme m'a arrêtée au marché et m'a dit : "J'ai eu la même chose que vous, ça m'a fait du bien de vous voir retravailler." Evelyne Dhéliat - 15éme Forum international de la météo et du climat parainné par Y. Arthus-Bertrand © Giancarlo Gorassini/BestImage Semi-Exclusif - Évelyne Dhéliat - Forum international de la météo et du climat à Paris. Le 23 mars 2 © Pierre Perusseau / Bestimage Evelyne Dhéliat - 7ème édition du Trophée de la Pétanque Gastronomique au Paris Yacht Marina à Paris © Christophe Aubert via Bestimage Évelyne Dhéliat - Célébrités dans les tribunes des internationaux de France de tennis de Roland Garr © CYRIL MOREAU / BESTIMAGE Semi-Exclusif - Évelyne Dhéliat - Forum international de la météo et du climat à Paris. Le 23 mars 2 © Pierre Perusseau / Bestimage Evelyne Dhéliat - 7ème édition du Trophée de la Pétanque Gastronomique au Paris Yacht Marina à Paris © Christophe Aubert via Bestimage Les secrets minceur d'Évelyne Dhéliat ? Miss Météo de TF1 est un visage connu de la chaîne. Cela fait aujourd'hui 28 ans qu'elle annonce la pluie et le beau temps à la télévision. Et Évelyne Dhéliat n'a semble-t-il pas pris une ride ! Le secret de sa minceur éternelle ? Pas de sport ou de régime alimentaire restrictif pour l'animatrice âgée de 71 ans, contrairement aux idées reçues ! "Je ne fais pas de régime et je n'ai pas le temps de faire du sport, a confié la star de la météo dans les pages du magazine Gala paru jeudi 23 janvier dans les kiosques. J'ai simplement une hygiène de vie et je ne saute aucun repas. Pas d'excès non plus. En cela, je ressemble à ma mère, elle a quatre-vingt-quatorze ans et est toujours en forme. Pour être honnête, je ne pensais pas être encore à l'antenne aujourd'hui."Toujours dans les pages de Gala, Évelyne Dhéliat a raconté comment elle avait vaincu son cancer du sein, qu'elle avait gardé secret du grand public. "Pendant ce combat, j'ai été très entourée par ma faille, mes amis et je l'ai pris à bras-le-corps, a-t-elle confié. Je savais que j'étais entre de bonnes mains pour me soigner et surtout, j'ai très vite repris le travail. Cette épreuve ne pas m'a pas fragilisée." Son échappatoire ? "Le travail m'a apporté du bien-être. Le travail, c'est la vie et le signe qu'elle continue. Cette épreuve a été une parenthèse, pas une coupure."Sa notoriété pour sensibiliserSept ans plus tard, la présentatrice de 71 ans, continue d'inspirer les femmes, les poussant, comme elle, à sortir du silence et à assumer leur maladie. Elle confie : "On m'a souvent dit dans la rue : "Vous m'avez aidée" (...) Encore la semaine dernière, une femme m'a arrêtée au marché et m'a dit : "J'ai eu la même chose que vous, ça m'a fait du bien de vous voir retravailler." Evelyne Dhéliat - 15éme Forum international de la météo et du climat parainné par Y. Arthus-Bertrand © Giancarlo Gorassini/BestImage Semi-Exclusif - Évelyne Dhéliat - Forum international de la météo et du climat à Paris. Le 23 mars 2 © Pierre Perusseau / Bestimage Evelyne Dhéliat - 7ème édition du Trophée de la Pétanque Gastronomique au Paris Yacht Marina à Paris © Christophe Aubert via Bestimage Évelyne Dhéliat - Célébrités dans les tribunes des internationaux de France de tennis de Roland Garr © CYRIL MOREAU / BESTIMAGE Semi-Exclusif - Évelyne Dhéliat - Forum international de la météo et du climat à Paris. Le 23 mars 2 © Pierre Perusseau / Bestimage Evelyne Dhéliat - 7ème édition du Trophée de la Pétanque Gastronomique au Paris Yacht Marina à Paris © Christophe Aubert via Bestimage
23 janvier 2020

A 16 ans, un adolescent poignarde à mort sa mère et ses frères jumeaux

C'est une terrible histoire qui s'est déroulée aux Etats-Unis. Landon Durham, un jeune adolescent de 16 ans, a tué sa mère et ses frères jumeaux. Comme le rapporte le journal Mirror, il est accusé d'avoir donné la mort à sa mère Holi Christina Durham âgée de 36 ans et ses frères Branson Durham et Baron Duram tous deux âgés de 13 ans à coups de poignard. Leurs corps ont été retrouvés à leur domicile en Alabama, mardi 21 janvier.Selon le procureur Steve Giddens chargé de l'enquête, le jeune homme Landon Durham sera jugé non pas en tant que mineur mais en tant qu'adulte dans le district de Talladega. Pour l'heure, les raisons de ces triples meurtres ne sont pas connues. C'est vers 7h40 du matin que l'adolescent de 16 ans a été arrêté alors qu'il se dirigeait vers le compté d'Etowah, a déclaré le bureau du shérif du comté de Cherokee."Les enquêteurs suivent activement des pistes et traitent la scène de meurtre pour obtenir des informations." ont déclaré les autorités locales sur Facebook. De son côté, le procureur a ajouté : "Je ne veux pas dire de mal mais c'est le genre de crimes que vous voyez à la télévision, dans les médias ou sur Internet (...) Le fait que ça se passe ici, que ça touche votre quartier, c'est perturbant. La communauté de ce comté est soudée et chacun souffre. Il est difficile de croire que ce genre de choses peut se produire."Un soutien apporté à la famille et aux étudiants"Hier soir, nous avons appris une tragédie dans la communauté de Munford. Comme toute petite ville, quand une tragédie frappe, elle affecte toute la communauté, y compris la communauté scolaire. Notre objectif est de soutenir la famille en ces temps difficiles. Nous avons des conseillers supplémentaires disponibles pour aider et écouter nos étudiants et notre personnel de Munford." a conclu Suzanne Lacey, surintendante des écoles du comté de Talladega. A 16 ans, l'adolescent poignarde à mort sa mère et ses frères jumeaux © Capture Google Maps C'est une terrible histoire qui s'est déroulée aux Etats-Unis. Landon Durham, un jeune adolescent de 16 ans, a tué sa mère et ses frères jumeaux. Comme le rapporte le journal Mirror, il est accusé d'avoir donné la mort à sa mère Holi Christina Durham âgée de 36 ans et ses frères Branson Durham et Baron Duram tous deux âgés de 13 ans à coups de poignard. Leurs corps ont été retrouvés à leur domicile en Alabama, mardi 21 janvier.Selon le procureur Steve Giddens chargé de l'enquête, le jeune homme Landon Durham sera jugé non pas en tant que mineur mais en tant qu'adulte dans le district de Talladega. Pour l'heure, les raisons de ces triples meurtres ne sont pas connues. C'est vers 7h40 du matin que l'adolescent de 16 ans a été arrêté alors qu'il se dirigeait vers le compté d'Etowah, a déclaré le bureau du shérif du comté de Cherokee."Les enquêteurs suivent activement des pistes et traitent la scène de meurtre pour obtenir des informations." ont déclaré les autorités locales sur Facebook. De son côté, le procureur a ajouté : "Je ne veux pas dire de mal mais c'est le genre de crimes que vous voyez à la télévision, dans les médias ou sur Internet (...) Le fait que ça se passe ici, que ça touche votre quartier, c'est perturbant. La communauté de ce comté est soudée et chacun souffre. Il est difficile de croire que ce genre de choses peut se produire."Un soutien apporté à la famille et aux étudiants"Hier soir, nous avons appris une tragédie dans la communauté de Munford. Comme toute petite ville, quand une tragédie frappe, elle affecte toute la communauté, y compris la communauté scolaire. Notre objectif est de soutenir la famille en ces temps difficiles. Nous avons des conseillers supplémentaires disponibles pour aider et écouter nos étudiants et notre personnel de Munford." a conclu Suzanne Lacey, surintendante des écoles du comté de Talladega. A 16 ans, l'adolescent poignarde à mort sa mère et ses frères jumeaux © Capture Google Maps
23 janvier 2020

Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite

Thomas Markle en a gros sur le coeur et il le fait savoir. La chaîne britannique Channel 5 a diffusé mercredi 22 janvier un documentaire intitulé sobrement Thomas Markle : Mon Histoire, dans lequelle le père de Meghan livre sa vérité. Celui qui s'est fait connaître par ses déclarations et ses actes très embarrassants envers la duchesse, avec laquelle il est en froid depuis le mariage royal, a supplié sa fille de renouer contact avec lui. Ce technicien dans le monde du petit écran à la retraite a notamment assuré que Meghan, Harry et la famille royale lui étaient "redevables". "Pour ce que j'ai traversé, je devrais être récompensé", a martelé Thomas Markle.Outre ses sorties qui ne devraient pas plaire à sa fille, l'homme de 75 ans a évoqué l'enfance de Meghan Markle, dévoilant toute une série de photos inédites des premières années de la duchesse. "Lorsqu'elle est née, je ne pouvais pas être plus heureux, confie-t-il. On me l'a fait porter, j'ai vu son visage, ses petits doigts enroulés autour des miens et ça y est, j'étais rempli d'amour. Je savais qu'elle était allait devenir quelqu'un d'unique. Cette enfant m'a bouleversée. Elle était magnifique et je ne pouvais plus la lâcher", se souvient Thomas Markle, selon des propos rapportés par le Daily Mail.Le média a fait, du reste, une estimation du chèque qu'a dû percevoir le grand-père d'Archie de la part de la chaîne pour toutes ses révélations durant ce documentaire : plusieurs dizaines de milliers de livres sterling, sachant que, pour son interview à la télévision américaine en 2018, il avait alors reçu 7 500 livres sterling.Très critique envers sa filleThomas Markle a également tiré à boulets rouges sur sa fille et le prince Harry quant à l'annonce de leur décision de prendre leurs distances avec la famille royale. Selon lui, l'attitude des Sussex est "embarrassante". "Ils deviennent des âmes perdues, affirme le père de Meghan. Ils sont en train de faire de la famille royale une sorte de Walmart (supermarché discount américain, NDLR) avec une couronne."Puis de s'en prendre de plus belle à sa fille : "Toutes les petites filles rêvent d'être une princesse. C'est ce qu'elle a eu et maintenant elle balance tout à la poubelle. On dirait qu'elle balance tout ça juste pour l'argent." Pas sûr qu'elle voudra renouer avec lui, avec tout ça. Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Prince Harry and Meghan Markle, Duke and Duchess of Sussex visit the University of Chichester Tech P © © Mega / KCS PRESSE Thomas Markle en a gros sur le coeur et il le fait savoir. La chaîne britannique Channel 5 a diffusé mercredi 22 janvier un documentaire intitulé sobrement Thomas Markle : Mon Histoire, dans lequelle le père de Meghan livre sa vérité. Celui qui s'est fait connaître par ses déclarations et ses actes très embarrassants envers la duchesse, avec laquelle il est en froid depuis le mariage royal, a supplié sa fille de renouer contact avec lui. Ce technicien dans le monde du petit écran à la retraite a notamment assuré que Meghan, Harry et la famille royale lui étaient "redevables". "Pour ce que j'ai traversé, je devrais être récompensé", a martelé Thomas Markle.Outre ses sorties qui ne devraient pas plaire à sa fille, l'homme de 75 ans a évoqué l'enfance de Meghan Markle, dévoilant toute une série de photos inédites des premières années de la duchesse. "Lorsqu'elle est née, je ne pouvais pas être plus heureux, confie-t-il. On me l'a fait porter, j'ai vu son visage, ses petits doigts enroulés autour des miens et ça y est, j'étais rempli d'amour. Je savais qu'elle était allait devenir quelqu'un d'unique. Cette enfant m'a bouleversée. Elle était magnifique et je ne pouvais plus la lâcher", se souvient Thomas Markle, selon des propos rapportés par le Daily Mail.Le média a fait, du reste, une estimation du chèque qu'a dû percevoir le grand-père d'Archie de la part de la chaîne pour toutes ses révélations durant ce documentaire : plusieurs dizaines de milliers de livres sterling, sachant que, pour son interview à la télévision américaine en 2018, il avait alors reçu 7 500 livres sterling.Très critique envers sa filleThomas Markle a également tiré à boulets rouges sur sa fille et le prince Harry quant à l'annonce de leur décision de prendre leurs distances avec la famille royale. Selon lui, l'attitude des Sussex est "embarrassante". "Ils deviennent des âmes perdues, affirme le père de Meghan. Ils sont en train de faire de la famille royale une sorte de Walmart (supermarché discount américain, NDLR) avec une couronne."Puis de s'en prendre de plus belle à sa fille : "Toutes les petites filles rêvent d'être une princesse. C'est ce qu'elle a eu et maintenant elle balance tout à la poubelle. On dirait qu'elle balance tout ça juste pour l'argent." Pas sûr qu'elle voudra renouer avec lui, avec tout ça. Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Meghan Markle : son père dévoile des photos inédites d'elle quand elle était petite © Capture d'écran Channel 5 / Thomas Markle : My Story Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Thomas Markle, le père de Meghan, dévoile l'album de famille pour un documentaire diffusé sur Channe © Channel 5 / Thomas Markle:My story via Bestimage Prince Harry and Meghan Markle, Duke and Duchess of Sussex visit the University of Chichester Tech P © © Mega / KCS PRESSE
23 janvier 2020

