Fessenheim : la mission d’information de suivi de la fermeture de la centrale a rendu son rapport

Alors que les réacteurs se sont définitivement il y a 16 mois, une mission d'information menée par des parlementaires s'est emparée du sujet.

6 octobre 2021

Fessenheim vue aérienne Fotolia
Le site de la centrale nucléaire de Fessenheim, vu du ciel
Crédit: Fotolia

« Depuis quinze ans, Fessenheim est le nom d’une polémique, plus que d’une commune » a asséné lors de son intervention le député cernéen (LR) Raphaël Schellenberger. C'est lui qui, en 2020, avait demandé la création de cette mission d'information. Le rapport présenté ce mercredi évoque des pistes et des recommandations pour apaiser les choses, tourner une page, en écrire une nouvelle selon l'élu

 

Il y a sept recommandations et 140 pages d'analyses sur la façon dont les choses se sont faites, sur les points de crispation et de blocage.
Raphaël Schellenberger

 

Ce travail, le parlementaire haut-rhinois l'a réalisé avec son collègue haguenauvien Vincent Thiébaut, député de la majorité.

 

J'ai signé un avant-propos aussi car je ne suis pas d'accord avec toutes les préconisations et constatations du rapporteur. Ce dernier est, parfois, en tant que député de la majorité, a tendance à exagérer un petit peu l'engagement effectif du Gouvernement dans ce dossier
Raphaël Schellenberger


Pour les parlementaires, « le pari de la reconversion peut encore réussir », à condition de s'attarder sur des points centraux comme la reconversion du site, qui n’est clairement pas aboutie selon les élus. La question fiscale reste également en suspens, tout comme la question de la construction franco-allemande où le dialogue est déséquilibré. « Tout ça doit être corrigé » préconisent les parlementaires alsaciens.

Qu'attendre, alors, de la publication de ce rapport ?

 

Je souhaite que ce document soit l'occasion d'avancer et de tourner cette page. Non pas celle du nucléaire à Fessenheim, car pour celle-là, tout le territoire peut être fier de la contribution apportée à la performance nationale et européenne quant au fonctionnement de ce réacteur pendant 43 ans.

Maintenant, le réacteur est fermé. Il faut donc s'engager à fond dans la reconversion, dans l'installation de nouveaux moyens de production d'énergie. L'Alsace aura besoin de cette énergie et nous pourrons également accueillir de nouvelles entreprises et industries performantes et innovantes.

Cela doit se faire dans le respect de l'environnement, dans celui de la croissance et du progrès pour imaginer ensemble le XXIe siècle.
Raphaël Schellenberger

REPORTAGE | Fermeture de Fessenheim : la mission d’information a rendu son rapport
Crédit: PM/DKL