L'info people

La colère d'Andréa Bescond, victime d'inceste : "Il faut nous entendre vraiment"

L'inceste était l'un des sujets évoqués dans C à vous, mardi 19 janvier. Après avoir partagé l'histoire poignante d'une victime, Anne-Elisabeth Lemoine a reçu Andréa Bescond sur le plateau. A l'heure où la parole se libère et les témoignages se multiplient grâce au hashtag #MeTooInceste, elle a profité de son passage à la télévision pour pousser un coup de gueule. "Ca fait des années que les gens témoignent. Là, c'est considérable, c'est même magnifique ce mouvement (...) Mais nous les victimes de pédocriminalité ou d'inceste on en a marre qu'on nous dise qu'on est courageuses (...) Ca fait des années que les enfants brandissent la parole, que les victimes brandissent cette parole. Maintenant il faut nous entendre, nous entendre vraiment", a-t-elle lâché. Selon la comédienne et scénariste âgée de 41 ans les décisions sont à prendre "maintenant" et celles-ci doivent être "claires".Andréa Bescond a été victime de pédocriminalité Andréa Bescond a d'abord écrit son histoire qu'elle a mise en scène au théâtre, de 2014 à 2017, avant de l'adapter au cinéma en 2018. Dans Les Chatouilles, elle s'inspire de sa propre expérience personnelle. Lenfant passionnée de danse qu'elle était a été victime de violences sexuelles. "Dès qu'il le pouvait, cet ami de mes parents m'a imposé pendant plusieurs années des séances de 'chatouilles', comme il disait", expliquait-elle à Marie Claire en mars 2017. D'où le titre de sa pièce de théâtre et de son film.Puis elle s'était souvenue : "Un jour, j'avais 17 ans et je l'ai vu à cinquante mètres de moi. Nos regards se sont croisés. Je me suis figée pendant dix secondes. C'est long, dix secondes. Et là, je crois qu'il a compris que je savais". Après des années à garder le silence, Andréa Bescond a décidé de porter plainte à l'âge 22 ans. "Le déclic pour agir" s'est produit quand elle a su qu'il allait devenir grand-père. Comme elle l'a elle-même indiqué, le coupable a été condamné à dix ans de prison et il en a fait sept. Andréa Bescond n'était pas la seule victime. Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 Andréa Bescond dans C à vous © France 5 19 janvier 2021

Les princes et princesses de l'amour : Zoubir répond à la polémique

Depuis plusieurs jours, Zoubir est à l'affiche de l'émission de télé-réalité "Les Princes et princesses de l'amour" diffusée chaque jour à 18 h 50 sur W9. Avec son sourire ravageur, des attentions délicates et un physique de rêve, ce candidat a tout pour lui et a rapidement conquis les téléspectateurs. Cependant, selon les informations publiées par le Parisien ce lundi 18 janvier, celui-ci fait l'objet d'enquêtes administratives instruites par sa hiérarchie suite à ses activités extra professionnelles. Bien qu'il n'en parle pas dans l'émission, Zoubir est fonctionnaire au sein du commissariat du 16ème arrondissement. Invité de Touche pas à mon poste ce mardi 19 janvier, il s'est exprimé pour la première fois sur sa participation à la télé-réalité. "J'avais envie de changer un peu de domaine. Je me suis dit que c'était l'occasion de m'épanouir et voir quelque chose de nouveau", a-t-il d'abord expliqué. "J'ai pris un congé sans solde début 2020. Après il y a eu le confinement", dit-il. Il a ensuite raconté qu'il a "passé des castings de télévision" avant de prendre le boulot. Seulement, il a été recontacté "une semaine après ma reprise" et a confirmé "ne pas avoir prévenu ma hiérarchie" avant de s'envoler pour le tournage de l'émission.Ce buzz, Zoubir l'a créé en postant des vidéos sur Tik Tok. En effet, comme de nombreuses personnes, il s'amuse avec les différentes chorégraphies et challenges. Si certaines vidéos ont pu faire rire ses collègues, d'autres ont cependant crée une vive polémique puisque celui-ci n'hésite pas à enfiler son uniforme pour certaines. Il fait notamment un inventaire des "avantages quand tu es flic", dont "choper des snaps et numéros sur les contrôles Covid", "profiter du confinement pour aller dormir chez les soeurs" ou encore "sortir sans attestation". Des propos qui ont fait beaucoup parler alors que le pays est actuellement dans une crise sanitaire et sociale. Invité de sur le plateau de Touche pas à mon poste, il a réagit à celles-ci en expliquant : "Je n'ai pas décliné ma qualité de policier, je n'ai rien fait d'indigne donc ce n'est pas censé me porter préjudice". Il ajoute ensuite qu'il n'y a "rien de mal" dans ses vidéos et précise qu'elles sont "humoristiques" et qu'il n'a évidemment rien fait de tout ce qu'il dit dans celles-ci. Il avoue aussi que la plupart ont été tournées "durant le confinement".Les princes de l'amour, et après ? "J'ai envie de chercher autre chose", explique Zoubir. Si cette émission lui a permis de se faire connaitre, le jeune homme de 25 ans a expliqué être un peu peu concernant son avenir. "Je suis en pleine réflexion", avoue-t-il. Il a ensuite affirmé vouloir "rebondir dans l'audiovisuel" et être certain de ne pas souhaiter continuer dans la police. Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Depuis plusieurs jours, Zoubir est à l'affiche de l'émission de télé-réalité "Les Princes et princesses de l'amour" diffusée chaque jour à 18 h 50 sur W9. Avec son sourire ravageur, des attentions délicates et un physique de rêve, ce candidat a tout pour lui et a rapidement conquis les téléspectateurs. Cependant, selon les informations publiées par le Parisien ce lundi 18 janvier, celui-ci fait l'objet d'enquêtes administratives instruites par sa hiérarchie suite à ses activités extra professionnelles. Bien qu'il n'en parle pas dans l'émission, Zoubir est fonctionnaire au sein du commissariat du 16ème arrondissement. Invité de Touche pas à mon poste ce mardi 19 janvier, il s'est exprimé pour la première fois sur sa participation à la télé-réalité. "J'avais envie de changer un peu de domaine. Je me suis dit que c'était l'occasion de m'épanouir et voir quelque chose de nouveau", a-t-il d'abord expliqué. "J'ai pris un congé sans solde début 2020. Après il y a eu le confinement", dit-il. Il a ensuite raconté qu'il a "passé des castings de télévision" avant de prendre le boulot. Seulement, il a été recontacté "une semaine après ma reprise" et a confirmé "ne pas avoir prévenu ma hiérarchie" avant de s'envoler pour le tournage de l'émission.Ce buzz, Zoubir l'a créé en postant des vidéos sur Tik Tok. En effet, comme de nombreuses personnes, il s'amuse avec les différentes chorégraphies et challenges. Si certaines vidéos ont pu faire rire ses collègues, d'autres ont cependant crée une vive polémique puisque celui-ci n'hésite pas à enfiler son uniforme pour certaines. Il fait notamment un inventaire des "avantages quand tu es flic", dont "choper des snaps et numéros sur les contrôles Covid", "profiter du confinement pour aller dormir chez les soeurs" ou encore "sortir sans attestation". Des propos qui ont fait beaucoup parler alors que le pays est actuellement dans une crise sanitaire et sociale. Invité de sur le plateau de Touche pas à mon poste, il a réagit à celles-ci en expliquant : "Je n'ai pas décliné ma qualité de policier, je n'ai rien fait d'indigne donc ce n'est pas censé me porter préjudice". Il ajoute ensuite qu'il n'y a "rien de mal" dans ses vidéos et précise qu'elles sont "humoristiques" et qu'il n'a évidemment rien fait de tout ce qu'il dit dans celles-ci. Il avoue aussi que la plupart ont été tournées "durant le confinement".Les princes de l'amour, et après ? "J'ai envie de chercher autre chose", explique Zoubir. Si cette émission lui a permis de se faire connaitre, le jeune homme de 25 ans a expliqué être un peu peu concernant son avenir. "Je suis en pleine réflexion", avoue-t-il. Il a ensuite affirmé vouloir "rebondir dans l'audiovisuel" et être certain de ne pas souhaiter continuer dans la police. Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8 Zoubir © C8
19 janvier 2021

Le témoignage fort de Laure, victime d'inceste, dans C à vous : "Le #MeTooInceste m'a donné la force"

#MeTooInceste. Cela fait plusieurs jours que le hashtag s'est démarqué des autres sur les réseaux sociaux. En effet, depuis le 16 janvier, des centaines de personnes témoignent avec celui-ci pour évoquer l'un des sujets encore tabous :l'inceste. Il a été lancé par le collectif féministe #NousToutes à l'initiative de deux femmes, Caroline de Haas et Madeline Da Silva, militante des droits de la femme et de l'enfant et adjointe au maire des Lilas en Seine-Saint-Denis. Comme l'a expliqué Madeline Da Silva à France Inter, le livre de Camille Kouchner La familia grande (dans lequel elle accuse son beau-père Olivier Duhamel d'avoir violé son frère lorsqu'il était adolescent) y est pour quelque chose.En effet, elles ont décidé de "lancer une campagne au sujet de l'inceste et des violences sexuelles commises sur des mineurs" suite à la parution de l'ouvrage. Et celle-ci a "donné de la force" à Laure. Grâce à ce mouvement, la victime a pu partager son histoire, comme elle l'a expliqué dans C à vous, mardi 19 janvier. Deux jours plus tôt, elle écrivait sur Twitter : "J'avais sept ans, c'était mon père"."Il a fait ce qu'il avait à faire"Les faits se sont déroulés il y a plus de quarante ans. "Mon père est monté pour se coucher, il était très soûl ce soir-là. Il a demandé à ce que je vienne 'dormir avec papa'... Pour une petite file de sept ans, ce n'est pas un problème de venir dormir avec papa, car c'est plutôt son héros qu'autre chose", commence-t-elle, la voix nouée. Puis Laure explique que l'homme l'a rapidement identifiée à sa mère. "Il me parlait comme à ma mère et après, il a fait ce qu'il avait à faire", ajoute-t-elle. Mais ce ne fut pas l'unique fois. Son père a recommencé "sous forme de jeux et d'attouchements".Comme de nombreuses victimes, elle n'a pas souhaité évoquer les faits avec ses proches lorsqu'elle a "pris conscience" de la situation. Elle s'est murée dans le silence mais tout a changé lorsqu'elle est devenue mère de famille. Elle a fait le choix d'en parler à sa mère, qui n'a pas eu la réaction attendue. "Tu n'imagines pas toutes les années de ma vie que tu as gâchées", lui a-t-elle répondu. Elle lui reproche, et encore aujourd'hui, de ne pas lui en avoir parlé immédiatement. Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 #MeTooInceste. Cela fait plusieurs jours que le hashtag s'est démarqué des autres sur les réseaux sociaux. En effet, depuis le 16 janvier, des centaines de personnes témoignent avec celui-ci pour évoquer l'un des sujets encore tabous :l'inceste. Il a été lancé par le collectif féministe #NousToutes à l'initiative de deux femmes, Caroline de Haas et Madeline Da Silva, militante des droits de la femme et de l'enfant et adjointe au maire des Lilas en Seine-Saint-Denis. Comme l'a expliqué Madeline Da Silva à France Inter, le livre de Camille Kouchner La familia grande (dans lequel elle accuse son beau-père Olivier Duhamel d'avoir violé son frère lorsqu'il était adolescent) y est pour quelque chose.En effet, elles ont décidé de "lancer une campagne au sujet de l'inceste et des violences sexuelles commises sur des mineurs" suite à la parution de l'ouvrage. Et celle-ci a "donné de la force" à Laure. Grâce à ce mouvement, la victime a pu partager son histoire, comme elle l'a expliqué dans C à vous, mardi 19 janvier. Deux jours plus tôt, elle écrivait sur Twitter : "J'avais sept ans, c'était mon père"."Il a fait ce qu'il avait à faire"Les faits se sont déroulés il y a plus de quarante ans. "Mon père est monté pour se coucher, il était très soûl ce soir-là. Il a demandé à ce que je vienne 'dormir avec papa'... Pour une petite file de sept ans, ce n'est pas un problème de venir dormir avec papa, car c'est plutôt son héros qu'autre chose", commence-t-elle, la voix nouée. Puis Laure explique que l'homme l'a rapidement identifiée à sa mère. "Il me parlait comme à ma mère et après, il a fait ce qu'il avait à faire", ajoute-t-elle. Mais ce ne fut pas l'unique fois. Son père a recommencé "sous forme de jeux et d'attouchements".Comme de nombreuses victimes, elle n'a pas souhaité évoquer les faits avec ses proches lorsqu'elle a "pris conscience" de la situation. Elle s'est murée dans le silence mais tout a changé lorsqu'elle est devenue mère de famille. Elle a fait le choix d'en parler à sa mère, qui n'a pas eu la réaction attendue. "Tu n'imagines pas toutes les années de ma vie que tu as gâchées", lui a-t-elle répondu. Elle lui reproche, et encore aujourd'hui, de ne pas lui en avoir parlé immédiatement. Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5 Laure, victime d'inceste © France 5
19 janvier 2021

Anne-Elisabeth Lemoine : ce sujet coquin qui l'a interpellée dans C à Vous

C'est une recommandation qui l'a particulièrement interpellée et amusée. Ce mardi 19 janvier, alors qu'elle recevait le Professeur David Khayat sur le plateau de C à Vous, Anne-Elisabeth Lemoine s'est beaucoup interrogée sur un conseil préconisé par l'oncologue. Ce dernier qui était venu présenter son livre Arrêtez de vous priver, a commencé à donner quelques idées d'activités à faire la maison pendant le confinement afin d'éviter d'être déprimé et de perdre le moral. Parmi plusieurs recommandations, le médecin a ainsi lancé : "Faites l'amour !". De quoi faire immédiatement réagir Anne-Elizabeth qui s'était visiblement déjà penché sur le chapitre du livre consacré à ce sujet : "Oui... mais c'est exigeant"a alors rétorqué l'animatrice qui semblait perplexe face à ce conseil, provoquant au même moment le fou rire des personnes présentes autour de la table. "Oui mais mais pourtant c'est important" lui a alors répondu David Khayat avant d'expliquer : "Vous savez que 21 éjaculations par mois ça réduit de 40% le risque de cancer de la prostate".Une information qui soulevé beaucoup de questions dans la tête de la présentatrice de France 5 : "Et 21 ejaculations, il ne s'agit pas de plaisir solitaire ? " s'est-elle alors questionnée, très intéressée par le sujet. Le médecin s'est alors lancé dans de nombreuses explications scientifiques pour faire comprendre à Anne-Elisabeth Lemoine et à ses chroniqueurs que cela ne pouvait marcher que s'il y avait pénétration. Il lui a ensuite fait comprendre qu'avoir 21 orgasmes par mois cela revenait à avoir une relation sexuelle au moins 5 fois par semaine. "Ben oui c'est exigeant" a alors conclu Anne-Elisabeth Lemoine.Anne-Elisabeth Lemoine discrète sur sa vie privéePlutôt discrète sur sa vie privée, il ne viendrait pas à l'esprit d'Anne-Elisabeth Lemoine de s'épancher sur sa vie sexuelle. Celle que beaucoup surnomment "Babette" ne parle que très rarement de son couple et de ses enfants. L'une des dernières fois où elle a évoqué le sujet c'était en novembre dernier, dans le JDD. L'animatrice mariée à Philippe Coelho, un architecte, se laissait alors aller à quelques confidences sur ses deux fils de 17 et 7 ans. La maman de 50 ans confiait alors avoir la charge d'une bonne partie de l'organisation familiale : "Les courses, les rendez-vous chez l'orthophoniste, les charges à payer...C'est chaud ! Comme des millions de femmes qui travaillent, j'ai l'impression que tout l'orchestre repose sur mes épaules !". Elle racontait ensuite que lorsque qu'elle termine l'enregistrement de C à Vous, elle saute sur son vélo pour rejoindre son logement, où elle couche directement le petit dernier, en lui lisant une histoire en arrivant, avant de rejoindre son mari et son fils aîné pour le repas du soir. Anne-Elisabeth Lemoine © Capture France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 Le plateau de C à Vous © Capture France 5 Anne-Elisabeth Lemoine et David Khayat © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 Anne Elisabeth Lemoine © COADIC GUIREC Anne-Elisabeth Lemoine © Denis Guignebourg Anne-Elisabeth Lemoine © COADIC GUIREC Anne-Elisabeth Lemoine © COADIC GUIREC C'est une recommandation qui l'a particulièrement interpellée et amusée. Ce mardi 19 janvier, alors qu'elle recevait le Professeur David Khayat sur le plateau de C à Vous, Anne-Elisabeth Lemoine s'est beaucoup interrogée sur un conseil préconisé par l'oncologue. Ce dernier qui était venu présenter son livre Arrêtez de vous priver, a commencé à donner quelques idées d'activités à faire la maison pendant le confinement afin d'éviter d'être déprimé et de perdre le moral. Parmi plusieurs recommandations, le médecin a ainsi lancé : "Faites l'amour !". De quoi faire immédiatement réagir Anne-Elizabeth qui s'était visiblement déjà penché sur le chapitre du livre consacré à ce sujet : "Oui... mais c'est exigeant"a alors rétorqué l'animatrice qui semblait perplexe face à ce conseil, provoquant au même moment le fou rire des personnes présentes autour de la table. "Oui mais mais pourtant c'est important" lui a alors répondu David Khayat avant d'expliquer : "Vous savez que 21 éjaculations par mois ça réduit de 40% le risque de cancer de la prostate".Une information qui soulevé beaucoup de questions dans la tête de la présentatrice de France 5 : "Et 21 ejaculations, il ne s'agit pas de plaisir solitaire ? " s'est-elle alors questionnée, très intéressée par le sujet. Le médecin s'est alors lancé dans de nombreuses explications scientifiques pour faire comprendre à Anne-Elisabeth Lemoine et à ses chroniqueurs que cela ne pouvait marcher que s'il y avait pénétration. Il lui a ensuite fait comprendre qu'avoir 21 orgasmes par mois cela revenait à avoir une relation sexuelle au moins 5 fois par semaine. "Ben oui c'est exigeant" a alors conclu Anne-Elisabeth Lemoine.Anne-Elisabeth Lemoine discrète sur sa vie privéePlutôt discrète sur sa vie privée, il ne viendrait pas à l'esprit d'Anne-Elisabeth Lemoine de s'épancher sur sa vie sexuelle. Celle que beaucoup surnomment "Babette" ne parle que très rarement de son couple et de ses enfants. L'une des dernières fois où elle a évoqué le sujet c'était en novembre dernier, dans le JDD. L'animatrice mariée à Philippe Coelho, un architecte, se laissait alors aller à quelques confidences sur ses deux fils de 17 et 7 ans. La maman de 50 ans confiait alors avoir la charge d'une bonne partie de l'organisation familiale : "Les courses, les rendez-vous chez l'orthophoniste, les charges à payer...C'est chaud ! Comme des millions de femmes qui travaillent, j'ai l'impression que tout l'orchestre repose sur mes épaules !". Elle racontait ensuite que lorsque qu'elle termine l'enregistrement de C à Vous, elle saute sur son vélo pour rejoindre son logement, où elle couche directement le petit dernier, en lui lisant une histoire en arrivant, avant de rejoindre son mari et son fils aîné pour le repas du soir. Anne-Elisabeth Lemoine © Capture France 5 Anne-Elisabeth Lemoine © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 Le plateau de C à Vous © Capture France 5 Anne-Elisabeth Lemoine et David Khayat © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 David Khayat © Capture France 5 Anne Elisabeth Lemoine © COADIC GUIREC Anne-Elisabeth Lemoine © Denis Guignebourg Anne-Elisabeth Lemoine © COADIC GUIREC Anne-Elisabeth Lemoine © COADIC GUIREC
19 janvier 2021