Bella et Gigi Hadid : retour, en photos, sur leur Fashion Week parisienne

Ce jeudi 23 janvier, la Fashion Week Printemps-Été 2020 de Paris se termine, avec quelques derniers défilés. Depuis lundi, les plus célèbres mannequins internationaux sont présents dans la capitale pour porter les collections des marques les plus prestigieuses lors des défilés. Parmi ces mannequins, deux n'ont particulièrement pas chômé lors de cette semaine de la mode. Il s'agit des célèbres sœurs Hadid, Bella et Gigi. Closer vous propose de revenir, en photos, sur la Fashion Week des deux bombes américaines. Et elles étaient presque partout !Au cours de la semaine, les deux sœurs ont enchaîné les passages sur les podiums et les tenues signées par les plus grands créateurs. Elles ont notamment défilé pour Jacquemus mais aussi pour Givenchy ou encore Chanel. Avec d'autres mannequins comme Karlie Kloss, Irina Shayl ou Kaia Gerber, elles ont été des véritables stakhanovistes de la mode, lors de cette Fashion Week parisienne.Elles ont terminé au Théâtre du Châtelet pour la dernière de GaultierEt pour terminer cette semaine en beauté, les sœurs Hadid ne pouvaient pas ne pas être sur le podium du Théâtre du Châtelet, ce mercredi 22 janvier, pour la grande dernière de Jean-Paul Gaultier. "JPG a été le premier créateur à me prendre sur un podium parisien, en 2014. Hier soir, tout ce qui s'est passé pour ses 50 ans de carrière et sa dernière collection était à l'image de l'icône et l'inspirateur mondial qu'il est. Je suis très honoré d'avoir joué un petit rôle dans votre légendaire vision créative. Merci pour votre chaleur, votre esprit et toute la vie que vous avez partagée avec nous", a indiqué, sur son compte Instagram, Gigi, en légende de ses passages lors de ce défilé, déjà culte. Sa sœur, Bella, était également de la partie et a pu défiler aux côtés d'Amanda Lear, Mylène Farmer ou encore Iris Mittenaere. Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © INSTAGRAM/BELLAHADID Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 17 janvier 2020 © INSTAGRAM/BELLAHADID Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 17 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 18 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 18 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © INSTAGRAM/GIGIHADID Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © INSTAGRAM/GIGIHADID Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 16 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 16 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 17 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 18 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Ce jeudi 23 janvier, la Fashion Week Printemps-Été 2020 de Paris se termine, avec quelques derniers défilés. Depuis lundi, les plus célèbres mannequins internationaux sont présents dans la capitale pour porter les collections des marques les plus prestigieuses lors des défilés. Parmi ces mannequins, deux n'ont particulièrement pas chômé lors de cette semaine de la mode. Il s'agit des célèbres sœurs Hadid, Bella et Gigi. Closer vous propose de revenir, en photos, sur la Fashion Week des deux bombes américaines. Et elles étaient presque partout !Au cours de la semaine, les deux sœurs ont enchaîné les passages sur les podiums et les tenues signées par les plus grands créateurs. Elles ont notamment défilé pour Jacquemus mais aussi pour Givenchy ou encore Chanel. Avec d'autres mannequins comme Karlie Kloss, Irina Shayl ou Kaia Gerber, elles ont été des véritables stakhanovistes de la mode, lors de cette Fashion Week parisienne.Elles ont terminé au Théâtre du Châtelet pour la dernière de GaultierEt pour terminer cette semaine en beauté, les sœurs Hadid ne pouvaient pas ne pas être sur le podium du Théâtre du Châtelet, ce mercredi 22 janvier, pour la grande dernière de Jean-Paul Gaultier. "JPG a été le premier créateur à me prendre sur un podium parisien, en 2014. Hier soir, tout ce qui s'est passé pour ses 50 ans de carrière et sa dernière collection était à l'image de l'icône et l'inspirateur mondial qu'il est. Je suis très honoré d'avoir joué un petit rôle dans votre légendaire vision créative. Merci pour votre chaleur, votre esprit et toute la vie que vous avez partagée avec nous", a indiqué, sur son compte Instagram, Gigi, en légende de ses passages lors de ce défilé, déjà culte. Sa sœur, Bella, était également de la partie et a pu défiler aux côtés d'Amanda Lear, Mylène Farmer ou encore Iris Mittenaere. Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © INSTAGRAM/BELLAHADID Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 17 janvier 2020 © INSTAGRAM/BELLAHADID Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 17 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 18 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 18 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © INSTAGRAM/GIGIHADID Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © INSTAGRAM/GIGIHADID Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 16 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 16 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 17 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 18 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 19 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 20 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © KCSPRESSE Bella Hadid lors de la fashion week à Paris le 21 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Gigi Hadid lors de la fashion week à Paris le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE
23 janvier 2020

Ines de la Fressange, Daphné Burki, Coca Rocha : les people rendent hommage à Jean-Paul Gaultier pour son dernier défilé

Après quatre jours intenses, la semaine de la mode s'est éteinte dans la ville Lumière. De lundi 20 à jeudi 23 janvier, la Fashion Week Haute Couture Printemps-Été 2020 s'est tenue à Paris, entre pluie de défilés, de podiums et de célébrités. Dans la soirée de mercredi 22 janvier, la maison de couture Jean Paul Gaultier avait donné rendez-vous à quelques centaines de personnes à travers le monde, pour découvrir son tout dernier défilé. Un show qui restera à jamais dans les mémoires, dans les cœurs et dans l'Histoire de la mode."Le 22 janvier 2020, je fêterai mes 50 ans de carrière dans la mode avec un grand défilé-show Haute Couture, au Théâtre du Chatelet. Ce sera aussi mon dernier défilé", avait déclaré la maison Jean Paul Gaultier, dans un communiqué de presse quelques jours auparavant. C'est ainsi qu'une pléiade d'invités s'est rendue au plein cœur de Paris, venue découvrir cette ultime spectacle. Malgré une annonce sobre, c'est un spectacle sensationnel, vivant et rempli d'émotions - entre larmes de joie et larmes de tristesse - qui s'est tenu au théâtre du Châtelet. Car le retrait de Jean Paul Gaultier des podiums signifie, de fait, les adieux de l'un des plus grands couturiers du monde, et la fin d'une ère.Coco Rocha : "Jean Paul Gaultier était comme une famille pour moi"Sur son podium, Jean Paul Gaultier avait fait appel à une multitude de célébrités, dont Iris Mittenaere, Catherine Ringer, Dita Von Teese, Kiddy Smile, Béatrice Dalle, Amanda Lear, Mylène Farmer, Gigi et Bella Hadid ou encore Cristina Cordula. Encore plus de célébrités étaient assises dans le public, pour suivre le show en direct. Tout au long de la soirée, les hommages à celui que l'on surnomme L'enfant terrible de mode ont plu sur les réseaux sociaux. Antoine de Caunes a félicité "la carrière flamboyante" du couturier, Daphné Burki l'a remercié avec émotions, Ines de la Fressange a salué son défilé "fantastique". Rossy de Palma elle a publié une photo d'elle en train d'embrasser Jean Paul Gaultier sur la joue. "Chéri, aujourd'hui est une journée monstrueuse, Je t'aime", a-t-elle écrit en légende. Enfin, après avoir défilé sur le podium, Coca Rocha a partagé un cliché d'elle en backstage, expliquant avoir pleuré une heure après le show, et remerciant la maison de couture Jean Paul Gaultier, devenue sa famille, pour les 15 dernières années de travail. Antoine de Caunes lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/ANTOINEDECAUNES Daphné Burki et Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/DAPHNEBURKI Ines de la Fressange lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM Coco Rocha lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/COCOROCHA Rossy de Palma lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/ROSSYDPALMA Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Boy George et Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Boy George lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Ines de la Fressange et Denis Olivenne lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier", Paris le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Eva Herzigova lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Carla Bruni-Sarkozy lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Paris Jackson lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Dita Von Teese lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Iris Mittenaere lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Catherine Ringer lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Mylène Farmer lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Noémie Lenoir lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Amanda Lear lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Winnie Harlow lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Noémie Lenoir lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Estelle Lefebure lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Rossy de Palma lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Iris Mittenaere lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Antoine de Caunes lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Beatrice Dalle lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Farida Khelfa lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Paris Jackson lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Après quatre jours intenses, la semaine de la mode s'est éteinte dans la ville Lumière. De lundi 20 à jeudi 23 janvier, la Fashion Week Haute Couture Printemps-Été 2020 s'est tenue à Paris, entre pluie de défilés, de podiums et de célébrités. Dans la soirée de mercredi 22 janvier, la maison de couture Jean Paul Gaultier avait donné rendez-vous à quelques centaines de personnes à travers le monde, pour découvrir son tout dernier défilé. Un show qui restera à jamais dans les mémoires, dans les cœurs et dans l'Histoire de la mode."Le 22 janvier 2020, je fêterai mes 50 ans de carrière dans la mode avec un grand défilé-show Haute Couture, au Théâtre du Chatelet. Ce sera aussi mon dernier défilé", avait déclaré la maison Jean Paul Gaultier, dans un communiqué de presse quelques jours auparavant. C'est ainsi qu'une pléiade d'invités s'est rendue au plein cœur de Paris, venue découvrir cette ultime spectacle. Malgré une annonce sobre, c'est un spectacle sensationnel, vivant et rempli d'émotions - entre larmes de joie et larmes de tristesse - qui s'est tenu au théâtre du Châtelet. Car le retrait de Jean Paul Gaultier des podiums signifie, de fait, les adieux de l'un des plus grands couturiers du monde, et la fin d'une ère.Coco Rocha : "Jean Paul Gaultier était comme une famille pour moi"Sur son podium, Jean Paul Gaultier avait fait appel à une multitude de célébrités, dont Iris Mittenaere, Catherine Ringer, Dita Von Teese, Kiddy Smile, Béatrice Dalle, Amanda Lear, Mylène Farmer, Gigi et Bella Hadid ou encore Cristina Cordula. Encore plus de célébrités étaient assises dans le public, pour suivre le show en direct. Tout au long de la soirée, les hommages à celui que l'on surnomme L'enfant terrible de mode ont plu sur les réseaux sociaux. Antoine de Caunes a félicité "la carrière flamboyante" du couturier, Daphné Burki l'a remercié avec émotions, Ines de la Fressange a salué son défilé "fantastique". Rossy de Palma elle a publié une photo d'elle en train d'embrasser Jean Paul Gaultier sur la joue. "Chéri, aujourd'hui est une journée monstrueuse, Je t'aime", a-t-elle écrit en légende. Enfin, après avoir défilé sur le podium, Coca Rocha a partagé un cliché d'elle en backstage, expliquant avoir pleuré une heure après le show, et remerciant la maison de couture Jean Paul Gaultier, devenue sa famille, pour les 15 dernières années de travail. Antoine de Caunes lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/ANTOINEDECAUNES Daphné Burki et Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/DAPHNEBURKI Ines de la Fressange lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM Coco Rocha lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/COCOROCHA Rossy de Palma lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © INSTAGRAM/ROSSYDPALMA Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Boy George et Jean-Paul Gaultier lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Boy George lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Ines de la Fressange et Denis Olivenne lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier", Paris le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Eva Herzigova lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Carla Bruni-Sarkozy lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Carla Bruni-Sarkozy et Eva Herzigova lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Paris Jackson lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Dita Von Teese lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Iris Mittenaere lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Catherine Ringer lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Mylène Farmer lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Noémie Lenoir lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Amanda Lear lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Winnie Harlow lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Noémie Lenoir lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Estelle Lefebure lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Rossy de Palma lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Iris Mittenaere lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Antoine de Caunes lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Beatrice Dalle lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Farida Khelfa lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE Paris Jackson lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © KCSPRESSE
23 janvier 2020

