GASTRONOMIE | A Noël, pourquoi ne pas servir une volaille d'Alsace IGP ou Label Rouge ?

8 décembre 2020

GASTRONOMIE | A Noël, pourquoi ne pas servir une volaille d'Alsace IGP ou Label Rouge ?

8 décembre 2020

Radio DKL

GASTRONOMIE | A Noël, pourquoi ne pas servir une volaille d'Alsace IGP ou Label Rouge ?

Les reportages

Mots-clés: Les reportages

A un peu plus de quinze jours du réveillon de Noël, peut-être êtes vous en train de réfléchir à votre menu ? Les possibilités sont nombreuses, tout comme les appels à soutenir les différentes filières de production locales. Coup de projecteur dans ce reportage sur les éleveurs de volailles fermières IGP d'Alsace et Label Rouge.

Avant d'arriver sur votre table, ce poulet, ce chapon, cette volaille ou cette dinde a gambadé dans les prés. C'est un des points importants du cahier des charges des producteurs Label rouge !

En Alsace, le label "Alsace volaille" regroupe 44 éleveurs et produit chaque année :

- 1,15 million de poulets fermiers d'Alsace

- 230 000 poulets fermiers jaunes

- 92 000 poulets fermiers noirs

- 25 000 chapons fermiers

- 5 200 dindes fermières noires d'Alsace

Historiquement, les volailles fermières (liste ci-avant) sont nées, élevées et abattues en Alsace afin de permettre aux consommateurs de disposer de produit extra-frais et en lien direct avec le territoire.

Cette année, avec le contexte sanitaire, la situation est délicate pour les producteurs qui en appellent eu soutien des consommateurs... d'autant plus qu'un chapon ou une dinde constituent un plat idéal pour 6 personnes, le nombre de convives recommandé par le Gouvernement !

Ecoutez le reportage de Pierre Maurer