Dans la chambre des stars. Kristen Stewart : cette pratique sexuelle étonnante qu'elle aime particulièrement

Kristen Stewart a réussi à imposer son style rock et glamour sur les tapis rouges. La star assume totalement son goût pour la mode, mais aussi ses pratiques sexuelles parfois très surprenantes. En effet, en 2012, la jeune femme de 30 ans s'est confiée au magazine Vogue UK et a indiqué qu'elle s'est déjà adonnée à une pratique étonnante nommée l'axilisme. Autrement dit, elle a adoré qu'on lui lèche les aisselles durant un acte sexuel. Dans la même interview, Kristen Stewart a indiqué avoir converti son ex-petit ami Robert Pattinson durant leur relation. Elle a révélé avoir un penchant pour les odeurs corporelles de ses partenaires : "Oh mon dieu, je suis tellement amoureuse de mon petit-ami. J'aimerais tant qu'il soit là maintenant. J'aime son odeur. Et il aime la mienne. Il adore lécher mes aisselles. Je ne comprends pas cette idée de se débarrasser des odeurs. De l'odeur de quelqu'un qu'on aime". Kristen Stewart : un début de carrière difficile mais aujourd'hui, elle s'affirme !Au fur et à mesure de sa carrière, Kristen Stewart s'est débarrassée de son image de jeune fille innocente à la recherche de l'amour. Celle qui apparaissait souvent timide et mal dans sa peau, a expliqué que son mal était dû à sa notoriété qu'elle a eu du mal à gérer : "Les gens pensent que c'est facile, parce que vous faites ce que vous aimez et que vous gagnez beaucoup d'argent. Mais vous savez, je ne suis pas aussi décontractée. Parfois, je suis très maladroite avec les gens", avait-elle expliqué en 2012 lors de son interview pour Vogue UK. Aujourd'hui, la jeune femme, en couple avec une femme, est plus que jamais épanouie dans sa vie sentimentale. Côté travail, elle sera bientôt celle qui incarnera l'iconique Lady Di au cinéma, dans un film intitulé Spencer. Kristen Stewart © Backgrid USA Kristen Stewart © Zuma Press Kristen Stewart © Backgrid USA Kristen Stewart © AGENCE Kristen Stewart © OLIVIER BORDE Kristen Stewart et Robert Pattinson © AGENCE / BESTIMAGE Kristen Stewart © STARMAX Kristen Stewart © AGENCE Kristen Stewart © Action Press Kristen Stewart a réussi à imposer son style rock et glamour sur les tapis rouges. La star assume totalement son goût pour la mode, mais aussi ses pratiques sexuelles parfois très surprenantes. En effet, en 2012, la jeune femme de 30 ans s'est confiée au magazine Vogue UK et a indiqué qu'elle s'est déjà adonnée à une pratique étonnante nommée l'axilisme. Autrement dit, elle a adoré qu'on lui lèche les aisselles durant un acte sexuel. Dans la même interview, Kristen Stewart a indiqué avoir converti son ex-petit ami Robert Pattinson durant leur relation. Elle a révélé avoir un penchant pour les odeurs corporelles de ses partenaires : "Oh mon dieu, je suis tellement amoureuse de mon petit-ami. J'aimerais tant qu'il soit là maintenant. J'aime son odeur. Et il aime la mienne. Il adore lécher mes aisselles. Je ne comprends pas cette idée de se débarrasser des odeurs. De l'odeur de quelqu'un qu'on aime". Kristen Stewart : un début de carrière difficile mais aujourd'hui, elle s'affirme !Au fur et à mesure de sa carrière, Kristen Stewart s'est débarrassée de son image de jeune fille innocente à la recherche de l'amour. Celle qui apparaissait souvent timide et mal dans sa peau, a expliqué que son mal était dû à sa notoriété qu'elle a eu du mal à gérer : "Les gens pensent que c'est facile, parce que vous faites ce que vous aimez et que vous gagnez beaucoup d'argent. Mais vous savez, je ne suis pas aussi décontractée. Parfois, je suis très maladroite avec les gens", avait-elle expliqué en 2012 lors de son interview pour Vogue UK. Aujourd'hui, la jeune femme, en couple avec une femme, est plus que jamais épanouie dans sa vie sentimentale. Côté travail, elle sera bientôt celle qui incarnera l'iconique Lady Di au cinéma, dans un film intitulé Spencer. Kristen Stewart © Backgrid USA Kristen Stewart © Zuma Press Kristen Stewart © Backgrid USA Kristen Stewart © AGENCE Kristen Stewart © OLIVIER BORDE Kristen Stewart et Robert Pattinson © AGENCE / BESTIMAGE Kristen Stewart © STARMAX Kristen Stewart © AGENCE Kristen Stewart © Action Press
19 janvier 2021

Gérald Darmanin accusé de viol : François de Rugy très mal à l'aise face au ministre après une référence sur le consentement

Malaise à l'Assemblée. Ce lundi 18 décembre, alors que François de Rugy, le président de cette commission spéciale, examinait le projet de loi contre "les séparatismes", il s'est adressé au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin afin de lui demander de parler de façon plus distincte dans le micro. "C'est comme pour le consentement, il faut bien exprimer son avis, monsieur le ministre" s'est alors exprimé l'ancien président de l'Assemblée nationale. Une remarque pour le moins surprenante qui pourrait faire écho à l'actualité judiciaire de Gérald Darmanin visé par une plainte pour viol d'une ancienne adhérente de l'UMP, pour des faits présumés qui remonteraient à 2009. Une blague de mauvais goût suivi d'un court moment de blanc qui témoigne de la gêne et malaise palpable au sein de l'Assemblée. François de Rugy tente alors tant bien que mal de se rattraper en précisant : "Vous qui avez été maire, vous savez qu'il faut qu'on entende clairement 'oui'. Et bien là il faut qu'on entende clairement si l'avis est favorable ou défavorable". La séquence, largement partagée sur les réseaux sociaux a beaucoup fait parler les internautes, entre moqueries pour certains et indignation pour d'autres. Certains élus déplorent notamment le fait qu'un élu plaisante au sujet d'un ministre accusé de viol.Beau moment de malaise parlementaire hier à l'Assemblée, quand le président de Rugy a indiqué à Gérald Darmanin qu'il fallait parler plus clairement dans le micro : « C'est comme le consentement, il faut bien exprimer l'avis, monsieur le ministre ».Puis il a sorti les rames... pic.twitter.com/PsjbpoFVig— Pierre Januel (@PJanuel) January 19, 2021 Pique volontaire ou blague maladroite ?Contacté par le HuffPost, François de Rugy a toutefois expliqué que sa remarque ne faisait aucunement référence aux accusations qui planent autour du mari de Rose-Marie Devillers. L'ancien ministre s'est en effet justifié en indiquant que cette touche d'humour faisait en fait référence au texte qui était justement à l'examen, à savoir l'article 17 du projet de loi, qui traite des mariages forcés et du consentement. "Voilà ce à quoi je faisais référence. Ni plus ni moins. Si certains croient pouvoir polémiquer, c'est qu'ils ne s'intéressent pas au texte. Point" a ainsi répliqué l'ancien ministre de la Transition écologique qui avait été contraint de démissionner de son poste en juillet 2019 après avoir été épinglé pour de fastueux dîners donnés aux frais du contribuable. Gérald Darmanin © Stephane Lemouton François de Rugy © Stephane Lemouton François de Rugy © Gwendoline Le Goff Gérald Darmanin © ELYxandro Cegarra Gérald Darmanin © Frédéric Chambert Gérald Darmanin © Eric Tschaen Gérald Darmanin © Jacques Witt François de Rugy © JB Autissier François de Rugy © JB Autissier Gérald Darmanin © Stephane Lemouton Gérald Darmanin © Stephane Lemouton François de Rugy et sa femme Séverine Servat © Stephane Lemouton Malaise à l'Assemblée. Ce lundi 18 décembre, alors que François de Rugy, le président de cette commission spéciale, examinait le projet de loi contre "les séparatismes", il s'est adressé au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin afin de lui demander de parler de façon plus distincte dans le micro. "C'est comme pour le consentement, il faut bien exprimer son avis, monsieur le ministre" s'est alors exprimé l'ancien président de l'Assemblée nationale. Une remarque pour le moins surprenante qui pourrait faire écho à l'actualité judiciaire de Gérald Darmanin visé par une plainte pour viol d'une ancienne adhérente de l'UMP, pour des faits présumés qui remonteraient à 2009. Une blague de mauvais goût suivi d'un court moment de blanc qui témoigne de la gêne et malaise palpable au sein de l'Assemblée. François de Rugy tente alors tant bien que mal de se rattraper en précisant : "Vous qui avez été maire, vous savez qu'il faut qu'on entende clairement 'oui'. Et bien là il faut qu'on entende clairement si l'avis est favorable ou défavorable". La séquence, largement partagée sur les réseaux sociaux a beaucoup fait parler les internautes, entre moqueries pour certains et indignation pour d'autres. Certains élus déplorent notamment le fait qu'un élu plaisante au sujet d'un ministre accusé de viol.Beau moment de malaise parlementaire hier à l'Assemblée, quand le président de Rugy a indiqué à Gérald Darmanin qu'il fallait parler plus clairement dans le micro : « C'est comme le consentement, il faut bien exprimer l'avis, monsieur le ministre ».Puis il a sorti les rames... pic.twitter.com/PsjbpoFVig— Pierre Januel (@PJanuel) January 19, 2021 Pique volontaire ou blague maladroite ?Contacté par le HuffPost, François de Rugy a toutefois expliqué que sa remarque ne faisait aucunement référence aux accusations qui planent autour du mari de Rose-Marie Devillers. L'ancien ministre s'est en effet justifié en indiquant que cette touche d'humour faisait en fait référence au texte qui était justement à l'examen, à savoir l'article 17 du projet de loi, qui traite des mariages forcés et du consentement. "Voilà ce à quoi je faisais référence. Ni plus ni moins. Si certains croient pouvoir polémiquer, c'est qu'ils ne s'intéressent pas au texte. Point" a ainsi répliqué l'ancien ministre de la Transition écologique qui avait été contraint de démissionner de son poste en juillet 2019 après avoir été épinglé pour de fastueux dîners donnés aux frais du contribuable. Gérald Darmanin © Stephane Lemouton François de Rugy © Stephane Lemouton François de Rugy © Gwendoline Le Goff Gérald Darmanin © ELYxandro Cegarra Gérald Darmanin © Frédéric Chambert Gérald Darmanin © Eric Tschaen Gérald Darmanin © Jacques Witt François de Rugy © JB Autissier François de Rugy © JB Autissier Gérald Darmanin © Stephane Lemouton Gérald Darmanin © Stephane Lemouton François de Rugy et sa femme Séverine Servat © Stephane Lemouton
19 janvier 2021

Alain Finkielkraut “naïf” : il s'exprime après avoir été écarté de LCI 

Alain Finkielkraut a énormément fait parler de lui le 11 janvier dernier après une interview accordée à LCI. Son intervention lui a donc valu d'être congédié par LCI : "La direction de la chaîne condamne les propos tenus par Alain Finkielkraut sur son antenne. La chaîne info du Groupe TF1 rappelle qu'elle fait du débat d'idées, argumenté et respectueux, une priorité de sa ligne éditoriale", écrivait la chaîne. Interviewé par le Point ce mardi 19 janvier, il a souhaité s'exprimer sur ce passage. "J'ai deux regrets", dit-il d'abord. "J'ai été naïf en oubliant que les réseaux sociaux font désormais la loi. Et j'ai été égoïste en oubliant que je n'étais pas le seul à porter mon nom", rajoute-t-il. En effet, il a ensuite mentionné sa famille en déclarant : "D'autres que moi qui devraient avoir le droit d'exister par eux-mêmes sont contraints de répondre de ce que la mauvaise foi ambiante appelle mes 'dérapages'. Cela me serre le cœur". Visiblement affecté par ce qu'il fait subir à ses proches, il a affirmé qu'à l'avenir il se "censurera. Non pas pour complaire à la nouvelle mode morale, mais pour ne jamais rien dire qui puisse mettre en difficulté les miens". Invité de LCI le 11 janvier dernier, Alain Finkielkraut était revenu sur l'affaire Olivier Duhamel. Une histoire qui fait beaucoup parler d'elle et que le philosophe et écrivain a souhaité évoquer. Il a cependant tenu des propos qui ne sont pas passés inaperçus. Il a d'abord expliqué que la justice recherche le cas dans sa "singularité". Il déclare ensuite qu'on "a pas les éléments et quand on essaye de le faire, on se demande s'il y a eu consentement ou une forme de réciprocité". Ce à quoi il affirme "on vous tombe immédiatement dessus". David Pujadas, désemparé et surpris par ses propos rappelle une évidence en rétorquant immédiatement : "Parce qu'on parle d'un enfant de 14 ans". Une analyse à laquelle Alain Finkielkraut a souhaité déclarer : "On parle d'un adolescent. Ce n'est pas la même chose. Même pour spécifier le crime, il faut savoir si il y a consentement ou non. Quand vous cherchez la spécificité, on vous accuse de complicité de crime". Il a ensuite précisé qu'Olivier Duhamel a commis "un acte répréhensible. Ce qu'il a fait est très grave, il est inexcusable". Des propos qui ont déclenché une polémique sur les réseaux sociaux.L'Affaire Olivier Duhamel Dans son livre La Familia Grande, publié le 7 janvier dernier aux éditions du Seuil, Camille Kouchner a levé le voile sur une sombre période de son adolescence en dénonçant l'inceste subit par son frère jumeau. Elle a ouvertement accusé son beau-père, Olivier Duhamel d'avoir abusé de "Victor" (le prénom a été changé dans le livre) alors qu'il avait seulement 14 ans. Elle a créé la stupéfaction avec des révélations plus choquantes les unes que les autres dont le fait que sa mère, Evelyne Pisier, a toujours nié les faits. "Elle savait très bien ce qu'elle avait fait à ses enfants et ça l'a tuée" a affirmé la juriste lors d'une interview accordée à La Grande Librairie sur France 5 le 13 janvier dernier. Alain Finkielkraut © COADIC GUIREC Alain Finkielkraut © LCI Alain Finkielkraut © LCI Alain Finkielkraut © LCI Alain Finkielkraut © Giancarlo Gorassini Alain Finkielkraut © Giancarlo Gorassini Alain Finkielkraut © CEDRIC PERRIN Alain Finkielkraut © CEDRIC PERRIN Alain Finkielkraut © Christophe Clovis Alain Finkielkraut © Agence Alain Finkielkraut © Panoramic Olivier Duhamel © COADIC GUIREC Alain Finkielkraut a énormément fait parler de lui le 11 janvier dernier après une interview accordée à LCI. Son intervention lui a donc valu d'être congédié par LCI : "La direction de la chaîne condamne les propos tenus par Alain Finkielkraut sur son antenne. La chaîne info du Groupe TF1 rappelle qu'elle fait du débat d'idées, argumenté et respectueux, une priorité de sa ligne éditoriale", écrivait la chaîne. Interviewé par le Point ce mardi 19 janvier, il a souhaité s'exprimer sur ce passage. "J'ai deux regrets", dit-il d'abord. "J'ai été naïf en oubliant que les réseaux sociaux font désormais la loi. Et j'ai été égoïste en oubliant que je n'étais pas le seul à porter mon nom", rajoute-t-il. En effet, il a ensuite mentionné sa famille en déclarant : "D'autres que moi qui devraient avoir le droit d'exister par eux-mêmes sont contraints de répondre de ce que la mauvaise foi ambiante appelle mes 'dérapages'. Cela me serre le cœur". Visiblement affecté par ce qu'il fait subir à ses proches, il a affirmé qu'à l'avenir il se "censurera. Non pas pour complaire à la nouvelle mode morale, mais pour ne jamais rien dire qui puisse mettre en difficulté les miens". Invité de LCI le 11 janvier dernier, Alain Finkielkraut était revenu sur l'affaire Olivier Duhamel. Une histoire qui fait beaucoup parler d'elle et que le philosophe et écrivain a souhaité évoquer. Il a cependant tenu des propos qui ne sont pas passés inaperçus. Il a d'abord expliqué que la justice recherche le cas dans sa "singularité". Il déclare ensuite qu'on "a pas les éléments et quand on essaye de le faire, on se demande s'il y a eu consentement ou une forme de réciprocité". Ce à quoi il affirme "on vous tombe immédiatement dessus". David Pujadas, désemparé et surpris par ses propos rappelle une évidence en rétorquant immédiatement : "Parce qu'on parle d'un enfant de 14 ans". Une analyse à laquelle Alain Finkielkraut a souhaité déclarer : "On parle d'un adolescent. Ce n'est pas la même chose. Même pour spécifier le crime, il faut savoir si il y a consentement ou non. Quand vous cherchez la spécificité, on vous accuse de complicité de crime". Il a ensuite précisé qu'Olivier Duhamel a commis "un acte répréhensible. Ce qu'il a fait est très grave, il est inexcusable". Des propos qui ont déclenché une polémique sur les réseaux sociaux.L'Affaire Olivier Duhamel Dans son livre La Familia Grande, publié le 7 janvier dernier aux éditions du Seuil, Camille Kouchner a levé le voile sur une sombre période de son adolescence en dénonçant l'inceste subit par son frère jumeau. Elle a ouvertement accusé son beau-père, Olivier Duhamel d'avoir abusé de "Victor" (le prénom a été changé dans le livre) alors qu'il avait seulement 14 ans. Elle a créé la stupéfaction avec des révélations plus choquantes les unes que les autres dont le fait que sa mère, Evelyne Pisier, a toujours nié les faits. "Elle savait très bien ce qu'elle avait fait à ses enfants et ça l'a tuée" a affirmé la juriste lors d'une interview accordée à La Grande Librairie sur France 5 le 13 janvier dernier. Alain Finkielkraut © COADIC GUIREC Alain Finkielkraut © LCI Alain Finkielkraut © LCI Alain Finkielkraut © LCI Alain Finkielkraut © Giancarlo Gorassini Alain Finkielkraut © Giancarlo Gorassini Alain Finkielkraut © CEDRIC PERRIN Alain Finkielkraut © CEDRIC PERRIN Alain Finkielkraut © Christophe Clovis Alain Finkielkraut © Agence Alain Finkielkraut © Panoramic Olivier Duhamel © COADIC GUIREC
19 janvier 2021

Jessica Thivenin (Les Marseillais) : quelles opérations de chirurgie esthétique a-t-elle fait ?