Pourquoi l'ex-femme de David Douillet a failli mourir à Chambord

Dans son livre Noël à Chambord, aux éditions Grasset, la journaliste Émilie Lannez nous raconte les petits et les grands secrets de ce château de la Loire, très prisé notamment par Emmanuel Macron et son épouse. On découvre notamment, au fil des pages, que le domaine de Chambord est une terre régulière de chasses et que les anciens pontes des Républicains et du Parti Socialiste ont leurs habitudes lors de ces battues."François Baroin aime être accompagné par le garde Alain, mais celui-ci ayant pris sa retraite, il bénéficie dorénavant d'un autre accompagnateur, nous explique, par exemple, Émilie Lannez. Le judoka et conseiller régional, David Douillet a lui ses habitudes avec Untel, Gérard Larcher préfère un autre encore, Claude Bartolone déteste ne pas tirer beaucoup, Christian Jacob est plus conciliant."Valérie sauvée par un député de Meurthe-et-MoselleLa journaliste évoque donc la présence régulière de l'ancien champion olympique de judo, David Douillet. Mais, par le passé, ce dernier ne venait pas seul et il était régulièrement accompagné de son ancienne épouse, Valérie. Le domaine de Chambord doit, d'ailleurs, rester, bien présent, dans sa mémoire. Elle a, en effet, failli y laisser sa vie. "Valérie Douillet, l'épouse divorcée de l'ancien ministre des Sports, s'est remise, elle, d'avoir été chargée par un sanglier lui fonçant dessus. Elle ne dut son salut qu'à son voisin, le député de Meurthe-et-Moselle, qui abattit l'animal", raconte Émilie Lannez.En 2013, dans les colonnes de nos confrères de La Nouvelle République, on apprenait que David Douillet et son ancienne épouse s'étaient octroyé une partie de chasse chez des amis, en Sologne. "David a pu démontrer ses talents de chasseur face au petit gibier. Il n'a pas changé son fusil d'épaule et reste lui-même. Il a gardé l'œil vif, la souplesse et les réflexes d'antan. Son tableau de chasse, comme au judo, a été impressionnant", écrivait Jean Plouviez, le correspondant local. Valérie Douillet et son mari David Douillet le 16 juin 2008 à Paris © BESTIMAGE Valérie Douillet et son mari David Douillet le 24 janvier 2008 à Paris © BESTIMAGE Valérie Douillet et son mari David Douillet a Paris le 27 Novembre 2012 © BESTIMAGE Valérie Douillet à Paris le 21 septembre 2015 © BESTIMAGE Valérie Douillet à Paris, le 1er octobre 2015 © BESTIMAGE Valérie Douillet à Paris, le 6 juillet 2017 © BESTIMAGE Dans son livre Noël à Chambord, aux éditions Grasset, la journaliste Émilie Lannez nous raconte les petits et les grands secrets de ce château de la Loire, très prisé notamment par Emmanuel Macron et son épouse. On découvre notamment, au fil des pages, que le domaine de Chambord est une terre régulière de chasses et que les anciens pontes des Républicains et du Parti Socialiste ont leurs habitudes lors de ces battues."François Baroin aime être accompagné par le garde Alain, mais celui-ci ayant pris sa retraite, il bénéficie dorénavant d'un autre accompagnateur, nous explique, par exemple, Émilie Lannez. Le judoka et conseiller régional, David Douillet a lui ses habitudes avec Untel, Gérard Larcher préfère un autre encore, Claude Bartolone déteste ne pas tirer beaucoup, Christian Jacob est plus conciliant."Valérie sauvée par un député de Meurthe-et-MoselleLa journaliste évoque donc la présence régulière de l'ancien champion olympique de judo, David Douillet. Mais, par le passé, ce dernier ne venait pas seul et il était régulièrement accompagné de son ancienne épouse, Valérie. Le domaine de Chambord doit, d'ailleurs, rester, bien présent, dans sa mémoire. Elle a, en effet, failli y laisser sa vie. "Valérie Douillet, l'épouse divorcée de l'ancien ministre des Sports, s'est remise, elle, d'avoir été chargée par un sanglier lui fonçant dessus. Elle ne dut son salut qu'à son voisin, le député de Meurthe-et-Moselle, qui abattit l'animal", raconte Émilie Lannez.En 2013, dans les colonnes de nos confrères de La Nouvelle République, on apprenait que David Douillet et son ancienne épouse s'étaient octroyé une partie de chasse chez des amis, en Sologne. "David a pu démontrer ses talents de chasseur face au petit gibier. Il n'a pas changé son fusil d'épaule et reste lui-même. Il a gardé l'œil vif, la souplesse et les réflexes d'antan. Son tableau de chasse, comme au judo, a été impressionnant", écrivait Jean Plouviez, le correspondant local. Valérie Douillet et son mari David Douillet le 16 juin 2008 à Paris © BESTIMAGE Valérie Douillet et son mari David Douillet le 24 janvier 2008 à Paris © BESTIMAGE Valérie Douillet et son mari David Douillet a Paris le 27 Novembre 2012 © BESTIMAGE Valérie Douillet à Paris le 21 septembre 2015 © BESTIMAGE Valérie Douillet à Paris, le 1er octobre 2015 © BESTIMAGE Valérie Douillet à Paris, le 6 juillet 2017 © BESTIMAGE
23 janvier 2020