Au fil des années, Jessica Thivenin s'est métamorphosée. Ce n'est plus un secret, elle a eu recours à plusieurs opérations de chirurgie esthétique car très complexée par son physique. La candidate de télé-réalité, découverte dans Les Marseillais à Rio en janvier 2014, a toujours osé aborder le sujet avec ses fans. Ainsi, elle n'a pas hésité à dire qu'elle était passée sous le bistouri de nombreuses fois. En effet, la maman de Maylone a eu recours à une augmentation mammaire, elle s'est fait refaire le menton, le nez, les lèvres et, plus récemment, elle a augmenté le volume de ses fessiers.La dernière opération en date a été l'une des "plus dures interventions" pour la femme de Thibault Garcia, comme elle l'avait elle-même fait savoir une fois sortie du bloc opératoire. Elle avait indiqué : "Je ne vais pas vous mentir, c'est hyper douloureux. Ça va qu'ils me donnent des médicaments, mais c'est vraiment hyper douloureux, je ne pensais pas autant !".Jessica Thivenin : cette opération qu'elle regrette La candidate de télé-réalité est plus ou moins fière des résultats mais, en mai dernier, elle a avoué regretter l'une de ses opérations. Il s'agit de l'augmentation mammaire, comme elle l'avait fait savoir sur les réseaux sociaux. "Faites d'abord un enfant et ensuite, faites l'opération si vous en avez vraiment envie. (...) Quand ils ont dégonflé après l'accouchement, ça m'a fait des vergetures. J'en ai plein et mes seins sont moins bien qu'avant", avait-elle expliqué. Elle avait ensuite conseillé à ses abonnés de ne pas opter pour un grand bonnet comme elle a pu le faire. "Parce que si vous faites XXL comme moi, c'est une bêtise et ce sera plus compliqué pour la suite." Elle a donc comme objectif futur de se refaire la poitrine, une fois ses grossesses terminées pour, dit-elle, "réparer les dégâts". Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Thibault Garcia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Maylone © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin, Thibault Garcia et Maylone © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Maylone © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Thibault Garcia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Thibault Garcia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Au fil des années, Jessica Thivenin s'est métamorphosée. Ce n'est plus un secret, elle a eu recours à plusieurs opérations de chirurgie esthétique car très complexée par son physique. La candidate de télé-réalité, découverte dans Les Marseillais à Rio en janvier 2014, a toujours osé aborder le sujet avec ses fans. Ainsi, elle n'a pas hésité à dire qu'elle était passée sous le bistouri de nombreuses fois. En effet, la maman de Maylone a eu recours à une augmentation mammaire, elle s'est fait refaire le menton, le nez, les lèvres et, plus récemment, elle a augmenté le volume de ses fessiers.La dernière opération en date a été l'une des "plus dures interventions" pour la femme de Thibault Garcia, comme elle l'avait elle-même fait savoir une fois sortie du bloc opératoire. Elle avait indiqué : "Je ne vais pas vous mentir, c'est hyper douloureux. Ça va qu'ils me donnent des médicaments, mais c'est vraiment hyper douloureux, je ne pensais pas autant !".Jessica Thivenin : cette opération qu'elle regrette La candidate de télé-réalité est plus ou moins fière des résultats mais, en mai dernier, elle a avoué regretter l'une de ses opérations. Il s'agit de l'augmentation mammaire, comme elle l'avait fait savoir sur les réseaux sociaux. "Faites d'abord un enfant et ensuite, faites l'opération si vous en avez vraiment envie. (...) Quand ils ont dégonflé après l'accouchement, ça m'a fait des vergetures. J'en ai plein et mes seins sont moins bien qu'avant", avait-elle expliqué. Elle avait ensuite conseillé à ses abonnés de ne pas opter pour un grand bonnet comme elle a pu le faire. "Parce que si vous faites XXL comme moi, c'est une bêtise et ce sera plus compliqué pour la suite." Elle a donc comme objectif futur de se refaire la poitrine, une fois ses grossesses terminées pour, dit-elle, "réparer les dégâts". Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Thibault Garcia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Maylone © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin, Thibault Garcia et Maylone © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Maylone © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Thibault Garcia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram Jessica Thivenin et Thibault Garcia © Instagram Jessica Thivenin © Instagram
19 janvier 2021

Mort de Marielle de Sarnez : Emmanuel Macron était-il présent ?

Présent en toute discrétion. Emmanuel Macron faisait partie des nombreuses personnalités politiques à être venues rendre hommage une dernière fois à Marielle de Sarnez. Les obsèques de la députée MoDem, morte le 13 janvier des suites d'une leucémie foudroyante, ont eu lieu ce lundi 18 janvier, en l'église Saint-Sulpice dans le sixième arrondissement de la capitale. Le chef de l'État a donc tenu à être présent pour un dernier adieu à celle qui a été sa ministre des Affaires européennes pendant un petit mois au tout début de son mandat. D'après les informations de Gala, c'est incognito, en échappant à tous les objectifs des caméras, que le Président a pu se glisser dans la foule de politiques qui avaient fait le déplacement. Le mari de Brigitte Macron était au côté de François Bayrou, son Haut commissaire au plan, tout au long de la cérémonie, d'après nos confrères. A noter que Jean Castex était lui aussi présent à l'église Saint-Sulpice ce lundi après-midi selon Le Parisien.Un rendez-vous fort, où régnait l'émotion et où on a également pu apercevoir d'anciens ministres à l'instar d'Edouard Philippe, ou de Bernard Cazeneuve mais aussi la maire de Paris, Anne Hidalgo ou encore la présidente du conseil régional d'Île-de-France, Valérie Pécresse. La preuve que Marielle de Sarnez était une personnalité politique très aimée.Marielle de Sarnez, le bras droit de François BayrouTout au long de sa carrière, c'est avec son bras droit François Bayrou que Marielle de Sarnez a avancé. C'est dans les années 1970 que l'ex femmme de Philippe Augier a croisé le chemin du fondateur du MoDem. En 1989, devenu délégué général puis président de l'Union pour la démocratie française, François Bayrou a nommé Marielle de Sarnez comme adjointe. Elle l'a ensuite suivi comme directrice de cabinet au ministère de l'éducation nationale.C'est encore elle qui a joué un rôle prédominant dans sa course malheureuse à la présidentielle, en 2007. De 1999 à 2017, Marielle de Sarnez a siégé au Parlement européen avant de se rallier, comme François Bayrou, à Emmanuel Macron. Lorsque le président a intégré l'Elysée, le président du MoDem a été nommé garde des Sceaux et sa comparse, ministre des affaires européennes. C'est d'ailleurs François Bayrou qui avait annoncé la mort de son amie par le biais de compte Twitter : "Mercredi 13 janvier 2021. Voici le jour en trop. Marielle, si talentueuse et si courageuse, Marielle de Sarnez vient de partir. Notre chagrin est immense", avait écrit l'homme politique très attristé. Emmanuel Macron © Nasser Berzane Les obsèques de Marielle de Sarnez © Christophe Clovis Anne Hidalgo © JB Autissier François Bayrou © Christophe Clovis François Bayrou © Christophe Clovis Bernard Cazeneuve © AGENCE Marielle de Sarnez, Edouard Philippe, Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian © Etienne Laurent Marielle de Sarnez © Etienne Laurent Marielle de Sarnez © Stephane Lemouton Marielle de Sarnez © Philippe Sterc Marielle de Sarnez © Stephane Lemouton Marielle de Sarnez et François Bayrou © Philippe Sterc Présent en toute discrétion. Emmanuel Macron faisait partie des nombreuses personnalités politiques à être venues rendre hommage une dernière fois à Marielle de Sarnez. Les obsèques de la députée MoDem, morte le 13 janvier des suites d'une leucémie foudroyante, ont eu lieu ce lundi 18 janvier, en l'église Saint-Sulpice dans le sixième arrondissement de la capitale. Le chef de l'État a donc tenu à être présent pour un dernier adieu à celle qui a été sa ministre des Affaires européennes pendant un petit mois au tout début de son mandat. D'après les informations de Gala, c'est incognito, en échappant à tous les objectifs des caméras, que le Président a pu se glisser dans la foule de politiques qui avaient fait le déplacement. Le mari de Brigitte Macron était au côté de François Bayrou, son Haut commissaire au plan, tout au long de la cérémonie, d'après nos confrères. A noter que Jean Castex était lui aussi présent à l'église Saint-Sulpice ce lundi après-midi selon Le Parisien.Un rendez-vous fort, où régnait l'émotion et où on a également pu apercevoir d'anciens ministres à l'instar d'Edouard Philippe, ou de Bernard Cazeneuve mais aussi la maire de Paris, Anne Hidalgo ou encore la présidente du conseil régional d'Île-de-France, Valérie Pécresse. La preuve que Marielle de Sarnez était une personnalité politique très aimée.Marielle de Sarnez, le bras droit de François BayrouTout au long de sa carrière, c'est avec son bras droit François Bayrou que Marielle de Sarnez a avancé. C'est dans les années 1970 que l'ex femmme de Philippe Augier a croisé le chemin du fondateur du MoDem. En 1989, devenu délégué général puis président de l'Union pour la démocratie française, François Bayrou a nommé Marielle de Sarnez comme adjointe. Elle l'a ensuite suivi comme directrice de cabinet au ministère de l'éducation nationale.C'est encore elle qui a joué un rôle prédominant dans sa course malheureuse à la présidentielle, en 2007. De 1999 à 2017, Marielle de Sarnez a siégé au Parlement européen avant de se rallier, comme François Bayrou, à Emmanuel Macron. Lorsque le président a intégré l'Elysée, le président du MoDem a été nommé garde des Sceaux et sa comparse, ministre des affaires européennes. C'est d'ailleurs François Bayrou qui avait annoncé la mort de son amie par le biais de compte Twitter : "Mercredi 13 janvier 2021. Voici le jour en trop. Marielle, si talentueuse et si courageuse, Marielle de Sarnez vient de partir. Notre chagrin est immense", avait écrit l'homme politique très attristé. Emmanuel Macron © Nasser Berzane Les obsèques de Marielle de Sarnez © Christophe Clovis Anne Hidalgo © JB Autissier François Bayrou © Christophe Clovis François Bayrou © Christophe Clovis Bernard Cazeneuve © AGENCE Marielle de Sarnez, Edouard Philippe, Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian © Etienne Laurent Marielle de Sarnez © Etienne Laurent Marielle de Sarnez © Stephane Lemouton Marielle de Sarnez © Philippe Sterc Marielle de Sarnez © Stephane Lemouton Marielle de Sarnez et François Bayrou © Philippe Sterc
19 janvier 2021

Kim Kardashian, Will Smith, Miley Cyrus... Ces stars qui ont avoué avoir fait l'amour dans un lieu improbable

Si aujourd'hui, Kim Kardashian et Kanye West sont en pleine procédure de divorce, le couple a eu le temps d'explorer plusieurs expériences sexuelles originales avant d'en arriver-là. Les deux célébrités ont par exemple, déjà fait l'amour en extérieur. "Pour tout vous dire, je suis déjà venu sur les rives de l'Arno avec Kim l'année dernière. Juste tous les deux, incognito. Je pense que c'est là que notre fille North a été conçue, ici parmi les chefs-d'oeuvre de la Renaissance", a avoué le rappeur Kanye West lors d'une interview en 2014 pour le quotidien florentin La Nazione.Will Smith et Jada Pinkett Smith quant à eux, on senti une envie irrépressible dans leur limousine, sur le chemin des Oscars ! "Quand vous avez trois enfants, vous devez saisir les occasions qui se présentent, Will a commencé à me regarder de cette façon qui me rend folle. Nous avons commencé à nous embrasser passionnément, et après, eh bien, disons simplement que nous avons raté le tapis rouge et que je me suis retrouvée presque sans maquillage", a-t-elle confié au magazine Shape en 2009. Comme eux, d'autres stars (à retrouver dans le diaporama) comme Jennifer Lopez, Janet Jackson ou encore Brad Pitt ont aussi avoué avoir fait l'amour dans un lieu improbable !Chrissy Teigen et Miley Cyrus : elles n'ont peur de rien !Chrissy Teigen et John Legend sont vraiment doués dans la catégorie "faire l'amour dans un lieu improbable". En effet, le chanteur et le mannequin ont avoué l'avoir fait dans l'avion, dans leur cuisine, et même à la Maison Blanche ! Liam Hemsworth et Miley Cyrus de leur côté, n'ont peur de rien. À l'époque où ils sortaient ensemble, le couple s'est lâché sous une table de l'after party des Oscars ! Ils n'ont vraiment pas pu attendre. Kim Kardashian et son mari Kanye West © Backgrid USA Janet Jackson © CPA Bryan Cranston © FAMEFLYNET Miranda Kerr © STARMAX Liam Hemsworth et Miley Cyrus © Backgrid USA Margot Robbie © Backgrid Australia Chris Brown © Backgrid USA Jennifer Lopez © Chris Delmas / Bestimage Chrissy Teigen et son mari John Legend © Backgrid UK/ Bestimage T.I et sa femme Tiny © Backgrid USA Will Smith avec sa femme Jada Pinkett Smith © Agence / Bestimage Marianne James © Romuald Meigneux Orlando Bloom © Agence / Bestimage Fauve Hautot © Pierre Perusseau / Bestimage Caroline Ithurbide © Marc-Ausset Lacroix - Pierre Perusseau / Bestimage Robbie Williams © API Brad Pitt © Backgrid USA / Bestimage Liam Neeson © Backgrid USA Charlie Sheen © Backgrid USA Johnny Depp © Backgrid UK Zoe Saldana © Backgrid USA Si aujourd'hui, Kim Kardashian et Kanye West sont en pleine procédure de divorce, le couple a eu le temps d'explorer plusieurs expériences sexuelles originales avant d'en arriver-là. Les deux célébrités ont par exemple, déjà fait l'amour en extérieur. "Pour tout vous dire, je suis déjà venu sur les rives de l'Arno avec Kim l'année dernière. Juste tous les deux, incognito. Je pense que c'est là que notre fille North a été conçue, ici parmi les chefs-d'oeuvre de la Renaissance", a avoué le rappeur Kanye West lors d'une interview en 2014 pour le quotidien florentin La Nazione.Will Smith et Jada Pinkett Smith quant à eux, on senti une envie irrépressible dans leur limousine, sur le chemin des Oscars ! "Quand vous avez trois enfants, vous devez saisir les occasions qui se présentent, Will a commencé à me regarder de cette façon qui me rend folle. Nous avons commencé à nous embrasser passionnément, et après, eh bien, disons simplement que nous avons raté le tapis rouge et que je me suis retrouvée presque sans maquillage", a-t-elle confié au magazine Shape en 2009. Comme eux, d'autres stars (à retrouver dans le diaporama) comme Jennifer Lopez, Janet Jackson ou encore Brad Pitt ont aussi avoué avoir fait l'amour dans un lieu improbable !Chrissy Teigen et Miley Cyrus : elles n'ont peur de rien !Chrissy Teigen et John Legend sont vraiment doués dans la catégorie "faire l'amour dans un lieu improbable". En effet, le chanteur et le mannequin ont avoué l'avoir fait dans l'avion, dans leur cuisine, et même à la Maison Blanche ! Liam Hemsworth et Miley Cyrus de leur côté, n'ont peur de rien. À l'époque où ils sortaient ensemble, le couple s'est lâché sous une table de l'after party des Oscars ! Ils n'ont vraiment pas pu attendre. Kim Kardashian et son mari Kanye West © Backgrid USA Janet Jackson © CPA Bryan Cranston © FAMEFLYNET Miranda Kerr © STARMAX Liam Hemsworth et Miley Cyrus © Backgrid USA Margot Robbie © Backgrid Australia Chris Brown © Backgrid USA Jennifer Lopez © Chris Delmas / Bestimage Chrissy Teigen et son mari John Legend © Backgrid UK/ Bestimage T.I et sa femme Tiny © Backgrid USA Will Smith avec sa femme Jada Pinkett Smith © Agence / Bestimage Marianne James © Romuald Meigneux Orlando Bloom © Agence / Bestimage Fauve Hautot © Pierre Perusseau / Bestimage Caroline Ithurbide © Marc-Ausset Lacroix - Pierre Perusseau / Bestimage Robbie Williams © API Brad Pitt © Backgrid USA / Bestimage Liam Neeson © Backgrid USA Charlie Sheen © Backgrid USA Johnny Depp © Backgrid UK Zoe Saldana © Backgrid USA
19 janvier 2021

David Mora papa d'une petite fille pour la première fois

Après la fiction, la réalité... Dans Scènes de ménages, David Mora interprète Fabien, le papa de la petite Chloé. Tout comme son personnage, le comédien est devenu papa pour la première fois. Sa compagne, Davina Vigné, a donné naissance à une petite fille au début du mois de janvier 2021. C'est David Mora lui-même qui a annoncé l'heureux événement ce mardi 19 janvier, lors de la conférence de presse de la série Escape, dans laquelle il joue. "Je suis papa. C'est assez dingue et c'est tout neuf. Je découvre comme tous les pères qui ont eu un premier enfant... J'ai encore des lacunes car je découvre tout", a-t-il révélé, avant d'ajouter avec humour : "Mais je vais regarder des tutos et faire une formation !"Si David Mora fait rire des millions de téléspectateurs sur M6 tous les soirs, il ne manque pas d'humour dans la vraie vie non plus. Le comédien de 38 ans avait annoncé la grossesse de sa chérie dans une vidéo hilarante postée sur Instagram, en août dernier. En vacances, la future maman et la star de Scènes de ménages avaient imaginé une interview pour "Ventre Plat Magazine". Puis, Davida Vigné avait posté quelques jours plus tard sur ses réseaux sociaux une photo d'elle avec son baby bump : "On a une bonne nouvelle à vous annoncer... le ventre plat c'est has been !", avait-elle écrit en légende.David Mora en couple avec une comédienneDavid Mora fait en sorte d'être discret quant à sa vie intime et privée. Tout comme son compagnon, Davina Vigné aussi est comédienne ! La jeune femme âgée de 34 ans est apparue dans le film Le Baltringue de Vincent Lagaf en 2008, ainsi que dans le clip No one is better, du film Fractures sorti en 2018. Davina Vigné est aussi apparue dans plusieurs publicités diffusées sur les réseaux sociaux. Si le jeune papa doit se familiariser avec les couches et les biberons, Davina Giné elle est déjà maman d'un garçon, adolescent, né d'une précédente union. David Mora et Davina Vigné © Instagram David Mora © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné © Instagram Anne-Élisabeth Blateau et David Mora © Instagram David Mora © Instagram Après la fiction, la réalité... Dans Scènes de ménages, David Mora interprète Fabien, le papa de la petite Chloé. Tout comme son personnage, le comédien est devenu papa pour la première fois. Sa compagne, Davina Vigné, a donné naissance à une petite fille au début du mois de janvier 2021. C'est David Mora lui-même qui a annoncé l'heureux événement ce mardi 19 janvier, lors de la conférence de presse de la série Escape, dans laquelle il joue. "Je suis papa. C'est assez dingue et c'est tout neuf. Je découvre comme tous les pères qui ont eu un premier enfant... J'ai encore des lacunes car je découvre tout", a-t-il révélé, avant d'ajouter avec humour : "Mais je vais regarder des tutos et faire une formation !"Si David Mora fait rire des millions de téléspectateurs sur M6 tous les soirs, il ne manque pas d'humour dans la vraie vie non plus. Le comédien de 38 ans avait annoncé la grossesse de sa chérie dans une vidéo hilarante postée sur Instagram, en août dernier. En vacances, la future maman et la star de Scènes de ménages avaient imaginé une interview pour "Ventre Plat Magazine". Puis, Davida Vigné avait posté quelques jours plus tard sur ses réseaux sociaux une photo d'elle avec son baby bump : "On a une bonne nouvelle à vous annoncer... le ventre plat c'est has been !", avait-elle écrit en légende.David Mora en couple avec une comédienneDavid Mora fait en sorte d'être discret quant à sa vie intime et privée. Tout comme son compagnon, Davina Vigné aussi est comédienne ! La jeune femme âgée de 34 ans est apparue dans le film Le Baltringue de Vincent Lagaf en 2008, ainsi que dans le clip No one is better, du film Fractures sorti en 2018. Davina Vigné est aussi apparue dans plusieurs publicités diffusées sur les réseaux sociaux. Si le jeune papa doit se familiariser avec les couches et les biberons, Davina Giné elle est déjà maman d'un garçon, adolescent, né d'une précédente union. David Mora et Davina Vigné © Instagram David Mora © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné et David Mora © Instagram Davina Vigné © Instagram Anne-Élisabeth Blateau et David Mora © Instagram David Mora © Instagram
19 janvier 2021

Catherine Rich, veuve de Claude Rich, est morte à l'âge de 88 ans

Lundi 18 janvier 2021, Catherine Rich s'est éteinte. La nouvelle a été annoncée par sa fille Delphine sur sa page Facebook, en légende d'une photo de l'actrice. "Maman, la douce et tendre Catherine s'est envolée hier au pays des anges...", a-t-elle écrit. Elle a également annoncé à l'Agence France-Presse, dont les propos ont été rapportés par Le Point, qu'elle a rendu son dernier souffle à l'hôpital Bichat où elle avait été admise après un malaise. Elle a précisé que son décès n'était pas lié à la Covid-19.Ses obsèques se tiendront vendredi 22 janvier à 15 heures, à l'église Saint-Pierre-Saint-Paul d'Orgeval dans les Yvelines. C'est à ce même endroit que s'étaient tenues celles de son époux, Claude Rich, le 26 juillet 2017. L'acteur s'est éteint à l'âge de 88 ans après avoir perdu son combat contre une longue maladie.La belle carrière de Catherine Rich Catherine Rich a débuté au cinéma, en 1962 : son premier rôle fut celui d'Elsa Braun dans La Chambre ardente. Puis elle a été vue dans six autres films : Les Compagnons de la marguerite (1967), Le Temps de mourir (1970), Le Seuil du vide (1974), Va voir maman, papa travaille (1978), Capitaine Conan (1996), Bancs publics (2009). Mais c'est principalement sur les planches qu'elle a brillé. En effet, elle a joué dans pas moins de 27 pièces de théâtre. Sa première au théâtre fut en 1970 dans Un jour dans la mort au théâtre de la Gaîté-Montparnasse, la dernière en 2016 dans L'impresario de Smyrne au théâtre Montansier avant de partir en tournée.La persévérance de Catherine Rich apayé puisqu'elle a été nommée à plusieurs reprises aux Molières. En 1989 pour son second rôle pour La Vraie Vie, en 1991 pour son second rôle pour La Dame de chez Maxim, en 1994 pour avoir joué dans Quand elle dansait, en 2001 pour L'Homme du hasard et en 2004 pour Le Sénateur Fox. Claude et Catherine Rich © COADIC GUIREC Catherine Rich et sa fille Delphine © OLIVIER BORDE Claude et Catherine Rich © BORDE-JACOVIDES Claude et Catherine Rich © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © VEEREN Claude Rich © VEEREN Catherine Rich © AGENCE Claude et Catherine Rich © RINDOFF-GUIREC Catherine Rich © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © Guillaume Gaffiot Catherine Rich © COADIC GUIREC Catherine Rich et Pierre Mondy © Guillaume Gaffiot Claude et Catherine Rich © Guillaume Gaffiot Claude et Catherine Rich © COADIC GUIREC Catherine Rich © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © RINDOFF-GUIREC Catherine Rich et Philipe Noiret © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © RINDOFF-GARCIA Lundi 18 janvier 2021, Catherine Rich s'est éteinte. La nouvelle a été annoncée par sa fille Delphine sur sa page Facebook, en légende d'une photo de l'actrice. "Maman, la douce et tendre Catherine s'est envolée hier au pays des anges...", a-t-elle écrit. Elle a également annoncé à l'Agence France-Presse, dont les propos ont été rapportés par Le Point, qu'elle a rendu son dernier souffle à l'hôpital Bichat où elle avait été admise après un malaise. Elle a précisé que son décès n'était pas lié à la Covid-19.Ses obsèques se tiendront vendredi 22 janvier à 15 heures, à l'église Saint-Pierre-Saint-Paul d'Orgeval dans les Yvelines. C'est à ce même endroit que s'étaient tenues celles de son époux, Claude Rich, le 26 juillet 2017. L'acteur s'est éteint à l'âge de 88 ans après avoir perdu son combat contre une longue maladie.La belle carrière de Catherine Rich Catherine Rich a débuté au cinéma, en 1962 : son premier rôle fut celui d'Elsa Braun dans La Chambre ardente. Puis elle a été vue dans six autres films : Les Compagnons de la marguerite (1967), Le Temps de mourir (1970), Le Seuil du vide (1974), Va voir maman, papa travaille (1978), Capitaine Conan (1996), Bancs publics (2009). Mais c'est principalement sur les planches qu'elle a brillé. En effet, elle a joué dans pas moins de 27 pièces de théâtre. Sa première au théâtre fut en 1970 dans Un jour dans la mort au théâtre de la Gaîté-Montparnasse, la dernière en 2016 dans L'impresario de Smyrne au théâtre Montansier avant de partir en tournée.La persévérance de Catherine Rich apayé puisqu'elle a été nommée à plusieurs reprises aux Molières. En 1989 pour son second rôle pour La Vraie Vie, en 1991 pour son second rôle pour La Dame de chez Maxim, en 1994 pour avoir joué dans Quand elle dansait, en 2001 pour L'Homme du hasard et en 2004 pour Le Sénateur Fox. Claude et Catherine Rich © COADIC GUIREC Catherine Rich et sa fille Delphine © OLIVIER BORDE Claude et Catherine Rich © BORDE-JACOVIDES Claude et Catherine Rich © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © VEEREN Claude Rich © VEEREN Catherine Rich © AGENCE Claude et Catherine Rich © RINDOFF-GUIREC Catherine Rich © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © Guillaume Gaffiot Catherine Rich © COADIC GUIREC Catherine Rich et Pierre Mondy © Guillaume Gaffiot Claude et Catherine Rich © Guillaume Gaffiot Claude et Catherine Rich © COADIC GUIREC Catherine Rich © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © RINDOFF-GUIREC Catherine Rich et Philipe Noiret © COADIC GUIREC Claude et Catherine Rich © RINDOFF-GARCIA
19 janvier 2021

Joe Biden : quelles stars seront présentes à son investiture ?

Vainqueur de l'élection présidentielle américaine en décembre dernier, Joe Biden deviendra officiellement le président des États-Unis ce mercredi 20 janvier lors de son investiture. Celle-ci aura lieu dans une ville de Washington vide et barricadée, en raison de la pandémie de Covid-19 mais également des événements qui ont eu lieu au Capitole le 7 janvier. Après avoir rendu hommage aux américains morts du Covid, Joe Biden et Kamala Harris prêteront serment devant le Capitole comme le veut la tradition. Après un discours du nouveau président,Lady Gaga chantera l'hymne américain avant que Jennifer Lopez n'entre en scène pour un show dont les détails n'ont pas encore été dévoilés.Bruce Springsteen, Justin Timberlake et bien d'autres au programmeAlors que lors des autres investitures, le fête se poursuivait dans la soirée à Washington, le Covid a obligé les organisateurs à s'adapter. Les festivités auront donc lieu à la télévision dans une émission nommée "Celebrating America" présentée par Tom Hanks. Diffusée en direct à la télévision et sur internet, cette émission verra apparaître de nombreuses américaines comme l'acteur Lin Manuel Miranda et l'ancien basketteur Kareem Abdul-Jabbar. Les actrices Kerry Washington et Eva Longoria auront le rôle d'introduire au public les nombreux invités qui se produiront comme Bruce Springsteen, Jon Bon Jovi, les Foo Fighters, John Legend, Justin Timberlake ou encore Demi Lovato. Un line-up qui ferait rougir n'importe quel festival !Donald et Melania Trump grands absentsSi les anciens présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton seront bien présents avec leurs compagnes respectives pendant la cérémonie d'investiture, Donald et Melania Trump seront à ce moment-là dans leur résidence de Floride où ils vont désormais vivre. Alors qu'il refuse toujours de reconnaître sa défaite lors de l'élection présidentielle, Donald Trump a décidé de ne pas suivre les traditions qui entourent d'habitude la transition entre deux présidents. Melania Trump n'a pas non plus respecté la tradition qui invite la Première dame à prendre le thé à la Maison Blanche avec sa successeur. Lady Gaga © Backgrid USA Justin Timberlake © Backgrid USA Foo Fighters © Backgrid USA Tom Hanks © Zuma Press Lin-Manuel Miranda © Backgrid USA Bruce Springsteen © PacificPressAgency John Legend © Backgrid USA Demi Lovato © E! Entertainment Jennifer Lopez © Backgrid USA Vainqueur de l'élection présidentielle américaine en décembre dernier, Joe Biden deviendra officiellement le président des États-Unis ce mercredi 20 janvier lors de son investiture. Celle-ci aura lieu dans une ville de Washington vide et barricadée, en raison de la pandémie de Covid-19 mais également des événements qui ont eu lieu au Capitole le 7 janvier. Après avoir rendu hommage aux américains morts du Covid, Joe Biden et Kamala Harris prêteront serment devant le Capitole comme le veut la tradition. Après un discours du nouveau président,Lady Gaga chantera l'hymne américain avant que Jennifer Lopez n'entre en scène pour un show dont les détails n'ont pas encore été dévoilés.Bruce Springsteen, Justin Timberlake et bien d'autres au programmeAlors que lors des autres investitures, le fête se poursuivait dans la soirée à Washington, le Covid a obligé les organisateurs à s'adapter. Les festivités auront donc lieu à la télévision dans une émission nommée "Celebrating America" présentée par Tom Hanks. Diffusée en direct à la télévision et sur internet, cette émission verra apparaître de nombreuses américaines comme l'acteur Lin Manuel Miranda et l'ancien basketteur Kareem Abdul-Jabbar. Les actrices Kerry Washington et Eva Longoria auront le rôle d'introduire au public les nombreux invités qui se produiront comme Bruce Springsteen, Jon Bon Jovi, les Foo Fighters, John Legend, Justin Timberlake ou encore Demi Lovato. Un line-up qui ferait rougir n'importe quel festival !Donald et Melania Trump grands absentsSi les anciens présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton seront bien présents avec leurs compagnes respectives pendant la cérémonie d'investiture, Donald et Melania Trump seront à ce moment-là dans leur résidence de Floride où ils vont désormais vivre. Alors qu'il refuse toujours de reconnaître sa défaite lors de l'élection présidentielle, Donald Trump a décidé de ne pas suivre les traditions qui entourent d'habitude la transition entre deux présidents. Melania Trump n'a pas non plus respecté la tradition qui invite la Première dame à prendre le thé à la Maison Blanche avec sa successeur. Lady Gaga © Backgrid USA Justin Timberlake © Backgrid USA Foo Fighters © Backgrid USA Tom Hanks © Zuma Press Lin-Manuel Miranda © Backgrid USA Bruce Springsteen © PacificPressAgency John Legend © Backgrid USA Demi Lovato © E! Entertainment Jennifer Lopez © Backgrid USA
19 janvier 2021

Jean-Pierre Bacri : Antoine de Caunes apprend la mort de l'acteur en plein direct

Il ne s'attendait pas à apprendre la triste nouvelle en direct. Ce lundi 18 janvier, Antoine de Caunes était en train de présenter son émission Popopop sur France Inter lorsqu'il a appris la disparition de Jean-Pierre Bacri, mort des suites d'un cancer à l'âge de 69 ans. C'est pris de court et choqué par cette "nouvelle atterrante" que l'animateur a informé ses auditeurs du décès du plus célèbre des bougons du cinéma français. "Une de plus, dans ce début 2021 qui s'annonce aussi comme une bonne année de merde" a même lâché l'ancien présentateur du Grand Journal à l'antenne.Antoine de Caunes était juste avant en pleine interview de son invité, Mister V, qui s'est lui aussi montré particulièrement touché par cette annonce. Le chanteur et comédien qui a eu la chance de jouer avec Jean-Pierre Bacri dans le film d'Agnès Jaoui Place publique sorti en 2018 a tenu lui aussi à rendre hommage à l'acteur. "J'avais eu l'occasion de passer de bons moments avec lui sur le tournage. C'est quelqu'un de très généreux avec une richesse intérieure forte, incroyable. Il partageait beaucoup avec moi, il me donnait beaucoup de conseils" s'est remémoré celui qui a fait ses débuts sur Youtube en tant que vidéaste. Mister V s'est également souvenu de la bienveillance de Jean-Pierre Bacri : "(Il avait) envie que l'on fasse la meilleure scène possible". "Il faisait en sorte que chacun apporte sa pierre à l'édifice. C'est pour ça qu'il avait autant de succès, je pense" a-t-il confié à Antoine de Caunes.Pluie d'hommages pour Jean-Pierre BacriDepuis l'annonce de son décès, Jean-Pierre Bacri a eu droit à une pluie d'hommages que ce soit de la part de personnalités du cinéma, du monde de la culture, du divertissement ou de la politique. Tous ont tenu à avoir une pensée pour la figure emblématique du théâtre et du cinéma français. José Garcia s'est alors emparé de son compte Instagram pour écrire : "Fais chier année de merde encore. Un super mec qui s'en va", quand Elie Semoun déplore : "oh non, pas toi aussi..." ou encore Laura Smet qui a elle salué "un génie". Le dramaturge Nicolas Bedos a aussi eu une pensée pour Jean-Pierre Bacri avec la publication d'une photo sur laquelle est écrit "fais chier" de même que les chanteurs Patrick Bruel et Benjamin Biolay. Le comédien François Morel a lui évoqué la discrète compagne de Jean-Pierre Bacri.Pour Anne Hidalgo, maire de Paris, "Jean-Pierre Bacri c'était un ton, une voix, un caractère au service d'un jeu d'acteur exceptionnel, au cinéma comme au théâtre. Comédien populaire, scénariste de talent et homme engagé". Emmanuel Macron de son côté a salué son "humanité laconique et sensible". Jean-Pierre Bacri © Pierre Perusseau Antoine de Caunes © BORDE-JACOVIDES Antoine de Caunes © LIONEL URMAN Antoine de Caunes © BORDE-JACOVIDES Antoine de Caunes © BORDE-JACOVIDES Mister V (Yvick Letexier) © CEDRIC PERRIN Mister V (Yvick Letexier) © Clovis Mister V © DOMINIQUE JACOVIDES Jean-Pierre Bacri © COADIC GUIREC Jean-Pierre Bacri © MPP Jean-Pierre Bacri © Giancarlo Gorassini Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES Il ne s'attendait pas à apprendre la triste nouvelle en direct. Ce lundi 18 janvier, Antoine de Caunes était en train de présenter son émission Popopop sur France Inter lorsqu'il a appris la disparition de Jean-Pierre Bacri, mort des suites d'un cancer à l'âge de 69 ans. C'est pris de court et choqué par cette "nouvelle atterrante" que l'animateur a informé ses auditeurs du décès du plus célèbre des bougons du cinéma français. "Une de plus, dans ce début 2021 qui s'annonce aussi comme une bonne année de merde" a même lâché l'ancien présentateur du Grand Journal à l'antenne.Antoine de Caunes était juste avant en pleine interview de son invité, Mister V, qui s'est lui aussi montré particulièrement touché par cette annonce. Le chanteur et comédien qui a eu la chance de jouer avec Jean-Pierre Bacri dans le film d'Agnès Jaoui Place publique sorti en 2018 a tenu lui aussi à rendre hommage à l'acteur. "J'avais eu l'occasion de passer de bons moments avec lui sur le tournage. C'est quelqu'un de très généreux avec une richesse intérieure forte, incroyable. Il partageait beaucoup avec moi, il me donnait beaucoup de conseils" s'est remémoré celui qui a fait ses débuts sur Youtube en tant que vidéaste. Mister V s'est également souvenu de la bienveillance de Jean-Pierre Bacri : "(Il avait) envie que l'on fasse la meilleure scène possible". "Il faisait en sorte que chacun apporte sa pierre à l'édifice. C'est pour ça qu'il avait autant de succès, je pense" a-t-il confié à Antoine de Caunes.Pluie d'hommages pour Jean-Pierre BacriDepuis l'annonce de son décès, Jean-Pierre Bacri a eu droit à une pluie d'hommages que ce soit de la part de personnalités du cinéma, du monde de la culture, du divertissement ou de la politique. Tous ont tenu à avoir une pensée pour la figure emblématique du théâtre et du cinéma français. José Garcia s'est alors emparé de son compte Instagram pour écrire : "Fais chier année de merde encore. Un super mec qui s'en va", quand Elie Semoun déplore : "oh non, pas toi aussi..." ou encore Laura Smet qui a elle salué "un génie". Le dramaturge Nicolas Bedos a aussi eu une pensée pour Jean-Pierre Bacri avec la publication d'une photo sur laquelle est écrit "fais chier" de même que les chanteurs Patrick Bruel et Benjamin Biolay. Le comédien François Morel a lui évoqué la discrète compagne de Jean-Pierre Bacri.Pour Anne Hidalgo, maire de Paris, "Jean-Pierre Bacri c'était un ton, une voix, un caractère au service d'un jeu d'acteur exceptionnel, au cinéma comme au théâtre. Comédien populaire, scénariste de talent et homme engagé". Emmanuel Macron de son côté a salué son "humanité laconique et sensible". Jean-Pierre Bacri © Pierre Perusseau Antoine de Caunes © BORDE-JACOVIDES Antoine de Caunes © LIONEL URMAN Antoine de Caunes © BORDE-JACOVIDES Antoine de Caunes © BORDE-JACOVIDES Mister V (Yvick Letexier) © CEDRIC PERRIN Mister V (Yvick Letexier) © Clovis Mister V © DOMINIQUE JACOVIDES Jean-Pierre Bacri © COADIC GUIREC Jean-Pierre Bacri © MPP Jean-Pierre Bacri © Giancarlo Gorassini Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES
19 janvier 2021

Emmanuel Macron hausse le ton : cette menace à ses ministres sur une consigne très précise