Le père de Meghan Markle a cru à une blague quand il a appris sa grossesse à la... radio (VIDEO)

Thomas Markle fait encore de nouvelles confidences croustillantes. Le papa de Meghan Markle a raconté au journal The Sun comment il a appris la grossesse de sa fille. "J'ai appris la nouvelle de la grossesse de Meghan Markle de la famille royale, a déclaré Thomas Markle au tabloïd anglais. C'est presque une blague lorsque l'on en parle aux gens que, eh bien, on a appris à la radio que c'est sa fille. Parler de mon petit-fils, elle va donner naissance à un petit-fils et c'est le mien. Et je ne l'apprends pas au téléphone, je l'apprends à la radio." Thomas Markle s'est confiée face aux caméras dans une interview publiée le 23 janvier.Mais l'homme de 75 ans, qui n'a jamais rencontré son petit-fils Archie, n'est pas des plus optimistes concernant une réconciliation avec sa fille et son gendre. "La prochaine fois qu'ils me verront, on sera sûrement en train de m'enterrer... car je ne pense pas qu'aujourd'hui ils aient envie de me voir ou de me parler", a déclaré le père de Meghan Markle. Une funeste pensée qui découle directement de sa non-présence au mariage de la belle brune en mai 2018.Meghan Markle's dad says it's 'almost a joke' that she didn't tell him she was pregnant pic.twitter.com/fi1xbv2GGy— The Sun (@TheSun) January 23, 2020 Il multiplie les apparitions téléviséesLe 22 janvier, interrogé par la chaîne de télévision britannique Channel 5 pour le documentaire qui lui est consacré : Thomas Markle : Mon Histoire, le père de Meghan Markle déclarait au sujet de la médiatisation depuis la révélation du couple entre Harry et Meghan : "À ce stade, ils me sont redevables, a-t-il estimé. La famille royale m'est redevable. Harry m'est redevable, Meghan m'est redevable. Pour ce que j'ai traversé, je devrais être récompensé."Aussi dans le documentaire de Channel 5, il s'adresse directement à Meghan, essayant dans un second temps de recoller les morceaux : "Je te prie de m'excuser. Je veux également m'excuser auprès de la reine et de toute la famille royale. Je veux le faire même s'ils m'ont dit de ne pas le faire", dit-il. Les nombreux appels lancés à la duchesse de Sussex seront-ils entendus ? Affaire à suivre... Thomas Markle (à gauche) et Meghan Markle © Best Image Thomas Markle s'exprime dans The Sun © The Su Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex - Soirée de la remise du prix "Endeavour fund Awards" au © AGENCE / BESTIMAGE Exclusif - No web - No blog - Thomas Markle se balade dans les rues de Rosarito au Mexique. Thomas M © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, enceinte assistent à une récep © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Thomas Markle est allé déjeuner au restaurant à Rosarito, le 2 mai 2019 © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, enceinte assistent à une récep © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Exclusif - Thomas Markle se rend chez le barbier Roman Hairdresser avant la visite annoncée du Princ © The ImageDirect / Bestimage Exclusif - Thomas Markle, le père éloigné de M.Markle, sort pour le dîner et en profite pour faire q © Backgrid USA / Bestimage Thomas Markle fait encore de nouvelles confidences croustillantes. Le papa de Meghan Markle a raconté au journal The Sun comment il a appris la grossesse de sa fille. "J'ai appris la nouvelle de la grossesse de Meghan Markle de la famille royale, a déclaré Thomas Markle au tabloïd anglais. C'est presque une blague lorsque l'on en parle aux gens que, eh bien, on a appris à la radio que c'est sa fille. Parler de mon petit-fils, elle va donner naissance à un petit-fils et c'est le mien. Et je ne l'apprends pas au téléphone, je l'apprends à la radio." Thomas Markle s'est confiée face aux caméras dans une interview publiée le 23 janvier.Mais l'homme de 75 ans, qui n'a jamais rencontré son petit-fils Archie, n'est pas des plus optimistes concernant une réconciliation avec sa fille et son gendre. "La prochaine fois qu'ils me verront, on sera sûrement en train de m'enterrer... car je ne pense pas qu'aujourd'hui ils aient envie de me voir ou de me parler", a déclaré le père de Meghan Markle. Une funeste pensée qui découle directement de sa non-présence au mariage de la belle brune en mai 2018.Meghan Markle's dad says it's 'almost a joke' that she didn't tell him she was pregnant pic.twitter.com/fi1xbv2GGy— The Sun (@TheSun) January 23, 2020 Il multiplie les apparitions téléviséesLe 22 janvier, interrogé par la chaîne de télévision britannique Channel 5 pour le documentaire qui lui est consacré : Thomas Markle : Mon Histoire, le père de Meghan Markle déclarait au sujet de la médiatisation depuis la révélation du couple entre Harry et Meghan : "À ce stade, ils me sont redevables, a-t-il estimé. La famille royale m'est redevable. Harry m'est redevable, Meghan m'est redevable. Pour ce que j'ai traversé, je devrais être récompensé."Aussi dans le documentaire de Channel 5, il s'adresse directement à Meghan, essayant dans un second temps de recoller les morceaux : "Je te prie de m'excuser. Je veux également m'excuser auprès de la reine et de toute la famille royale. Je veux le faire même s'ils m'ont dit de ne pas le faire", dit-il. Les nombreux appels lancés à la duchesse de Sussex seront-ils entendus ? Affaire à suivre... Thomas Markle (à gauche) et Meghan Markle © Best Image Thomas Markle s'exprime dans The Sun © The Su Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex - Soirée de la remise du prix "Endeavour fund Awards" au © AGENCE / BESTIMAGE Exclusif - No web - No blog - Thomas Markle se balade dans les rues de Rosarito au Mexique. Thomas M © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, enceinte assistent à une récep © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Thomas Markle est allé déjeuner au restaurant à Rosarito, le 2 mai 2019 © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, enceinte assistent à une récep © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Exclusif - Thomas Markle se rend chez le barbier Roman Hairdresser avant la visite annoncée du Princ © The ImageDirect / Bestimage Exclusif - Thomas Markle, le père éloigné de M.Markle, sort pour le dîner et en profite pour faire q © Backgrid USA / Bestimage
23 janvier 2020

Alain Chabat : cette fausse tentative de suicide qui l'a menée un mois dans un hôpital psychiatrique