La vaccination contre le Covid-19 semble être un sujet désormais épineux pour Emmanuel Macron. Visiblement lassé par les couacs du gouvernement et les annonces qui entourent les vaccins contre le virus dont la campagne a peiné à se mettre en place, le président de la République a haussé le ton face à ses ministres lors du conseil du 13 janvier prochain. "Outre le Premier ministre, trois membres du gouvernement seulement sont autorisés à parler de la vaccination : le ministre de la Santé [Olivier Véran], la ministre déléguée à l'Industrie [Agnès Pannier-Runacher] et le porte-parole [Gabriel Attal]", a-t-il appuyé.Les autres ? "Si j'en entends un autre en parler dans les médias, je suis à sa disposition pour recevoir sa lettre de démission", a-t-il ainsi lancé, rapporte Ouest-France, relayé par Libération. Le ton est donné pour Emmanuel Macron qui met un point d'honneur a vacciner le plus de Français possible pour endiguer la pandémie de Covid-19. Mettre un terme à cette crise sanitaire est même selon son épouse Brigitte, sa seule préoccupation. "Actuellement son obsession c'est de sortir au mieux la France de ce qui est en train de se passer", avait ainsi confié la Première dame qui a déjà assuré qu'elle comptait se faire vacciner.Un reconfinement au mois de mars ?Une situation sanitaire quelque peu inquiétante pour Jean-Daniel Lelièvre, le chef de service des maladies infectieuses de l'Hôpital Henri-Mondor à Créteil, qui a évoqué au micro de France Inter le spectre d'un éventuel reconfinement au mois de mars. "On ne pourra pas l'éviter, a-t-il précisé au micro de Léa Salamé. Mais ce confinement sera-t-il régional ? National ? Est-ce qu'on est obligé de le mettre sur l'ensemble du pays ? Il faut voir l'évolution de l'épidémie." Pour lui, "on ne pourra pas l'éviter". "Le confinement a des impacts économiques et psychologiques majeurs, dont le gouvernement se laisse cette marge de manoeuvre", a ajouté. Emmanuel Macron © Raphaël Lafargue Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Romain Gaillard Emmanuel Macron © Sébastien Nogier Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © ALAIN ROLLAND Emmanuel Macron © Raphaël Lafargue Emmanuel Macron © Raphaël Lafargue Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © Ludovic Marin La vaccination contre le Covid-19 semble être un sujet désormais épineux pour Emmanuel Macron. Visiblement lassé par les couacs du gouvernement et les annonces qui entourent les vaccins contre le virus dont la campagne a peiné à se mettre en place, le président de la République a haussé le ton face à ses ministres lors du conseil du 13 janvier prochain. "Outre le Premier ministre, trois membres du gouvernement seulement sont autorisés à parler de la vaccination : le ministre de la Santé [Olivier Véran], la ministre déléguée à l'Industrie [Agnès Pannier-Runacher] et le porte-parole [Gabriel Attal]", a-t-il appuyé.Les autres ? "Si j'en entends un autre en parler dans les médias, je suis à sa disposition pour recevoir sa lettre de démission", a-t-il ainsi lancé, rapporte Ouest-France, relayé par Libération. Le ton est donné pour Emmanuel Macron qui met un point d'honneur a vacciner le plus de Français possible pour endiguer la pandémie de Covid-19. Mettre un terme à cette crise sanitaire est même selon son épouse Brigitte, sa seule préoccupation. "Actuellement son obsession c'est de sortir au mieux la France de ce qui est en train de se passer", avait ainsi confié la Première dame qui a déjà assuré qu'elle comptait se faire vacciner.Un reconfinement au mois de mars ?Une situation sanitaire quelque peu inquiétante pour Jean-Daniel Lelièvre, le chef de service des maladies infectieuses de l'Hôpital Henri-Mondor à Créteil, qui a évoqué au micro de France Inter le spectre d'un éventuel reconfinement au mois de mars. "On ne pourra pas l'éviter, a-t-il précisé au micro de Léa Salamé. Mais ce confinement sera-t-il régional ? National ? Est-ce qu'on est obligé de le mettre sur l'ensemble du pays ? Il faut voir l'évolution de l'épidémie." Pour lui, "on ne pourra pas l'éviter". "Le confinement a des impacts économiques et psychologiques majeurs, dont le gouvernement se laisse cette marge de manoeuvre", a ajouté. Emmanuel Macron © Raphaël Lafargue Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Jacques Witt Emmanuel Macron © Romain Gaillard Emmanuel Macron © Sébastien Nogier Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © ALAIN ROLLAND Emmanuel Macron © Raphaël Lafargue Emmanuel Macron © Raphaël Lafargue Emmanuel Macron © Stephane Lemouton Emmanuel Macron © Ludovic Marin
19 janvier 2021

Loto : ce département où il faut miser pour remporter le jackpot

C'est rarissime. Pourtant, en Isère, deux habitants ont remporté le gros lot. En effet, comme le rapporte Capital, le département est devenu le nouvel eldorado des joueurs de loto. Lors du loto de Noël, un homme a en effet gagné la coquette somme de 19 millions d'euros en misant sur les numéros suivant : le 15, le 30, le 33, le 35 et le 48. Au moment de sa victoire, le principal intéressé ne s'était pas de suite manifesté.Selon les informations de France Bleu, un avis de recherche avait d'ailleurs été lancé afin de retrouver l'heureux gagnant. Finalement, après avoir pris contacte avec la FDJ (Française des Jeux), ce dernier a touché son généreux gain et a révélé être un joueur régulier depuis plus de trente ans . Aujourd'hui détenteur de 19 millions d'euros, l'isérois a révélé vouloir aider ses enfants, voyager et même acheter une maison.Isère : les gros lots se succèdentComme vous l'a aussi révélé Closer mardi 19 janvier 2021, un autre isérois a également touché le jackpot. En effet, lors du loto du Nouvel An, un autre homme originaire du département a remporté 13 millions d'euros. Alors qu'il n'était pas du tout habitué des jeux de loterie, l'homme qui a préféré gardé son identité a eu l'énorme surprise de gagner en jouant les chiffres du code barre... d'une sauce piquante ! "Il faut savoir pimenter sa vie", aurait-il confié à France 3. Avec tout cet argent, l'heureux gagnant envisagerait de faire des travaux dans sa maison mais aussi de voyager quand la situation le permettra.A noter qu'en décembre 2020, un Français a lui toucher l'énome somme de 200 millions d'euros. S'il n'habite pas en Isère, il avait lui validé sa grille en ligne, dans le bassin d'Arcachon. Loterie © Pixabay Isère © Google Maps Loterie © Pixabay Loterie © Pixabay Loterie © Pixabay Loterie © Pixabay C'est rarissime. Pourtant, en Isère, deux habitants ont remporté le gros lot. En effet, comme le rapporte Capital, le département est devenu le nouvel eldorado des joueurs de loto. Lors du loto de Noël, un homme a en effet gagné la coquette somme de 19 millions d'euros en misant sur les numéros suivant : le 15, le 30, le 33, le 35 et le 48. Au moment de sa victoire, le principal intéressé ne s'était pas de suite manifesté.Selon les informations de France Bleu, un avis de recherche avait d'ailleurs été lancé afin de retrouver l'heureux gagnant. Finalement, après avoir pris contacte avec la FDJ (Française des Jeux), ce dernier a touché son généreux gain et a révélé être un joueur régulier depuis plus de trente ans . Aujourd'hui détenteur de 19 millions d'euros, l'isérois a révélé vouloir aider ses enfants, voyager et même acheter une maison.Isère : les gros lots se succèdentComme vous l'a aussi révélé Closer mardi 19 janvier 2021, un autre isérois a également touché le jackpot. En effet, lors du loto du Nouvel An, un autre homme originaire du département a remporté 13 millions d'euros. Alors qu'il n'était pas du tout habitué des jeux de loterie, l'homme qui a préféré gardé son identité a eu l'énorme surprise de gagner en jouant les chiffres du code barre... d'une sauce piquante ! "Il faut savoir pimenter sa vie", aurait-il confié à France 3. Avec tout cet argent, l'heureux gagnant envisagerait de faire des travaux dans sa maison mais aussi de voyager quand la situation le permettra.A noter qu'en décembre 2020, un Français a lui toucher l'énome somme de 200 millions d'euros. S'il n'habite pas en Isère, il avait lui validé sa grille en ligne, dans le bassin d'Arcachon. Loterie © Pixabay Isère © Google Maps Loterie © Pixabay Loterie © Pixabay Loterie © Pixabay Loterie © Pixabay
19 janvier 2021

Meghan et Harry : pourquoi leur nouvelle vie pourrait entraîner des “catastrophes” dans la famille royale

Bien que le prince Harry et Meghan Markle ont fait le choix de se mettre en retrait de la monarchie et de la royauté, le couple reste toujours sous les feux des projecteurs. Certes tous les deux apparaissent à beaucoup moins de sorties et événements officiels, mais il n'empêche que chacune de leurs apparitions est suivie de très près. Il faut dire que depuis leur nouvelle vie aux États-Unis, les parents d'Archie ne chôment pas entre leurs contrats de plusieurs millions de dollars avec Netflix et Spotify, et bien évidemment leur fondation Archewell.Seulement cette nouvelle vie pourrait avoir de sacrées conséquences sur les autres membres de la famille royale, notamment sur le prince William et son épouse Kate Middleton. Duncan Larcombe, journaliste britannique spécialisé en monarchie pour le Sun pendant des années, s'est confié dans l'émission The Royal Beat : "Il y a un an, Harry et Meghan disaient qu'ils voulaient préserver leur vie privée et élever leur enfant en paix. Ce sont des bêtises !", a-t-il lancé sur True Royalty TV, rapporte le Mirror.Harry et Meghan problématiques pour William et Kate ?Puis, l'écrivain a ajouté : "Ce que Harry et Meghan ont fait au cours des douze derniers mois, c'est semer des graines qui entraîneront une catastrophe potentielle pour la famille royale". Selon Duncan Larcombe, le couple Sussex peut sérieusement faire de l'ombre au couple Cambridge : "Quand 50 millions de personnes regardent la conversation d'Harry sur un yaourt biologique ou sur ce qu'il veut promouvoir, et que 5.000 personnes regardent son frère, le prince William, le futur roi, à un engagement royal, comme ouvrir un supermarché à Hemel Hempstead ou autre, là ça devient un problème", a-t-il conclu. Maintenant qu'ils se sont lancés dans l'aventure de leur propre podcast, le prince Harry et Meghan Markle ne comptent pas s'en arrêter là, et recevront prochainement une belle ribambelle de célébrités. Le couple Sussex © Backgrid UK/ Bestimage Meghan Markle et le prince Harry © © Newspix International / KCS PRESSE Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE La famille royale © Agence / Bestimage Meghan Markle et le prince Harry © Backgrid UK/ Bestimage Meghan Markle et le prince Harry © Matrix / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE Le couple Sussex © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence / Bestimage La famille royale © © Mega / KCS PRESSE Meghan Markle et le prince Harry © Agence La reine Elizabeth II d’'Angleterre et le prince Philip © AGENCE / BESTIMAGE Les parents d'Archie © © Mega / KCS PRESSE La famille royale © Backgrid UK Le prince Harry ,Meghan Markle et Archie © Agence Kate Middleton et Meghan Markle © Agence / Bestimage Le couple Sussex © © Newspix International / KCS PRESSE La famille royale © © Newspix International / KCS PRESSE Bien que le prince Harry et Meghan Markle ont fait le choix de se mettre en retrait de la monarchie et de la royauté, le couple reste toujours sous les feux des projecteurs. Certes tous les deux apparaissent à beaucoup moins de sorties et événements officiels, mais il n'empêche que chacune de leurs apparitions est suivie de très près. Il faut dire que depuis leur nouvelle vie aux États-Unis, les parents d'Archie ne chôment pas entre leurs contrats de plusieurs millions de dollars avec Netflix et Spotify, et bien évidemment leur fondation Archewell.Seulement cette nouvelle vie pourrait avoir de sacrées conséquences sur les autres membres de la famille royale, notamment sur le prince William et son épouse Kate Middleton. Duncan Larcombe, journaliste britannique spécialisé en monarchie pour le Sun pendant des années, s'est confié dans l'émission The Royal Beat : "Il y a un an, Harry et Meghan disaient qu'ils voulaient préserver leur vie privée et élever leur enfant en paix. Ce sont des bêtises !", a-t-il lancé sur True Royalty TV, rapporte le Mirror.Harry et Meghan problématiques pour William et Kate ?Puis, l'écrivain a ajouté : "Ce que Harry et Meghan ont fait au cours des douze derniers mois, c'est semer des graines qui entraîneront une catastrophe potentielle pour la famille royale". Selon Duncan Larcombe, le couple Sussex peut sérieusement faire de l'ombre au couple Cambridge : "Quand 50 millions de personnes regardent la conversation d'Harry sur un yaourt biologique ou sur ce qu'il veut promouvoir, et que 5.000 personnes regardent son frère, le prince William, le futur roi, à un engagement royal, comme ouvrir un supermarché à Hemel Hempstead ou autre, là ça devient un problème", a-t-il conclu. Maintenant qu'ils se sont lancés dans l'aventure de leur propre podcast, le prince Harry et Meghan Markle ne comptent pas s'en arrêter là, et recevront prochainement une belle ribambelle de célébrités. Le couple Sussex © Backgrid UK/ Bestimage Meghan Markle et le prince Harry © © Newspix International / KCS PRESSE Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE La famille royale © Agence / Bestimage Meghan Markle et le prince Harry © Backgrid UK/ Bestimage Meghan Markle et le prince Harry © Matrix / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle © AGENCE / BESTIMAGE Le couple Sussex © EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE Le prince Harry et Meghan Markle © Agence / Bestimage La famille royale © © Mega / KCS PRESSE Meghan Markle et le prince Harry © Agence La reine Elizabeth II d’'Angleterre et le prince Philip © AGENCE / BESTIMAGE Les parents d'Archie © © Mega / KCS PRESSE La famille royale © Backgrid UK Le prince Harry ,Meghan Markle et Archie © Agence Kate Middleton et Meghan Markle © Agence / Bestimage Le couple Sussex © © Newspix International / KCS PRESSE La famille royale © © Newspix International / KCS PRESSE
19 janvier 2021

Camille Koucher : pourquoi elle évite de "regarder vivre" Olivier Duhamel qu'elle accuse d'inceste

La vie de Camille Kouchner a basculé lorsqu'elle était adolescente. A cette période son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, a eu des gestes déplacés envers son frère jumeau. Des années plus tard, elle a décidé de sortir du silence pour dénoncer dans son livre La familia grande l'incestedont Victor a été victime. Sur le plateau de La grande librairie où elle était invitée mercredi 13 janvier, elle explique pourquoi elle s'est empêchée durant toutes ces années de "regarder vivre" celui qui a brisé sa famille. A la fois professeur puis président de la Fondation nationale des sciences politiques, éditorialiste dans les médias, dont sur Europe 1 et LCI, Olivier Duhamel est devenu au fil du temps une personne très affluente.Une situation difficile pour l'avocate qui dit avoir fait de son beau-père "quelque chose d'irréel". "C'était trop violent pour moi car c'est mon beau-père et je l'ai beaucoup, beaucoup aimé", a-t-elle expliqué. Ainsi, elle préférait ne pas le voir sur les plateaux de télévision ou encore l'entendre à la radio : "Je ne comprends pas qu'il n'ait pas su (...) il doit bien savoir le mal qu'il nous a fait. Quand je le vois, malheureusement, je vois son indifférence. Je n'en reviens pas". Camille Kouchner : un livre pour avancer Grâce à La familia grande, Camille Kouchner s'est sentie libérée. "J'ai l'impression que la boucle est bouclée, d'une certaine manière. (...) J'arrive aujourd'hui à accepter de rencontrer à nouveau la petite fille gaie que j'étais petite. Je n'avais plus le droit d'être gaie pendant très longtemps, je n'avais plus le droit au bonheur", a-t-elle fait savoir. En dévoilant son ouvrage, la fille de Benrard Kouchnera souhaité mettre en avant le fait que l'inceste soit "universel" : il peut être présent dans n'importe quelle famille, quel que soit son contexte social. "Attention, l'inceste c'est partout... partout", a-t-elle assuré. Olivier Duhamel © COADIC GUIREC Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Camille Kouchner © France 5 François Busnel © France 5 François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Olivier Duhamel © COADIC GUIREC La vie de Camille Kouchner a basculé lorsqu'elle était adolescente. A cette période son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, a eu des gestes déplacés envers son frère jumeau. Des années plus tard, elle a décidé de sortir du silence pour dénoncer dans son livre La familia grande l'incestedont Victor a été victime. Sur le plateau de La grande librairie où elle était invitée mercredi 13 janvier, elle explique pourquoi elle s'est empêchée durant toutes ces années de "regarder vivre" celui qui a brisé sa famille. A la fois professeur puis président de la Fondation nationale des sciences politiques, éditorialiste dans les médias, dont sur Europe 1 et LCI, Olivier Duhamel est devenu au fil du temps une personne très affluente.Une situation difficile pour l'avocate qui dit avoir fait de son beau-père "quelque chose d'irréel". "C'était trop violent pour moi car c'est mon beau-père et je l'ai beaucoup, beaucoup aimé", a-t-elle expliqué. Ainsi, elle préférait ne pas le voir sur les plateaux de télévision ou encore l'entendre à la radio : "Je ne comprends pas qu'il n'ait pas su (...) il doit bien savoir le mal qu'il nous a fait. Quand je le vois, malheureusement, je vois son indifférence. Je n'en reviens pas". Camille Kouchner : un livre pour avancer Grâce à La familia grande, Camille Kouchner s'est sentie libérée. "J'ai l'impression que la boucle est bouclée, d'une certaine manière. (...) J'arrive aujourd'hui à accepter de rencontrer à nouveau la petite fille gaie que j'étais petite. Je n'avais plus le droit d'être gaie pendant très longtemps, je n'avais plus le droit au bonheur", a-t-elle fait savoir. En dévoilant son ouvrage, la fille de Benrard Kouchnera souhaité mettre en avant le fait que l'inceste soit "universel" : il peut être présent dans n'importe quelle famille, quel que soit son contexte social. "Attention, l'inceste c'est partout... partout", a-t-elle assuré. Olivier Duhamel © COADIC GUIREC Olivier Duhamel © CEDRIC PERRIN Camille Kouchner © France 5 François Busnel © France 5 François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Camille Kouchner © France 5 Camille Kouchner et François Busnel © France 5 Olivier Duhamel © COADIC GUIREC
19 janvier 2021

Chrissy Teigen s'excuse après un tweet douteux très mal interprété 

Chrissy Teigen est une personnalité publique qui partage très régulièrement son quotidien avec ses abonnés. Au coeur d'une polémique, elle a souhaité s'exprimer ce mardi 18 janvier en tweetant : "Beaucoup d'entre vous ont mal interprété ce tweet et je suppose que c'est ma faute. Je n'ai pas dit que je ne possède rien, j'ai dit que je n'avais rien qui m'appartient à moi uniquement. Une conversation avec mon thérapeute. Un passe-temps car j'ai perdu un bébé et je tente de me trouver. Et je n'ai pas acheté de cheval mais mon dieu, et si je l'avais fait ?". Mais que s'est-il passé ? La femme de John Legend a tout simplement répondu à un internaute dont le message de base était : "Beaucoup de gens sont sans emploi et ont du mal à nourrir leur famille au milieu de cette pandémie. Peut-être qu'aujourd'hui n'est pas le bon moment pour dire que comme tu n'as "rien", tu as acheté un cheval pour te divertir". Tout est parti d'un tweet publié par Chrissy Teigen le 16 janvier dernier, dans lequel elle a fait savoir que "mon thérapeute a dit que j'avais besoin de quelque chose qui soit juste pour moi et je n'ai absolument rien actuellement lol. Aujourd'hui commence mon voyage dans le monde du cheval. J'espère que ce mec m'aime. Il est génial et apparement fainéant, j'adore", écrit-elle en légende d'une photo de son nouveau compagnon à quatre pattes. Rapidement, beaucoup d'internautes ont exprimé leur mécontentement : "Wow, ça doit être génial d'avoir tellement d'argent qu'on peut s'acheter un cheval pour au final le négliger", a écrit l'un d'entre eux. Si la mannequin de 35 ans n'a pas souhaité en dire plus, elle a tout de même répondu à un internaute en lui affirmant que le cheval n'est pas le sien. Un simple message qui a fait beaucoup réagir.a lot of u really misinterpreted this tweet and I guess that's on me. I didn't say I have nothing, I said I have nothing I do for just me. A convo with a therapist. A hobby. Cause I lost a baby. And I'm figuring myself out. And i didn't buy a horse. But oh my god, what if I did? https://t.co/AYKI37VicV— chrissy teigen (@chrissyteigen) January 18, 2021 Chrissy Teigen, une femme de caractèreLa mannequin de 35 ans n'est pas du genre à se laisser faire. Si elle n'hésite pas à se défendre, elle prend également la défense des autres. Le 25 novembre dernier, Meghan Markle révélait dans une tribune publiée dans le New York Times qu'elle avait été victime d'une fausse couche. Cette nouvelle est arrivée un mois après celle de Chrissy Teigen. La tribune a suscité de vives réactions dont celle d'un internaute qui mettait en avant le "caractère égoïste" de la femme du prince Harry. Un tweet pas passé inaperçu et la femme de John Legend n'a pas souhaité rester muette. En effet, elle a d'abord tweeté : "Le prix de l'idiot du jour est décerné à Marco Giannangeli. Félicitations, espèce de merde". Son tweet, supprimé très rapidement, avait été remplacé par un autre dans lequel elle écrit : "Désolée, j'ai oublié que j'essaie d'être plus gentille lol". Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Twitter Chrissy Teigen © Twitter Chrissy Teigen © Twitter Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Agence Chrissy Teigen est une personnalité publique qui partage très régulièrement son quotidien avec ses abonnés. Au coeur d'une polémique, elle a souhaité s'exprimer ce mardi 18 janvier en tweetant : "Beaucoup d'entre vous ont mal interprété ce tweet et je suppose que c'est ma faute. Je n'ai pas dit que je ne possède rien, j'ai dit que je n'avais rien qui m'appartient à moi uniquement. Une conversation avec mon thérapeute. Un passe-temps car j'ai perdu un bébé et je tente de me trouver. Et je n'ai pas acheté de cheval mais mon dieu, et si je l'avais fait ?". Mais que s'est-il passé ? La femme de John Legend a tout simplement répondu à un internaute dont le message de base était : "Beaucoup de gens sont sans emploi et ont du mal à nourrir leur famille au milieu de cette pandémie. Peut-être qu'aujourd'hui n'est pas le bon moment pour dire que comme tu n'as "rien", tu as acheté un cheval pour te divertir". Tout est parti d'un tweet publié par Chrissy Teigen le 16 janvier dernier, dans lequel elle a fait savoir que "mon thérapeute a dit que j'avais besoin de quelque chose qui soit juste pour moi et je n'ai absolument rien actuellement lol. Aujourd'hui commence mon voyage dans le monde du cheval. J'espère que ce mec m'aime. Il est génial et apparement fainéant, j'adore", écrit-elle en légende d'une photo de son nouveau compagnon à quatre pattes. Rapidement, beaucoup d'internautes ont exprimé leur mécontentement : "Wow, ça doit être génial d'avoir tellement d'argent qu'on peut s'acheter un cheval pour au final le négliger", a écrit l'un d'entre eux. Si la mannequin de 35 ans n'a pas souhaité en dire plus, elle a tout de même répondu à un internaute en lui affirmant que le cheval n'est pas le sien. Un simple message qui a fait beaucoup réagir.a lot of u really misinterpreted this tweet and I guess that's on me. I didn't say I have nothing, I said I have nothing I do for just me. A convo with a therapist. A hobby. Cause I lost a baby. And I'm figuring myself out. And i didn't buy a horse. But oh my god, what if I did? https://t.co/AYKI37VicV— chrissy teigen (@chrissyteigen) January 18, 2021 Chrissy Teigen, une femme de caractèreLa mannequin de 35 ans n'est pas du genre à se laisser faire. Si elle n'hésite pas à se défendre, elle prend également la défense des autres. Le 25 novembre dernier, Meghan Markle révélait dans une tribune publiée dans le New York Times qu'elle avait été victime d'une fausse couche. Cette nouvelle est arrivée un mois après celle de Chrissy Teigen. La tribune a suscité de vives réactions dont celle d'un internaute qui mettait en avant le "caractère égoïste" de la femme du prince Harry. Un tweet pas passé inaperçu et la femme de John Legend n'a pas souhaité rester muette. En effet, elle a d'abord tweeté : "Le prix de l'idiot du jour est décerné à Marco Giannangeli. Félicitations, espèce de merde". Son tweet, supprimé très rapidement, avait été remplacé par un autre dans lequel elle écrit : "Désolée, j'ai oublié que j'essaie d'être plus gentille lol". Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Twitter Chrissy Teigen © Twitter Chrissy Teigen © Twitter Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Instagram Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Backgrid USA Chrissy Teigen © Agence
19 janvier 2021

Ana de Armas célibataire : après sa rupture avec Ben Affleck, elle change de look

Une histoire d'amour qui appartient désormais au passé... Après s'être rencontrés sur le tournage de Deep Water, Ben Affleck et Ana de Armas ont décidé de prendre des chemins séparés après d'un an de relation. Le couple a décidé de se séparer d'un commun accord, et par téléphone. "Il y a encore beaucoup d'amour entre eux. La rupture est aussi amicale que possible", a confié une source à Page Six. Selon un autre proche, il s'agirait d'une décision "mutuelle et totalement amiable", rapporte People.Comme le dit si bien l'adage, nouvelle coupe de cheveux pour une nouvelle vie. C'est bien connu, se couper les cheveux est un processus libérateur après une rupture amoureuse. Et c'est justement ce qu'a eu envie de faire Ana de Armas ! La jeune actrice de 32 ans a visiblement eu envie de changement puisqu'elle a changé de coupe de cheveux et dit au revoir à sa longueur. C'est dans une vidéo que les internautes ont pu apercevoir ce changement, comme le rapporte People. Ana de Armas adresse un message à une amie et dévoile à tous son nouveau look : elle a changé son châtain clair pour un brun foncé et s'est fait un carré avec une frange effilochée, pour un style très années 90.Ana de Armas et Ben Affleck "à différents moments de leur vie"Selon les informations de People, Ana de Armas aurait passé ces dernières semaines à Cuba avec sa famille. La comédienne cubaine et Ben Affleck étaient ensemble depuis mars 2020. "Ils sont à différents moments de leur vie, il y a là un amour et un respect profond", a précisé un proche. "Ana est géniale, mais je pense aussi qu'il y a quelque chose à dire sur le fait que Ben a une famille et qu'il veut vraiment être là pour ses enfants", a ajouté une source, laissant penser que l'actrice ne souhaite peut-être pas construire une famille pour l'instant, bien qu'elle a passé du temps avec ceux de l'acteur de 48 ans, Violet, Seraphina et Samuel. Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © Instagram Ana de Armas © Instagram Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram Une histoire d'amour qui appartient désormais au passé... Après s'être rencontrés sur le tournage de Deep Water, Ben Affleck et Ana de Armas ont décidé de prendre des chemins séparés après d'un an de relation. Le couple a décidé de se séparer d'un commun accord, et par téléphone. "Il y a encore beaucoup d'amour entre eux. La rupture est aussi amicale que possible", a confié une source à Page Six. Selon un autre proche, il s'agirait d'une décision "mutuelle et totalement amiable", rapporte People.Comme le dit si bien l'adage, nouvelle coupe de cheveux pour une nouvelle vie. C'est bien connu, se couper les cheveux est un processus libérateur après une rupture amoureuse. Et c'est justement ce qu'a eu envie de faire Ana de Armas ! La jeune actrice de 32 ans a visiblement eu envie de changement puisqu'elle a changé de coupe de cheveux et dit au revoir à sa longueur. C'est dans une vidéo que les internautes ont pu apercevoir ce changement, comme le rapporte People. Ana de Armas adresse un message à une amie et dévoile à tous son nouveau look : elle a changé son châtain clair pour un brun foncé et s'est fait un carré avec une frange effilochée, pour un style très années 90.Ana de Armas et Ben Affleck "à différents moments de leur vie"Selon les informations de People, Ana de Armas aurait passé ces dernières semaines à Cuba avec sa famille. La comédienne cubaine et Ben Affleck étaient ensemble depuis mars 2020. "Ils sont à différents moments de leur vie, il y a là un amour et un respect profond", a précisé un proche. "Ana est géniale, mais je pense aussi qu'il y a quelque chose à dire sur le fait que Ben a une famille et qu'il veut vraiment être là pour ses enfants", a ajouté une source, laissant penser que l'actrice ne souhaite peut-être pas construire une famille pour l'instant, bien qu'elle a passé du temps avec ceux de l'acteur de 48 ans, Violet, Seraphina et Samuel. Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © YouTube Ana de Armas © Instagram Ana de Armas © Instagram Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram Ben Affleck et Ana de Armas © Instagram
19 janvier 2021

Jean-Pierre Bacri : cette arrivée hilarante qu'il avait fait sur le plateau de Quotidien

Jean-Pierre Bacri est décédé ce lundi 18 janvier des suites d'un cancer. Agé de 69 ans, l'acteur a marqué toute une génération. Yann Barthès et l'équipe de Quotidien ont souhaité rendre hommage à un très grand comédien. Ainsi, une séquence datant de septembre 2017 a été diffusée. Juste avant l'arrivée de Jean-Pierre Bacri, on peut voir le présentateur demander au public de ne pas applaudir. La raison ? Pour faire plaisir à son invité. "Cette manie de la standing ovation, faut arrêter", explique donc le dialoguiste. Il rajoute ensuite : "Le jour où un mec va trouver un truc contre le cancer, on fera quoi ? Des sauts périlleux ?". Pour débuter l'interview, Yann Barthès déclare : "Vous détestez vous voir à l'écran", ce à quoi Jean-Pierre Bacri rétorque : "Mais ça comme plein d'acteurs, oui" avant d'affirmer : "c'est normal. Vous vous êtes entendus dans un enregistrement, la plupart du temps, on se dit "quelle voix de merde. C'est pareil pour un acteur et en plus, il se voit". Une explication qui aura beaucoup fait rire le public.Tout au long de l'émission, de nombreux hommages ont été rendus à Jean-Pierre Bacri. Pour l'occasion, Nicole Garcia était en direct au téléphone. Elle a donc expliqué que travailler avec lui était "facile" puisque, même si l'acteur était "très exigeant", il était aussi "très engagé dans son personnage et dans la mise en scène de celui-ci". Elle a souhaité conclure ses propos en disant qu'elle se souviendra de lui comme un "grand acteur et ami" et l'a décrit, avec une très grande émotion, en disant qu'il était un "partenaire de travail magnifique". De même pour Zabou Breitman qui a expliqué que c'était "quelqu'un de discret et pudique" avant d'affirmer qu'il était "merveilleux". L'actrice est aussi revenue sur le fait que Jean-Pierre Bacri fait "tout le temps la gueule" et a affirmé qu'il "aimait bien, il disait que c'était reposant".Jean-Pierre Bacri, un acteur inoubliableFigure emblématique du théâtre et du cinéma français, Jean-Pierre Bacri s'est illustré au théâtre dans de nombreuses pièces dont Un air de famille et au cinéma dans notamment le Sens de la fête en 2017. Il avait pour habitude d'interpréter des antihéros râleurs et désabusés mais très profondément humains. En quarante ans de carrière, il a reçu de nombreuses récompenses et fait partie des artistes les plus primés aux César. Au cinéma, il a reçu quatre fois le César du meilleur scénario original, a remporté une fois celui du meilleur acteur dans un second rôle et a été nommé six fois pour le César du meilleur acteur. Jean-Pierre Bacri laisse derrière lui un bel héritage cinématographique et de nombreuses scènes maintenant devenues cultes. Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri est décédé ce lundi 18 janvier des suites d'un cancer. Agé de 69 ans, l'acteur a marqué toute une génération. Yann Barthès et l'équipe de Quotidien ont souhaité rendre hommage à un très grand comédien. Ainsi, une séquence datant de septembre 2017 a été diffusée. Juste avant l'arrivée de Jean-Pierre Bacri, on peut voir le présentateur demander au public de ne pas applaudir. La raison ? Pour faire plaisir à son invité. "Cette manie de la standing ovation, faut arrêter", explique donc le dialoguiste. Il rajoute ensuite : "Le jour où un mec va trouver un truc contre le cancer, on fera quoi ? Des sauts périlleux ?". Pour débuter l'interview, Yann Barthès déclare : "Vous détestez vous voir à l'écran", ce à quoi Jean-Pierre Bacri rétorque : "Mais ça comme plein d'acteurs, oui" avant d'affirmer : "c'est normal. Vous vous êtes entendus dans un enregistrement, la plupart du temps, on se dit "quelle voix de merde. C'est pareil pour un acteur et en plus, il se voit". Une explication qui aura beaucoup fait rire le public.Tout au long de l'émission, de nombreux hommages ont été rendus à Jean-Pierre Bacri. Pour l'occasion, Nicole Garcia était en direct au téléphone. Elle a donc expliqué que travailler avec lui était "facile" puisque, même si l'acteur était "très exigeant", il était aussi "très engagé dans son personnage et dans la mise en scène de celui-ci". Elle a souhaité conclure ses propos en disant qu'elle se souviendra de lui comme un "grand acteur et ami" et l'a décrit, avec une très grande émotion, en disant qu'il était un "partenaire de travail magnifique". De même pour Zabou Breitman qui a expliqué que c'était "quelqu'un de discret et pudique" avant d'affirmer qu'il était "merveilleux". L'actrice est aussi revenue sur le fait que Jean-Pierre Bacri fait "tout le temps la gueule" et a affirmé qu'il "aimait bien, il disait que c'était reposant".Jean-Pierre Bacri, un acteur inoubliableFigure emblématique du théâtre et du cinéma français, Jean-Pierre Bacri s'est illustré au théâtre dans de nombreuses pièces dont Un air de famille et au cinéma dans notamment le Sens de la fête en 2017. Il avait pour habitude d'interpréter des antihéros râleurs et désabusés mais très profondément humains. En quarante ans de carrière, il a reçu de nombreuses récompenses et fait partie des artistes les plus primés aux César. Au cinéma, il a reçu quatre fois le César du meilleur scénario original, a remporté une fois celui du meilleur acteur dans un second rôle et a été nommé six fois pour le César du meilleur acteur. Jean-Pierre Bacri laisse derrière lui un bel héritage cinématographique et de nombreuses scènes maintenant devenues cultes. Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC Jean-Pierre Bacri © TMC
19 janvier 2021

Ben Affleck séparé de Ana de Armas : il jette déjà ses affaires à la poubelle

Ben Affleck serait-il rancunier ? Lundi 18 janvier, plusieurs médias américains ont rapporté la rupture entre l'acteur et Ana de Armas. Après près d'un an d'amour, le couple qui s'était rencontré fin 2019 sur le tournage de Deep Water, a décidé d'un commun accord, et par téléphone après plusieurs discussions, de se séparer. Une rupture que certains attribuent à l'actrice de 32 ans, qui aurait décidé de ne pas rester basée à Los Angeles pour les besoins de sa carrière, tandis que l'ex-mari de Jennifer Garner y reste principalement pour rester auprès de ses trois enfants. Et il semblerait qu'il soit bien décidé à tourner la page.Au lendemain de l'annonce de leur séparation, une personne a été vue mettant à la poubelle une grande affiche de Ana de Armas devant la maison de l'acteur à Brentwood. Un objet qui avait été vu en possession des enfants de Ben Affleck durant l'été dernier comme le rapporte le Daily Mail. Si plusieurs sources ont affirmé que cette rupture a été "aussi amicale que possible", ce geste pourrait bien montrer soit le contraire, soit qu'il est trop douloureux pour l'acteur de garder une telle affiche chez lui. "Elle a rompu. Leur relation était compliquée", souligne un proche.Les deux stars avaient emménagé ensembleToutefois, il semblerait qu'il y ait "encore beaucoup d'amour" entre Ana de Armas et Ben Affleck qui auraient simplement été confrontés à un problème de timing. "Ils sont à différents moments de leur vie, il y a là un amour et un respect profond", précise un proche. "Ana est géniale, mais je pense aussi qu'il y a quelque chose à dire sur le fait que Ben a une famille et qu'il veut vraiment être là pour ses enfants", a confié une source à People. Très amoureux pendant plusieurs mois, le couple avait même emménagé ensemble dans la demeure de l'acteur en août dernier tandis que la comédienne semblait très liée à ses enfants. Ana de Armas et Ben Affleck © Instagram Ana de Armas et Ben Affleck © Instagram Ana de Armas et Ben Affleck © Instagram Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © The ImageDirect Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ben Affleck serait-il rancunier ? Lundi 18 janvier, plusieurs médias américains ont rapporté la rupture entre l'acteur et Ana de Armas. Après près d'un an d'amour, le couple qui s'était rencontré fin 2019 sur le tournage de Deep Water, a décidé d'un commun accord, et par téléphone après plusieurs discussions, de se séparer. Une rupture que certains attribuent à l'actrice de 32 ans, qui aurait décidé de ne pas rester basée à Los Angeles pour les besoins de sa carrière, tandis que l'ex-mari de Jennifer Garner y reste principalement pour rester auprès de ses trois enfants. Et il semblerait qu'il soit bien décidé à tourner la page.Au lendemain de l'annonce de leur séparation, une personne a été vue mettant à la poubelle une grande affiche de Ana de Armas devant la maison de l'acteur à Brentwood. Un objet qui avait été vu en possession des enfants de Ben Affleck durant l'été dernier comme le rapporte le Daily Mail. Si plusieurs sources ont affirmé que cette rupture a été "aussi amicale que possible", ce geste pourrait bien montrer soit le contraire, soit qu'il est trop douloureux pour l'acteur de garder une telle affiche chez lui. "Elle a rompu. Leur relation était compliquée", souligne un proche.Les deux stars avaient emménagé ensembleToutefois, il semblerait qu'il y ait "encore beaucoup d'amour" entre Ana de Armas et Ben Affleck qui auraient simplement été confrontés à un problème de timing. "Ils sont à différents moments de leur vie, il y a là un amour et un respect profond", précise un proche. "Ana est géniale, mais je pense aussi qu'il y a quelque chose à dire sur le fait que Ben a une famille et qu'il veut vraiment être là pour ses enfants", a confié une source à People. Très amoureux pendant plusieurs mois, le couple avait même emménagé ensemble dans la demeure de l'acteur en août dernier tandis que la comédienne semblait très liée à ses enfants. Ana de Armas et Ben Affleck © Instagram Ana de Armas et Ben Affleck © Instagram Ana de Armas et Ben Affleck © Instagram Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA Ana de Armas et Ben Affleck © The ImageDirect Ana de Armas et Ben Affleck © Agence Ana de Armas et Ben Affleck © Backgrid USA
19 janvier 2021