Quand Alain Chabat ne veut pas faire quelque chose ou n'aime pas le faire, il met tout en oeuvre pour y échapper. Sauf que lorsqu'il était plus jeune, le service militaire était obligatoire. Il a donc dû s'y rendre, mais ne faisait rien et ne parlait à personne. Comme il le raconte dans les colonnes de Society, il a profité de sa première permission pour aller consulter une médecin un "peu militante" qui lui a donné une astuce pour se faire réformer. Elle lui a consulté de prendre six somnifères en présence d'un ami à lui. "À un moment, vous allez vous endormir, il faut que votre copain vous mette des claques, et quand vous ne répondez plus, il appelle le Samu et précise bien que vous êtes un militaire en permission".C'est dans le camion du Samu que l'animateur de Burger Quiz a repris connaissance. "Ils m'ont fait un lavage d'estomac et j'ai été envoyé au Val-de-Grâce, l'hôpital militaire. J'ai fait un mois à Stetten (en Allemangne, ndlr), et un mois en hôpital psychiatrique pour tentative de suicide", a-t-il encore raconté. D'ailleurs, Alain Chabat se souvient de son passage dans le deuxième hôpital. Il ne faisait que de prendre des cachets et donc de dormir. "Je pensais n'y retrouver que des simulateurs, comme moi, mais pas du tout. J'ai vu des mecs qui faisaient vraiment flipper. Il y en a juste un que je pensais vraiment dingue mais qui m'a fait un clin d'oeil aux toilettes, deux ou trois jours avant de sortir", a-t-il expliqué.Alain Chabat ne parlait à personneLà encore, comme lors de son mois au service militaire, il ne parlait à personne et avait toujours la tête baissée. "On jouait à l'asocial. Le truc, c'est qu'au bout d'un moment, on le devient vraiment". C'est d'ailleurs pour cette raison que lors de sa sortie, les médecins ont conseillé à ses parents de l'envoyer dans un autre établissement de santé puisqu'il était vraiment "atteint". Alain Chabat retournera finalement chez lui et sera réformé de l'armée. Alain Chabat - Soirée "Fête à Chabat" et projection du film "Astérix et Obelix : Mission Cléopâtre" © Romain Doucelin / Bestimage Alain Chabat - Avant-première du film "Santa Cie" au cinéma Pathé Beaugrenelle à Paris le 3 décemb © COADIC GUIREC / BESTIMAGE Alain Chabat lors de la sortie de l'usine Lumière à Lyon après la remise du prix Lumière 2019 à Fran © Romain Doucelin / Bestimage Quand Alain Chabat ne veut pas faire quelque chose ou n'aime pas le faire, il met tout en oeuvre pour y échapper. Sauf que lorsqu'il était plus jeune, le service militaire était obligatoire. Il a donc dû s'y rendre, mais ne faisait rien et ne parlait à personne. Comme il le raconte dans les colonnes de Society, il a profité de sa première permission pour aller consulter une médecin un "peu militante" qui lui a donné une astuce pour se faire réformer. Elle lui a consulté de prendre six somnifères en présence d'un ami à lui. "À un moment, vous allez vous endormir, il faut que votre copain vous mette des claques, et quand vous ne répondez plus, il appelle le Samu et précise bien que vous êtes un militaire en permission".C'est dans le camion du Samu que l'animateur de Burger Quiz a repris connaissance. "Ils m'ont fait un lavage d'estomac et j'ai été envoyé au Val-de-Grâce, l'hôpital militaire. J'ai fait un mois à Stetten (en Allemangne, ndlr), et un mois en hôpital psychiatrique pour tentative de suicide", a-t-il encore raconté. D'ailleurs, Alain Chabat se souvient de son passage dans le deuxième hôpital. Il ne faisait que de prendre des cachets et donc de dormir. "Je pensais n'y retrouver que des simulateurs, comme moi, mais pas du tout. J'ai vu des mecs qui faisaient vraiment flipper. Il y en a juste un que je pensais vraiment dingue mais qui m'a fait un clin d'oeil aux toilettes, deux ou trois jours avant de sortir", a-t-il expliqué.Alain Chabat ne parlait à personneLà encore, comme lors de son mois au service militaire, il ne parlait à personne et avait toujours la tête baissée. "On jouait à l'asocial. Le truc, c'est qu'au bout d'un moment, on le devient vraiment". C'est d'ailleurs pour cette raison que lors de sa sortie, les médecins ont conseillé à ses parents de l'envoyer dans un autre établissement de santé puisqu'il était vraiment "atteint". Alain Chabat retournera finalement chez lui et sera réformé de l'armée. Alain Chabat - Soirée "Fête à Chabat" et projection du film "Astérix et Obelix : Mission Cléopâtre" © Romain Doucelin / Bestimage Alain Chabat - Avant-première du film "Santa Cie" au cinéma Pathé Beaugrenelle à Paris le 3 décemb © COADIC GUIREC / BESTIMAGE Alain Chabat lors de la sortie de l'usine Lumière à Lyon après la remise du prix Lumière 2019 à Fran © Romain Doucelin / Bestimage
23 janvier 2020

Fashion Week de Paris : Gigi Hadid, Bella Hadid, Kaia Gerber... retour sur les défilés des mannequins

La semaine de la mode s'est éteinte dans la ville Lumière. De lundi 20 à jeudi 23 janvier, la Fashion Week Haute Couture Printemps-Été 2020 s'est tenue à Paris. Après plusieurs jours de défilés, de podiums, d'applaudissements et parfois de sourires, il est désormais temps pour la Fashion Week parisienne de se clore, avec une nouvelle édition riche et pleine d'émotions. Et pour l'occasion, Jean-Paul Gaultier a livré son dernier défilé, qui restera à jamais dans les mémoires et dans l'Histoire de la mode.Pendant plusieurs jours donc, des dizaines et dizaines de mannequins venus des quatre coins du monde, se sont relayés. Justement pour son ultime défilé, celui que l'on surnomme L'enfant terrible de mode a fait appel aux plus grands noms du mannequin du moment, comme Gigi Hadid sculpturale en marnière, puis telle une guerrière dans une longue robe noire ajourée. Irina Shayk était sexy vêtue d'une robe corset, Bella Hadid a quant à elle défilé dans une robe noire puis une robe transparente, et Joan Smalls dans une robe à ceintures XXL. Karlie Kloss était habillée d'une robe jaune à froufrous, alors que Winnie Harlow elle était dans un look militaire.Une somptueuse robe de mariée signée Clare Waight KellerQuelques jours plus tôt, Winnie Harlow avait aussi défilé pour Ralph & Russo, dans une sublime robe en soie jaune, ceinturée à la taille. Parmi les plus célèbres des top-models, on a pu apercevoir Kaia Gerber, angélique mariée pour le défilé Givenchy. Joan Smalls était vêtue d'un costume féminin pour le défilé d'Alexandre Vauthier, non loin de Bella Hadid aussi vêtue d'un costume, qui laissait entrevoir son décolleté nu, puis d'une robe verte. Eva Herzigova aussi était présente, en total look noir et blanc. Enfin, la maison de couture Chanel avait réuni le top des tops sous la nef du Grand Palais, lundi 21 janvier. Sur les pavés qui formaient le podium, Gigi Hadid a défilé en combinaison noire à col Claudine, et Kaia Gerber en robe blanche à tulle noir ; un défilé hommage à Gabrielle Chanel, dite Coco. Fashion Week Paris : Bella, Gigi, Kaia… Retour sur les défilés des Tops © KCS Kaia Gerber au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Givenchy" à Paris, le 21 janvier 2020 © BESTIMAGE Winnie Harlow au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Ralph & Russo" à Paris, le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Irina Shayk lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Winnie Harlow lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Joan Smalls lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Karlie Kloss lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Joan Smalls au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 Alexandre Vauthier à Paris. Le 21 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Gigi Hadid au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Kaia Gerber au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris,, le 21 janvier 2020 © KCS Kaia Gerber au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris,, le 21 janvier 2020 © KCS Bella Hadid au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Alexandre Vauthier" à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Bella Hadid au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Alexandre Vauthier" à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Eva Herzigova au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Alexandre Vauthier" à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS La semaine de la mode s'est éteinte dans la ville Lumière. De lundi 20 à jeudi 23 janvier, la Fashion Week Haute Couture Printemps-Été 2020 s'est tenue à Paris. Après plusieurs jours de défilés, de podiums, d'applaudissements et parfois de sourires, il est désormais temps pour la Fashion Week parisienne de se clore, avec une nouvelle édition riche et pleine d'émotions. Et pour l'occasion, Jean-Paul Gaultier a livré son dernier défilé, qui restera à jamais dans les mémoires et dans l'Histoire de la mode.Pendant plusieurs jours donc, des dizaines et dizaines de mannequins venus des quatre coins du monde, se sont relayés. Justement pour son ultime défilé, celui que l'on surnomme L'enfant terrible de mode a fait appel aux plus grands noms du mannequin du moment, comme Gigi Hadid sculpturale en marnière, puis telle une guerrière dans une longue robe noire ajourée. Irina Shayk était sexy vêtue d'une robe corset, Bella Hadid a quant à elle défilé dans une robe noire puis une robe transparente, et Joan Smalls dans une robe à ceintures XXL. Karlie Kloss était habillée d'une robe jaune à froufrous, alors que Winnie Harlow elle était dans un look militaire.Une somptueuse robe de mariée signée Clare Waight KellerQuelques jours plus tôt, Winnie Harlow avait aussi défilé pour Ralph & Russo, dans une sublime robe en soie jaune, ceinturée à la taille. Parmi les plus célèbres des top-models, on a pu apercevoir Kaia Gerber, angélique mariée pour le défilé Givenchy. Joan Smalls était vêtue d'un costume féminin pour le défilé d'Alexandre Vauthier, non loin de Bella Hadid aussi vêtue d'un costume, qui laissait entrevoir son décolleté nu, puis d'une robe verte. Eva Herzigova aussi était présente, en total look noir et blanc. Enfin, la maison de couture Chanel avait réuni le top des tops sous la nef du Grand Palais, lundi 21 janvier. Sur les pavés qui formaient le podium, Gigi Hadid a défilé en combinaison noire à col Claudine, et Kaia Gerber en robe blanche à tulle noir ; un défilé hommage à Gabrielle Chanel, dite Coco. Fashion Week Paris : Bella, Gigi, Kaia… Retour sur les défilés des Tops © KCS Kaia Gerber au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Givenchy" à Paris, le 21 janvier 2020 © BESTIMAGE Winnie Harlow au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Ralph & Russo" à Paris, le 20 janvier 2020 © BESTIMAGE Irina Shayk lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Winnie Harlow lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Joan Smalls lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Karlie Kloss lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Bella Hadid lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" à Paris, le 22 janvier 2020 © BESTIMAGE Joan Smalls au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 Alexandre Vauthier à Paris. Le 21 janvier 2020 © BESTIMAGE Gigi Hadid au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Gigi Hadid au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Kaia Gerber au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris,, le 21 janvier 2020 © KCS Kaia Gerber au défilé Chanel haute couture printemps été 2020 à Paris,, le 21 janvier 2020 © KCS Bella Hadid au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Alexandre Vauthier" à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Bella Hadid au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Alexandre Vauthier" à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS Eva Herzigova au défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Alexandre Vauthier" à Paris, le 21 janvier 2020 © KCS
23 janvier 2020

Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret demande au juge de le "traiter comme coupable"

Rebondissement dans l'affaire Estelle Mouzin. Face à la justice, Michel Fourniret a exhorté le juge à le juger coupable. Le média 20 Minutes rapporte que le tueur en série a été entendu par la justice dans le cadre de la disparition de la fillette, alors qu'elle était âgée de 9 ans, qui revenait de l'école, pour des faits survenus le 9 septembre 2003. Mis hors de cause dans un premier temps en 2007, Michel Fourniret, aujourd'hui âgé de 77 ans, avait finalement été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de la mort" de la fillette, le 27 novembre, par la juge Sabine Khéris."A l'âge que j'ai, je n'ai rien à craindre ni à perdre, aurait déclaré Michel Fourniet, rapporte 20 Minutes dans le procès-verbal de 10 pages que les journalistes ont consulté. Si cette petite avait croisé mon chemin, je vous le dirais (...) mais je n'en ai pas souvenance. Dans l'impossibilité où je suis de vous dire si je suis responsable de sa disparition (...), je vous exhorte à me considérer comme coupable, à me traiter comme coupable.""Les neurones foutent le camp"Michel Fourniet a plaidé perdre sa mémoire. Selon une récente expertise, il souffre d'un "processus cérébral de nature dégénérative". "Ce n'est pas drôle de vieillir. Les neurones, ils foutent le camp !", a-t-il déclaré à la juge Sabine Khéris. "Depuis presque 17 ans, les murs de sa cellule de 9m² constituent son seul horizon, a déclaré à 20 minutes une source proche du dossier. Il faut comprendre que ces rendez-vous chez la juge sont autant de promenades pour lui. Et qu'il va tenter de les faire durer aussi longtemps que possible..."Samedi 11 janvier 2020, Eric Mouzin, le père d'Estelle, et ses proches avaient une nouvelle fois défilé lors d'une marche silencieuse à Guermantes, en Seine-et-Marne. "Je mets une grande partie de mon énergie à ne pas être victime. La victime, c'est Estelle", avait déclaré le père de famille ce jour-là. Marche silencieuse dans le village de Guermantes (77) ou pres de 2000 personnes se sont rassemblees © Guillaume Gaffiot/Bestimage Marche silencieuse dans le village de Guermantes (77) ou pres de 2000 personnes se sont rassemblees © Guillaume Gaffiot/Bestimage Charlelie Couture Eric Mouzin (le pere d'Estelle). Marche silencieuse dans le village de Guermante © Guillaume Gaffiot/Bestimage Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret malade ? Pourquoi le "temps presse" après sa mise en examen © DOC BFMTV Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret malade ? Pourquoi le "temps presse" après sa mise en examen © DOC BFMTV Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret malade ? Pourquoi le "temps presse" après sa mise en examen © DR Michel Fourniret © Capture BFMTV Monique Olivier, l'ex-femme de Michel Fourniret, va s'exprimer sur son alibi lors de la disparition d'Estelle Mouzin © BFM TV Rebondissement dans l'affaire Estelle Mouzin. Face à la justice, Michel Fourniret a exhorté le juge à le juger coupable. Le média 20 Minutes rapporte que le tueur en série a été entendu par la justice dans le cadre de la disparition de la fillette, alors qu'elle était âgée de 9 ans, qui revenait de l'école, pour des faits survenus le 9 septembre 2003. Mis hors de cause dans un premier temps en 2007, Michel Fourniret, aujourd'hui âgé de 77 ans, avait finalement été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de la mort" de la fillette, le 27 novembre, par la juge Sabine Khéris."A l'âge que j'ai, je n'ai rien à craindre ni à perdre, aurait déclaré Michel Fourniet, rapporte 20 Minutes dans le procès-verbal de 10 pages que les journalistes ont consulté. Si cette petite avait croisé mon chemin, je vous le dirais (...) mais je n'en ai pas souvenance. Dans l'impossibilité où je suis de vous dire si je suis responsable de sa disparition (...), je vous exhorte à me considérer comme coupable, à me traiter comme coupable.""Les neurones foutent le camp"Michel Fourniet a plaidé perdre sa mémoire. Selon une récente expertise, il souffre d'un "processus cérébral de nature dégénérative". "Ce n'est pas drôle de vieillir. Les neurones, ils foutent le camp !", a-t-il déclaré à la juge Sabine Khéris. "Depuis presque 17 ans, les murs de sa cellule de 9m² constituent son seul horizon, a déclaré à 20 minutes une source proche du dossier. Il faut comprendre que ces rendez-vous chez la juge sont autant de promenades pour lui. Et qu'il va tenter de les faire durer aussi longtemps que possible..."Samedi 11 janvier 2020, Eric Mouzin, le père d'Estelle, et ses proches avaient une nouvelle fois défilé lors d'une marche silencieuse à Guermantes, en Seine-et-Marne. "Je mets une grande partie de mon énergie à ne pas être victime. La victime, c'est Estelle", avait déclaré le père de famille ce jour-là. Marche silencieuse dans le village de Guermantes (77) ou pres de 2000 personnes se sont rassemblees © Guillaume Gaffiot/Bestimage Marche silencieuse dans le village de Guermantes (77) ou pres de 2000 personnes se sont rassemblees © Guillaume Gaffiot/Bestimage Charlelie Couture Eric Mouzin (le pere d'Estelle). Marche silencieuse dans le village de Guermante © Guillaume Gaffiot/Bestimage Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret malade ? Pourquoi le "temps presse" après sa mise en examen © DOC BFMTV Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret malade ? Pourquoi le "temps presse" après sa mise en examen © DOC BFMTV Affaire Estelle Mouzin : Michel Fourniret malade ? Pourquoi le "temps presse" après sa mise en examen © DR Michel Fourniret © Capture BFMTV Monique Olivier, l'ex-femme de Michel Fourniret, va s'exprimer sur son alibi lors de la disparition d'Estelle Mouzin © BFM TV
23 janvier 2020