Prince Harry : cette terrible déception à laquelle il a été confronté en 2007

Le prince Harry a toujours eu du mal à trouver un rôle à occuper au sein de la famille royale. S'il semble aujourd'hui davantage épanoui après avoir décidé d'abandonner toutes ses fonctions royales et de quitter l'Angleterre pour la Californie en compagnie de sa femme Meghan Markle et de son fils Archie, le frère du prince William a d'abord essuyé plusieurs déceptions dans sa vie. Dont l'une des plus grandes fut certainement celle de devoir quitter l'armée en 2007, alors qu'il pensait enfin avoir trouvé sa voie comme le rapporte le magazine Point de vue. Il y a maintenant 14 ans, le plus jeune fils de la princesse Diana et du prince Charles, a dû en effet renoncer à servir en Irak face aux trop importants risques encourus. Un coup dur pour le jeune homme alors âgé de 23 ans, si l'on en croit le journaliste Duncan Larcombe qui lui a consacré une biographie : "Il vivait pour l'armée et, jusqu'à ce qu'on lui interdise de partir en Irak, il était convaincu d'avoir enfin donné un but à sa vie." Comme le raconte Point de vue, Harry ne s'est pas longtemps laissé abattre et est tout de même parti pendant dix semaines en Afghanistan. C'est là bas qu'il s'est finalement rendu compte que son statut ne lui permettait effectivement pas d'effectuer toutes les missions particulièrement périlleuses dans ces zones de conflit. Après dix ans de service, il a alors décidé de démissionner de l'armée. Une décision qui a suscité une certaine crainte pour les Windsor, celle de voir l'enfant rebelle de la famille perdre cet équilibre qu'il avait tant bien que mal réussi à trouver.Le prince Harry toujours en pleine crise identitaire ?Aujourd'hui affranchi de tous les devoirs et de toutes les traditions royales, Harry mène une vie plus libre et indépendante aux Etats-Unis. Le petit-fils de la reine Elisabeth II, se laisse même enfin aller à toutes ses fantaisies dont il avait dû se priver lorsqu'il avait une image à tenir. Ainsi il semble tout faire pour marquer une rupture avec sa vie d'avant jusqu'à même changer de look. Une rumeur lancée par l'acteur Rob Lowe dans un talk-show de James Corden, dirait que le prince Harry se serait fait pousser une queue de cheval. Peut-être une nouvelle façon pour le papa de 36 ans, d'affirmer sa propre identité en se libérant encore plus de l'emprise de ses aînés. En tout cas, selon l'historien et biographe britannique Robert Lacey, le duc et la duchesse de Sussex ne regretteraient rien de leur Megxit, même si Harry déplore tout de même la situation tendue avec sa famille. Le prince Harry © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © AGENCE Le prince Harry © Agence Le prince Harry © AGENCE Le prince Harry © Backgrid UK Le prince Harry © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Harry et Meghan © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © AGENCE Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le Prince Harry © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © ABC Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry © Backgrid UK Le prince Harry © Backgrid UK Le prince Harry a toujours eu du mal à trouver un rôle à occuper au sein de la famille royale. S'il semble aujourd'hui davantage épanoui après avoir décidé d'abandonner toutes ses fonctions royales et de quitter l'Angleterre pour la Californie en compagnie de sa femme Meghan Markle et de son fils Archie, le frère du prince William a d'abord essuyé plusieurs déceptions dans sa vie. Dont l'une des plus grandes fut certainement celle de devoir quitter l'armée en 2007, alors qu'il pensait enfin avoir trouvé sa voie comme le rapporte le magazine Point de vue. Il y a maintenant 14 ans, le plus jeune fils de la princesse Diana et du prince Charles, a dû en effet renoncer à servir en Irak face aux trop importants risques encourus. Un coup dur pour le jeune homme alors âgé de 23 ans, si l'on en croit le journaliste Duncan Larcombe qui lui a consacré une biographie : "Il vivait pour l'armée et, jusqu'à ce qu'on lui interdise de partir en Irak, il était convaincu d'avoir enfin donné un but à sa vie." Comme le raconte Point de vue, Harry ne s'est pas longtemps laissé abattre et est tout de même parti pendant dix semaines en Afghanistan. C'est là bas qu'il s'est finalement rendu compte que son statut ne lui permettait effectivement pas d'effectuer toutes les missions particulièrement périlleuses dans ces zones de conflit. Après dix ans de service, il a alors décidé de démissionner de l'armée. Une décision qui a suscité une certaine crainte pour les Windsor, celle de voir l'enfant rebelle de la famille perdre cet équilibre qu'il avait tant bien que mal réussi à trouver.Le prince Harry toujours en pleine crise identitaire ?Aujourd'hui affranchi de tous les devoirs et de toutes les traditions royales, Harry mène une vie plus libre et indépendante aux Etats-Unis. Le petit-fils de la reine Elisabeth II, se laisse même enfin aller à toutes ses fantaisies dont il avait dû se priver lorsqu'il avait une image à tenir. Ainsi il semble tout faire pour marquer une rupture avec sa vie d'avant jusqu'à même changer de look. Une rumeur lancée par l'acteur Rob Lowe dans un talk-show de James Corden, dirait que le prince Harry se serait fait pousser une queue de cheval. Peut-être une nouvelle façon pour le papa de 36 ans, d'affirmer sa propre identité en se libérant encore plus de l'emprise de ses aînés. En tout cas, selon l'historien et biographe britannique Robert Lacey, le duc et la duchesse de Sussex ne regretteraient rien de leur Megxit, même si Harry déplore tout de même la situation tendue avec sa famille. Le prince Harry © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © AGENCE Le prince Harry © Agence Le prince Harry © AGENCE Le prince Harry © Backgrid UK Le prince Harry © Backgrid USA Le prince Harry et Meghan Markle © Agence Harry et Meghan © Agence Le prince Harry © Agence Le prince Harry © AGENCE Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le Prince Harry © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © ABC Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry et Meghan Markle © Backgrid UK Le prince Harry © Backgrid UK Le prince Harry © Backgrid UK
19 janvier 2021

Disparition de Delphine Jubillar : de nouvelles recherches effectuées dans une rivière

Toutes les mesures sont prises pour retrouver Delphine Jubillar. L'infirmière de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier et n'a plus donné signe de vie depuis. Malgré de nouvelles fouilles effectuées à son domicile et la réactivation soudaine de son compte Facebook, celle qui aspirait à une nouvelle vie reste introuvable. Ainsi, des recherches ont été mises en place dans le Tarn au niveau du pont de Marssac-sur-Tarn, comme l'annonce La Dépêche. Celles-ci ont débuté lundi 18 janvier en début de matinée et se poursuivront les jours suivants.Au total, cinq gendarmes des brigades nautique de Saint-Cyprien et de Marseillan ont été réquisitionnés pour explorer la rivière "en aval d'Albi et de Cagnac-les-Mines" (le Tarn ne mesure pas moins de 12 mètres de profondeur) dans l'espoir de localiser la mère de famille. Mais la tâche s'avère plus compliquée que prévu, notamment à cause d'une eau "boueuse"qui ne permet pas aux plongeurs une vision très claire : même les lampes qu'ils utilisent ne sont pas utiles. Dans les eaux se trouvent aussi des branchages qui ne peuvent conduire à une bonne progression. "On cherche à tâtons", a expliqué l'un des militaires présents. Delphine Jubillar résidait non loin des lieux à Cagnac-les-Mines avec son époux Cédric Jubillaret leurs deux enfants âgés de 6 ans et 18 mois.Quelles sont les pistes envisagées ?Plus d'un mois après la disparition de Delphine Jubillar, l'enquête n'a pas permis de la retrouver. Alors les enquêteurs se penchent sur plusieurs pistes. Toujours selon le quotidien, l'hypothèse d'une rencontre n'est pas écartée. Ils s'intéressent également à la relation compliquée qu'elle entretenait avec son époux et la relation épistolaire qu'elle vivait avec un autre homme. Six de ses proches ont décidé de se constituer partie civile, tout comme le mari de la disparue, Cédric Jubillar. Grâce à cela, ils seront les premiers au courant de l'avancée de la procédure. Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Delphine et Cédric Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine et Cédric Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Toutes les mesures sont prises pour retrouver Delphine Jubillar. L'infirmière de 33 ans a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier et n'a plus donné signe de vie depuis. Malgré de nouvelles fouilles effectuées à son domicile et la réactivation soudaine de son compte Facebook, celle qui aspirait à une nouvelle vie reste introuvable. Ainsi, des recherches ont été mises en place dans le Tarn au niveau du pont de Marssac-sur-Tarn, comme l'annonce La Dépêche. Celles-ci ont débuté lundi 18 janvier en début de matinée et se poursuivront les jours suivants.Au total, cinq gendarmes des brigades nautique de Saint-Cyprien et de Marseillan ont été réquisitionnés pour explorer la rivière "en aval d'Albi et de Cagnac-les-Mines" (le Tarn ne mesure pas moins de 12 mètres de profondeur) dans l'espoir de localiser la mère de famille. Mais la tâche s'avère plus compliquée que prévu, notamment à cause d'une eau "boueuse"qui ne permet pas aux plongeurs une vision très claire : même les lampes qu'ils utilisent ne sont pas utiles. Dans les eaux se trouvent aussi des branchages qui ne peuvent conduire à une bonne progression. "On cherche à tâtons", a expliqué l'un des militaires présents. Delphine Jubillar résidait non loin des lieux à Cagnac-les-Mines avec son époux Cédric Jubillaret leurs deux enfants âgés de 6 ans et 18 mois.Quelles sont les pistes envisagées ?Plus d'un mois après la disparition de Delphine Jubillar, l'enquête n'a pas permis de la retrouver. Alors les enquêteurs se penchent sur plusieurs pistes. Toujours selon le quotidien, l'hypothèse d'une rencontre n'est pas écartée. Ils s'intéressent également à la relation compliquée qu'elle entretenait avec son époux et la relation épistolaire qu'elle vivait avec un autre homme. Six de ses proches ont décidé de se constituer partie civile, tout comme le mari de la disparue, Cédric Jubillar. Grâce à cela, ils seront les premiers au courant de l'avancée de la procédure. Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Delphine Jubillar © Facebook Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Disparition de Delphine Jubillar © Frédéric Maligne Delphine et Cédric Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook Delphine et Cédric Jubillar © Facebook Delphine Jubillar © Facebook
19 janvier 2021

Shemar Moore rescapé du Covid-19 : il fait le point sur son année difficile

L'heure était au bilan pour Shemar Moore. Mardi 19 janvier 2021, l'acteur de la série à succès S.W.A.T s'est en effet saisi de son compte Instagram pour faire le point sur son année écoulée. En légende d'une photo sur laquelle il apparaît pensif, l'homme de 50 ans a ainsi écrit : "2019, 2020 et le Covid m'a mis à terre (...) Les 50 prochaines et dernières années je me tiendrai toujours debout ! Ammenez-les... je suis prêt à y faire fasse". Des propos qui témoignent de sa détermination. Pour rappel, c'est au mois de décembre 2020 que Shemar Moore avait révélé avoir contracté le coronavirus. Toujours sur Instagram, il avait déclaré avec humour : "Le Covid a tenté de manquer de respect à un frère... Je passe ma quarantaine à la maison (...) mais le Covid n'arrête pas mon swag". A noter qu'outre la lutte contre le Covid-19, Shemar Moore a aussi dû affronter le décès de sa mère en 2020. C'est en effet en février que cette dernière est morte des suites d'une maladie cardiaque. En plus, elle souffrait de la scérose en plaques. Marilyn Joan Wilson-Moore s'en était donc allée à l'âge de 76 ans, laissant un grand vide dans la vie de l'acteur. "Marylin Joan Wilson-Moore, ma mère, ma meilleure amie et ma complice est décédée le 8 février à l'âge de 76 ans... Elle me manque plus que j'aurais cru qu'il ne soit possible et je ne sais pas comment vivre ma vie sans elle... " avait-il confié avec émotion. Depuis, Shemar Moore ne cesse de penser à elle et de lui rendre hommage comme par exemple en septembre quand il célébrait son anniversaire dans un message émouvant.Shemar Moore un coeur à prendre ?Heureusement, l'année 2021 s'annonce sous de meilleurs auspices pour l'acteur de 50 ans. La série policière dont il est le héros cartonne en effet lors de sa diffusion le mardi soir sur TF1 en début de soirée. Côté vie privée, Shemar Moore reste très discret. Impossible de savoir s'il roucoule encore avec sa dernière compagne, Anabelle Acosta. Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram L'heure était au bilan pour Shemar Moore. Mardi 19 janvier 2021, l'acteur de la série à succès S.W.A.T s'est en effet saisi de son compte Instagram pour faire le point sur son année écoulée. En légende d'une photo sur laquelle il apparaît pensif, l'homme de 50 ans a ainsi écrit : "2019, 2020 et le Covid m'a mis à terre (...) Les 50 prochaines et dernières années je me tiendrai toujours debout ! Ammenez-les... je suis prêt à y faire fasse". Des propos qui témoignent de sa détermination. Pour rappel, c'est au mois de décembre 2020 que Shemar Moore avait révélé avoir contracté le coronavirus. Toujours sur Instagram, il avait déclaré avec humour : "Le Covid a tenté de manquer de respect à un frère... Je passe ma quarantaine à la maison (...) mais le Covid n'arrête pas mon swag". A noter qu'outre la lutte contre le Covid-19, Shemar Moore a aussi dû affronter le décès de sa mère en 2020. C'est en effet en février que cette dernière est morte des suites d'une maladie cardiaque. En plus, elle souffrait de la scérose en plaques. Marilyn Joan Wilson-Moore s'en était donc allée à l'âge de 76 ans, laissant un grand vide dans la vie de l'acteur. "Marylin Joan Wilson-Moore, ma mère, ma meilleure amie et ma complice est décédée le 8 février à l'âge de 76 ans... Elle me manque plus que j'aurais cru qu'il ne soit possible et je ne sais pas comment vivre ma vie sans elle... " avait-il confié avec émotion. Depuis, Shemar Moore ne cesse de penser à elle et de lui rendre hommage comme par exemple en septembre quand il célébrait son anniversaire dans un message émouvant.Shemar Moore un coeur à prendre ?Heureusement, l'année 2021 s'annonce sous de meilleurs auspices pour l'acteur de 50 ans. La série policière dont il est le héros cartonne en effet lors de sa diffusion le mardi soir sur TF1 en début de soirée. Côté vie privée, Shemar Moore reste très discret. Impossible de savoir s'il roucoule encore avec sa dernière compagne, Anabelle Acosta. Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram Shemar Moore © Instagram
19 janvier 2021

Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser avoue le meurtre de la jeune femme

Trois ans après les faits, cette disparition tient son coupable. Mardi 19 janvier, Jean-Marc Reiser a avoué le meurtre de Sophie Le Tan rapportent BFMTV et France 2, cette jeune étudiante portée disparue depuis le 7 septembre 2018, jour de son anniversaire. La jeune femme de 20 ans n'avait plus donné de signe de vie après avoir visité un appartement à Schiltigheim, près de Strasbourg. Placé en détention provisoire quelques jours plus tard, Jean-Marc Reiser a toujours nié l'avoir tuée, malgré des preuves confondantes retrouvées dans son appartement.Au juge d'instruction en charge de l'affaire, Jean-Marc Reiser a expliqué qu'il n'avait pas tué Sophie Le Tan "de manière intentionnelle", rapporte France 2. Principal suspect depuis le début de cette affaire, des traces de sang contenant l'ADN de la victime avaient été retrouvées chez lui, ainsi qu'une scie avec laquelle il avait été possible d'établir une corrélation avec le fémur sectionné de la jeune femme dont le corps avait été retrouvé démembré dans une forêt vosgienne le 23 octobre 2019.Cette autre affaire pour laquelle Jean-Marc Reiser avait été acquittéSi jusqu'ici aucun lien direct n'avait pu être établit avec Jean-Marc Reiser, les enquêteurs ont désormais la certitude qu'ils ne se trompaient pas lorsqu'il le soupçonnaient d'être à l'origine de la disparition de Sophie Le Tan. Une affaire qui avait par ailleurs permis d'en ouvrir une autre, vieille de 1987 : la disparition de Françoise Hohmann à l'âge de 23 ans. Une affaire pour laquelle Jean-Marc Reiser avait été acquitté en 2001 par la cour d'assises du Bas-Rhin. Deux juges d'instruction ont été saisis contre X en février 2020 pour le chef de séquestration arbitraire criminelle de Françoise Hohmann et de recel de cadavre. Jean-Marc Reiser © France 2 Sophie Le Tan © France 2 Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Trois ans après les faits, cette disparition tient son coupable. Mardi 19 janvier, Jean-Marc Reiser a avoué le meurtre de Sophie Le Tan rapportent BFMTV et France 2, cette jeune étudiante portée disparue depuis le 7 septembre 2018, jour de son anniversaire. La jeune femme de 20 ans n'avait plus donné de signe de vie après avoir visité un appartement à Schiltigheim, près de Strasbourg. Placé en détention provisoire quelques jours plus tard, Jean-Marc Reiser a toujours nié l'avoir tuée, malgré des preuves confondantes retrouvées dans son appartement.Au juge d'instruction en charge de l'affaire, Jean-Marc Reiser a expliqué qu'il n'avait pas tué Sophie Le Tan "de manière intentionnelle", rapporte France 2. Principal suspect depuis le début de cette affaire, des traces de sang contenant l'ADN de la victime avaient été retrouvées chez lui, ainsi qu'une scie avec laquelle il avait été possible d'établir une corrélation avec le fémur sectionné de la jeune femme dont le corps avait été retrouvé démembré dans une forêt vosgienne le 23 octobre 2019.Cette autre affaire pour laquelle Jean-Marc Reiser avait été acquittéSi jusqu'ici aucun lien direct n'avait pu être établit avec Jean-Marc Reiser, les enquêteurs ont désormais la certitude qu'ils ne se trompaient pas lorsqu'il le soupçonnaient d'être à l'origine de la disparition de Sophie Le Tan. Une affaire qui avait par ailleurs permis d'en ouvrir une autre, vieille de 1987 : la disparition de Françoise Hohmann à l'âge de 23 ans. Une affaire pour laquelle Jean-Marc Reiser avait été acquitté en 2001 par la cour d'assises du Bas-Rhin. Deux juges d'instruction ont été saisis contre X en février 2020 pour le chef de séquestration arbitraire criminelle de Françoise Hohmann et de recel de cadavre. Jean-Marc Reiser © France 2 Sophie Le Tan © France 2 Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV Affaire Sophie Le Tan © BFMTV
19 janvier 2021

Melania Trump : ses mots forts pour ses adieux à la Maison-Blanche

Même si Donald Trump refuse de reconnaître sa défaite lors des élections présidentielles américaines, il va malgré tout quitter le Bureau ovale et laisser sa place à Joe Biden, qui sera investi ce mercredi 20 . Tout comme son mari, Melania Trump s'apprête à quitter la Maison-Blanche et prépare son déménagement depuis quelques semaines déjà. Contrairement à son mari Donald Trump dont le compte Twitter a été interdit définitivement, Melania Trump peut toujours utiliser le réseau social et s'est servie de cette plateforme pour poster un message d'adieu."Être la Première dame des États-Unis a été le plus grand honneur de ma vie"Dans une vidéo longue de presque sept minutes, la First Lady déclare : "Les quatre dernières années ont été inoubliables. Alors que Donald et moi terminons notre séjour à la Maison-Blanche, je pense à toutes les personnes que j'ai gardées dans mon cœur et à leurs histoires incroyables d'amour, de patriotisme et de détermination". Elle explique également qu'être la première dame des États-Unis a été "le plus grand honneur de sa vie" avant d'assurer : "Quand je suis arrivée à la Maison-Blanche, j'ai réfléchi à la responsabilité que j'ai toujours sentie en tant que mère d'encourager, de donner de la force et d'enseigner des valeurs de bonté".Pas de rencontre entre Melania Trump et Jill BidenElle est également revenue sur l'invasion du Capitole par des partisans de son mari Donald Trump : "Soyez passionnés dans tout ce que vous faites. Mais rappelez-vous toujours que la violence n'est jamais la solution, et ne sera jamais justifiée". Melania Trump et son mari partiront mardi pour leur résidence de Mar-a-Lago en Floride, où ils vont désormais vivre. Selon plusieurs journaux américains, Melania Trump n'invitera pas Jill Biden, qui lui succédera en tant que première dame, à prendre le thé comme le veut la tradition. Elle suit ici la ligne de conduite de Donald Trump qui ne se rendra pas non plus à l'investiture de Joe Biden. Melania Trump © Twitter Melania Trump Melania Trump © Twitter Melania Trump Melania Trump © Instagram Melania Trump Melania Trump © Backgrid USA Melania Trump © The White House via BestImage Melania Trump © WALTER Melania Trump © Zuma Press Melania Trump © WALTER Melania Trump © The White House via BestImage Même si Donald Trump refuse de reconnaître sa défaite lors des élections présidentielles américaines, il va malgré tout quitter le Bureau ovale et laisser sa place à Joe Biden, qui sera investi ce mercredi 20 . Tout comme son mari, Melania Trump s'apprête à quitter la Maison-Blanche et prépare son déménagement depuis quelques semaines déjà. Contrairement à son mari Donald Trump dont le compte Twitter a été interdit définitivement, Melania Trump peut toujours utiliser le réseau social et s'est servie de cette plateforme pour poster un message d'adieu."Être la Première dame des États-Unis a été le plus grand honneur de ma vie"Dans une vidéo longue de presque sept minutes, la First Lady déclare : "Les quatre dernières années ont été inoubliables. Alors que Donald et moi terminons notre séjour à la Maison-Blanche, je pense à toutes les personnes que j'ai gardées dans mon cœur et à leurs histoires incroyables d'amour, de patriotisme et de détermination". Elle explique également qu'être la première dame des États-Unis a été "le plus grand honneur de sa vie" avant d'assurer : "Quand je suis arrivée à la Maison-Blanche, j'ai réfléchi à la responsabilité que j'ai toujours sentie en tant que mère d'encourager, de donner de la force et d'enseigner des valeurs de bonté".Pas de rencontre entre Melania Trump et Jill BidenElle est également revenue sur l'invasion du Capitole par des partisans de son mari Donald Trump : "Soyez passionnés dans tout ce que vous faites. Mais rappelez-vous toujours que la violence n'est jamais la solution, et ne sera jamais justifiée". Melania Trump et son mari partiront mardi pour leur résidence de Mar-a-Lago en Floride, où ils vont désormais vivre. Selon plusieurs journaux américains, Melania Trump n'invitera pas Jill Biden, qui lui succédera en tant que première dame, à prendre le thé comme le veut la tradition. Elle suit ici la ligne de conduite de Donald Trump qui ne se rendra pas non plus à l'investiture de Joe Biden. Melania Trump © Twitter Melania Trump Melania Trump © Twitter Melania Trump Melania Trump © Instagram Melania Trump Melania Trump © Backgrid USA Melania Trump © The White House via BestImage Melania Trump © WALTER Melania Trump © Zuma Press Melania Trump © WALTER Melania Trump © The White House via BestImage
19 janvier 2021

Tori Spelling : pourquoi son frère a-t-il quitté Hollywood ?

Très tôt, Randy Spelling a quitté Hollywood. Dans un entretien accordé à Page Six, le fils du célèbre producteur Aaron Spelling a confié à quel point il avait ressenti la pression de réussir dans l'industrie du divertissement en raison du succès de son père. En effet, le père de Randy et Tory Spelling a produit d'énormes succès télévisés tels que Beverly Hills 90210, Charlie's Angel ou encore, Dynasty. Avec du recul, Randy Spelling a expliqué : "Je pense que je l'ai pris comme quelque chose d'auto-imposé... Je dois faire quelque chose de grand, et je me suis dit : 'Eh bien, je suppose que la grandeur vient en étant célèbre en tant qu'acteur ou producteur.' Alors c'est comme ça que j'ai essayé de trouver ça. Et puis j'ai réalisé que je devais tracer mon propre chemin parce que si je ne le faisais pas, cela me tuerait."Apparu pour la dernière fois au cinéma en 2008, Randy Spelling a quitté Los Angeles et l'industrie du divertissement afin de trouver sa voie. Il a ainsi déménagé dans l'Oregon et est devenu coach de vie ! Il a déclaré que la décision d'aider les autres à trouver leur chemin dans la vie est survenue après la mort de son père, lorsqu'il est entré en cure de désintoxication en 2006. "J'ai été en cure et après, je me suis dit : 'Mon Dieu, j'ai cette seconde chance, qui est-ce que je veux être ? Qu'est-ce qui me rend heureux ? Pourquoi suis-je ici ?' Et ce sont ces questions existentielles auxquelles j'ai vraiment entrepris de répondre", a-t-il confié. Alors un ami lui a suggéré de devenir coach de vie. L'ex-comédien s'est rappelé : "J'ai été des deux côtés, du fait d'avoir tout à être très préoccupé, 'Comment vais-je faire en sorte que cela marche pour ma famille ?' Et je peux vous dire que le bonheur ne vient pas de l'argent. Cela peut apporter moins de stress et offrir plus de choix, mais je travaille avec des gens qui ont très peu et des PDG et je peux vous assurer que le bonheur n'a rien à voir avec l'argent."Retour sur la carrière de Randy SpellingSi Tory Spelling, a joué dans de nombreux films et séries, son frère est apparu dans peu de projets. En 1997, alors qu'il avait 17 ans, Randy Spelling avait d'abord joué le rôle de Flipper Gage dans la série pour adolescents Malibu Shores, produite par son père. Plus tard, il a joué dans quelques épisodes de Beverly Hills 90210, dont sa soeur était la star. Enfin, il a joué dans Sunset Beach, également produit par son père. En 2007, il était apparu dans l'émission de télé-réalité, Sons of Hollywood. Tori et Randy Spelling © Instagram Tori et Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Tori Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Tori et Randy Spelling © Instagram Très tôt, Randy Spelling a quitté Hollywood. Dans un entretien accordé à Page Six, le fils du célèbre producteur Aaron Spelling a confié à quel point il avait ressenti la pression de réussir dans l'industrie du divertissement en raison du succès de son père. En effet, le père de Randy et Tory Spelling a produit d'énormes succès télévisés tels que Beverly Hills 90210, Charlie's Angel ou encore, Dynasty. Avec du recul, Randy Spelling a expliqué : "Je pense que je l'ai pris comme quelque chose d'auto-imposé... Je dois faire quelque chose de grand, et je me suis dit : 'Eh bien, je suppose que la grandeur vient en étant célèbre en tant qu'acteur ou producteur.' Alors c'est comme ça que j'ai essayé de trouver ça. Et puis j'ai réalisé que je devais tracer mon propre chemin parce que si je ne le faisais pas, cela me tuerait."Apparu pour la dernière fois au cinéma en 2008, Randy Spelling a quitté Los Angeles et l'industrie du divertissement afin de trouver sa voie. Il a ainsi déménagé dans l'Oregon et est devenu coach de vie ! Il a déclaré que la décision d'aider les autres à trouver leur chemin dans la vie est survenue après la mort de son père, lorsqu'il est entré en cure de désintoxication en 2006. "J'ai été en cure et après, je me suis dit : 'Mon Dieu, j'ai cette seconde chance, qui est-ce que je veux être ? Qu'est-ce qui me rend heureux ? Pourquoi suis-je ici ?' Et ce sont ces questions existentielles auxquelles j'ai vraiment entrepris de répondre", a-t-il confié. Alors un ami lui a suggéré de devenir coach de vie. L'ex-comédien s'est rappelé : "J'ai été des deux côtés, du fait d'avoir tout à être très préoccupé, 'Comment vais-je faire en sorte que cela marche pour ma famille ?' Et je peux vous dire que le bonheur ne vient pas de l'argent. Cela peut apporter moins de stress et offrir plus de choix, mais je travaille avec des gens qui ont très peu et des PDG et je peux vous assurer que le bonheur n'a rien à voir avec l'argent."Retour sur la carrière de Randy SpellingSi Tory Spelling, a joué dans de nombreux films et séries, son frère est apparu dans peu de projets. En 1997, alors qu'il avait 17 ans, Randy Spelling avait d'abord joué le rôle de Flipper Gage dans la série pour adolescents Malibu Shores, produite par son père. Plus tard, il a joué dans quelques épisodes de Beverly Hills 90210, dont sa soeur était la star. Enfin, il a joué dans Sunset Beach, également produit par son père. En 2007, il était apparu dans l'émission de télé-réalité, Sons of Hollywood. Tori et Randy Spelling © Instagram Tori et Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Tori Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Randy Spelling © Instagram Tori et Randy Spelling © Instagram
19 janvier 2021

Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui étaient-ils séparés ?

Elle était son âme-soeur. Impossible de rendre hommage à Jean-Pierre Bacri, qui a rendu son dernier souffle ce lundi 18 janvier, sans penser au duo mythique qu'il formait avec Agnès Jaoui. Les deux acteurs ont partagé plus de 20 ans de vie commune de 1987 à 2012. S'ils avaient fait le choix de se séparer il y a maintenant 9 ans, ils continuaient en revanche à travailler et à collaborer ensemble sur différents projets au théâtre ou au cinéma. Entre temps, Jean-Pierre Bacri avait semble-t-il refait sa vie, comme l'a évoqué le comédien François Morel dans son tweet hommage au plus tendre des ronchons. "Je pense à sa compagne, à ses amis, à Agnès Jaoui qui encore dans Le Monde parlait si bien de lui, avec affection, admiration . Et puis je pense à mon fils Valentin qui sur les films lui servait parfois de chauffeur et qui l'aimait tellement" a écrit l'interprète de Michel Vidal dans la série Baron Noir. Jean-Pierre Bacri laisse donc derrière lui sa compagne, qui avait visiblement fait le choix de rester très discrète et de préserver son identité.Je pense à sa compagne, à ses amis, à Agnès Jaoui qui encore dans Le Monde parlait si bien de lui, avec affection, admiration . Et puis je pense à mon fils Valentin qui sur les films lui servait parfois de chauffeur et qui l'aimait tellement . https://t.co/metSMAHtgJ— François MOREL (@morelexplo) January 18, 2021 Jean-Pierre Bacri n'a jamais eu d'enfantsIl a vécu des histoires d'amour longues et intenses mais Jean-Pierre Bacri n'a pas eu l'occasion de donner la vie. "La nature n'a pas voulu... Mais je n'en conçois pas de manque. Si ça avait existé, ça aurait été bien, mais ça n'a pas été..." avait déclaré l'acteur récompensé plusieurs fois aux Césars et aux Molières dans les colonnes du magazine Psychologies. Il s'était fait à l'idée de ne pas être devenu papa et avait néanmoins été très présent pour les deux enfants d'Agnès Jaoui, lorsqu'ils étaient en couple. L'actrice et scénariste avait en effet adopté deux jeunes brésiliens (âgés de 5 et 7 ans au moment de l'adoption en 2012) tous deux atteints du trouble de "dys. Jean-Pierre Bacri et Agnes Jaoui © Agence Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri © JLPPA Jean-Pierre Bacri et Agnes Jaoui © Agence Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © VEEREN Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © OLIVIER BORDE Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © RINDOFF-GARCIA Jean Pierre Bacri © VEEREN Jean Pierre Bacri © VEEREN Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © RACHID BELLAK Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES Elle était son âme-soeur. Impossible de rendre hommage à Jean-Pierre Bacri, qui a rendu son dernier souffle ce lundi 18 janvier, sans penser au duo mythique qu'il formait avec Agnès Jaoui. Les deux acteurs ont partagé plus de 20 ans de vie commune de 1987 à 2012. S'ils avaient fait le choix de se séparer il y a maintenant 9 ans, ils continuaient en revanche à travailler et à collaborer ensemble sur différents projets au théâtre ou au cinéma. Entre temps, Jean-Pierre Bacri avait semble-t-il refait sa vie, comme l'a évoqué le comédien François Morel dans son tweet hommage au plus tendre des ronchons. "Je pense à sa compagne, à ses amis, à Agnès Jaoui qui encore dans Le Monde parlait si bien de lui, avec affection, admiration . Et puis je pense à mon fils Valentin qui sur les films lui servait parfois de chauffeur et qui l'aimait tellement" a écrit l'interprète de Michel Vidal dans la série Baron Noir. Jean-Pierre Bacri laisse donc derrière lui sa compagne, qui avait visiblement fait le choix de rester très discrète et de préserver son identité.Je pense à sa compagne, à ses amis, à Agnès Jaoui qui encore dans Le Monde parlait si bien de lui, avec affection, admiration . Et puis je pense à mon fils Valentin qui sur les films lui servait parfois de chauffeur et qui l'aimait tellement . https://t.co/metSMAHtgJ— François MOREL (@morelexplo) January 18, 2021 Jean-Pierre Bacri n'a jamais eu d'enfantsIl a vécu des histoires d'amour longues et intenses mais Jean-Pierre Bacri n'a pas eu l'occasion de donner la vie. "La nature n'a pas voulu... Mais je n'en conçois pas de manque. Si ça avait existé, ça aurait été bien, mais ça n'a pas été..." avait déclaré l'acteur récompensé plusieurs fois aux Césars et aux Molières dans les colonnes du magazine Psychologies. Il s'était fait à l'idée de ne pas être devenu papa et avait néanmoins été très présent pour les deux enfants d'Agnès Jaoui, lorsqu'ils étaient en couple. L'actrice et scénariste avait en effet adopté deux jeunes brésiliens (âgés de 5 et 7 ans au moment de l'adoption en 2012) tous deux atteints du trouble de "dys. Jean-Pierre Bacri et Agnes Jaoui © Agence Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri © JLPPA Jean-Pierre Bacri et Agnes Jaoui © Agence Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © VEEREN Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © OLIVIER BORDE Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © RINDOFF-GARCIA Jean Pierre Bacri © VEEREN Jean Pierre Bacri © VEEREN Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © RACHID BELLAK Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES Agnes Jaoui et Jean-Pierre Bacri © BORDE-JACOVIDES
19 janvier 2021

Caitlyn Jenner : quelle relation entretient-elle avec ses filles, Kylie et Kendall ?

Caitlyn Jenner est une femme très entourée. Si ses enfants sont aujourd'hui adultes, elle entretient une relation unique avec chacun d'eux. Invitée dans le podcast The Skinny Confidential Him & Her, l'ancienne star de L'incroyable famille Kardashian a confié : "J'en ai six biologique, et quatre autres. Cela fait beaucoup d'enfants." Caitlyn Jenner a en effet eu trois fils, Burt (42 ans), Brandon (39 ans) et Brody (37 ans) ainsi que trois filles, Cassandra (40 ans), Kendall (25 ans) et Kylie (23 ans). En plus, la star a aidé a élevé les enfants que Kris Jenner a eu avec Robert Kardashian : Kourtney (41 ans), Kim (40 ans), Khloé (36 ans) et Rob (33 ans). Assurant qu'elle se reconnaissant en Kendall Jenner, elle a expliqué : "Elle est athlétique. Nous avons en quelque sorte la même attitude envers la vie."Si Caitlyn Jenner et Kendall Jenner sont similaires, la jeune femme a révélé qu'elle était plus proche de sa petite dernière, Kylie Jenner. "Kendall a ses trucs alors que Kylie... J'ai dîné chez elle hier soir. Nous essayons de faire ça une fois par semaine ou une fois tous les quinze jours. Je vais là-bas et elle a toujours des bons repas préparés. Elle ne les fait pas, mais ils sont très bons ! C'est mieux qu'au restaurant !", a-t-elle assuré. Caitlyn Jenner a également confié que son amie proche Sophia Hutchins les rejoignait souvent et qu'elle s'entendait très bien avec sa fille : "On est juste toutes les trois, Sophia, Kylie et moi, personne dans les parages. On boit un verre de vin et parlons de choses. Et donc, de ce point de vue, nous sommes beaucoup plus proches." Évoquant le mannequin de 25 ans, elle a ajouté : "Kendall n'est pas comme ça, elle est toujours un peu plus secrète. Nous sommes toujours très proches, mais c'est un peu plus difficile de la comprendre alors que Kylie est un livre ouvert. C'est juste l'exception à la règle.""Tous mes enfants sont super"Comblée, Caitlyn Jenner est heureuse d'avoir une famille nombreuse. Elle a déclaré dans ce podcast : "Tous mes enfants sont super et ils ont tous grandi et ont leurs propres vies. Maintenant, de temps en temps, c'est un peu dur quand tu es assis à la maison, un vendredi soir, que Sophia est absente ou autre." Nostalgique d'avoir une maison remplie, elle a ajouté : "Et donc vous êtes assis là et vous vous dites : 'Attendez une seconde. J'ai 10 enfants. J'ai 18 petits-enfants. Je suis assise ici toute seule !' Personne n'appelle, et tu regardes ton téléphone et quelqu'un devrait m'appeler, non ? Quoi, ils ont tous leurs propres vies ? Ouais. Eh bien, cela arrive à tous les parents. Ce n'est pas nouveau." Kendall, Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn, Kendall et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn Jenner et ses enfants © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Kendall, Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Kylie et Caitlyn Jenner © Instagram Caitlyn Jenner est une femme très entourée. Si ses enfants sont aujourd'hui adultes, elle entretient une relation unique avec chacun d'eux. Invitée dans le podcast The Skinny Confidential Him & Her, l'ancienne star de L'incroyable famille Kardashian a confié : "J'en ai six biologique, et quatre autres. Cela fait beaucoup d'enfants." Caitlyn Jenner a en effet eu trois fils, Burt (42 ans), Brandon (39 ans) et Brody (37 ans) ainsi que trois filles, Cassandra (40 ans), Kendall (25 ans) et Kylie (23 ans). En plus, la star a aidé a élevé les enfants que Kris Jenner a eu avec Robert Kardashian : Kourtney (41 ans), Kim (40 ans), Khloé (36 ans) et Rob (33 ans). Assurant qu'elle se reconnaissant en Kendall Jenner, elle a expliqué : "Elle est athlétique. Nous avons en quelque sorte la même attitude envers la vie."Si Caitlyn Jenner et Kendall Jenner sont similaires, la jeune femme a révélé qu'elle était plus proche de sa petite dernière, Kylie Jenner. "Kendall a ses trucs alors que Kylie... J'ai dîné chez elle hier soir. Nous essayons de faire ça une fois par semaine ou une fois tous les quinze jours. Je vais là-bas et elle a toujours des bons repas préparés. Elle ne les fait pas, mais ils sont très bons ! C'est mieux qu'au restaurant !", a-t-elle assuré. Caitlyn Jenner a également confié que son amie proche Sophia Hutchins les rejoignait souvent et qu'elle s'entendait très bien avec sa fille : "On est juste toutes les trois, Sophia, Kylie et moi, personne dans les parages. On boit un verre de vin et parlons de choses. Et donc, de ce point de vue, nous sommes beaucoup plus proches." Évoquant le mannequin de 25 ans, elle a ajouté : "Kendall n'est pas comme ça, elle est toujours un peu plus secrète. Nous sommes toujours très proches, mais c'est un peu plus difficile de la comprendre alors que Kylie est un livre ouvert. C'est juste l'exception à la règle.""Tous mes enfants sont super"Comblée, Caitlyn Jenner est heureuse d'avoir une famille nombreuse. Elle a déclaré dans ce podcast : "Tous mes enfants sont super et ils ont tous grandi et ont leurs propres vies. Maintenant, de temps en temps, c'est un peu dur quand tu es assis à la maison, un vendredi soir, que Sophia est absente ou autre." Nostalgique d'avoir une maison remplie, elle a ajouté : "Et donc vous êtes assis là et vous vous dites : 'Attendez une seconde. J'ai 10 enfants. J'ai 18 petits-enfants. Je suis assise ici toute seule !' Personne n'appelle, et tu regardes ton téléphone et quelqu'un devrait m'appeler, non ? Quoi, ils ont tous leurs propres vies ? Ouais. Eh bien, cela arrive à tous les parents. Ce n'est pas nouveau." Kendall, Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn, Kendall et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn Jenner et ses enfants © Instagram Caitlyn et Kendall Jenner © Instagram Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Kendall, Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Caitlyn et Kylie Jenner © Instagram Kylie et Caitlyn Jenner © Instagram
19 janvier 2021