Usain Bolt bientôt papa pour la première fois

Sa plus belle réussite ! Usain Bolt va être papa pour la première fois. Kasi Bennett, la compagne de la légende du sprint, est en effet enceinte, comme l'a annoncé le champion sur son compte Instagram ce jeudi 23 janvier. On y voit la sublime jeune femme de 30 ans sur une plage, dans une robe rouge, son ventre déjà très arrondi bien mis en valeur. "Je tiens juste à vous dire qu'un ROI ou qu'une REINE va bientôt venir au monde !", s'est réjoui Usain Bolt.Kasi Bennett a elle aussi publié des clichés d'elle, issus de la même séance photo. "Notre plus grande bénédiction... Notre plus grande célébration... Notre enfant en or arrive bientôt", a-t-elle écrit en légende à trois photos publiées sur Instagram. On ignore encore quand est prévue la naissance de leur bout de chou.Cinq ans d'un amour pas toujours roseLe couple vit en Jamaïque et se fréquente depuis 2014. Ils n'ont cependant révélé leur relation publiquement qu'en 2016. Cette année-là, en interview auprès du journal britannique The Telegraph, Usain Bolt se confiait sur sa relation. "Je ne vous dirai pas qui c'est, expliquait-il. Je ne veux pas trop de bruit autour de cette idylle, parce que je sais qu'une fois que cela devient public, il y a plein de choses qui vont être dites. Je lui ai dit qu'elle ne pouvait pas le gérer. Je suis moi-même passé par là et je sais comment vous êtes, surtout les tabloïds britanniques", justifiait l'athlète le plus titré de l'histoire des Jeux Olympiques.Tout n'a cependant pas été tout rose pour le couple : en août 2016, la presse se faisait l'écho d'une romance entre Usain Bolt et une jeune maquilleuse Brésilienne âgée de 20 ans, rencontrée dans une boîte de nuit à Rio, en plein JO. Des photos les montraient ensemble, dans un lit, le sprinteur prenant la jeune femme dans ses bras. Il était alors déjà en relation avec Kasi Bennett... Une période sulfureuse qui fait désormais partie du passé. Usain Bolt arrive au dîner de gala de Nitro Athletics au Palladium Crown à Melbourne, Australie, le © Diimex / Bestimage Usain Bolt bientôt papa pour la première fois © Capture d'écran Instagram Usain Bolt bientôt papa pour la première fois © Capture d'écran Instagram 9-7-2018 Celebrity Selfies Pictured: Kasi J. Bennett Usain Bolt PLANET PHOTOS www.planet © © PLA / Planet Photos / KCS PRESSE 15-1-2019 Celebrity Selfies Pictured: Kasi J. Bennett Usain Bolt © © PLA / Planet Photos / KCS PRESSE 15-1-2019 Celebrity Selfies Pictured: Kasi J. Bennett Usain Bolt © © PLA / Planet Photos / KCS PRESSE 19-8-2019 Celebrity Selfies Pictured: Usain Bolt Kasi J. Bennett © © Planet Photos / KCS PRESSE Usain Bolt à la sortie du club Embargo dans le quartier de Chelsea à Londres, Royaume Uni, le 6 octo © Agence / Bestimage Sa plus belle réussite ! Usain Bolt va être papa pour la première fois. Kasi Bennett, la compagne de la légende du sprint, est en effet enceinte, comme l'a annoncé le champion sur son compte Instagram ce jeudi 23 janvier. On y voit la sublime jeune femme de 30 ans sur une plage, dans une robe rouge, son ventre déjà très arrondi bien mis en valeur. "Je tiens juste à vous dire qu'un ROI ou qu'une REINE va bientôt venir au monde !", s'est réjoui Usain Bolt.Kasi Bennett a elle aussi publié des clichés d'elle, issus de la même séance photo. "Notre plus grande bénédiction... Notre plus grande célébration... Notre enfant en or arrive bientôt", a-t-elle écrit en légende à trois photos publiées sur Instagram. On ignore encore quand est prévue la naissance de leur bout de chou.Cinq ans d'un amour pas toujours roseLe couple vit en Jamaïque et se fréquente depuis 2014. Ils n'ont cependant révélé leur relation publiquement qu'en 2016. Cette année-là, en interview auprès du journal britannique The Telegraph, Usain Bolt se confiait sur sa relation. "Je ne vous dirai pas qui c'est, expliquait-il. Je ne veux pas trop de bruit autour de cette idylle, parce que je sais qu'une fois que cela devient public, il y a plein de choses qui vont être dites. Je lui ai dit qu'elle ne pouvait pas le gérer. Je suis moi-même passé par là et je sais comment vous êtes, surtout les tabloïds britanniques", justifiait l'athlète le plus titré de l'histoire des Jeux Olympiques.Tout n'a cependant pas été tout rose pour le couple : en août 2016, la presse se faisait l'écho d'une romance entre Usain Bolt et une jeune maquilleuse Brésilienne âgée de 20 ans, rencontrée dans une boîte de nuit à Rio, en plein JO. Des photos les montraient ensemble, dans un lit, le sprinteur prenant la jeune femme dans ses bras. Il était alors déjà en relation avec Kasi Bennett... Une période sulfureuse qui fait désormais partie du passé. Usain Bolt arrive au dîner de gala de Nitro Athletics au Palladium Crown à Melbourne, Australie, le © Diimex / Bestimage Usain Bolt bientôt papa pour la première fois © Capture d'écran Instagram Usain Bolt bientôt papa pour la première fois © Capture d'écran Instagram 9-7-2018 Celebrity Selfies Pictured: Kasi J. Bennett Usain Bolt PLANET PHOTOS www.planet © © PLA / Planet Photos / KCS PRESSE 15-1-2019 Celebrity Selfies Pictured: Kasi J. Bennett Usain Bolt © © PLA / Planet Photos / KCS PRESSE 15-1-2019 Celebrity Selfies Pictured: Kasi J. Bennett Usain Bolt © © PLA / Planet Photos / KCS PRESSE 19-8-2019 Celebrity Selfies Pictured: Usain Bolt Kasi J. Bennett © © Planet Photos / KCS PRESSE Usain Bolt à la sortie du club Embargo dans le quartier de Chelsea à Londres, Royaume Uni, le 6 octo © Agence / Bestimage
23 janvier 2020